16/09/2016

Eye in the sky

De nos jours, une organisation terroriste frappe des cibles civiles dans le monde entier et prend le contrôle du Kenya. Ils sont puissants, organisés et ils recrutent de tous les côtés dont des occidentaux et occidentales. L'une de ces recrues est une anglaise du nom de Caroline Danford. Elle est traquée par l'armée britannique depuis 5 ans. Un jour, elle est retrouvée. Plusieurs pays - le Kenya, les USA et l'Angleterre - préparent une opération afin de la capturer. Mais les événements ne se déroulent pas comme prévu et la mission doit changer si elle doit rester un succès au prix de centaine de vies. Rien ne semble pouvoir arrêter l'opération si ce n'est une petite fille et son cerceau.

Ce film est très bon. Il l'est à plusieurs niveaux. Les acteurs et actrices sont magnifiques. Illes réussissent à incarner parfaitement les personnages. La manière de filmer est tout aussi réussie. Dès le début, ou presque, on nous plonge dans une ambiance oppressante dont on ne sort qu'après le générique. Enfin, le film aurait pu faire des drones des jouets cools comme dans Captain America Civil War ou encore en faire un usage facile : soit condamner soit encourager leur usage. La réalisation a la bonne idée de placer son sujet à un niveau différent. Les personnes qui regardent le film ont la possibilité de se faire leur propre idée.

On pourrait penser que ce film place plusieurs thèmes en opposition. L'un de ceux-ci pourrait être la vie contre la mort. En effet, le lieu qui risque d'être attaqué est un lieu de vie. Des personnes marchent. Il y a un marché juste à côté. Des maisons abritent des familles et surtout un dont on observe la vie quotidienne. Face à cela une bonne partie des soldats et des décideurs se trouvent dans des lieux sans vies. Mis à part les agents kenyan-e-s les autres se trouvent dans des bunkers. Que ce soit la colonelle britannique qui vit dans un environnement gris ou les américains qui sont entourés d'écrans. Même les agents civils ne font qu'observer en buvant le thé. Ce sont donc des personnes qui sont en dehors de la vie qui décident de tuer, ou non, des personnes qui se trouvent en plus centre d'un lieu de vie.

Un second thème est celui de l'efficacité militaire contre les problèmes politiques. Les militaires, dans ce film, sont très efficaces. Une cible est identifiée, une frappe est préparée et une estimation des morts est établie. C'est à la fois impressionnant et apeurant. Les militaires sont prêts et illes exigent des décisions claires et rapides. Face à elleux nous avons les membres du monde civil : politiciens et juristes. Contrairement aux militaires ce sont des personnes qui cherchent à justifier une décision. Ainsi, illes se renvoient la balle, cherche des confirmations et tentent de se contacter mutuellement. Plusieurs scènes du film montrent des politiciens contactés aux pires moments possibles alors que leur avis est nécessaire pour prendre une décision.

Le film pose aussi, et surtout, la question de l'éthique dans les frappes par drones. Comment peut-on justifier une frappe à distance, en buvant du thé, qui pourrait tuer une petite fille innocente ? Quels sont les arguments qui pourraient permettre de justifier cette possibilité ? Alors que certaines personnes parlent de la valeur des personnes ciblées et des morts qui résulteraient du refus d'agir d'autres s'inquiètent des effets politiques et de la propagande. Comment le pays pourrait-il accepter le sacrifice d'une jeune fille pour tuer trois personnes ? Comment les terroristes pourraient utiliser cette frappe pour recruter encore plus de monde ? Bref, on ne se trouve pas face à une question facile. Les spectateurs et spectatrices doivent se faire leur propre idée face à plusieurs informations et une horloge qui tourne.

*
**
***
****
***** Un très bon film. Très bien joué par des acteurs et actrices parfaites. Un sujet difficile et bien traité. Je le conseille.

Image : Site officiel

full.1322.jpg

09:37 Écrit par Hassan dans contemporain, Film | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : eye in the sky | | | |  Facebook

Commentaires

Hassan a eu très peur.
Hassan a capitulé.

