25/08/2016

All New Hawkeye 1. Wunderkammer par Jeff Lemire et Ramón Pérez

Titre : All New Hawkeye 1. Wunderkammer
Auteurs : Jeff Lemire et Ramón Pérez
Éditeur : Panini 3 février 2016
Pages : 112

Ce tome contient les numéros 1-5 d'All New Hawkeye (2015). Suite au run de Fraction que j'ai déjà lue il a été décidé de passer le tour à Lemire (que je connais sur Green Arrow). Nous retrouvons donc plusieurs aspects du run précèdent : un chien, les deux Hawkeyes, Clint et Kate, et des héro-ïne-s qui sont bien plus humain-e-s que leurs comparses. L'équipe Hawkeye est envoyée par le Shield dans une base de l'Hydra. Selon des informations assez floues il y aurait une arme secrète en cours de test. Mais, la mission ne se déroule pas tellement bien. De plus, l'arme secrète n'est pas exactement ce qu'elle semble. Et surtout, le Shield n'agit pas terriblement bien. Bref c'est encore une mission pleine de malchances pour les Hawkeyes. Parallèlement, on nous en apprend plus sur la jeunesse de Clint Barton depuis la mort de ses parents.

Comme annoncé dans le petit résumé, ce tome contient deux histoires. Bien que chacune ait son intrigue elles sont liées et, d'ailleurs, on retrouve toujours une partie de l'une quand on parle principalement de l'autre. En ce qui concerne les dessins, le présent reste dans le style du run précèdent. C'est un dessin que j'apprécie. Le passé, lui, est en pastel et j'aime beaucoup. C'est non seulement beau mais aussi bien choisi tout en permettant de bien différencier les temporalités. L'intrigue du présent est intéressant en ce qui concerne les effets sur les deux partenaires et quelques problèmes d'éthique. Celle du passé permet d'éclairer la première en explicitant le passé de Clint. Les deux intrigues sont donc bien menées et équilibrées. Il est simplement dommage que la série se soit arrêtée et que l'on doive attendre un moment avant d'avoir une nouvelle série Hawkeye qui reprenne ce qui est laissé en plan.

*
**
***
**** Un bon premier tome qui garde le lien avec le précèdent run. Malheureusement, il s'arrête de manière un peu abrupte.
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=8473066&t=1454533720257

Écrire un commentaire