Marvel

  • Thor 1. God of thunder reborn par Jason Aaron, Mike Del Mundo et Christian ward

    Titre : Thor 1. God of thunder reborn
    Auteurs : Jason Aaron, Mike Del Mundo et Christian ward
    Éditeur : Marvel 31 décembre 2018
    Pages : 136

    Ce premier volume contient Thor (2018) 1-6. Thor la déesse du tonnerre est tombée. Thor le dieu du tonnerre reprend le titre et le combat contre Malekith. Car ce dernier ne s'est pas arrêté lorsque Jane Foster est morte. Sa guerre a continué à ensanglanter les différents royaumes. Mais il y a pire, le dernier combat de Jane Foster a détruit à la fois Mjolnir et Asgardia. Les divinités se réfugient sur la Terre tandis qu'Odin essaie de reconstruire Asgard et le pont arc-en-ciel. En attendant, aucun royaume n'est sous la protection des divinités. Thor, lui, essaie de remplacer Mjolnir mais les marteaux aussi puissants que Mjolnir sont difficiles à créer.

    SPOILER

    Jason Aaron continue son effort pour mettre à mal Thor et son univers. Bien que ce dernier ait retrouvé son nom il n'est toujours pas digne de Mjolnir, qui de toute manière a été lancé dans le soleil... Cette destruction va plus loin puisque Asgardia est détruite. Et Thor n'a toujours pas de marteau acceptable puisqu'il les détruit tous dès les premières pages. Aaron n'a donc pas envie de relancer Thor dans toute sa puissance dès les premières pages. Au contraire, il le laisse risquer sa vie et devoir se battre avec difficulté pour redevenir ce qu'il était auparavant.

    Aaron continue aussi à placer les différents personnages pour son grand événement : War of the realms. Cette fois, il s'intéresse plus précisément à Hell dont il reforme le fonctionnement. Il pose la question des dangers que pose une armée des morts et de la place des héros du Walhalla. Sans avancer énormément l'intrigue les pages sont plutôt belles avec quelques bonnes idées ainsi que le retour de Loki.

    *

    **

    ***

    **** Un premier volume qui replace Thor au centre de l'intrigue. À voir comment la suite sera écrite avant l'événement qu'Aaron prépare depuis longtemps.

    *****

    Image : Amazon

    Éditeur

  • Spider-Man: Far from home

    Lors du dernier Avengers les personnes détruites par Thanos étaient revenues à la vie. Leur retour fut difficile pour le monde (un véritable cauchemar administratif à mon avis) et changea de nom pour devenir "l'éclipse." Outre des personnes sans histoire ce sont aussi des héro-ïne-s qui sont revenu-e-s. Spider-man est l'une de ces personnes. Depuis, il essaie de suivre l'exemple de Tony Stark. Il aide sa tante à trouver de l'argent pour les victimes de l'éclipse. Il s'occupe de son quartier. Il est un élève sans histoire dans son lycée. Lorsque sa classe a la chance de pouvoir faire un tour en Europe il pense que cela pourrait être l'occasion de se rapprocher de MJ. Malheureusement, Nick Fury a d'autres plans. Lui et un nouveau héros essaient d'éviter la destruction de la terre par des êtres qualifiés d’élémentaux.

    SPOILERS

    Le méchant de ce film est du même acabit que le méchant du premier Spider-Man. Ce dernier était basé sur le premier Avengers. Après avoir perdu son travail il volait la technologie alien récupérée par Tony Stark pour en faire des armes. Le vilain de ce film fait presque la même chose mais au lieu de lutter contre le chômage et pour sa famille il lutte pour lui et ses collègues des industries Stark. Lui, comme d'autres, sont d'anciennes personnes employées par Stark mais qu'il a humilié ou qu'il a licencié. Lors de la mort de Tony Stark, ces personnes ont décidé de mettre en commun leurs connaissances afin de créer un nouveau héros qui puisse leur permettre de valider leurs idées et de devenir riches. Au moins, leur réaction est logique.

    Ce film est aussi un passage de témoin. Durant les deux heures que dure ce Spider-Man il est régulièrement demandé à Peter Parker ce que deviennent les Avengers et s'il est le successeur de Tony Stark. Peter, bien entendu, ne se pense pas capable de sauver le monde. Il essaie simplement de s'occuper de son quartier. Ce passage de témoin est symbolisé par le contrôle de la technologie Stark. Un contrôle qui implique des drones capables d'opérer des frappes dans le monde entier... D'ailleurs, enfin une scène met en question cette technologie et ses capacités. Malheureusement elle ne se trouve que lors mid-credits. Mais cela manquait dans ces films qui questionnent peu, voire pas du tout, la technologie militaire des Avengers.

    *

    **

    ***

    **** Un Spider-Man un peu plus faible que le premier mais qui reste sympathique à voir si vous aimez le genre.

    *****

    Image : Site officiel

  • The unstoppable wasp: Unlimited 1. Fix everything par Jeremy Whitley et Gurihiru

    Titre : The unstoppable wasp: Unlimited 1. Fix everything
    Auteurs : Jeremy Whitley et Gurihiru
    Éditeur : Marvel 24 avril 2019
    Pages : 120

    CW : dépression

    Ce volume 1 contient Unstoppable Wasp (2018) 1-5. Nadia Van Dyne a tout ce qui lui est nécessaire pour être heureuse. GIRL est enfin sur les rails avec comme but de recruter les jeunes femmes les plus intelligentes du pays. Deux de ses amies sont en couple et heureuses. Elle-même est non seulement libre mais aussi membre des Champions. Elle a beaucoup de travail et peu de temps mais elle semble apprécier sa vie. Tout du moins, jusqu'à ce que l'AIM se mette à attaquer de laboratoires scientifiques en parlant d'une menace posée par Hank Pym, le père disparu de Nadia.

