16/09/2016

Un juif pour l'exemple

En Suisse, en 1942, dans la ville de Payerne il y a eu un meurtre. Arthur Bloch fut tué par un petit groupe local pronazi lié à la Ligue Vaudoise. Le crime a ému la ville car il fut particulièrement atroce. Mais il fut aussi oublié. Du moins jusqu'à ce que, en 2009, l'écrivain Jacques Chessex creuse un peu et écrive un roman. Le roman fut suivi par l'enquête d'un journaliste. D'un seul coup, Payerne revenait au centre des médias suisses mais pas de la manière la plus appréciée. Pourquoi cet écrivain décide-t-il de révéler cette pénible affaire ? Le film est basé sur ce livre. Il nous montre de quelle manière les différents personnages se sont rencontrés jusqu'au moment du meurtre et de l'arrestation des coupables.

Je n'ai pas aimé. J'ai beaucoup de mal avec Chessex. Je n'aime pas son style. Je n'aime pas ses livres. Je n'aime pas l'adaptation de son roman pour plein de raisons. Oui, la réalisation a voulu en faire un message un peu plus proche de notre époque. On observe des requérants d'asiles refoulés. Les discours anti-migrants sont les même que ceux que l'on entend tous les soirs. Le film même est modernisé afin de donner cette impression d'être proche de nous. Mais je n'ai pas aimé. Je n'aime pas la manière de filmer. Une manière que je trouve parfois inutilement voyeuriste. Je n'aime pas que l'histoire soit constellé d'anachronismes qui brouillent la compréhension de l'époque. Pire encore, je n'aime pas la manière dont les coupables sont dépeints. Outre le commanditaire ancien homme d'église il y a le petit - dans tous les sens du terme - entrepreneur local qui veut juste se sentir homme, une brute et deux imbéciles. C'est une explication simpliste. Je n'aime pas.

* J'ai détesté. Le sujet aurait mérité autre chose.
**
***
****
*****

Image : Site officiel

05_ujpe-5.jpg

18:32 Écrit par Hassan dans contemporain, Film, Histoire | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : un juif pour l'exemple | | | |  Facebook

Commentaires

"Arthur Bloch fut tué par un petit groupe local pronazi lié à la Ligue Vaudoise."
Affirmation très surprenante. Les nazis sont des révolutionnaires, la Ligue vaudoise un groupement d'intellectuels très conservateurs. Avec l'antisémitisme en commun, il est vrai...
Pourriez-vous indiquer la source de cette affirmation ?

Écrit par : Géo | 17/09/2016

Bonjour,

vous trouvez tout sur le DHS http://www.hls-dhs-dss.ch/textes/f/F15225.php

Écrit par : Hassan | 17/09/2016

Lugrin a fricoté avec la Ligue vaudoise, mais cela ne signifie pas que la Ligue avait un rapport quelconque avec ces nazis. L'affirmation ci-dessus est donc erronée, à mon avis.
http://www.ligue-vaudoise.ch/index.php?page=nation
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_vaudoise
Dans ce dernier article, il est fait allusion au fait que Lugrin faisait partie de la Ligue, mais que celle-ci était fortement opposée aux nazis. Comme vous pouvez le lire, il y avait pas mal de gens honorables dans cette Ligue. Dont Jacques Chessex. Et Bertil Galland.

Écrit par : Géo | 17/09/2016

Je n'ai pas parlé de rapports mais de liens. De plus, ne serais-ce qu'idéologiquement la Ligue Vaudoise a, à l'époque, contribué à une ambiance politique délétère qui était une menace pour la démocratie et pour certaines communautés.

Écrit par : Hassan | 17/09/2016

Alors disons que c'est Lugrin qui avait des liens avec la Ligue et non ce petit groupe nazi...
Quant à l'anti-sémitisme, en effet, il était partagé par beaucoup de monde, en Suisse, en Europe, aux USA et en Russie dans ces années. Les temps étaient au nationalisme et les Juifs étaient vus comme un corps étranger dans la nation. Un peu le rôle que tiennent les musulmans aujourd'hui...

