31/10/2009

Linux et moi

Il y a un an de cela j'ai décidé d'acheter ce qu'on appelle un netbook. A l'époque on avait un choix encore limité comparé aux netbooks accessibles actuellement mais on avait surtout le choix entre prendre windows XP et un linux quelconque. Pour des raisons économiques évidentes j'ai décidé d'utiliser linux ce qui a permis une baisse de prix plutôt conséquente pour un étudiant comme moi. Je n'avais, à l'époque, jamais vu de linux, j'ignorais tout et je ne savais même pas à quoi cela pouvait ressembler. Après avoir testé le système d'exploitation d'origine j'ai eu l'impression, exacte ou non, qu'il ne convenait pas tout à fait à ce que j'attendais. J'ai donc décidé d'aller un peu plus loin et d'installer un autre système.

Après quelques recherches sur Internet j'ai sélectionné deux linux: Ubuntu et Mandriva. Après réflexion j'ai décidé de prendre Mandriva pour des raisons plus ou moins subjectives comme le site internet, la communauté, les mises à jours... En fait, rien ne dit que j'aie fait le bon choix mais j'avais l'impression, peut être fausse, que Mandriva était plus simple à utiliser et à installer. J'ai du choisir entre les deux versions: la Free qui ne contient aucun logiciels propriétaires et la One. Étant à l'époque, et encore maintenant, totalement novice en informatique j'ai choisi la version One qui semblait, encore une fois, plus simple.

Je dois avouer que j'ai eu du mal à comprendre comment installer et utiliser Mandriva. J'avais toujours eu windows et même si je connaissais, de nom, linux je ne savais pas de quoi cela avait l'air ni comment ça fonctionnait. En fait, je pensais que c'était un système compliqué réservé aux informaticiens ou aux personnes s'y connaissant vraiment. Heureusement pour moi, j'ai rapidement découvert qu'Internet abritait une communauté qui n'avait pas de réticences à aider. J'ai trouvé des manuels, des questions et des réponses mais aussi des explications pas à pas sur comment installer et utiliser Mandriva. Ces aides m'ont été précieuses pour mettre en place et configurer le tout. MLO, pour ne prendre qu'un exemple (arbitraire), fournit ce genre d'aides que ce soit sur le site ou sur le forum. J'ai même découvert un bureau 3D parfaitement fonctionnel sur un netbook alors que le bureau 3D de Vista ne peut pas fonctionner sur mon ordinateur fixe pourtant bien plus performant! J'ai aussi découvert quelque chose que j'apprécie beaucoup: les mises à jours. Alors que, lorsque j'utilise windows, je dois aller chercher les mises à jours sur plusieurs sites internet Mandriva, lui, fournit une sorte de base de donnée sur laquelle toutes les mises à jours sont listées et prêtes au téléchargement. Il suffit d'un seul clic de souris et ensuite vous pouvez alors boire votre café.

Après un an d'utilisation sur mon portable je suis conquis. Je ne suis pas, et je ne le serais jamais, bon en informatique. Néanmoins, j'ai réussi à installer et utiliser, avec un peu d'aide, un système qui m'était totalement inconnu. Il m'a fallu, naturellement, un temps d'adaptation. Mais, après cette année, il est clair pour moi que n'importe qui est capable de comprendre et de s'adapter à linux. Dans le monde actuel de l'informatique ou deux entreprises ont un monopole massif je crois qu'il est important pour tous les consommateurs de savoir qu'ils ont un troisième choix. Ce troisième choix est riche, il existe beaucoup de linux différents et je n'en ai nommé que deux, et ne demande qu'un peu d'adaptation.

18:05 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

03/09/2009

Un sondage de l'OFS obligatoire sous peine d'amende?

J'ai lu dans le 20 minutes d'aujourd'hui une annonce que je n'ai retrouvé nulle part ailleurs. J'ai donc des doutes. Selon le 20 minutes l'OFS rend obligatoire un sondage par téléphone sur la population active sous peine d'amendes en cas de refus. J'ai donc deux questions:

1) est ce une information sérieuse car je n'ai jamais entendu d'un sondage de l'état qui soit obligatoire et même punissable si on le refuse?

