17/05/2018

Imperium par Joshua Dysart, Doug Braithwaite, Scot Eaton, Cafu et Khari Evans

Titre :  Imperium
Auteurs : Joshua Dysart, Doug Braithwaite, Scot Eaton, Cafu et Khari Evans
Éditeur : Bliss comics 12 octobre 2017
Pages : 440

Ce tome édite l'intégralité de la série Imperium soit les numéros 1-16. Toyo Harada a, pendant longtemps, organisé une guerre secrète pour l'avenir. Cet homme est l'un des psiotiques les plus puissants du monde. Ses pouvoirs lui ont permis d'activer d'autres humain-e-s et de se constituer une petite armée. Il a combattu une organisation nommée Rising Spirit qui souhaite contrôler la technologie qui permet d'activer des psiotiques. Mais cette guerre secrète ne l'est plus. Après la rébellion de certaines personnes de son armée les objectifs de Toyo Harada sont maintenant connus dans le monde entier. Il est considéré comme le terroriste le plus dangereux de la planète. Cela ne l'empêche pas de capturer un porte-avion de l'armée des Etats-Unis et de débarquer en Somalie afin de montrer au monde ce qu'il souhaite vraiment.

SPOILERS

Cette intégrale, bien épaisse, se déroule après Harbinger Wars, aussi publiée sous forme d'intégrale par Bliss comics mais malheureusement en rupture de stock, que je n'ai pas pu lire. Il y a donc beaucoup d'événements et de personnes qui nous sont présentés et l'entrée dans l'intrigue demande un certain effort. On comprend rapidement que Toyo Harada est l'une des personnes les plus riches les plus puissantes de la planète. Les premières pages permettent aussi de montrer ce qu'il souhaite pour le monde : une utopie technologique et humaine permise par les capacités des psiotiques qui choisiraient d'user de leurs pouvoirs pour le bien de l'humanité et non pour leurs propres besoins. Dans le présent de cet univers, Toyo Harada est considéré comme un terroriste. On peut se demander s'il est vraiment le vilain de cette histoire. Certes, il envahi des pays, organise des attaques militaires dans d'autres et n'hésite pas à manipuler et tuer si cela lui permet d'avancer son agenda. Mais il se considère comme un mal nécessaire pour permettre à l'humanité d'atteindre son potentiel. Dans une scène il explique qu'il refuse d'être un héros égoïste et qu'il préfère être considéré comme un vilain si cela lui permet d'aider le monde. À mon avis, l'essence du personnage est résumée dans ces quelques cases.

Ce volume est aussi l'histoire d'une guerre. Une guerre entre Harada et le monde, une guerre secrète entre Harada et le projet Rising Spirit mais aussi une guerre entre Harada et une espèce alien qui vit en paix parmi les humain-e-s. Ces différents niveaux de conflits permettent à l'auteur de s'intéresser aux questions de l'armement. Ainsi, Rising Spirit est officiellement la seule manière pour le monde de survivre à Harada. Mais c'est aussi un projet privé qui fait des profits importants en vendant des armes à des pays et à des particuliers. Ces mêmes armes peuvent être fournis par des pays démocratiques à des groupes ou pays considérés comme des alliés potentiels contre un ennemi. Derrière l'aspect SF on a donc une critique de la manière dont fonctionne non seulement les marchands d'armes mais aussi les influences diplomatiques entre pays et groupes. Ainsi, pour lutter contre Harada les Etats-Unis n'hésitent pas à violer les lois et souverainetés d'autres pays où à soutenir des groupes que l'on peut considérer comme terroristes. Il est dommage, mais intéressant, que la série s'arrête brusquement sur un soutien international offert par certains pays à Harada. On ne peut que se demander ce qui arrive ensuite.

*
**
***
**** Encore une fois, Bliss comics nous offre une magnifique intégrale. L'histoire me semble bien écrite et n'essaie pas de nous faire accepter sans réflexions un camp où un autre. Au contraire, les problèmes posés par les deux camps sont montrés ouvertement. À nous de conclure.
*****

Image : Éditeur

imperium,bliss comics,valiant,joshua dysart,doug braithwaite,scot eaton,cafu,khari evans