24/09/2016

Juste la fin du monde

Louis a quitté sa famille il y a 12 ans. Il a maintenant 34 ans et il souhaite revoir tout le monde. Et cela tombe bien car un diner en famille est en voie de préparation. C'est l'occasion de revoir son frère devenu un ouvrier. Marié à une femme discrète mais apparemment gentille. Et surtout des enfants. C'est l'occasion de revoir sa mère qui a déménagé dans une nouvelle maison en abandonnant l'ancienne. Mais aussi c'est l'occasion de revoir sa sœur dont il n'a presque aucun souvenir. 12 ans sans ne donner presqu'aucune nouvelles et maintenant il vient pour tout un après-midi. Les relations ne sont pas au beau fixe. Et cela pourrait bien déraper. Car Louis a une annonce à faire. Il va partir, définitivement. Car Louis est mourant.

Le dernier Xavier Dolan a un thème clair et précis : le temps qui passe avant de mourir. Bien entendu, le personnage principal est mourant. Mais c'est surtout l'intrigue qui joue sur le thème. Quelqu'un revient après 12 ans. Donc les personnes, les lieux, etc. ont changé. C'est ainsi que le film joue beaucoup sur la nostalgie de Louis qui semble souhaiter revoir une dernière fois les lieux et personnes importantes de sa vie à la grande incompréhension de tout le monde. Le thème de la mort est tout aussi mis en scène. Que ce soit par les dialogues ou le décor. D'ailleurs, la dernière scène du film, en ce qui concerne ce thème, est sublime.

Il me semble que le film essaie aussi de créer une division. Celle-ci se forme entre un homme, gay, qui semble vivre dans une grande ville culturelle. C'est un homme de l'écrit connu partout. On ne nous donne pas beaucoup d'informations mais sa manière d'être et de parler semblent nous diriger vers un intellectuel. Face à lui il y a une famille qui semble plus populaire. Qui devait être très pauvre durant l'enfance de Louis. Bien que ce dernier ait changé d'identité ce n'est pas le cas de la famille. Il est calme alors qu'elle est bruyante et vulgaire. Il choisit ses mots et pas sa famille. Le contraste est au maximum avec son frère, Antoine, qui semble incapable de comprendre les mots de Louis.

Bien que le film soit plutôt maitrisé sur ces deux points j'ai tout de même ressenti quelques problèmes. Je ne reconnais pas cette famille qui semble tirée vers l'absurde au point de ne pas sembler réaliste. Je ne comprends pas les conflits qui semblent très forts. Mais surtout, certains dialogues semblent trop écrits, trop récités, pour donner l'impression d'une conversation durant un repas.

*
**
***
**** À la fois beau, maitrisé et artificiel à causes de dialogues trop écrits.
*****

Image : Allociné

307679.jpg

14:19 Écrit par Hassan dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : juste la fin du monde | | | |  Facebook

Écrire un commentaire