16/07/2016

Ice Age 5. Collision Course

One pensait pas qu'illes l'oseraient. Mais si ! Un cinquième Ice Age a lieu (alors que la planète est en plein réchauffement global...). Tout va bien dans le meilleur des mondes. Diego est heureux, Manny est heureux en mariage, Syd est... Syd et surtout Peach est amoureuse. Bon d'accord tout ne va pas très bien car Manny n'apprécie pas beaucoup le futur mari de Peach. Apparemment, même avant l'humanité un père qui hait son gendre était un cliché déjà en cours. Tout ça pourrait ne pas trop mal se passer (mis à part les peines de cœurs d'un Syd qui ne comprend pas qu'il est la cause de ses échecs) si Scrat ne faisait pas encore des siennes. Je soupçonne Scrat d'être le chaos incarné chargé de la destruction de toutes vies dans l'univers et habilement déguisé en un mignon personnage. Cette fois il ne chôme pas puisqu'il est la cause du système solaire, des constellations et surtout d'un astéroïde tueur de monde qui se dirige vers la Terre. Il reste deux jours pour qu'un plan impossible réussisse.

Que penser de ce cinquième volet ? L'un des thèmes de la série Ice Age est la famille. Dans le premier un veuf découvrait que les amis peuvent remplacer la perte d'une famille, le second permet à Manny de chercher ses semblables et surtout une femme, le troisième parlait de bébés tandis que le quatrième était en pleine adolescence. Dans le cinquième Peach est une jeune adulte encore plein d'espoirs et de rêves mais prête à quitter le foyer. Bref, Manny et Ellie doivent accepter le départ prochain de leur petite fille plus si petite que ça. Derrière ce thème assez classique se met en place des idées tout aussi classiques. Ainsi, Manny protège régulièrement Ellie et Peach contre l'adversité. Cette fois il doit passer la main à un gendre et ça pose des problèmes. Ainsi, on observe Manny et Ellie tester le jeune couple dans un cadre très genré. Alors que Manny test la virilité du jeune homme, Ellie test les capacités maternelles de Peach. Bref, nous sommes en 2016 et nous sommes réduits à observer encore et toujours les difficultés hétérosexuelles d'un modèle de famille qui n'a jamais existé. Ajoutez à cela un bon nombre de blagues et ça passe bien que difficilement. Bref, une série de films à bout de souffle pour un thème éculé jusqu’à la racine.

*
**
*** Les scénaristes ont trop fumé pour pondre un épisode fait à la va vite
****
*****

Image : Site officiel

exact_IAC_HMG_04_H_TT_DD_1920x1200_300dpi_EN.jpg

09:40 Écrit par Hassan dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ice age, collision course | | | |  Facebook

Écrire un commentaire