    SPOILER

    J'avais adoré les deux premiers volumes des aventures de Nadia, il ne fallait pas longtemps pour que je me lance dans la suite (malheureusement encore une fois annulée). Pendant une bonne moitié du volume il semble que la menace principale soit AIM. Étant donné qu'AIM est tenu par ce qui semble être des scientifiques et d'anciennes héroïnes il y a probablement quelque chose derrière qui sera résolu dans le prochain volume. Car dès la fin de l'attaque d'AIM on se rend compte que la véritable question est Nadia Van Dyne

    Nadia, dans la première série, est montrée comme une combattante compétente. Une scientifique de génie. Et une adolescente pleine d'énergie capable de tout voir sous un jour positif. C'est d'ailleurs cette dernière caractéristique qui me plait le plus dans ce personnage. Cette nouvelle série construit son intrigue sur ce qu'est Nadia. Les pages nous montrent que Nadia est de plus en plus débordée. Qu'elle n'a plus de bonnes idées mais qu'elle ne réussit pas à en parler, par peur de décevoir ses amies et Janet Van Dyne. Mais juste après l'attaque on comprend à quel point elle va mal. Le comics prend un tour qui, en ce qui me concerne, était inattendu puisque les auteurs décident de parler de la bipolarité de Nadia. Après sa période de perte d'énergie s'ensuit une période maniaque puis une période de dépression intense. Les auteurs ont la bonne idée de montrer que Nadia ne comprend pas ce qui lui arrive et réagit mal à ce qui est dépeint comme des tentatives d'aides de la part de ses amies. Ces pages mènent, selon moi, à l'un des moments les mieux écrits. Nadia seule en dépression suivie de l'une de ses amies qui tente de la sortir de son épisode dépressif.

    *

    **

    ***

    ****

    ***** Une suite encore meilleure que la première série.

    Image : Amazon

    Éditeur

  • Jessica Jones: Purple Daugter par Kelly Thompson, Mattia de Iulis, Filipe Andrade et Stephane Paitreau

    Titre :  Jessica Jones : Purple Daugter
    Auteur-e-s : Kelly Thompson, Mattia de Iulis, Filipe Andrade et Stephane Paitreau
    Éditeur : Marvel 7 mai 2019
    Pages : 136

    Le pire cauchemar de Jessica Jones a eu lieu. Un jour, sa fille est devenue violette. Ni elle ni son mari ne sont capables de comprendre ce qui est en train de leur arriver. Mais les deux savent que leur vie prend un tournant difficile. Danielle est-elle vraiment leur fille ? L'homme pourpre est-il réellement mort ? que va-t-il arriver à leur couple si les réponses ne sont pas celles espérées ? Et surtout : qui a fait ceci à Danielle ? Jessica Jones fait donc ce qu'elle est le mieux capable de faire : elle décide de mener l'enquête. Si elle trouve la personne responsable celle-ci pourrait bien ne pas s'en remettre.

    SPOILERS

    Kelly Thompson continue à écrire de bonnes histoires autours de Jessica Jones. Tout comme le précédent, ce volume permet aussi bien de lier Jessica Jones à l'univers Marvel que de s'intéresser aux effets précis sur elle et son couple d'un événement traumatique. Dès le début, Thompson ne sous-estime pas l'effet que peut avoir la perte d'un enfant sur un couple. Certes, Danielle n'est pas morte mais elle risque de changer définitivement. Mais l'autrice ne sous-estime pas non plus la force du couple qu'elle écrit. Illes ont peurs mais n'abandonnent pas.

    De plus, ce volume permet d'étendre un peu l'univers de Jessica Jones. Alors que nous connaissions surtout un ennemi, Purple Man, ce volume permet de mettre en avant les enfants de cet ennemi. Outre une jeune femme, Kara, l'autrice nous montre un groupe d'enfants dont le but semble être de contrôler leur père ou de réparer ses actes. Mieux encore, l'autrice joue sur le fonctionnement de Killgrave pour montrer l'impact que ses actes peuvent avoir sur un fils qui sait être une déception. En bref, un second volume que j'apprécie autant que le premier.

    *

    **

    ***

    ****

    ***** Encore une réussite pour les comics Jessica Jones

    Image : Amazon

  • Dark Phoenix (X-Men)

    Dark Phoenix commence durant les années 90, quelques temps après les événements d'Apocalypse. Les mutant-e-s et les X-Men sont enfin appréciés et aimés du monde entier. Malgré les attaques destructrices du dernier épisode, les individus qui constituent l'équipe de X-Men sont célèbres. La présidence des Etats-Unis a lien direct avec le Professeur Xavier et n'hésite pas à l'utiliser afin de demander de l'aide. Cet équilibre est, malgré tout, instable. Il suffit de peu pour que la guerre entre l'humanité et les mutant-e-s recommence, menant à un retour des combats de rue contre les autorités et entre les groupes de mutant-e-s. Ces conflits latents risquent d'être mis en plein jour lorsque Jean Grey absorbe une énergie alien, devenant la cible d'une ancienne civilisation.

