• Injustice 2. 5 par Tom Taylor, Xermanico, Daniel Sampere, Bruno Redondo et Juan Albarran

    Titre :  Injustice 2. 5
    Auteurs : Tom Taylor, Xermanico, Daniel Sampere, Bruno Redondo et Juan Albarran
    Éditeur : DC 30 avril 2019
    Pages : 144

    Ce volume 5 contient Injustice 2 numéros 25-30. Le combat entre Batman et Ra's Al Ghul fut dévastateur. Des espèces menacées ont définitivement disparus. Une administration présidentielle fut assassinée. Et Ra's a utilisé une nouvelle arme. Un androïde basé sur une technologie extraterrestre, capable de détruire des villes entières. Le retour des Titans et l'aide de Supergirl, encore cachée, a permis de détruire l'androïde mais on ne peut que se demander ce que son arrivée annonce. Pire encore, une guerre se prépare dans l'espace entre les Green Lanterns et les Red Lanterns. Si les Green Lanterns perdent l'univers entier sera perdu.

    SPOILER

    J'avoue avoir été surpris que l'auteur décide de repartir dans une intrigue spatiale. Ce qui concerne la Terre était intéressant. On observait des héro-ïne-s qui ne sont pas toujours mis en scène. On comprenait l'impact de la dictature de Superman. Et surtout, on observait un monde se reconstruire petit à petit, tout en essayant de faire mieux. Cela tout en lançant des pistes pour les intrigues du second jeu (que je ne possède toujours pas). Bien que s'intéresser aux Green Lanterns soit surprenant cela permet de donner l'occasion à Hal Jordan et Sinestro de discuter et, peut-être, de se racheter pour leurs actes contre la Terre mais aussi l'univers.

    Image : Éditeur

  • L'opération Walkyrie juillet 1944. La chance du diable par Ian Kershaw

    Titre :  L'opération Walkyrie juillet 1944. La chance du diable
    Auteur : Ian Kershaw
    Éditeur : Flammarion 2009
    Pages : 174

    Depuis que j'ai su qu'il avait existé un attentat suivi d'un putsch militaire contre hitler j'ai souhaité mieux comprendre ce qui s'était déroulé et comment cet attentat avait pu avoir lieu. Pour cela, je me suis lancé dans ce petit livre de Ian Kershaw, adapté de sa grande biographie sur hitler. L'éditeur se concentre sur les passages concernant l'opération Walkyrie et laisse de côté le reste du texte de la biographie.

    Il ne reste que 6 petits chapitres qui concernent directement l'attentat. Ian Kershaw y décrit minutieusement la préparation mais aussi le déroulement de l'attentat. Il explicite les essais qui ont déjà eu lieu et la raison de leur échec, la chance. Il démontre aussi que les créateurs de l'attentat sont des personnes aussi bien militaires que civils qui sont en dehors de tout soutiens populaire important. Leur but n'est pas de mettre militairement en danger l’Allemagne, certains vont même jusqu'à refuser toute idée de responsabilité ultérieure, mais souhaitent faire tomber hitler. Kershaw montre pratiquement heure par heure le déroulement de l'attentat et du putsch, en se basant sur les sources produites par les personnes dans le cadre de leur vie privée et de leur profession. Mais rapidement le putsch se heurte à un problème majeur : hitler est vivant.

    La seconde partie du livre se concentre sur la survie de hitler pour expliquer comment le putsch a pu échouer. Outre un retard et un attentisme trop important, les ordres des putschistes furent rapidement inutiles lorsque les unités militaires et des généraux loyaux comprirent la réalité des événements. Il s'ensuivit une répression forte qui n'avait qu'un seul but : détruire toute possibilité de résistance interne à l'armée. Les conspirateurs survivants furent arrêtés, emprisonnés, expulsés de l'armée, jugé au civil devant un juge qui les invective et finalement pendus en habits de prisonniers dans un abattoir. L'auteur montre que hitler veut détruire toutes formes d'honneur chez les conspirateurs et leurs familles souffrirent tout autant de la répression. L'impact dans la société fut peu important, la population est encore en faveurs de hitler. Mais ce dernier attentat permet aussi à la police de noter quelques failles dans le lien entre la population et les nazis. Quelques personnes se risquent à souhaiter la mort de hitler.

