DC - Page 8

  • DC Comics Anthologie

    Titre : DC Comics Anthologie9782365770033-couv-M200x327.jpg
    Auteurs : Multiples
    Éditeur : Urban comics 2012
    Pages : 288

    Je l'ai déjà dit, je suis un nouveau dans le monde des comics. Je commence à peine à découvrir les mondes DC et Marvel. J'avoue que découvrir DC est plus simple puisque un reboot a été mis en place récemment. Mais Marvel s'est aussi lancé dans l'aventure récemment. Cependant, ces nouveautés ne me permettent pas de connaître les anciennes aventures et de comprendre comment s'est mis en place l'univers des comics. Heureusement, Urban comics a décidé de lancer une collection anthologie. Celle que j'ai reçue concerne tout l'univers DC en général et des aventures, il parait, jamais vue auparavant en français.

    Difficile de donner une critique globale à un livre qui concerne près de 80 ans d'histoire en 16 comics particuliers. Bien que j'ai rarement apprécié les dessins et dialogues, certains sont vraiment surannés, j'ai beaucoup aimé ma lecture. Pourquoi? Parce que ce livre m'a permis de mieux comprendre comment a fonctionné l'univers DC. Ainsi, je peux enfin comprendre que signifient les âges d'argent, d'or et de bronze. En effet, non seulement chaque comics est introduit par un petit texte mais chaque âge l'est aussi. Ces introductions permettent de comprendre les modifications importantes qui ont eu lieu durant l'époque considérée et pourquoi le numéro choisit est important. Cependant, je trouve dommage que sur les héros choisis il n'y ait qu'une femme. Wonder Woman est l'une des plus anciennes héroïnes mais il en existe d'autres. Et pourtant ces dernières n'apparaissent pas si ce n'est en lien avec d'autres héros et donc repoussées dans l'ombre. Je trouve ça dommage. Donc j'envoie un petit message à Urban comics. Pourquoi ne pas créer une anthologie des héroïnes DC?

    • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

    • Papier toilette.

    • Roman de gare.

    • À lire. Sans critiquer l'intérêt et la force de certaines des histoires choisies (parfois bien naïves) cette anthologie permet de s'initier à l'histoire de DC sans se perdre dans le nombre important de sorties passées.

    • Tolkien.

    Image: Éditeur

  • Green Lantern: les chevaliers de l'émeraude

    Le film Green Lantern hante encore mes cauchemars. Cette horrible chose a bien failli détruire tout intérêt que je possédais envers cet univers. Heureusement j'ai pu voir la série animée ainsi que ce film. Très étrangement ces derniers sont mieux construits que le film pour moins de moyens. Vous me direz, avec raison, que ce n'est pas difficile. Bref, cet animé se situe dans l'espace après la mort d'une Green Lantern par des démons venus de l'univers d'antimatière. Ceux-ci annoncent l'arrivée d'un vieil ennemi qui souhaite détruire Oa. Tous les Green Lantern sont convoqués pour combattre ainsi qu'une nouvelle recrue. Cette dernière est initiée par Hall Jordan qui lui raconte les légendes narrée par le livre des Green Lanterns.

    Je dois bien avouer que j'ai moins aimé ce film que les précédents. Il faut dire qu'il est plus difficile de s'attacher. En effet, cet animé est constitué de plusieurs histoires qui sont racontées durant l'intrigue principale (qui devient donc secondaire). On ne suit donc pas un mais plusieurs personnages emblématiques lors d'un grand nombre d'aventures. Ces histoires permettent de mieux connaître l'univers des Green Lanterns mais il est difficile de rester longtemps dans le cadre principal. Ceci met aussi à mal le danger créé par Krona. On ne sait rien de lui ni de son but et encore moins de ses raisons. Il est donc impossible de comprendre ce qu'il représente. Cette intrigue est à peine intéressante. Bref, pas un choix des plus heureux pour les scénaristes.

    • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

    • Twilight. J'aime bien Green Lantern mais je met en question la manière donc ce film est construit. Trop d'histoires tue l'histoire.

    • Film de vacances.

    • Bon scénario.

    • Joss Whedon.

    Site officiel

  • Batman: Year one

    Oui bon ce n'est peut-être pas chronologiquement logique mais après Red Hood j'ai regardé Year one. Nous sommes à Gotham City et deux personnes sont sur le point de faire leur entrée. La première est Gordon. Il a été muté avec sa femme enceinte dans la pire ville du pays. Bien qu'il en ait peur il compte bien garder son sang froid et nettoyer la ville. Mais que se passe-t-il quand même la police est devenue criminelle? La seconde personne est Bruce Wayne. Après 12 ans à l'étranger il revient chez lui. Mais derrière le masque du milliardaire se cache le futur Batman. Il ne tardera pas à faire parler de lui et à intéresser à la fois la police et les milieux criminels. En un an Gotham va changer.