    SPOILER

    Dark Phoenix est, probablement, le dernier film X-Men de la fox. On peut mentionner le prochain New Mutants mais personne ne sait si et quand il va sortir. Ce dernier film, qui termine une trilogie débutée avec First Class, n'est pas mauvais tout en n'étant pas une réussite. Qu'on le dise immédiatement, le film est meilleur qu'Apocalypse. L'intérêt plus important envers la psychologie des personnages plutôt qu'une menace de fin du monde joue probablement sur une intrigue qui devient plus intimiste, portée par la musique d'Hans Zimmer qui préfère les basses au spectaculaire. Mais il me semble que le film ne sait pas dans quelle direction se diriger. J'ai l'impression que l'intrigue a dû être réécrite afin de terminer une histoire au lieu d'en ouvrir une autre. En effet, des pistes existent pour de prochains films. Mais celles-ci sont inutiles vu que Disney a racheté les droits. Bref, le film semble être en équilibre entre l'ouverture de nouvelles intrigues et la nécessité de terminer l'histoire de ses personnages, parfois d'une manière un peu artificielle.

    En effet, un personnage particulier meurt dans ce film : Raven. Sa mort me semble difficile à accepter au vu de ses pouvoirs mais surtout elle ne sert qu'à lancer les intrigues de deux personnages : McCoy et Magneto. Sans la mort de Raven aucun de ces deux personnages n'auraient choisis la direction que le film leur donne. Encore une fois, une femme meurt pour que des hommes voient leurs intrigues se développer. Heureusement, ce qui manque à Raven est offert à Jean Grey. Outre son passé, on en apprend plus sur ses relations avec ses parents et Xavier. Jean, depuis son plus jeune âge, est considérée comme dangereuse. On lui a inculqué la nécessité de contrôler ses émotions afin d'éviter que ses pouvoirs ne se développent trop. Pire encore, Xavier lui ment régulièrement, même si ces mensonges sont créés par amour. Durant ce film, Jean commence à apprendre à accepter ses émotions, le manque de contrôle et donc la possibilité d'user de ses pouvoirs au plus fort de ses capacités.

    En revanche je dois avouer que ce film pose enfin la question de Xavier, et que j'ai fortement apprécié cela. Charles Xavier est un médium. Depuis le début des X-Men on le montre en train de manipuler les gens, de lire leurs pensées, d'empêcher des personnes de bouger pour fuir lors d'actions illégales et d'utiliser des enfants pour se battre dans une guerre. Jamais ces actions ne sont questionnées. Cependant, ce film questionne le fonctionnement de Xavier dès les premières minutes lors des magnifiques scènes de sauvetage d'Endeavour. Au lieu de laisser sa sœur, Raven, prendre les décisions il oblige l'équipe à prendre des risques et à mettre en danger tout le monde. Immédiatement, Raven l'accuse de plus apprécier la célébrité que la sécurité des mutant-e-s et elle se demande si elle ne devrait pas partir remarquant que la majorité des mutant-e-s pris en charge par Xavier dans les X-Men sont mort-e-s. Plus tard, la remise en cause des actes de Xavier est encore plus importante alors que la perte de contrôle de Jean menace. Il avoue avoir manipulé l'esprit de Jean afin de l'empêcher de se souvenirs de certains événements, oubliant la nécessité de comprendre et d'accepter colère et tristesse. Bien que cela soit tardif, Xavier accepte et reconnait ses erreurs. La fin du film permet de voir l'école être tenue, enfin, par une personne qui a réellement à cœur le bien-être des enfants.

    *

    **

    *** Un film moyen que j'ai tout de même bien apprécié. Je ne me suis pas ennuyé.

    ****

    *****

    Image : Site officiel

  • Runaways 3. That was yesterday par Rainbow Rowell, Kris Anka, David Lafuente, Takeshi Miyazawa, Matthew Wilson, Jim Campbell et Michael Garland

    Titre :  Runaways 3. That was yesterday
    Auteur-e-s : Rainbow Rowell, Kris Anka, David Lafuente, Takeshi Miyazawa, Matthew Wilson, Jim Campbell et Michael Garland
    Éditeur : Marvel 23 avril 2019
    Pages : 136

    Ce volume 3 contient Runaways (2017) 13-18. Alex Wilder a trahi ses ami-e-s au profit de sa famille. Il est mort. Il fut le meilleur chef des Runaways mais son départ ne fut que peu regretté au vu de sa trahison. Pourtant, Alex Wilder arrive peu avant noël devant la cachette des Runaways. Il amène avec lui un monstre qui, semble-t-il, est un animal lié aux enfants des Giborim. Celleux-ci sont déçu-e-s de ne pas avoir reçu la terre en héritage comme prévu par leurs parents. Quoi de mieux que de retrouver les enfants du groupe Pride afin de les obliger à mener un sacrifice et détruire l’humanité ?

    SPOILERS

    Que penser de ce tome 3 ? Il ne s'y passe pas grand-chose puisque le groupe est enfermé pendant la majeure partie du volume. Ce sont les relations interne au groupe et avec Alex Wilder qui rendent ce nouveau volume intéressant. Outre les quelques blagues, l'arrivée de cet ancien ami crée de grandes tensions qui semblent créer une différence entre les différents ami-e-s, comme le montre la dernière case du volume.

