25/05/2018

Iceman 1. Thawing out par Grace, Vitti, Salazar et Roberson

Titre :  Iceman 1. Thawing out
Auteur-e-s : Grace, Vitti, Salazar et Roberson
Éditeur : Marvel 9 janvier 2018
Pages : 136

Ce volume contient Iceman (2017) 1-5. Bobby Drake a récemment fait connaissance avec son double venu du passé, et toujours présent à l'école des mutant-e-s. L'arrivée de son double plus jeune s'est accompagnée d'une révélation inattendue. Bobby Drake n'est pas qu'un mutant. Il est aussi gay. Il s'est caché trop longtemps et il souhaite maintenant découvrir sa véritable identité. Mais même à l'époque moderne il n'est pas facile de vivre ouvertement en tant qu'homosexuel. Et Bobby risque d'avoir du mal à annoncer la nouvelle à des parents qui ont encore du mal à le considérer comme un mutant.

SPOILERS

Ce comics n'est pas un comics de super-héros. Certes, on suit un mutant connu qui fait partie des X-Men depuis le début du groupe. Sous son nom de Iceman se cache l'une des personnes les plus puissantes du monde, même s'il montre rarement la pleine mesure de ses pouvoirs. Ce premier volume, sur deux, nous donne quelques combats. Mis à part Juggernaut, Bobby doit s'attaquer à des fanatiques religieux qui considèrent son existence comme un péché et une foule en colère contre un jeune mutant. Le parallèle me semble assez évident...

La question principale de ce volume concerne la manière dont Bobby, ses ami-e-s et ses parents prennent la nouvelle de son orientation sexuelle. On commence par Un Bobby Drake encore peu enclin à comprendre son identité, mais qui essaie de s'inscrire sur des sites de rencontre. On continue avec une amie, et ex, qui essaie d'offrir à Bobby Drake ce dont il pourrait avoir besoin : du soutien. Bien entendu, ce sont les nombreuses pages entre Bobby et ses parents qui sont les plus importantes. Les auteur-e-s ne tentent pas de créer une histoire qui finit bien depuis le début. Au contraire, les choses ne se déroulent pas très bien. Mais cela permet aussi d'offrir quelques très belles scènes.

*
**
***
**** Si vous cherchez des combats gigantesques passez votre chemin. Le propos de cette série concerne une personne qui décide de ne plus justifier de sa véritable identité, malgré les problèmes que cela implique.
*****

Image : Éditeur

detail.jpg

Flash saison 3

Flash a combattu Zoom. Bien qu'il ait gagné contre quelqu'un qui lui a menti et qui l'a manipulé depuis le début il a aussi perdu énormément. En effet, Zoom a tué son père souhaitant montrer par-là que Barry Allen n'est pas différent de lui. Ce dernier décide donc de faire quelque chose d'interdit. Il revient dans le passé pour empêcher le meurtre de sa mère. Il crée une nouvelle réalité dans laquelle il n'est pas le Flash, son rôle étant pris par Wally West. Mais cet univers est bien loin de l'utopie qu'il imaginait. Espérant réparer ses erreurs il essaie de recréer l'univers original, attirant l'attention d'un nouvel ennemi : Savitar.

SPOILERS

La première saison introduisait Barry Allen et con concept. La seconde permet d'introduire l'idée de terres parallèles mais aussi certaines règles. Cette saison 3 introduit les conséquences lorsqu'on viole ces règles. Dès le début, Barry Allen nous est montré comme quelqu'un qui a décidé de détruire le fonctionnement normal du temps et de changer son histoire. Bien qu'il essaie de réparer ses erreurs, celles-ci ont des conséquences importantes pour les personnes qui lui sont proches. Par exemple, le frère de Cisco est mort tandis que Caitlin reçoit des pouvoirs aux conséquences psychologiques désastreuses. À plusieurs reprises dans la saison, Barry comprend qu'il est responsable et essaie de changer les choses pour le meilleur.