Quel est le titre qui convient à l'effaçage de plusieurs commentaires dans son billet "Un juif pour l'exemple" ?

Écrit par : Lecteur | 30/09/2016

Répondre à ce commentaire

"Quel est le titre qui convient" ?

Hassan en a marre des foldingues et on le comprend ?

Écrit par : Patatra | 30/09/2016

Répondre à ce commentaire

"Hassan en a marre des foldingues et on le comprend ?"

Cela aurait été le cas s'il avait effacé tous les commentaires des foldingues réellement. Effaçage partiel. Plusieurs de ces commentaires effacés étaient parfaitement justifiables. Donc peut être plutôt:

Hassan a fait preuve de lâcheté ?

Écrit par : Lecteur | 30/09/2016

Répondre à ce commentaire

"Hassan a fait preuve de lâcheté ?

Autrement dit, vous traitez Hassan de lâche?!!!!!!!

Pourquoi ne pas ouvrir un blog Lecteur? Nous aurions pu "apprécier" desquels des commentaires vous auriez choisis car, apparemment, ceux laissés semblent vous déranger....

Écrit par : Patoucha | 30/09/2016

J'ai même fait pire. J'ai fermé les commentaires! D'où ma préférence: Hassan fait ce qu'il veut sur son blog et apprécierait que l'on parle du sujet du billet plutôt que de questions qui ne sont pas pertinentes"
Ou vaut-il mieux fermer les commentaires ici aussi?

Écrit par : Hassan | 30/09/2016

Répondre à ce commentaire

"J'ai même... que l'on parle du sujet du billet plutôt que de questions qui ne sont pas pertinentes"

Vous êtes un blogueur hors pair Hassan et vous en félicite. Vous n'avez pas besoin de commentaires vindicatifs pour accéder au top des blogs... auquel vous n'avez pas accédé malgré la noirceur de ce billet par un ou deux trolls qui se sont dédoublés!?

Merci, Hassan, pour votre honnêteté!

Écrit par : Patoucha | 30/09/2016

"J'ai même fait pire."

Fermer les commentaires était plutôt une bonne chose à mon avis. Mais effacer certains et laisser des autres suggère ce que je présuppose dans mes deux commentaires précédents. Liberté d'expression selon la tête du client en quelque sorte, non ?

"Ou vaut-il mieux fermer les commentaires ici aussi?"

Faites-le tel que vous le sentez. Vous pouvez aussi effacer mes posts ici si cela vous fait plaisir.

Mon opinion à moi est faite et je l'exprime.

Écrit par : Lecteur | 30/09/2016

Répondre à ce commentaire

"Liberté d'expression selon la tête du client... ?

Parce que pour vous les attaques insultantes et vulgaires contre une personne sont à considérer dans la "liberté d'expression"? À moins que vous en faisiez partie..... autrement je ne vois pas l'utilité de cette intervention courroucée.

Écrit par : Patoucha | 30/09/2016

Comment justifier les frappes à distance ou pas à distance?

parce que l'homme, en réalité est un guerrier?

Est-ce par l'éthique que le judaïsme imagina changer la donne (les mauvaises herbes de la brutalité comme de la rapacité étant toujours et à nouveau à déraciner?

N'est-il pas terrible de réaliser que ce qui fait horreur, tel le djihad, l'EI ou Daech dès que banalisé par les médias devient la norme comme jeunes qui partent se faire "radicaliser" pratiquement comme chose ou démarche toute naturelle allant de soi!?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 30/09/2016

Répondre à ce commentaire

Merci de votre lecture. Je ne suis pas certain de comprendre votre remarque. Est-ce que vous pensez que le thème du film est le djihadisme? Parce que ce n'est pas le cas. Bien que l'on puisse facilement faire des parallèles avec la réalité le thème concerne la manière dont les pays occidentaux gèrent le problème. Ainsi, ce n'est pas par amour de la destruction que l'on utilise un drone. Mais pour une frappe propre. Ce terme implique un minimum de dommages collatéraux aussi bien matériels que civils mais aussi un danger minime pour les forces armées occidentales (c'est le concept de la guerre sans morts, sans morts pour nous pas pour les personnes d'en face). Mais utiliser un drone crée des problèmes éthiques extrêmement importants que l'on n'examine pas assez à froid.
Un film sur le djihadisme va sortir prochainement. Je suis un peu sceptique car je pense qu'il est un peu tôt pour bien comprendre et donc pouvoir parler des jeunes qui partent en djihad depuis la France (ou autre pays). J'ai peur que le film soit un simple tire-larme simpliste à l'extrême et renonce à comprendre le sujet.