    De plus, la famille Minoru gagne en profondeur. On comprend un peu mieux comment fonctionne leur magie et surtout ce que cela peut coûter. Bien que je comprenne la décision de Nico je ne peux pas croire que cela n'aura pas de graves conséquences plus tard. Bref, ce nouveau volume est à la fois très bien écrit et semble éviter de créer trop d'événements. L'autrice serait-elle en train de préparer quelque chose ?

    *

    **

    ***

    **** Une série toujours aussi réussie et qui semble poser les bases de plusieurs événements futurs.

    *****

    Image : Amazon

  • Ms Marvel 10. Time and again par Wilson, Leon et Herring

    Titre :  Ms Marvel 10. Time and again
    Auteur-e-s : Wilson, Leon et Herring
    Éditeur : Marvel 9 avril 2019
    Pages : 168

    Ce volume contient Ms Marvel 31-36. Ms Marvel fut, pendant 10 volumes, l'une de mes attentes mais aussi l'une des séries que j'ai le plus aimé lire. Ce volume 10 est le dernier écrit par G. Willow Wilson. Nous retrouvons Kamala Khan chez elle lors du moment le plus important de sa vie. Elle va enfin pouvoir organiser une soirée pyjama avec ses amies les plus proches. Cette soirée leur permettra de mieux se connaitre, de se rapprocher et de parler de l'utilité des garçons (et de la pizza). Mais encore faudrait-il que Ms Marvel soit tranquille assez longtemps pour s'amuser...

    SPOILERS

    Comme je l'ai dit plus haut, ce volume est le dernier de l'autrice actuelle. La suite aura un nouveau titre et un nouveau scénariste. J'espère sincèrement que la série fonctionnera toujours aussi bien. Vu le peu de numéros restant, ce volume donne plus l'impression de remplir un peu les derniers points souhaités par l'autrice. Ainsi, plusieurs pistes reçoivent une fin alors que certaines idées sont lancées mais sans leur donner trop d'importance.

    Nécessairement, l'autrice décide de rendre à Kamala ses ami-e-s. Plusieurs des numéros de ce volume permettent de relancer ses amitiés sur de nouvelles bases. Outre le premier numéro du volume je pense en particulier au dernier numéro qui joue sur les peurs de chacun-e des personnages. Enfin, l'autrice décide de donner quelques explications sur les pouvoirs de Kamala ainsi qu'une origine. Sans changer fondamentalement ces pouvoirs, ceci permet des idées futures pour d'autres scénaristes. En somme, un dernier volume qui se lit facilement tout en étant parfaitement adapté à son personnage.

    *

    **

    ***

    **** Le dernier volume d’une série que j’ai beaucoup appréciée

    *****

    Image : Amazon

  • The Mighty Thor 5. The death of the mighty Thor par Aaron, Dauterman et Wilson

    Titre :  The Mighty Thor 5. The death of the mighty Thor
    Auteurs : Aaron, Dauterman et Wilson
    Éditeur : Marvel 26 juin 2018
    Pages : 136

    Ce volume 5 contient Mighty Thor (2015) 700-706 et Mighty Thor: at the gates of Valhalla. Jane Foster, Thor, a vaincu tous les ennemis qui lui sont tombé-e-s dessus. Mais lorsqu'elle porte le marteau elle perd contre son cancer. Chaque transformation s'attaque à sa guérison et l'envoie plus près de la mort. Malgré tout, elle a continué à combattre car elle est convaincue que l'univers a besoin d'un Thor. Mais cette fois son combat pourrait bien être le dernier. En effet, une bête que même les divinités craignent s'est levée. Si deux Thors, Odin et tout Asgardia ne sont pas suffisants que peut faire Jane Foster ?

    SPOILER

    Le run global de Jason Aaron s'attaque à ce que signifie la divinité. Dès le début, s'est posé la question des actions des divinités et, en particulier, de Thor. Lorsque ce dernier perdit son droit à porter le marteau ce fut Jane Foster qui devint Thor. Mais là aussi, Jason Aaron fut clair dès le début et annonça que Jane Foster allait mourir. Malgré tout, Le scénariste l'a fortement impliquée dans son grand événement en cours actuellement et Jane est le personnage qui a le plus lutté contre Malekith afin d'éviter cette guerre. On aurait pu craindre un échec de la part de Aaron à écrire cette fin. Mais j'ai l'impression que celle-ci est très maitrisée et permet de donner la place qu'elle mérite à ce personnage. Bien que je ne m’attendisse pas à ce choix exact, celui-ci me permet de me demander ce qui adviendra dans le futur.

    *

    **

    ***

    ****

    ***** Un très bon dernier tome pour une Thor meilleure que Thor lui-même.

    Image : Amazon

  • Jessica Jones: Blind Spot par Kelly Thompson, Mattia de Iulis, Marcia Takara et Rachelle Rosenberg

    Titre :  Jessica Jones : Blind Spot
    Auteur-e-s : Kelly Thompson, Mattia de Iulis, Marcia Takara et Rachelle Rosenberg
    Éditeur : Marvel 13 novembre 2018
    Pages : 192

    Ce volume contient Jessica Jones : Blind Spot 1-6. Il est difficile de prendre en main une série Jessica Jones après que Bendis l'ai quitté. Mais Kelly Thompson est une scénariste dont j'aime beaucoup le travail. Je me suis laissé tenter pour cette suite. L'autrice continue dans la direction de Bendis. Jessica Jones est mariée, avec une fille. Elle vient de gagner contre l'une des personnes les plus diaboliques de l'univers Marvel. Elle se permet donc un petit moment de bonheur. Celui-ci ne dure que quelques instants. En effet, une femme qu'elle a échoué à aider il y a plusieurs années est morte dans son bureau. Bien entendu, la police la considère comme suspecte.

    SPOILERS

    J'ai beaucoup aimé ce comics. Thompson, encore une fois, ne se contente pas de raconter une histoire héroïque. Elle prend le temps de construire une vie autours de ses personnages. Ainsi, alors que Jessica se retrouver impliquée dans une affaire de meurtre elle et son mari, Luke Cage, discutent de la marque de céréale à acheter pour leur fille. D'ailleurs, le dernier numéro concerne l'organisation de l'anniversaire de celle-ci, ce qui implique l'arrivée tonitruante de plusieurs ami-e-s. Sans être trop importante, cette vie de tous les jours permet de créer une profondeur à l'intrigue autours de Jessica Jones.

    L'autrice décide aussi de créer un nouvel ennemi. Celui-ci est un homme, un homme toxique. Il est jaloux des pouvoir de sa petite amie et donc il décide de s'attaquer aux femmes de pouvoir afin de, pour citer le comics, les remettre à leur place. Dans le contexte actuel on ne peut qu'apprécier que des comics prennent soin de parler de ce problème et de la nécessité pour les femmes de lutter ensemble contre ce genre d'hommes. Mieux encore, l'autrice explicite la nécessité pour les hommes de lutter contre leur misogynie. Au lieu de, par un tour de magie, laisser le coupable partir Thompson décide de l'obliger à se confronter à ses idées, ses sentiments et d'accepter la responsabilité de ce qui est arrivé.

    *

    **

    ***

    ****

    ***** On pouvait craindre la disparition de Bendis sur cette série. Mais Thompson réussit à la reprendre avec brio et confirme sa place dans mes scénaristes favoris.

    Image : Amazon

  • Avengers Endgame

    SPOILERS

    Les Avengers ont perdu. Depuis des années il a existé une menace dans l'univers. Celle-ci est restée dans l'ombre. Elle a patiemment mis en place des personnes et des batailles afin de réussir à accomplir une quête jusqu'ici jamais réussie : réunir les joyaux de l'infini et créer le gant de l'infini devenant une divinité. Les Avengers ont souvent été mêlé aux tentatives de cet être mais ce n'est que lors d'une attaque massive de ce dernier qu'illes ont compris la menace représentée. Malgré tous les plans et la puissance impliquée les Avengers ont perdu. Thanos a tué la moitié de la vie dans l'univers. Pourrait-il exister un espoir ou faut-il accepter ses pertes ?

    Je ne veux pas parler de l'histoire. Je préfère me concentrer sur quelques points qui m'ont sauté aux yeux. En premier lieu, je veux parler de Thor. Dans Infinity War Thor perd absolument tout. Il n'a plus de maison. Il n'a plus de famille et la majorité de son peuple a été assassiné face à Thanos. Pire encore, il échoue à vaincre Thanos et donc venger son peuple et éviter la destruction voulue par Thanos. Dans Endgame, Thor est montré comme gros. Il est fainéant, alcoolique et il est incapable de passer outre son chagrin. Il aurait été facile de montrer en quoi les événements vécus par Thor peuvent mettre à mal une personne, même si elle se considérer comme un héros. Malheureusement, ce n'est pas ce qui fut choisi. Au lieu de l'écrire d'une manière adéquate Thor n'est utilisé que pour permettre de faire des blagues sur les gros. Jamais sa peine et sa dépression ne sont discutées. Il n'est qu'une vaste blague et je déteste ce traitement.

    Un second point important de ce film concerne la relève. Certain-e-s acteurices sont présents depuis des années dans l'univers cinématographique marvel. Depuis quelques films, le MCU semble se diriger vers d'autres personnages plus diversifiés, bien que la réalisation échoue souvent à offrir ce qu'elle promet (Valkyrie et Carol Danvers SONT lesbiennes donc dites-le !). Ce passage de témoin ne peut passer que par la disparition de certains personnages. Si l'on apprécie la manière dont cela est mis en scène pour certains, on aime moins la manière dont est mise en scène la perte d'autres, comme le dit très bien ce blog. Ce passage de témoin est une demi-réussite et je ne peux pas me départir d'une certaine méfiance envers Marvel qui m'a souvent déçu sur ce point.

    *

    **

    ***

    **** Une seconde partie qui prend le temps de se lancer pour se terminer sur de magnifiques scènes.

    *****

    Image : Site officiel

  • Captain Marvel

    Les années 90, sur une planète éloignée une femme, Vers, est entrainée afin de faire partie de l'élite de sa nation. Un groupe de personnes spécialisées dans le combat et l'exfiltration. Leur travail est dangereux et implique des responsabilités et des pouvoirs importants. Leur raison d'être est de vaincre face à une espèce capable de changer son apparence à volonté afin d'infiltrer des planètes pour les envahir après. Lors d'une mission Vers est kidnappée. Ses souvenirs sont analysés. Et elle se retrouve sur une planète éloignée dont les habitant-e-s n'ont aucune idée des guerres qui se déroulent dans la galaxie. Vers va devoir agir vite si elle compte sauver une planète entière face à une race dont le seul but de l'existence semble être la guerre.

    SPOILERS

    Ce film n'est pas parfait. Certaines scènes ne sont pas tout à fait réussies et le rythme est parfois un peu étrange. Ce dernier point est souhaité par la réalisation puisque Carol Danvers est sujette à des flash-back lorsqu'elle comprend une partie de son histoire. Ce film concerne moins une intrigue générale que l'histoire de Carol Danvers. On la découvre amnésique et, au fur et à mesure, elle récupère son histoire personnelle et donc son identité. D'une simple soldate elle devient une personne individuelle qui prend ses propres décisions. Ce processus passe aussi par son passage d'apprentie à celui d'héroïne. Dès le début, le film et les personnages, masculins, principaux lui déclarent qu'elle n'est pas assez forte, pas assez entrainée et qu'elle a besoin d'eux. Lors d'une scène précise, elle comprend que ce qu'elle pensait être des échecs n'étaient que des épisodes durant lesquels elle se relève afin de continuer à se battre. À partir de ce point, elle refuse d'essayer de prouver ses capacités pour simplement les utiliser.

    Le film s'intéresse aussi à la guerre. Dès le début, on apprend que Carol Danvers est une soldate impliquée dans une guerre entre deux espèces. L'une de ces espèces est qualifiée de terroriste tandis que l'autre est considérée comme bénéfique. Les Skrulls ayant la capacité de changer de forme peuvent s'infiltrer et agir dès que tout est prêt. Illes sont donc accusé-e-s de nombreux actes de terreurs et seuls les Krees, l'espèce alliée avec Carol Danvers, peuvent lutter afin d'éviter leur propagation. Pendant une bonne partie du film, cette présentation n'est pas modifiée. Cependant, on observe les Krees bombarder des civils pendant que des équipes au sol n'hésitent pas à tuer toutes personnes potentiellement Skrulls. Plus tard, on comprend que cette présentation de la guerre était un mensonge. Les Krees ont détruit la planète des Skrulls et celleux-ci ont dû se cacher avant d'essayer de trouver une nouvelle planète. La lutte entre les deux espèces implique des tactiques de guerre qui peuvent être présentées comme terroristes mais dépendent aussi de l'asymétrie de la situation. Les Krees deviennent une espèce impérialiste qui ne recule devant rien pour imposer ses idées, malgré les coûts en vie.

    *
    **
    ***
    **** Si vous cherchez un divertissement, ce film réussit parfaitement à jouer son rôle. Il permet aussi d'introduire Carol Danvers que nous allons revoir dans un prochain film
    *****

    Image : Site officiel

    ow_teaser_1-sht_v2_lg_750x_0.jpg

  • Spider-Man: Into the Spider-Verse

    Depuis plusieurs années, Spider-Man est l'unique héros de New-York. Il aide toutes les personnes qu'il peut et il est l'une des personnes les plus populaires de la ville, ce qui implique aussi de nombreux ennemis. Récemment, une suite de tremblement de terre a secoué la ville. En enquêtant, Spider-Man tombe sur Miles Morales. Il comprend vite que Miles est comme lui, il possède les mêmes pouvoirs. Mais Miles Morales est encore très jeune et il ne sait ni comment se contrôler ni que faire de pouvoirs qu'il vient tout juste de découvrir. Heureusement, Spider-Man lui propose de l'aider. Et rapidement, les deux hommes comprennent qu'ils sont loin d'être les seules personnes aux pouvoirs identiques.

    SPOILERS

    Ce film d'animation est une véritable réussite. Il n'était pourtant pas facile de redonner l'envie de découvrir un Spider-Man après les films de Sam Raimi, les catastrophes que furent The amazing Spider-Man et la réussite de l'entrée de Peter Parker dans le MCU. Mais ce film réussit à réunir tous les ingrédients d'un bon Spider-Man. Les personnages sont attachants, drôles et touchants tout en donnant une diversité nécessaire. Ainsi, je salue l'idée de créer un film basé sur le point de vue de Miles Morales avec Gwen comme second rôle important. Peter Parker, ici, n'est qu'un mentor ce qui le rend important mais qui ne fait pas de lui le personnage principal du film, sauf par son impact sur la ville. L'intrigue est servie par une animation magnifique qui permet à la fois de créer une vie de tous les jours réussie et des séquences de combats superbes. Et, bien entendu, la bande originale est magnifiquement choisie.

    De plus, la réalisation a parfaitement compris que les ingrédients d'un bon Spider-Man doivent permettre au film d'être à la fois drôle et sérieux. Nous ne sommes pas dans le dark and gritty de DC. Ce film est lumineux. Les personnages savent plaisanter et montrent leur bonheur d'être des héros et héroïnes mais aussi de tout simplement être vivants, avoir des ami-e-s et être capable d'aider les gens. Mais il ne faut pas oublier que Spider-Man est aussi défini selon ses pertes. Tous les personnages ont en connu et Miles Morales et le dernier à comprendre cela. La réalisation utilise cet aspect mais crée aussi un soutien de la part des autres Spiders qui n'amoindrissent pas les pertes ressenties mais montrent qu'il est possible de les surmonter, même si cela implique de garder des cicatrices ou des problèmes. L'intrigue elle-même se base sur la perte ressentie par l'antagoniste principale. Celui-ci accuse Spider-Man d'être la raison derrière la fuite de sa femme et de son fils, et leur mort dans un accident. Au lieu d'accepter sa perte et sa responsabilité, comme les Spiders le font, il essaie de les retrouver même si cela implique de combattre la ville entière et de la mettre en danger. Ce film est donc une parfaite réussite qui se suffit à lui-même tout en ouvrant la possibilité d'une suite.

    *
    **
    ***
    ****
    ***** Une véritable pépite. J'ai passé un très bon moment !

    Image : Site officiel

    img8.png

  • Runaways 2. Best friends forever par Rainbow Rowell, Kris Anka, Craig Yeung, Matthew Wilson et Triona Farrell

    Titre : Runaways 2- Best friends forever
    Auteur-e-s : Rainbow Rowell, Kris Anka, Craig Yeung, Matthew Wilson et Triona Farrell
    Éditeur : Marvel 30 octobre 2018
    Pages : 136

    Ce second tome contient Runaways (2017) 7-12. Depuis peu, Gert est revenue à la vie à cause de son ancien petit ami. Mais elle n'apprécie pas vraiment ce nouveau monde dans lequel elle a toujours 16 ans. Le groupe s'est séparé. De nombreuses catastrophes ont eu lieu. Et surtout une partie des mineures se sont retrouvées en famille d’accueil. La première mission de Gert est donc de retrouver Molly et de revenir dans leur maison. Mais bien que Molly soit heureuse de retrouver ses ami-e-s elle ne souhaite pas disparaitre pour autant, elle veut rester à l'école. Nico et Chase sont dans le même cas puisque les deux tentent de trouver un travail.

    SPOILERS

    Cette nouvelle série n'est pas tout à fait comme la précédente. Le danger des parents criminels qui contrôlent la ville n'est plus présente. Le groupe se trouve réunis surtout par nostalgie mais illes ont grandis depuis leur dernière rencontre et illes doivent accepter le passé de tout le monde. On sait, par exemple, qu'une partie a été Avengers tandis que d'autres préfèrent ne pas dire ce qui leur est arrivé.

    Ce second volume possède un thème fort : est-il nécessaire de grandir ? Cette question est posée à Molly qui reçoit la possibilité d'avoir 13 ans pour l'éternité (quelle horreur !). Bien entendu, la question est plus difficile que simplement vivre pour toujours. Elle implique de comprendre la place de Molly et de comprendre ce qu'implique devenir adulte. Ainsi, la scénariste nous montre ce qu'apprécie Molly actuellement. Mais elle montre aussi les difficultés que ressentent les membres du groupe face à leur vie. Trouver un travail, construire une relation romantique stable et adulte, accepter certaines responsabilités malgré ses craintes, ... La scénariste nous présente cela d'une manière simple et efficace, permettant de se souvenir de sa préadolescence tout en étant très heureux que cela soit terminé !

    *
    **
    ***
    **** Un second volume qui me donne envie de continuer une série prometteuse, malgré un cliffhanger que je n'apprécie pas beaucoup.
    *****

    Image : Goodreads

    42381939.jpg

  • The unbelievable Gwenpool 4. Beyond the fourth wall et 5. Lost in the plot par Christopher Hastings, Gurihuru, Irene Strychalski et Rachelle Rosenberg

    Titres : The unbelievable Gwenpool 4. Beyond the fourth wall et 5. Lost in the plot
    Auteur-e-s : Christopher Hastings, Gurihuru, Irene Strychalski et Rachelle Rosenberg
    Éditeur : Marvel 2 janvier 2018 et 24 avril 2018
    Pages : 112 et 112

    Ces deux volumes contiennent The unbelievable Gwenpool 16-20 et 21-25. Gwen Pool se trouve dans l'univers Marvel depuis un certain temps. Mais elle n'a appris qu'il y a peu que certains personnages sont des duplicatas de personnes réelles. Bien entendu, elle décide d'aller trouver sa famille et découvre son frère qui essaie de la faire revenir dans le monde réel. Mais est-ce réellement un retour ? Ou alors Gwen Pool se trouve-t-elle toujours dans l'univers Marvel ? Et pourquoi deviendrait-elle une menace d'importance pour les personnages de cet univers ?

    SPOILERS

    Le quatrième volume s'intéresse aux raisons qui ont poussé Gwen Pool à entrer dans l'univers Marvel. On découvre une personne aux nombreux talents mais qui d'une part n'ose pas les utiliser et qui a peur de l'état du monde. L'imagination est donc un bon moyen de survivre. Ce volume permet aussi de questionner le destin de Gwen Pool. Son premier numéro la présentait comme une femme qui ne fait pas attention aux conséquences si cela lui permet de s'amuser. Mais elle souhaite devenir une héroïne. Malheureusement, ses souhaits se confrontent à la manière dont elle écrite. Faut-il suivre ce qu'on souhaite pour elle ou suivre ce qu'elle veut devenir ?

    Le dernier volume met en place la fin de cette série. Gwen Pool étant capable de voir sa fin approcher à, bien entendu, peur et essaie de forcer sa série à continuer. On observe donc un personnage qui essaie de créer des aventures afin de ne plus être annulé. Mais on nous montre aussi quelqu'un qui essaie de réparer les dégâts commis lors de son arrivée. Il y a donc une progression entre le premier volume et son désintérêt pour les habitant-e-s de l'univers Marvel et le dernier alors qu'elle essaie d'aider tout le monde. Bien entendu, le scénariste nous explique que Gwen Pool ne va pas vraiment disparaitre puisqu'elle pourra entrer dans d'autres séries.