    Finalement, ce petit livre permet de connaitre le déroulement des événements ainsi que les conséquences sur hitler. Ce dernier est de plus en plus paranoïaque tandis qu'il semble prématurément vieilli. Malheureusement, le caractère d'extrait de ce livre empêche de vraiment comprendre de quelle manière l'auteur pense son objet. On y entre de manière abrupte et on en sort tout aussi abruptement. Lire la biographie entière serait probablement une expérience plus complète. L'éditeur a au moins la bonne idée d'ajouter un grand nombre de documents qui permettent d'illustrer les événements et les propos de Ian Kershaw.

    Image : Éditeur

  • Faith dreamside par Jody Houser, MJ Kim, Marguerite Sauvage, Francis Portela et Jordie Bellaire

    Titre :  Faith dreamside
    Auteur-e-s : Jody Houser, MJ Kim, Marguerite Sauvage, Francis Portela et Jordie Bellaire
    Éditeur : Valiant 12 mars 2019
    Pages : 112

    Ce volume contient Faith Dreamside 1-4 et Faith's Winter Wonderland Special. Faith Herbert se cache toujours. Elle est suspecte dans un meurtre et préfère éviter d'être trop visible tant que les véritables coupables ne sont pas retrouvés. Mais il est difficile pour elle de ne pas agir quand quelqu'un a besoin d'aide. Après quelques ennuis policiers, Animalia se rapproche d'elle afin de lui demander de l'aide. Elle serait hantée par ses compagnons morts de la Génération Zéro. Mais Faith ne connait rien en fantôme. En revanche elle connait une femme, la Doctoresse Mirage.

    SPOILER

    Cette histoire peut sembler anecdotique. Elle peut sembler un peu simple. D'une certaine manière c'est le cas. Faith tente de réparer un problème rencontré par une personne et, par la même occasion, en apprend un peu plus sur elle-même. Car cette histoire parle de pertes, mais de forcément de pertes dû à la mort. Les pertes sont les rêves et espoirs abandonnés durant son existence. Chacun des personnages de cette minisérie ont perdu un espoir important de leur vie qui leur permettait d'être meilleurs. En ce qui concerne Faith, c'est son rêve d'être une héroïne. Il n'est donc pas étonnant que la minisérie se conclue sur le retour dans les airs de Faith après un combat contre ses propres rêves abandonnés.

    *

    **

    ***

    **** Une série toujours aussi réussie et qui semble poser les bases de plusieurs événements futurs.

    *****

    Image : Éditeur

  • Runaways 3. That was yesterday par Rainbow Rowell, Kris Anka, David Lafuente, Takeshi Miyazawa, Matthew Wilson, Jim Campbell et Michael Garland

    Titre :  Runaways 3. That was yesterday
    Auteur-e-s : Rainbow Rowell, Kris Anka, David Lafuente, Takeshi Miyazawa, Matthew Wilson, Jim Campbell et Michael Garland
    Éditeur : Marvel 23 avril 2019
    Pages : 136

    Ce volume 3 contient Runaways (2017) 13-18. Alex Wilder a trahi ses ami-e-s au profit de sa famille. Il est mort. Il fut le meilleur chef des Runaways mais son départ ne fut que peu regretté au vu de sa trahison. Pourtant, Alex Wilder arrive peu avant noël devant la cachette des Runaways. Il amène avec lui un monstre qui, semble-t-il, est un animal lié aux enfants des Giborim. Celleux-ci sont déçu-e-s de ne pas avoir reçu la terre en héritage comme prévu par leurs parents. Quoi de mieux que de retrouver les enfants du groupe Pride afin de les obliger à mener un sacrifice et détruire l’humanité ?