Liberté d'expression:
1. Elle n'est pas absolue. Les injures, par exemple, sont interdites ainsi que les propos racistes, en Suisse, et la calomnie.
2. Elle s'exerce sur l'espace public et non l'espace privé. En gros, quand on vous dit de partir d'un lieu privé on ne vous empêche pas de parler. On vous dit de parler ailleurs tout en vous montrant la porte
3. N'implique pas l'obligation d'écouter. Je peux très bien refuser qu'une personne me parle parce que je n'aime pas ses propos. C'est mon droit.

Écrit par : Hassan | 01/10/2016

"1. Elle n'est pas absolue. Les injures, par exemple, sont interdites ainsi que les propos racistes, en Suisse, et la calomnie."

Faux alibi.
Il n'y avait pas d'injures. ( D'ailleurs il n'y avait que de pseudos comme intervenants )
Encore moins des propos racistes et de calomnie.

Faux assumer ses actes.

Écrit par : Lecteur | 01/10/2016

Répondre à ce commentaire

Vraiment? Vous voulez que je repasse VOS commentaires? Hassan saura à qui les attribuer en confondant les IP et adresses mails "des pseudos" avec vos coordonnées. Et, dans la même veine, juste pour essai, envoyer des mails pour savoir si ces adresses sont valables comme: ...@ch.ch..... N'est-ce pas "Lecteur"!

Écrit par : Patoucha | 01/10/2016

@Hassan

J'ai cliqué sur le Site officiel et le sujet est expliqué en ces quelques lignes:

"DANS LES YEUX étoiles SKY Helen Mirren comme colonel Katherine Powell, un officier militaire britannique dans la commande d'une opération top secret de drone pour capturer les terroristes au Kenya. Grâce à la surveillance à distance et intel sur le terrain, Powell découvre les cibles en train de se préparer à commettre un attentat suicide or, la mission dégénère de la «capture» à «tuer». Mais comme le pilote américain Steve Watts (Aaron Paul) est sur le point de tirer, une fillette âgée de neuf ans entre dans la zone de destruction, ce qui déclenche un conflit international qui touche les plus hauts niveaux de gouvernements américain et britannique sur les implications morales, politiques et personnelles de la guerre moderne."

Parce que la guerre "ancienne" ne touchait pas les civils? Des enfants? À l'époque on comptait les morts, sans allusion aux enfants. Je ne comprends pas cette hypocrisie de ce siècle! Les dommages collatéraux ont toujours existé, ils font partie des guerres. Viser de nuit un QG de l'ennemi et, par erreur,les bombes tombent sur des immeubles avec les mort qui en découlent.... Cela n'a pas fait arrêter les bombardements jusqu'à la victoire.

Les drones sont là pour éviter une guerre mondiale. Ils ciblent les terroristes, mais est-ce vraiment la faute de ceux qui les manipulent si une gamine ou des enfants sont tout à coup dans la ligne de mire?
Dans ce film, une question se pose, qui est donc le sujet du film: Accomplir la mission ou éviter la mort à la fillette? Qu'ont-ils décidé? Là je reste sur ma faim....

Hassan, c'est facile pour un cinéaste de faire un film moralisateur mettant en jeu un enfant. Et si c'était lui qui était aux commandes de ce drone, comment aurait-il réagi? Aurait-il fait ce film? C'est la question que je lui aurais posée si j'étais critique de cinéma.

Pourquoi n'a-t-il pas fait un film qui pose des questions encore plus graves, parce que intentionnelles, sur la moralité des parents qui envoient leurs enfants se faire exploser au milieu d'une foule de jeunes, sur les terrasses de restaurants bondés avec également des bébés et enfants? Des bombes humaines qui font plus de morts que les drones?!

