The Kitchen / Les Baronnes

Après un gros vide en matière de films que je souhaitais voir je fus quelque peu intrigué par la bande annonce de celui-ci. Nous y suivons trois femmes, deux d'origines irlandaises et une femme noire, dans le quartier de Hell's Kitchen à New York vers la fin des années 70. Leurs maris sont loin d'être des citoyens exemplaires. Ce sont des criminels qui font partie de la mafia irlandais locale. Celle-ci est aux abois car leurs activités sont de plus en plus difficiles. Les trois maris décident d'attaquer un commerce local pour relancer leurs activités, mais ils ne savent pas qu'ils sont sous surveillance active du FBI. À la suite de cette attaque, ils sont envoyés trois ans en prison. Leurs femmes sont censées être aidées par leurs amis mais elles ne reçoivent pas assez d'argent. Discutant entre-elles elles se demandent pour quelles raisons elles ne seraient pas capables de reprendre les activités de leurs maris, et surtout de réussir là où ces hommes ont échoué.

SPOILERS

J'ai plutôt apprécié ce film. Il est court et fonctionne assez bien. On comprend rapidement quelles sont les relations entre les hommes et entre les trois femmes. Des relations qui peuvent être mises en avant de manière plus ou moins subtiles. Le film montre ces trois femmes qui changent de voie à cause de l'absence de leurs maris. Elles étaient de bonnes mères de famille qui acceptaient les comportements de leurs maris et leur propre rôle. Mais ce rôle ne les a pas préparées à vivre seule, les rendant dépendant de la générosité d'autres hommes. Elles deviennent donc, petit à petit, les dirigeantes du quartier. Ceci tout d'abord en prenant soin de leur quartier et des habitant-e-s, qui donc acceptent de les payer avec plaisir. Ce n'est que plus tardivement au sein du film que les actes de violence commencent, alors qu'elles se heurtent à des hommes qui ne veulent pas abandonner leur place au sein de la société. La seule manière pour les femmes d'être dominante passe donc par la fin de la culture de domination des hommes.

Ceci fonctionne assez bien. J'ai apprécié observer ces femmes dépasser les hommes et prendre des décisions difficiles à cause des attitudes masculines. Malheureusement, le film semble prendre des raccourcis à plusieurs reprises. Surtout vers la fin, certaines révélations nous sont offertes sans que jamais un seul indice ne permette de penser que celui-ci est possible. Par exemple, l'un des agents du FBI est décrit durant tout le film comme quelqu'un qui croit à la loi et qui travaille bien. Il est furieux lorsque les trois maris sortent de prison et lorsque les activités de mafia continuent dans Hell's Kitchen. Soudainement, on apprend qu'il est l'amant de l'une des trois femmes. On ne sait ni pourquoi ni comment mais cette relation transforme le film puisque le hasard devient un plan concocté à l'avance. Mais cette révélation sort de nulle part, créant la surprise, certes, mais donnant aussi l'impression que les scénaristes ont choisis la voie de la facilité.

*

**

*** Un film qui n'est pas mauvais mais dont le scénario est un peu fainéant.

****

*****

Image : Site officiel

Écrire un commentaire

Optionnel