    Cet animé est tout aussi sombre que la précèdent. Cela se voit tout autant par l'histoire que par le dessin qui se déroule la nuit parfois sous la pluie. Les nuances de gris sont nombreuses. Il est intéressant de suivre les deux partenaires de Gotham pour observer ce qu'ils peuvent faire avant même de se connaître. Ainsi, Gordon se perd dans un département corrompu au maximum et qui n'hésite pas à tuer. Batman, lui, tente de se construire tout en survivant aux différents gangs et policiers. Ce qui m'a intéressé sont aussi les références. Ainsi, on découvre Harvey Dent en tant que procureur inconnu. On a aussi la naissance de Catwoman. Mais il est dommage qu'on n'en sache pas plus. Ce film promettrait presque une suite.

    • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

    • Twilight.

    • Film de vacances. Moins de questionnements que dans Red Hood mais une peinture des débuts de Batman que j'ai beaucoup aimé.

    • Bon scénario.

    • Joss Whedon.

    Site officiel

  • Batman: Under the red hood

    Batman a eu quelques comparses. Ce sont les Robins. Nous commençons cette histoire alors que Jason Todd, le second Robin, est kidnappé et tué par le Joker. Ce dernier est capturé par Batman mais ce dernier ne se remet pas de mort de son équipier. Quelques années plus tard Batman se bat toujours en faveurs de Gotham avec Nightwing. Mais un nouveau patron de la pègre commence à faire parler de lui. Ce dernier se nomme Red Hood et se cache derrière un masque rouge. Alors que les combats de gangs se font de plus en plus violents Batman tente de comprendre qui est ce Red Hood.

    Je ne sais pas qui pense encore que les animés sont pour les enfants mais si c'est votre cas vous devriez vous renseigner. Batman: Under the red hood n'est clairement pas un film pour enfants. On y voit de la torture a plusieurs reprises sans oublier les problèmes éthiques posés par les personnages. Car ce que ce film animé nous demande c'est de savoir à quel moment il est justifié de tuer au nom de la justice. Est-ce que cela peut se faire selon les crimes abominables d'un personnage, l'état de santé psychique ou la vengeance? Red Hood incarne cette interrogation pour Batman. Mis à part cette question, suivie d'une réponse, j'ai beaucoup aimé ce film prenant. Bien que l'on n'entre pas vraiment dans les autres personnages (j'aurais aimé en savoir plus sur Nightwing par exemple) on se prend d'affection pour eux. C'est aussi un film qui n'a pas beaucoup de temps morts et qui réussit à lier l'action et l'humour. J'ai aimé.

    • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

    • Twilight.

    • Film de vacances. Sympa, une histoire intéressante et une question qui l'est tout autant.

    • Bon scénario.

    • Joss Whedon.

    Site officiel

  • Batman Terre-un tome 1 par Geoff Johns et Gary Frank

    Titre : Batman Terre-Un tome 19782365772488-couv-M200x327.jpg
    Auteurs : Geoff Johns et Gary Frank
    Éditeur : Urban Comics 2013
    Pages : 142

    Bon j'ai lu et terminé mon premier comic book. Pour cette première fois j'avais décidé de m'intéresser à Batman et, particulièrement, le reboot de ses origines dans ce tome 1. Faut-il vraiment présenter l'homme chauve-souris? Je n'en suis pas certains mais je vais me plier à l'exercice. Nous sommes à Ghotam. La ville est l'une des moins sûres et des plus corrompues au monde. Bruce Wayne, riche héritier, est orphelin depuis le meurtre de ses parents à la sortir d'un cinéma. C'est Alfred qui l'a élevé. Mais Bruce souhaite se venger et découvrir qui est le tueur. Pour cela il décide de devenir le Batman.

    Batman est un individu sombre et violent mais aussi extrêmement intelligent. Dans ce premier tome nous découvrons les débuts de ce héros alors qu'il est encore un simple homme qui se cache sous une cape et non un symbole. C'est donc un Bruce Wayne faillible qui ne maîtrise pas encore les gadgets qui nous est dévoilé. Un homme qui, pour l'instant, ne souhaite que retrouve le responsable de la mort de ses parents et non protéger sa cité. Ghotam est plus sombre que jamais. La police n'agit pas et ferme les yeux face aux exactions des criminels qui pourrissent la vie de tous les citoyens. Gordon n'est pas encore l'homme que l'on connaîtra et son partenaire est un jeune blanc-bec qui ne souhaite que la célébrité. Mais le véritable point fort de cette histoire n'est pas l'enquête qui aboutit à un résultat contrasté et peu intéressant. Ce que j'ai apprécié c'est la relation entre Alfred et Bruce. Les deux ne se comprennent pas vraiment mais se protègent l'un et l'autre. J'ai aussi trouvé les dessins très réussis et agréables. Pour une première fois c'était sympa.

    • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

    • Papier toilette.

    • Roman de gare.

    • À lire. Je n'y connais presque rien en comics book. Je me lance donc et je pense être bien tombé sur ce premier tome de la genèse de Batman. J'attendrais la suite avec intérêt tout en espérant un peu plus de challenge du coté des adversaires. De plus, de nombreuses pistes sont dessinées qui pourrait devenir intéressantes.

    • Tolkien.

    Image: Éditeur