2) comment éviter ce sondage de façon légale (donc sans risquer l'amende)? La désobéissance civile, dans son acceptation légale et frustrante pour la bureaucratie, est elle la solution et, si oui, sous quelle forme?

11:51 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | | | |  Facebook

03/07/2009

Les éléves peu performant sont ils des ratés dangereux pour la société?

Hier soir nous avons reçu une nouvelle concernant des élèves de dixième années ayant passé à tabac plusieurs personnes lors de leur voyage d'étude. Je passerais sur les événements, je passerais sur les commentaires cherchant à connaitre la nationalité de ces personnes, je passerais aussi sur les commentaires demandant l'utilité de ces voyages (si vous n'êtes pas capable d'apprécier une visite dans une ville historique ou dans des lieux culturels ça vous concerne n'enlever pas ce plaisirs à d'autres) mais je vais parler d'une autre sorte de commentaires. En effet, lorsque j'ai lu ces articles, tous plus ou moins identiques, sur internet j'ai lu une série de commentaires critiquant la capacité de socialisation des ces élèves ayant choisis de faire une dixième année au lieu d'aller tout de suite travailler ou étudier. Ces commentaires sont souvent désobligeant et semblent considérer qu'une jeune incapable d'entrer au gymnase ou de trouver un apprentissage est un raté et se voit qualifié, au mieux, de délinquant potentiel. Est ce vrai?

Dans mon expérience passée j'ai souvent côtoyé ces élèves ainsi que d'autres ayant passé leur scolarité dans la voie VSO. La voie que l'on considère comme étant la voie des ratés. Par la suite, j'ai aussi côtoyé des personnes venant de la voie VSB, autrement dit celle des élites. Qu'ai je vu? Ne me basant que sur mon expérience directe je ne suis, bien sur, par objectif et je ne peux que généraliser et je ne peux pouvoir prétendre avoir raison. Il est, au contraire, certain que mes souvenirs devraient être pris dans une recherche plus vaste et que la généralisation n'est jamais la réalité. Néanmoins, il m'est apparu clairement une différence de comportement impressionnante. L'un des groupes vivait la vie au jours le jours, plaisantait rapidement, était prompt à l'amitié et était soudé. Le second groupe était méprisant, soudé sans une ouverture sociale et, surtout, conscient de sa supériorité. Le premier groupe était celui des "ratés" le second celui de l'élite. Lequel est celui que vous préféreriez? Je suis convaincu que la réponse concerne le premier groupe.

Bien entendu, je n'ai pas pour vocation de juger les préconceptions des auteurs de ces commentaires quelque soit le journal sur lequel ils sont postés. Mais je souhaitais démontrer que ne pas avoir un travail ou ne pas entrer au gymnase n'aboutissent pas à une vie de ratés et de délinquants ou de drogués. C'est peut être simplement que l'on n'est pas prêt? Comment peut on être prêt, lors de nos seize ans, à choisir la voie qui construira notre futur? La plupart du temps on ne sait pas ce que l'on souhaite accomplir à cette âge, nous ne sommes encore que des enfants. Ou alors n'ont ils pas trouvé d'apprentissages et ne souhaitaient pas passer une année sans avoir à accomplir quelque chose? Personnellement je trouve cette volonté des plus positives car il est tellement simple de se laisser aller lorsque l'on a plus rien à faire de nos journées! Pour terminer, il me semble clair que nous devrions arrêter de voir les jeunes qui ne réussissent pas tout de suite comme des échecs ou des jeunes à problèmes et nous concentrer sur les pressions que la société leur impose sans, pour autant, leur offrir de l'espoir.

09:59 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

19/06/2009

Sois un homme mon fils!

Voila une phrase que l'on entend souvent, particulièrement quand on est jeune. Mais qu'est ce qu'un homme? En effet les définitions changent selon la personnes qui les donne. Être un homme est-ce posséder les organes d'un homme avec des poils et des muscles? Être un homme est-ce aller travailler et amener l'argent de sa famille? Être un homme est-ce aider sa femme dans les problèmes ménagers, la soutenir et accepter qu'elle souhaite s'accomplir? Être un homme est-ce s'entretenir esthétiquement?

