13/06/2018

Batwoman 2. Wonderland par Marguerite Bennett, Fernando Blanco et John Rauch

Titre : Batwoman 2. Wonderland
Auteur-e-s : Marguerite Bennett, Fernando Blanco et John Rauch
Éditeur : DC 5 juin 2018
Pages : 128

Ce second volume contient Batwoman 7-11. Batwoman s'occupe à la fois d'une équipe en plein Gotham chargée d'éviter les problèmes qu’une personne unique ne peut résoudre. Cette équipe a dû s'attaquer à une opération secrète du père de Batwoman : Jacob Kane. Mais Batman a aussi décidé d'envoyer Batwoman en mission à l'étranger. Une société vend des armes à toutes les personnes et organisations qui possèdent assez d'argent. Ces armes sont aussi bien biologiques que nucléaires ou humaines. Elles sont fortement défendues par des agent-e-s spécifiques. Depuis l'île Batwoman a détruit plusieurs de ces armes. En ce moment, elle est sur les traces de Needle, en plein milieu du Sahara. Elle est aussi isolée, sans moyens de fuir ou de communiquer.

SPOILERS

Il est difficile d'atteindre le niveau du Batwoman de Rucka, mis à mal par une équipe créative qui n'avait aucune idée de ce qu'elle faisait. J'attendais particulièrement cette nouvelle série dont le premier volume me semblait intéressant et intégré dans une continuité artistique et scénaristique, tout en ajoutant quelques informations. Ce second volume me semble moins bon. Bien qu'une partie de l'impression que j'ai découle des nombreuses pages durant lesquelles Batwoman est droguée, il y a aussi, à mon avis, beaucoup de confusion entre les événements. J'ai presque l'impression qu'il manque des pages afin de vraiment comprendre ce qui se déroule.

L'intrigue me semble moins importante que la question régulièrement posée dans les pages de ce second volume : qui est Kate Kane alias Batwoman ? Elle est une jeune soldate virée de l'armée pour cause d'homosexualité, une jeune fêtarde héritière d'une fortune, la fille d'un colonel de l'armée, l'un des membres de l'équipe de Batman mais aussi, peut-être, une héroïne qui pourrait aller plus loin que Batman. Dans ces pages elle est aussi décrite comme un poison qui détruit tout ce qu'elle touche : famille, ami-e-s, amantes ou encore protégé-e-s. Si j'ai bien compris les propos de la scénariste, Batwoman est surtout une survivante qui connait ses traumas et les utilise pour se rendre plus forte et agir selon ce qui est nécessaire.

*
**
*** Moins bon que le premier volume mais tout de même intéressant à la fois d'un point de vue artistique et pour le personnage.
****
*****

Image : Éditeur

dc,batwoman,wonderland,marguerite bennett,fernando blanco,john rauch

Écrire un commentaire