Vous me donnez l'opportunité de poster ce lien d'un propagandiste islamiste, qui ne s'est même pas rendu compte de sa bêtise tant il est imbibé par ses mensonges et incohérence

Madame Patoucha,

"Votre coeur est-il brisé par ces enfants morts sur le sable?
http://www.wat.tv/video/enfants-tues-gaza-bombardement-6xseb_2i0u7_.html

Écrit par : Charles | 06/09/2015

(Johann/Charles qui donnait du Monsieur, madame, pour brouiller les pistes, ce qu'il ne fait plus depuis... car plus personne n'ignore que Charles et Johann ne font qu'un. Je m'en suis chargée!

J'ai cliqaué deux fois sur le pseudo Et, outre une vision d'horreur à vous crever le coeur, j'ai relevé cette indication:
w.unionbelge.be/wp-content/uploads/2014/08/Oekraïne.jpg

Il s'agit de l'Ukraine - comme précisé dans le lien ci-dessus que j'ai copié: Oekraïne.jpg - Une jeune maman ukrainienne morte, gisant à terre avec son enfant.

Deux clics sur Charles pour voir cette photo insoutenable, qu'il instrumentalise sans vergogne pour diaboliser Israël.

Une méthode de pervers!

Écrit par : Patoucha | 01/10/2016

MES commentaires ? Si cela vous fait plaisir !

Écrit par : Lecteur | 01/10/2016

Répondre à ce commentaire

@Hassan,

Je vous donne le lien pour pouvoir cliquer sur le pseudo:

http://autreregard.blog.tdg.ch/archive/2015/09/05/aylan-ou-pas-c-est-non-269847.html

Bon dimanche

Écrit par : Patoucha | 01/10/2016

Répondre à ce commentaire

Patoucha.
Je ne voulais pas donner la fin du film car cela peut gâcher le plaisir pour certaines personnes. Et votre question est un spoiler majeur puisque tout le film joue sur cette tension entre nécessité stratégique et respect de la vie humaine.

Mais je peux plus facilement répondre aux autres remarques. Il se trouve que, justement, Eye in the sky n'est pas un film moralisateur. On peut très facilement écrire un film qui choisit son camp sans poser de questions. Que ce soit le camp de la nécessité ou le camp du pacifisme. Eye in the sky réussit, et c'est tout à son honneur, à montrer plusieurs personnages, militaires ou non, qui s'interrogent et essaient de prendre la meilleure décision possible dans un délai précis. C'est justement la raison qui rend ce film, à mes yeux, aussi bon. On nous montre qu'il n'existe pas de réponses faciles.

Quand à votre seconde remarque. Il y a aura un film français sur les jeunes qui partent au djihad. Mais, encore une fois, j'ai de nombreuses craintes face à ce film.

Écrit par : Hassan | 02/10/2016

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Hassan,

"Je ne voulais pas donner la fin du film car cela peut gâcher le plaisir pour certaines personnes"

Je m'en doute un peu :) Ce n'est pas dans la déontologie d'un critique de cinéma de dévoiler la fin..... J'ai essayé... LOL

".... à montrer plusieurs personnages, militaires ou non, qui s'interrogent et essaient de prendre la meilleure décision possible dans un délai précis."

Cela n'est pas nouveau et même devenu aujourd'hui courant dans les séries américaines où la présidence des Etats-Unis, se trouve devant un tel dilemme face à des terroristes. Rappelez-vous Kennedy le "téléphone rouge" avec l'affaire de Cuba!

"Quand à votre seconde remarque."

Je parlais d'enfants transformés en bombes humaines avec l'accord des parent Hassan! Et non de ces jeunes qui se radicalisent et partent au djihad sans que les parents soient au courant. Un jeune a tué sa propre mère pour s'être opposée à son départ!

http://www.lesoir.be/1315125/article/actualite/france/2016-09-12/france-un-jeune-homme-tue-sa-mere-qui-l-empechait-d-aller-faire-djihad-en-syrie

"j'ai de nombreuses craintes face à ce film."

Vous n'êtes pas le seul!