Mais il y a plus encore pour rendre circonspect sur la définition d'un homme. Car il semble que différentes actions dans la vie permettent de créer un homme. Parfois être un homme c'est faire le permis et conduire une voiture. Pour d'autres être un homme implique de suivre ses envies et d'agir pour les rendre possibles. Certains pensent que l'on est un homme après une grande action dans sa vie comme réussir son apprentissage, avoir son premier boulot et réussir son université. Il y a encore d'autres personnes qui imaginent que la première relation sexuelle crée un homme, certains considèrent que cela ne suffit pas et imaginent qu'être un homme implique d'avoir réussi à créer une situation amoureuse stable. Et enfin, être un homme semble être possible à la suite du recrutement de l'armée.

Le nombre des définitions et présupposés de ce qu'est un homme, dont certains se contredisent, est ahurissant. Comment s'y retrouver lorsque l'on souhaite savoir si l'on est un homme? Personnellement j'ai décidé de ne plus écouter ceux qui croient savoir ce qu'est un homme. J'ai décidé de suivre mes idées, de suivre ma définition et finalement j'en ai choisi une qui est peut être meilleure ou pire que toutes les autres mais qui me plait: l'on devient un homme lorsque l'on doit s'occuper d'un autre être, l'éduquer, le protéger et lui montrer de l'amour sans oublier de le guider du mieux possible dans le chemin de la vie et de le laisser s'échapper quand il est temps. En somme, être un homme c'est être père.

09:53 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

13/12/2008

Les logiciels libres

Nous connaissons tous window, excel et les autres productions microsoft. Toutes sont faciles à trouver et ont un couts conséquent. Heureusement, il existe des logiciels dit libres. Ces logiciels libres sont créé par des individus ou des sociétés qui s'engagent à suivre une certaine philosophie. Il en existe des milliers dont quelques uns sont connus largement (par exemple firefox et openoffice). Mais quel est leur utilité? J'en vois deux principales.
Premièrement ces logiciels sont souvent gratuits (la gratuité n'est pas une condition sine qua non du libre) ce qui permet a des personnes aux revenus modestes ou a des collectivités de posséder des logiciels de qualités sans avoir des couts trop grand. Les Cantons gagneraient beaucoup d'argent en utilisant des logiciels libres, argent pouvant servir des causes plus utiles que l'achat d'une licence virtuelle pour l'utilisation d'un logiciel.
Deuxièmement le monde est dominé par Microsoft et Apple. Cette domination est nuisible à l'inventivité et si nous croyons en une société de concurrence nous devons favoriser l'apparition de logiciels hors du giron de ces deux mastodontes. Par exemple Internet Explorer était léthargique jusqu'à ce que Firefox innove ce qui a conduit à une refonte d'Internet Explorer bénéfique pour tous les utilisateurs.
Malheureusement la visibilité des logiciels libres est presque inexistante dans le public et souffre d'aprioris néfastes: trop compliqués, peu sure, etc. Pourtant la communauté du libre a réussi a créer des produits fiables, certains disent même plus fiables, que Microsoft et Apple et facile à utiliser et à installer. Comment faire pour que le public croie en l'intérêt et en la fiabilité du libre sans pouvoirs créer de campagnes d'information couteuses? Peut être, simplement, en communiquant sur l'Internet et en permettant aux collectivités de s'y convertir?
En attendant il existe quelques bibliothèques utiles pour trouver son bonheur comme Framasoft. Je nommerais aussi Firefox, Openoffice et The Gimp pour la retouche d'images.

10:01 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | | | |  Facebook

24/10/2008

Comment ne pas boire de l'alcool?

Dans les médias on parle souvent de l'alcool et de la jeunesse, jeunes incapables de se contrôler face à leur consommation et qu'il faut aider. Bien sur c'est oublier une large partie des jeunes tout a fait sain mais ce n'est pas d'eux dont je veux parler ce matin. Je souhaite parler des abstinents. Oui il existe des jeunes abstinents! Cela peut être du a différentes choses qu'elles soient morales, de gouts, d'idéologie ou simplement pour ne pas retomber dans les excès.

Mais dans notre société il est difficile d'être abstinent, non parce que c'est mal vu, car c'est considéré comme bizarre. Boire un verre est un acte social largement utilisé pour briser la glace dans un groupe et quelqu'un qui refuse de boire sera vu comme un transgresseur de cette "règle sociale" d'ailleurs un serveur venant à votre table vous proposera toujours du vin (et toujours à l'homme mais ça c'est un autre sujet). C'est la que nous entendrons souvent des mots comme "vas y un petit verre ne te fera pas de mal" ou encore "goute avant de refuser tu verras tu apprécieras". Il faut un petit moment pour que cette volonté de ne pas boire, qui n'est pas la volonté d'interdire la boisson à d'autres, soit acceptée sans récriminations dans un groupe d'amis.

Difficile d'être compris quand on est réellement abstinent.

10:03 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |  Facebook

23/10/2008

Hypocrisie automobile

Non je ne parlerais pas des constructeurs qui mettent au point des voitures capable de rouler à 250Km/h alors que la limite est de 120 Km/h. C'est un autre point que je souhaiterais soulever. Comme tout le monde le sait le pétrole commence a se faire rare et, donc, a couter cher, que l'on puisse en trouver plus ou moins dans le futur m'importe peu ici, et nous parlons de plus en plus de l'émission de gaz toxiques. C'est pourquoi j'avais décidé de renoncer à faire le permis et à conduire une voiture pensant que l'on louerait ma conscience de l'écologie et ma modération dans mes dépenses. Bien au contraire on me considéra comme bizarre et légèrement dérangé.

Mais pourquoi? Depuis des annèes on nous parle à tort et à travers de la pollution et de la fin du pétrole tandis que l'offre en transports publiques est de plus en plus diversifiée et densifiée dans les villes. Donc pourquoi prendre une voiture lorsque l'on vit en ville? Au pire on est obligé de prendre le bus ou tout autre moyen de transport disponible au mieux on peut tout a fait marcher un peu, ce qui est d'ailleurs aussi une bonne chose dans ces temps ou l'on déplore le manque d'efforts physique, je ne vois la rien de bien difficile.

Pourquoi donc est il si difficile de renoncer à un objet polluant, cher et si souvent dénoncé?

09:57 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |  Facebook

21/10/2008

La vérité sur la dépendance aux jeux vidéos

Entre hier et aujourd'hui sortent plusieurs articles parlant de statistiques sur la dépendance aux jeux vidéos. Loin de moi l'idée de penser que la consommation irraisonnée de ces jeux est bon pour les personnes mais je souhaite tout de même faire une remarque. Il se trouve que les jeux vidéos sont les victimes de la chasse aux sorcières envers tout ce qui est virtuel. Oui on semble penser que tout ce qui est virtuel est mal et particulièrement cette catégorie bizarre que sont les jeux vidéos. Ceux-ci détruisent les liens sociaux et empêchent la réflexion.
Et pourtant il existe d'autres catégories du même type qui sont beaucoup moins vilipendées dans la presse. Aujourd'hui même le 24 heure publie un article sur les wargames, Cette article n'est pas élogieux mais fait partie de ce mouvement de redécouverte de jeux prétendus sains puisqu'ils permettent aux enfants de rencontrer d'autres enfants face à face. C'est oublier un peu vite l'assaut de critiques dont ils furent les victimes il y a quelques années, satanisme, perversion, exutoire pour les sectes et j'en passe. Mais ils sont redevenus respectable du jours au lendemain!
Pourquoi donc ce changement? Je pense que c'est la peur, Nous avons peur de ce qui est nouveau ou différent et, donc, nous critiquons ces choses nouvelles non-orthodoxe qu'une personne normale et saie d'esprit ne peut pas aimer. Et pourtant énormément de personnes saines d'esprit existent dans ces différentes formes de liens sociaux. Heureusement je suis certain qu'une nouveauté arrivera prochainement reléguant les jeux vidéos dans la saine conformité de la jeunesse saine.

10:40 Écrit par Hassan dans Général, Médias | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : medias, jeux, normalite | | | |  Facebook

06/03/2008

Violence des jeunes et jeux vidèos

Nous avons appris hier qu'un élu portait plainte contre media markt pour avoir vendu des jeux violents. Bien que je sois favorable a un meilleur contrôle de ces jeux deux questions me possèdent: L'interdiction est elle la bonne réponse? Le préconçus que les jeux créent la violence est il vrai?

A ces deux questions je répondrais non!  En effet l'interdiction n'aboutit qu'a une chose, l'énervement et la fascination. Tous les parents le savent, il suffit de dire a un enfant "ne fais pas ça" pour que bientôt il le fasse. Ici se sera le même problème. Les jeunes achèteront sur internet ou alors iront a l'étranger chercher les jeux interdits et les revendront en suisse. Au final un nouveau trafic sera créé et, a moins de fouiller tout le monde et de filtrer internet, incontrôlable.

Mais ce qui me dérange le plus est ce lien entre les jeux vidéos et la violence des jeunes. Je ne nierais pas les jeunes meurtriers et les jeunes bloqués dans l'imaginaire des jeux. Mais je préciserais que ce n'est qu'une minorité. En tant que jeune j'ai l'impression de voir un prétexte ou, pire, un aveuglement face à une solution simple, donc nécessairement inutile, face à un mouvement extrêmement compliqué. La violence des jeunes ne saurait être réduite aux simples jeux vidéos.

D'ou mes questionnements suivant. Quand cette mesure d'interdiction, si elle aboutit, aura échoué quelles seront les prochaines cibles? La musique? Le cinéma? Le télé journal peut être? 

Car ces biens pensants oublient une chose. Oui il y a une violence des jeunes, oui il y a des films, de la musique et des jeux violents ou la sexualité peut être très présente. Et ils veulent interdire tout cela. Mais moi quand je vais au kiosque du coin et que je cherche un magazine de manga, destiné aux jeunes adolescents, ou est ce que je le trouve? A coté des revues pour adultes non censurées! Quand je me ballade dans la rue qu'est ce que je vois? Des femmes avec des poses aguichantes et peu habillées à tous les coins de rues! Quand je regarde le télé journal qu'est ce que je vois? La guerre, les carnages, les morts. Et je ne parle pas de paroles puisque hier encore il m'était possible de voir les cadavres des FARCs éliminés les corps encore chaud passant à la télévision.

Alors je vous demanderais une chose. Cette mesure est elle vraiment une mesure utile et bonne? N'est ce pas, plutôt, l'une de ces mesures de peur anti-jeune qui semblent se multiplier? A l'instar de cette horreur illégale qu'est le Mosquito? Ma réponse est oui. Ce n'est qu'une mesure répressives inutile anti-jeunes. Mais mesdames et messieurs n'oubliez pas que ce seront nous les vieux demain.  N'oubliez pas non plus que ce sont vous, parents, qui donnez l'argent aux jeunes pour acheter leurs jeux vidéos. Donc, au lieu de prendre des mesures inutiles, prenez vos responsabilités de parents!

09:46 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

06/12/2007

Société de suicidaires

Périodiquement tous les acteurs de la société s'interrogent sur le malaise et les suicides des jeunes. Pour expliquer cela nous trouvons des centaines de raisons et nous mettons en place des milliers d'actions. Pourtant rien ne change. Il se trouve que tout le monde se posent les mauvaises questions et ont nécessairement les mauvaises réponses.

 

Pourquoi nous sentons nous mal dans ce monde, cette société? Une société qui contrôle tout, une société qui nous répète jours après jours que tout va du mal au pis. Une société ou même le plus brillant des étudiants risque de se retrouver au chômage après avoir décroché son diplôme. Sans oublier qu'il ne se passe pas un jours sans que l'on nous répète que le monde va mal et que nos enfants, nous, devrons trouver une solution pour survivre. Une société ou l'on nous demande d'aider d'autres personnes en état de faiblesse alors que tout le monde nous dit que le manque de crédits nous empêcheras de recevoir ces aides.

 

Pire que ça, nous sommes dans une société qui détruit les rêves! Les rêves font partie des êtres humains et tous les acteurs de notre société les détruisent. Quand un jeune veut étudier quelque chose on lui dit "Mais es tu sur que ça te permettra de vivre? Ne devrais tu pas chercher autre chose?". Quand un jeune veut chanter, écrire ou jouer on lui dit et redit "Mais non, tu n'y arriveras jamais, c'est trop dur!". Nous n'avons plus de rêves, nous n'avons plus que des projets de vies. Mais bon sang nous sommes jeunes! Nous avons le droit et même le devoir de rêver plutôt que de penser à notre retraite quand on vient de commencer un apprentissage! Nous n'avons pas à chercher à entrer le plus rapidement possible dans une vie active monotone et sans rêves sous prétextes que les études ne mènent plus à rien! Nous y avons droit!

 

Ce n'est pas pour rien que, moi-même, j'utilise un pseudonyme. Au delà des précautions évidentes dues aux problèmes que l'on peut avoir c'est surtout pour me permettre de rêver sans me faire remettre à l'ordre par un bien pensant qui veut me permettre de créer ma vie active économiquement. Il se trouve que je fais ici une activité purement non économique et inutile. J'écris, je rêve, je réfléchis. Il se peut que peu soient d'accord avec mes pensées, que peu apprécient mes textes et que peu les lisent même. Néanmoins il y a des gens qui apprécient mes histoires, qui me lisent ou qui sont d'accord avec moi. Et plutôt qu'une critique de cette activité inutile on me dit de continuer! Et pourtant, dès que j'en parle dans le cadre réel de la société, on me rentre dedans en me sermonnant pour que j'arrête de rêver et que je crée quelque chose d'utile économiquement.

 

Vous vous demandez pourquoi les jeunes veulent mourir? Vous devriez changer votre question par une bien plus choquante et terrible: Pourquoi les jeunes voudraient ils vivre?

11:24 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | | | |  Facebook

21/11/2007

Dérives sécuritaires

Entre les USA ou les touristes doivent donner leurs empreintes digitales et leurs numéros de cartes de crédits, le japon ou l'on est photographié et ou l'on donne aussi nos empreintes et les avions dans lesquelles on ne peut plus rien emmener tout devient de plus en plus sécuritaires. Voila pourquoi je propose que nous arrêtions les demi mesures et que nous allions directement au but. Voici donc mes propositions:

 

1) On embarque dans un avion nu après une fouille corporelle complète et, bien entendu, nous sommes attachés aux sièges. Le personnel possède, en cas de problèmes, des tasers.

 

2) Toutes personnes étrangères entrant dans un pays se voit prendre ses empreintes digitales, ses iris, son ADN et une photo. Sans oublier un interrogatoire et une détention préventive de 48 heures.

 

3) Un étranger se naturalisant doit être mis à l'essai pendant 7 ans. après ces 7 ans il reçoit un passeport à point. Points pouvant être enlevés jusqu'à perte du passeport. Lorsque il y a perte du passeport il doit être notifié dans un document officiel à donner par la personne qu'il est dangereux. Bien entendu cela vaut aussi pour les enfants sauf que le passeport provisoire est valable jusqu'à la majorité.

 

4) Un/e ressortissant/e suisse épousant un/e étranger/ére (naturalisé ou non) se voit perdre son passeport de suisse pour un passeport de naturalisé (à points donc) ainsi que toute sa famille proche. Bien entendu la famille est interrogée sur pourquoi ils veulent un étranger dans leur famille.

 

 

Avec ces quelques mesures nous vivrons dans un monde libre, sécurisé et démocratique! Vive la démocratie, vive la liberté!

11:19 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | | | |  Facebook

15/11/2007

Question légale sur les sans papiers ou requérants déboutés

Si je trouve un sans papier/un requérant débouté dans la rue en danger de mort dois je le laisser mourir?

15:19 Écrit par Hassan dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | | | |  Facebook