Mais la saison nous parle aussi de Savitar, au design atroce. Savitar est considéré comme le premier Flash, le plus rapide mais aussi un dieu de la vitesse. Selon moi, son arrivée de cette existence permet de poser la question des limites des pouvoirs du Flash. En effet, celui-ci peut voyager entre les dimensions, dans le passé et le futur et changer les choses à volonté, s'il fait attention aux êtres qui pourraient être envoyé pour le stopper. D'une certaine manière, les pouvoirs du Flash sont sans limites. Comment éviter de commencer à se définir comme un dieu dans ces conditions ? Barry Allen est l'homme qui refuse de perdre son humanité, aidé en cela par ses ami-e-s et Jay Garrick. Savitar a décidé de devenir un dieu afin de se venger du monde et du mal qu'il a ressenti. Dans ces conditions, la fin de la saison est parfaitement logique puisque, pour éviter de perdre son humanité le Flash ne peut qu'accepter une punition équivalente à ses erreurs.

*
**
*** Utiliser encore une fois un Speedster comme vilain donne l'impression d'un déjà-vu. Barry Allen doit encore se battre contre quelqu'un de plus rapide que lui qui le manipule...
****
*****

Image : Allociné

Site officiel

054431.jpg

08:41 Écrit par Hassan dans Comics, DC, science-fiction, série | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : flash, cw | | | |  Facebook

Batman detective comics 5. A lonely place of living par James Tynion IV, Eddy Barrows, Alvaro Martinez et Carmen Carnero

Titre :  Batman detective comics 5. A lonely place of living
Auteur-e-s : James Tynion IV, Eddy Barrows, Alvaro Martinez et Carmen Carnero
Éditeur : DC 4 avril 2018
Pages : 144

Ce volume 5 contient les numéros 963-968 de Detective Comics. Tim Drake est mort depuis plusieurs mois. Du moins c'est ce que croient ses ami-e-s et Bruce Wayne. Mais, un être mystérieux l'a kidnappé peu de temps avant sa mort afin de l'enfermer dans une prison. Cet être se nomme Oz et personne ne sait qui il est. Cette mort à mis à mal le fonctionnement de l'équipe. Mais, il y a peu de temps, Bruce Wayne a compris que Tim Drake est encore vivant. Depuis, il fait tout pour le retrouver. Tim sera-t-il capable de se sauver et de retrouver ses ami-e-s ? Rien n'est moins certain car la prison d'Oz renferme de nombreux dangers.

SPOILERS

Selon moi, ce volume est le plus faible de la série actuellement. Bien que les auteurs nous aient parlé du mystère d'Oz depuis longtemps la révélation de son identité fait un peu pétard mouillé. Rien ne nous explique pour quelle raison ce personnage voudrait enfermer Tim Drake. En fait, il me semble que ce volume souffre de devoir s'insérer dans un contexte DC plus large qui prend le pari de considérer New 52 comme une création artificielle par un être encore inconnu.

En fait, le véritable intérêt de ce volume concerne le futur. En effet, l'auteur nous montre un Batman du futur et explique de quelle manière celui-ci est arrivé au point où il en est. Cela permet de mettre à mal certaines informations que l'on avait, par exemple le Batman de Damian Wayne, mais aussi de donner un peu d'envie de comprendre comment Tim Drake a pu changer à ce point, jusqu'à user d'armes à feux pour tuer. Les auteurs ont la bonne idée de montrer que Tim ne s'intéresse pas à sa force physique mais qu'il fait tout pour planifier ses attaques et ses combats, afin de les gagner avant même qu'ils ne commencent. Malgré la faiblesse du volume, ce futur donne envie d'en savoir plus sur les prochains événements du titre.

*
**
*** Un volume bien moins intéressant que les autres malgré quelques bonnes idées pour lancer la suite.
****
*****

Image : Éditeur

batman,detective comics,a lonely place of living,dc,james tynion iv,eddy barrows,alvaro martinez,carmen carnero