Écrit par : Géo | 18/09/2016

" J'ai détesté. Le sujet aurait mérité autre chose."

Quoi par exemple?

Vous avez détesté? Et alors! Vous voudriez sans doute le boycott de ce film.
En revanche, il est trop tard pour boycotter le livre!

Écrit par : Patoucha | 19/09/2016

Eh bien, ne pas faire d'anachronismes sans y réfléchir aurait déjà été un plus. On ne peut pas parler d'un sujet en mêlant deux époques sans bien y réfléchir. Et ici c'est raté. Ne pas traiter le sujet d'une manière aussi simpliste aurait aussi été une bonne idée. Franchement, entre le petit nerveux et les grand dadais débiles on a tous les clichés et donc aucun effort d'une véritable explication.

Si je souhaitais le boycott d'une part je l'aurais écris et d'autre part je ne serais pas allé le voir. Par contre, je l'ai dit et je le répète, je n'apprécie pas Chessex ni son art et je ne risque pas de le lire.

Écrit par : Hassan | 19/09/2016

Géo: "un eu le rôle que jouent les musulmans aujourd'hui "
Les juifs persécutés en Europe y vivaient depuis des siècles et étaient intégrés, "assimiliés" même à leur société d'accueil. À part leurs rites religieux, ils vivaient - et vivent toujours - comme tout le monde. Ils n'étaient pas constamment en train de revendiquer de l'attention et des traitements de faveur. Ce qui irrite les citoyens européens est de constater que des "corps étrangers" arrivent très nombreux de l'extérieur et demandent à ce qu'on transforme nos sociétés pour s'adapter à eux. Alors forcément, ça passe mal.

Dans la liste des pays antisemites de l'époque, vous auriez pu aussi mettre le monde arabo-musulman dans son entier -et ça n'a pas changé depuis, bien au contraire. C'est étrange comme on oublie toujours de les mentionner.

Écrit par : Arnica | 19/09/2016

Patoucha: je ne déclare pas avoir la science infuse. Ce texte est écrit en je et c'est mon avis qui est présenté. Il est heureux que d'autres personnes n'aient pas le même sentiment que moi!

En ce qui concerne mon envie de voir le film ce n'est pas pour un souhait de tapper sur Chessez mais par curiosité. J'aime voir des choses différentes (malheureusement trop rares au cinéma) au risque de ne pas apprécier. Parfois j'ai de bonnes surprises et parfois je n'aime pas. Que je n'aime pas n'est pas une attaque contre une personne mais un sentiment personnel qui peut se baser, aussi, sur des arguments précis (l'on peut aimer un film objectivement mauvais comme l'on peut détester un chef d’œuvre intemporel).

Écrit par : Hassan | 19/09/2016

Mais à ce point?

Écrit par : Patoucha | 22/09/2016

Ce qui est intéressant, c'est que lorsqu'on creuse dans les territoires revendiqués par les arabes de Palestine, on trouve des vestiges juifs ou hébreux. Certes, il faudra trouver une solution qui permette aux populations concernées de vivre en paix mais l'affirmation que les juifs ont volé la terre est mensongère.

Exemple concret: le plus vieux cimetière au monde encore en service aujourd'hui est le cimetière du Mont-des-Oliviers à Jérusalem. C'est un cimetière juif âgé de plus de 2500 ans. Et aujourd'hui, il est considéré comme "en territoires occupés".

Écrit par : archi-bald | 27/09/2016

Je pose la question quel est le prochain qui sera la bouc émissaire? On a eut les musulmans à nouveau le ou les Juifs manque plus que les Roms et la roue du WEB aura repris sa place initiale
Comme dirait Pierre Dac , Pétain mort ou vivant la haine est toujours aussi exacerbée et tout recommencerait
Surtout que le tri sélectif aide à ne pas perdre la main
Pauvre monde !
Très belle fin de journée

Écrit par : lovejoie | 27/09/2016

Les commentaires sont fermés.