20/04/2018

Black Science 7. Extinction is the rule par Rick Remender, Matteo Scalera et Moreno Dinisio

Titre : Black Science 7. Extinction is the rule
Auteurs : Rick Remender, Matteo Scalera et Moreno Dinisio
Éditeur : Image Comics 21 mars 2018
Pages : 128

Ce volume 7 contient Black Science 31-34. Depuis plusieurs années, Grant McKay, ses enfants et son équipe sont perdus dans l'infinivers. Alors que leur but était d'explorer illes se sont rendu compte que leurs incursions ne pouvaient que rendre les choses pires qu'elles ne l'étaient auparavant. Bien entendu, illes ont tenté d'aider de leur mieux les mondes traversés mais illes ont aussi découverts et lancés des menaces importantes pour toutes vies intelligentes. Depuis peu, Grant McKay et sa fille, Pia, se sont retrouvés et ont réussi à rentrer dans leur propre univers. Mais leur arrivée n'a rien résolu. D'autant que plusieurs des menaces rencontrées sont en train d'infiltrer leur monde alors que la réalité autours du Pilier commence à être connue.

SPOILERS

Grant McKay est passé d'inventeur de génie, quelqu'un que l'on admire, à égoïste qui ne se soucie pas des conséquences de ses actes. Depuis plusieurs numéros, il est devenu évident que l'histoire n'est pas seulement une intrigue de SF mais aussi un moyen, pour ce personnage, de regagner l'estime des personnes qu'il aime et qu'il a souvent trahi. Ainsi, ce volume, et particulièrement le dernier numéro, permettent à Grant de regagner l'estime de son frère, du moins celui d'un autre univers, tandis que sa femme recommence à croire en ses propos (bien que difficilement).

Malheureusement, je trouve que ce nouveau volume amoindrit un autre personnage. Kadir, durant le début de la série, est montré comme un scientifique bureaucrate qui n'hésite pas à voler le travail d'autrui. Mais sa caractérisation change lorsqu'il essaie de sauver les enfants de Grant puis quand on apprend qu'il a détruit le Pilier à cause des dangers encourus. Bien qu'il ne soit pas très sympathique il est conscient de ses responsabilités et essaie d'éviter la destruction de son monde. Mais les numéros de ce volume en font un personnage venu d'une autre dimension qui a déjà souvent créé un Pilier, avec l'aide d'un Grant, afin de suivre les désirs de son patron. Kadir en devient, selon moi, moins intéressant puisqu'il est beaucoup moins libre de ses mouvements. Encore une fois, Rick Remender écrit plusieurs bons numéros mais l'on n'a toujours aucune idée de la manière dont l'intrigue va se terminer.

*
**
***
**** Toujours aussi intéressant et beau malgré des révélations que je n'ai pas appréciées.
*****

Image : Éditeur

black science,extinction is the rule,image comicsrick remender,matteo scalera,moreno dinisio

Écrire un commentaire