    SPOILERS

    Que penser de ce tome 3 ? Il ne s'y passe pas grand-chose puisque le groupe est enfermé pendant la majeure partie du volume. Ce sont les relations interne au groupe et avec Alex Wilder qui rendent ce nouveau volume intéressant. Outre les quelques blagues, l'arrivée de cet ancien ami crée de grandes tensions qui semblent créer une différence entre les différents ami-e-s, comme le montre la dernière case du volume.

    De plus, la famille Minoru gagne en profondeur. On comprend un peu mieux comment fonctionne leur magie et surtout ce que cela peut coûter. Bien que je comprenne la décision de Nico je ne peux pas croire que cela n'aura pas de graves conséquences plus tard. Bref, ce nouveau volume est à la fois très bien écrit et semble éviter de créer trop d'événements. L'autrice serait-elle en train de préparer quelque chose ?

    *

    **

    ***

    **** Une série toujours aussi réussie et qui semble poser les bases de plusieurs événements futurs.

    *****

    Image : Amazon

  • Ms Marvel 10. Time and again par Wilson, Leon et Herring

    Titre :  Ms Marvel 10. Time and again
    Auteur-e-s : Wilson, Leon et Herring
    Éditeur : Marvel 9 avril 2019
    Pages : 168

    Ce volume contient Ms Marvel 31-36. Ms Marvel fut, pendant 10 volumes, l'une de mes attentes mais aussi l'une des séries que j'ai le plus aimé lire. Ce volume 10 est le dernier écrit par G. Willow Wilson. Nous retrouvons Kamala Khan chez elle lors du moment le plus important de sa vie. Elle va enfin pouvoir organiser une soirée pyjama avec ses amies les plus proches. Cette soirée leur permettra de mieux se connaitre, de se rapprocher et de parler de l'utilité des garçons (et de la pizza). Mais encore faudrait-il que Ms Marvel soit tranquille assez longtemps pour s'amuser...

    SPOILERS

    Comme je l'ai dit plus haut, ce volume est le dernier de l'autrice actuelle. La suite aura un nouveau titre et un nouveau scénariste. J'espère sincèrement que la série fonctionnera toujours aussi bien. Vu le peu de numéros restant, ce volume donne plus l'impression de remplir un peu les derniers points souhaités par l'autrice. Ainsi, plusieurs pistes reçoivent une fin alors que certaines idées sont lancées mais sans leur donner trop d'importance.

    Nécessairement, l'autrice décide de rendre à Kamala ses ami-e-s. Plusieurs des numéros de ce volume permettent de relancer ses amitiés sur de nouvelles bases. Outre le premier numéro du volume je pense en particulier au dernier numéro qui joue sur les peurs de chacun-e des personnages. Enfin, l'autrice décide de donner quelques explications sur les pouvoirs de Kamala ainsi qu'une origine. Sans changer fondamentalement ces pouvoirs, ceci permet des idées futures pour d'autres scénaristes. En somme, un dernier volume qui se lit facilement tout en étant parfaitement adapté à son personnage.

    *

    **

    ***

    **** Le dernier volume d’une série que j’ai beaucoup appréciée

    *****

    Image : Amazon

  • The Mighty Thor 5. The death of the mighty Thor par Aaron, Dauterman et Wilson

    Titre :  The Mighty Thor 5. The death of the mighty Thor
    Auteurs : Aaron, Dauterman et Wilson
    Éditeur : Marvel 26 juin 2018
    Pages : 136

    Ce volume 5 contient Mighty Thor (2015) 700-706 et Mighty Thor: at the gates of Valhalla. Jane Foster, Thor, a vaincu tous les ennemis qui lui sont tombé-e-s dessus. Mais lorsqu'elle porte le marteau elle perd contre son cancer. Chaque transformation s'attaque à sa guérison et l'envoie plus près de la mort. Malgré tout, elle a continué à combattre car elle est convaincue que l'univers a besoin d'un Thor. Mais cette fois son combat pourrait bien être le dernier. En effet, une bête que même les divinités craignent s'est levée. Si deux Thors, Odin et tout Asgardia ne sont pas suffisants que peut faire Jane Foster ?