En Mars 2012, Paris Match a fait un excellent reportage - 3 pages - intitulé: " Quand le djihad s'invite dans les banlieues" que l'Etat français a ignoré?!!!

Bonne soirée, je quitte pour ma série préférée: Castle! :)

Écrit par : Patoucha | 02/10/2016

@Hassan,
Si vous me permettez, il y a trois interrogations sur l"affaire" du djihad en France:

1--Aujourd hui environ 800 djihadistes coupeurs de tête de nationalité française (ou bi-nationales, c est égale..) qui "oeuvrent" en Irak et en Syrie. Ces Français(es) vivent en France et sont souvent nés en France voire quelques français, non pas de "souche", qui sont convertis. Ils ont fréquenté ou pas l Ecole Française de la Lumière, des 3 valeurs de la RF:Egalité, fraternité et je ne sais plus laquelle est la 3 ème. Ils ont été vaccinés ou pas pendant leur enfance en France et parfois hospitalisés dans des hôpitaux français, de même pour la prison ou pas, ils louaient des appart en France ....etc..Donc, il faudrait aussi en vouloir à l Etat français tout d abord de ne pas s être occupé de SES citoyens dits aussi Enfants de la Patrie et d être arrivé à ce stade.

2--Imaginons l hécatombe si ces 800 reviennent en France puisqu on nous dit que Daech et Al Nosra sont entrain de se faire- ou de s auto-émietter sinon et en cas de défection sur place, ils seront exécutés et décapités comme ça s est passé à 200 djihadistes russophones tchétchénes en Syrie en oct 2015 ou des chinois du XinJiang ( provence de l ouest de la Chine où vit une importante communauté ouïgoure musulmane)

3--Est ce que la France est devenue carrément un pays pro-terroriste?
Il n yaka écouter M. Caseuneuve ministre de l intérieur dire:"Le Djihad n est pas un délit en soi". Il n yaka écouter M. Fabius, ex ministre des AE jusqu à fin 2015, dire et depuis septembre 2012:"Al Nosra fait du bon boulot en Syrie"( ndr:Al Nosra =branche principale d Al Qayda en Syrie décrété par Ayman Al Zawahiri, chef successeur de Ben Laden, le vomis même par les USA nous dit on). Il n yaka écouter M. Hollande dire:"En Syrie, nous avions eu le choix entre Dach(sic)et le Tyran Bachar, alors entre ces deux nous avons choisi les Rebelles(??)" Kesako?

Bien à Vous.

Écrit par : Charles 05 | 02/10/2016

Répondre à ce commentaire

Et vous, depuis combien d'années vous nous le servez dans cette blogosphère ce copier/coller? Une vraie plaie!

"Caseuneuve" LOL même pas fichu de recopier correctement un nom!

Patoucha n'est pas votre ombre le plagiaire analphabète!

Désolée Hassan, mais ce Charlot me sort par les yeux! Faites le tour des blogs et vous comprendrez.

Écrit par : Patoucha | 28/10/2016

"Je parlais d'enfants transformés en bombes humaines avec l'accord des parent Hassan! Et non de ces jeunes qui se radicalisent et partent au djihad sans que les parents soient au courant. Un jeune a tué sa propre mère pour s'être opposée à son départ!"

Dénigrer, diffamer et ensuite donner le contre-exemple qui illustre le contraire. Nul doute, Hassan est en très bonne compagnie maintenant.

Écrit par : Dan | 02/10/2016

Répondre à ce commentaire

"Nul doute.......compagnie maintenant "

Ben... plus depuis votre entrée! Pour le reste tachez de faire vos projections sur quelqu'un d'autre. Le disque sur Patoucha est rayé sinon moisi comme vos multiples pseudos!

Écrit par : Patoucha | 28/10/2016

"Quand à votre seconde remarque."

Et concernant la dernière ? Celle à propos du propagandiste islamiste ?

Écrit par : Helmut | 03/10/2016

Répondre à ce commentaire

Wep une correction s'impose: "avec l'accord des parents" l'iPod me joue des tours :)

Je passais. Bonne journée Hassan!

Écrit par : Patoucha | 28/10/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire