06/05/2018

Doctor Who. In the blood par Jenny T. Colgan

Titre :  Doctor Who. In the blood
Autrice : Jenny T. Colgan
Éditeur : BBC books 30 janvier 2017
Pages : 336

Ce roman fait partie de quelques-uns écrit en dehors de la continuité actuelle. On retrouve donc un ancien Docteur ainsi que Donna, qui m'avait beaucoup manqué. Le Docteur et Donna retourne sur Terre. Donna veut surtout retrouver ami-e-s et famille alors que le Docteur se contente d'observer ce qui se déroule autour de lui. Les deux amis sont inquiets. En effet, le monde entier semble parler d'un phénomène jamais vu auparavant. Non seulement les humain-e-s semblent plus cruels que jamais. Mais en plus des personnes meurent. Leur seule activité commune est d'être particulièrement cruels sur Internet. Il semble que la Terre soit victime d'un virus, un virus qui se propage via Internet pour ensuite infecter les humain-e-s. Mais qui pourrait vouloir détruire le monde ?

SPOILERS

Il a deux choses que j'ai beaucoup aimé dans ce livre. Premièrement, l'autrice nous permet de retrouver Tennant ainsi que Donna. Cette dernière est particulièrement bien mise en scène ce qui nous donne l'impression de retrouver ce personnage dans toute sa splendeur. À la fois peu sûre d'elle et particulièrement intelligente. De plus, le roman réussit à parler de l'importance des émotions en introduisant un concept assez effrayant : une espèce alien qui ne ressent rien, qui est construite pour être purement rationnelle sans, pour autant, être une simple copie des Cybermen.

Malheureusement, le roman m'a rendu aussi profondément mal à l'aise. Il parle d'un problème reconnu, et peu compris, d’Internet : les campagnes de harcèlement dont certaines personnes précises sont victimes. Ce sont des actes de cruauté fait pour que la personne fuie ou préfère mourir, quand il n'y a pas des tentatives de meurtres. Cependant, l'autrice semble considérer que les personnes qui harcèlent font partie d'un groupe de ratés, qui préfèrent se venger sur d'autres face à qu'illes n'ont pas réussi à atteindre. Au contraire, il me semble que ces campagnes peuvent être très bien construites et que les harceleurs peuvent très bien être des personnes bien intégrées à la société, avec enfant et travail. Il y a donc, selon moi, une grande incompréhension de ce phénomène que je ne prétends pas non mieux connaitre.

*
**
*** Une idée intéressante qui me semble malheureusement un peu maladroitement exécutée.
****
*****

Image : Éditeur

9781785941115.jpg

Écrire un commentaire