    SPOILER

    Le run global de Jason Aaron s'attaque à ce que signifie la divinité. Dès le début, s'est posé la question des actions des divinités et, en particulier, de Thor. Lorsque ce dernier perdit son droit à porter le marteau ce fut Jane Foster qui devint Thor. Mais là aussi, Jason Aaron fut clair dès le début et annonça que Jane Foster allait mourir. Malgré tout, Le scénariste l'a fortement impliquée dans son grand événement en cours actuellement et Jane est le personnage qui a le plus lutté contre Malekith afin d'éviter cette guerre. On aurait pu craindre un échec de la part de Aaron à écrire cette fin. Mais j'ai l'impression que celle-ci est très maitrisée et permet de donner la place qu'elle mérite à ce personnage. Bien que je ne m’attendisse pas à ce choix exact, celui-ci me permet de me demander ce qui adviendra dans le futur.

    *

    **

    ***

    ****

    ***** Un très bon dernier tome pour une Thor meilleure que Thor lui-même.

    Image : Amazon

  • Jessica Jones: Blind Spot par Kelly Thompson, Mattia de Iulis, Marcia Takara et Rachelle Rosenberg

    Titre :  Jessica Jones : Blind Spot
    Auteur-e-s : Kelly Thompson, Mattia de Iulis, Marcia Takara et Rachelle Rosenberg
    Éditeur : Marvel 13 novembre 2018
    Pages : 192

    Ce volume contient Jessica Jones : Blind Spot 1-6. Il est difficile de prendre en main une série Jessica Jones après que Bendis l'ai quitté. Mais Kelly Thompson est une scénariste dont j'aime beaucoup le travail. Je me suis laissé tenter pour cette suite. L'autrice continue dans la direction de Bendis. Jessica Jones est mariée, avec une fille. Elle vient de gagner contre l'une des personnes les plus diaboliques de l'univers Marvel. Elle se permet donc un petit moment de bonheur. Celui-ci ne dure que quelques instants. En effet, une femme qu'elle a échoué à aider il y a plusieurs années est morte dans son bureau. Bien entendu, la police la considère comme suspecte.

    SPOILERS

    J'ai beaucoup aimé ce comics. Thompson, encore une fois, ne se contente pas de raconter une histoire héroïque. Elle prend le temps de construire une vie autours de ses personnages. Ainsi, alors que Jessica se retrouver impliquée dans une affaire de meurtre elle et son mari, Luke Cage, discutent de la marque de céréale à acheter pour leur fille. D'ailleurs, le dernier numéro concerne l'organisation de l'anniversaire de celle-ci, ce qui implique l'arrivée tonitruante de plusieurs ami-e-s. Sans être trop importante, cette vie de tous les jours permet de créer une profondeur à l'intrigue autours de Jessica Jones.

    L'autrice décide aussi de créer un nouvel ennemi. Celui-ci est un homme, un homme toxique. Il est jaloux des pouvoir de sa petite amie et donc il décide de s'attaquer aux femmes de pouvoir afin de, pour citer le comics, les remettre à leur place. Dans le contexte actuel on ne peut qu'apprécier que des comics prennent soin de parler de ce problème et de la nécessité pour les femmes de lutter ensemble contre ce genre d'hommes. Mieux encore, l'autrice explicite la nécessité pour les hommes de lutter contre leur misogynie. Au lieu de, par un tour de magie, laisser le coupable partir Thompson décide de l'obliger à se confronter à ses idées, ses sentiments et d'accepter la responsabilité de ce qui est arrivé.

    *

    **

    ***

    ****

    ***** On pouvait craindre la disparition de Bendis sur cette série. Mais Thompson réussit à la reprendre avec brio et confirme sa place dans mes scénaristes favoris.

    Image : Amazon

  • Histoire des femmes en occident 1. L'antiquité sous la direction de Pauline Schmitt Pantel

    Titre :  Histoire des femmes en occident 1. L'antiquité
    Direction : Pauline Schmitt Pantel
    Éditeur : Perrin 1990
    Pages : 725

    Après de longues semaines j'ai enfin terminé ce premier tome de l'Histoire des femmes en occident, ce qui implique que j'ai lu trois tomes sur les cinq. Comme les autres tomes, le but de ce livre est de proposer une synthèse des connaissances sur les femmes dans une période précise. L'antiquité était une période très vaste, il a fallu faire un choix difficile. Dans ce livre, les autrices se concentrent sur l'histoire gréco-romain avec un chapitre supplémentaire sur l'impact des femmes dans le christianisme.

    Le livre est divisé en trois parties. La première nous explique le fonctionnement des modèles féminins durant l'antiquité. La partie débute sur une analyse des déesses et de leurs fonctions dans la Grèce. Ce chapitre est suivi sur une analyse des questions de genre chez de grands philosophes. Cela permet de comprendre de quelle manière les femmes sont pensées en Grèce et donc leur place. Un troisième chapitre se concentre sur les femmes dans le droit romain et donc les différents statuts des romaines. Un dernier chapitre analyse les images sur poteries des femmes et leurs significations. L'autrice nous montre que ces images permettent de connaitre plusieurs rituels importants de la vie féminine.

    Une seconde partie se concentre sur les rituels et pratiques féminines. Cette seconde partie est divisée en quatre chapitres liés entre eux. Les deux premiers se concentrent sur l'entrée dans le mariage à Rome et à Athènes. Le chapitre concernant Rome, qui m'a plus intéressé, montre en particulier que les femmes de hautes positions sociales essaient d'éviter de tomber enceinte en permettant à leurs maris d'avoir des concubines. Ceci dans le but d'éviter la mort due à l'accouchement. Pour aider, les matrones, femmes mariées ayant des enfants, sont censées être chastes et éviter la sexualité. Deux autres chapitres se concentrent sur les liens entre les femmes et la religion. En ce qui concerne Athènes, l'autrice se concentre sur les rituels comme moyen de changer de statut au fil des âges. En ce qui concerne Rome, l'autrice démontre que les femmes n'ont qu'une place annexe dans les rituels religieux. Ceux-ci sont d'abord masculins. Mais, dans certains cas, les femmes peuvent organiser un culte ou sont nécessaires pour réussir un culte, par exemple dans le cas du Flamine de Jupiter.

    La troisième partie, après un chapitre sur l'église, est constitué de deux chapitres réfléchissent sur les significations de l'antiquité et de l'histoire des femmes. Le premier met en question l'idée d'un matriarcat ancien, basé sur des preuves douteuses. Le second chapitre examine l'historiographie afin de comprendre si une histoire des femmes est possible et si le genre est un bon outil pour comprendre l'histoire antique. Le livre se clôt sur la présentation d'un texte de la sainte Perpétue.

    Ce premier tome fut d'une lecture difficile. La première partie est particulièrement ardue car très spécialisée. Cependant, cela n'empêche pas ce livre d'être intéressant et j'ai particulièrement apprécié les chapitres parlant de Rome. Je déplore tout de même que ce premier tome se concentre sur deux civilisations très précises. J'aurais aimé en savoir plus sur d'autres sociétés, bien que je ne sois pas capable de dire si cela est possible.

    Image : Éditeur

  • Avengers Endgame

    SPOILERS

    Les Avengers ont perdu. Depuis des années il a existé une menace dans l'univers. Celle-ci est restée dans l'ombre. Elle a patiemment mis en place des personnes et des batailles afin de réussir à accomplir une quête jusqu'ici jamais réussie : réunir les joyaux de l'infini et créer le gant de l'infini devenant une divinité. Les Avengers ont souvent été mêlé aux tentatives de cet être mais ce n'est que lors d'une attaque massive de ce dernier qu'illes ont compris la menace représentée. Malgré tous les plans et la puissance impliquée les Avengers ont perdu. Thanos a tué la moitié de la vie dans l'univers. Pourrait-il exister un espoir ou faut-il accepter ses pertes ?

    Je ne veux pas parler de l'histoire. Je préfère me concentrer sur quelques points qui m'ont sauté aux yeux. En premier lieu, je veux parler de Thor. Dans Infinity War Thor perd absolument tout. Il n'a plus de maison. Il n'a plus de famille et la majorité de son peuple a été assassiné face à Thanos. Pire encore, il échoue à vaincre Thanos et donc venger son peuple et éviter la destruction voulue par Thanos. Dans Endgame, Thor est montré comme gros. Il est fainéant, alcoolique et il est incapable de passer outre son chagrin. Il aurait été facile de montrer en quoi les événements vécus par Thor peuvent mettre à mal une personne, même si elle se considérer comme un héros. Malheureusement, ce n'est pas ce qui fut choisi. Au lieu de l'écrire d'une manière adéquate Thor n'est utilisé que pour permettre de faire des blagues sur les gros. Jamais sa peine et sa dépression ne sont discutées. Il n'est qu'une vaste blague et je déteste ce traitement.

    Un second point important de ce film concerne la relève. Certain-e-s acteurices sont présents depuis des années dans l'univers cinématographique marvel. Depuis quelques films, le MCU semble se diriger vers d'autres personnages plus diversifiés, bien que la réalisation échoue souvent à offrir ce qu'elle promet (Valkyrie et Carol Danvers SONT lesbiennes donc dites-le !). Ce passage de témoin ne peut passer que par la disparition de certains personnages. Si l'on apprécie la manière dont cela est mis en scène pour certains, on aime moins la manière dont est mise en scène la perte d'autres, comme le dit très bien ce blog. Ce passage de témoin est une demi-réussite et je ne peux pas me départir d'une certaine méfiance envers Marvel qui m'a souvent déçu sur ce point.

    *

    **

    ***

    **** Une seconde partie qui prend le temps de se lancer pour se terminer sur de magnifiques scènes.

    *****

    Image : Site officiel

  • Paper Girls 5 par Brian K. Vaughan, Cliff Chiang, Matt Wilson et Jared K. Fletcher

    Titre :  Paper Girls 5
    Auteurs : Brian K. Vaughan, Cliff Chiang, Matt Wilson et Jared K. Fletcher
    Éditeur : Image comics 5 décembre 2018
    Pages : 128

    Ce volume 5 contient Paper Girls 21-25. Nos quatre aventurières sont perdues dans le temps depuis plusieurs jours. Elles commencent tout juste à comprendre la guerre dans laquelle elles sont impliquées de force. Elles apprennent surtout de plus en plus de choses sur leurs futurs alors qu'elles rencontrent leurs doubles. Dans ce volume, elles se retrouvent dans le lointain futur, celui des ancêtres qui ont créé le voyage dans le temps et les règles que cela implique. Mais cette période est particulièrement dangereuse. Seront-elles capables de survivre au futur ?

    SPOILER

    Dès le début, cette série pose la question du destin. Lorsque les 4 jeunes filles apprennent des choses sur leurs futurs elles se demandent toujours s'il ne serait pas possible de la modifier afin d'éviter erreurs et tristesses. Ce thème est particulièrement important ici puisque l'une d'elles pourrait être guérie, et donc ne pas mourir. Plus encore, ce volume met en avant l'une des visions qui avait été mise en scène précédemment. Outre la réponse à la possibilité de changer son destin ce volume commence donc à conclure les différents indices en vue de sa fin.

    En effet, le premier volume était compliqué à comprendre. Nous étions lancés dans une intrigue chaotique sans savoir dans quelle direction l'intrigue se rendait. Cette difficulté était plus importante encore lorsque nous avons rencontré les symptômes de la guerre lors de plusieurs époques. Dans ce cinquième volume, les auteurs commencent enfin à nous permettre de comprendre de quelle manière fonctionne l'intrigue et donc l'ordre dans lequel se déroule les différents événements. On ne peut qu'admirer la capacité des auteurs à mettre en places des scènes qui ne seront expliquées que bien plus tard et ce sans se contredire.

    *

    **

    ***

    **** Un avant-dernier volume pour une série que j'apprécie beaucoup. Je me réjouis de lire la fin de l'histoire.

    *****

    Image : Éditeur