    Ce sont deux volumes bien plus posés. Qui s'intéressent moins à rire qu'à comprendre ce qui arrive à Gwen Pool et à la manière dont elle réagit. Ces deux derniers tomes sont aussi ceux qui jouent le plus avec l'idée de vivre dans un comics puisque Gwen Pool est capable d'entrer et de sortir à volonté mais aussi de naviguer dans sa série selon ses besoins.

    *
    **
    ***
    **** Deux volumes qui concluent de manière satisfaisante la série
    *****

    Image : Amazon et Amazon51Iqeo6hh1L._SX323_BO1,204,203,200_.jpg

    51pnNmaA8ML._SX323_BO1,204,203,200_.jpg

  • The unbelievable Gwenpool 3. Totally in continuity par Christopher Jastings, Myisha Haynes, Gurihiru, Alti Firmansyah et Rachelle Rosenberg

    Titre : The unbelievable Gwenpool 3. Totally in continuity
    Auteur-e-s : Christopher Jastings, Myisha Haynes, Gurihiru, Alti Firmansyah et Rachelle Rosenberg
    Éditeur : Marvel 29 août 2017
    Pages : 160

    Ce volume 3 contient Unbelievable Gwenpool 11-15 et Gwenpool holiday special: Merry mix-up 1. À la suite de son combat contre MODOK Gwenpool est devenue la cheffe d'une entreprise d'hommes de mains qui s'attaquent à certaines menaces en échange d'argent. Mais leur client n'a pas apprécié les actes de Gwen Pool et l'entreprise, ainsi que les employé-e-s, n'a pas résisté. Le petit groupe de mercenaire qui acceptait les ordres de Gwen Pool s'est séparé, chacun-e-s allant de son côté. Gwen en profite pour s'intéresser à plusieurs emplois jusqu'à ce qu'elle soit forcée de se réunir avec son ancien groupe dans ce qui ressemble fortement à un jeu vidéo.

    SPOILERS

    Les deux tomes précédents mettaient en place le personnage, son style ainsi qu'une galerie de personnes chargées de l'attaquer ou de l'aider. Il est donc presque normal que Gwen Pool se soit retrouvée à la tête d'une armée de soldat habillés comme elle. Ce troisième tome reste dans la veine des précédents. Les différentes situations sont plus ou moins difficiles selon que Gwen Pool se retrouve face à de simples figurant-e-s ou des personnages plus importants. Ce qui la pousse à chercher à se confronter à ces personnages importants.

    Ce troisième tome permet aussi de confronter Gwen Pool au reste de l'univers Marvel. Elle a déjà rencontré Thor et Miles Morales. Cette fois les auteur-e-s l'envoient rencontrer Kate Bishop ainsi que le nouveau Ghost Rider. Bien qu'elle connaisse tous leurs secrets on la montre encore essayer de ne pas trahir les secrets des personnages qu'elle appréciée. Cela permet de créer des rencontres assez sympathiques. Elle rencontre aussi Deadpool, qui est aussi un personnage ayant conscience d'exister dans une œuvre de fiction. Gwenpool fonctionne assez bien, mais surtout pour les personnes qui connaissent les œuvres en question.

    *
    **
    *** Pas mauvais mais tout le monde ne va pas apprécier.
    ****
    *****

    Image : Amazon

    51LUk3PDzIL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg

  • The unbelievable Gwenpool 1. Believe it et 2. Head of M.O.D.O.C.K. par Christopher Hastings, Gurihiru, Danilo S. Beyruth, Tamra Bonvillain, Irene Strychlski et Rachelle Rosenberg

    Titres : The unbelievable Gwenpool 1. Believe it et 2. Head of M.O.D.O.C.K.
    Auteur-e-s : Christopher Hastings, Gurihiru, Danilo S. Beyruth, Tamra Bonvillain, Irene Strychlski et Rachelle Rosenberg
    Éditeur : Marvel 29 novembre 2016 et 28 mars 2017
    Pages : 152 et 136

    Ces deux volumes contiennent The unbelievable Gwenpool 0-4 et 5-10, Gwenpool Special 1. Howard le Canard, un personnage peu connu de l'univers Marvel, est obligé d'enquêter sur un vol commis contre Black Cat. Ce vol a été mis en place par une certaine Gwen Pool qui a ensuite vendu l'objet à Hydra. Selon Gwen Pool, elle a décidé de mettre un costume afin d'éviter de mourir en tant que simple figurante de l'univers Marvel. Mais alors qu'elle traite ce monde comme un jeu elle va devoir comprendre que pour ses habitant-e-s les conséquences sont réelles.

    SPOILERS

    Gwenpool n'aurait jamais dû fonctionner. Son personnage est celui d'une jeune femme fan de comics qui entre, soudainement, dans l'univers Marvel. Elle fait donc exactement ce que tout le monde ferait à sa place, elle traite cet univers comme un lieu imaginaire dans lequel elle est capable de tout faire sans risquer de mourir. Étant capable de comprendre les procédés scénaristiques ainsi que les secrets des personnages elle peut donc facilement s'en sortir sans trop de problèmes. Ainsi, ce personnage permet de rigoler du fonctionnement de l'univers Marvel en ne s'attachant pas aux personnages principaux mais à leurs némésis ou encore aux personnes ordinaires, comme les policiers. Pour l'instant, c'est assez drôle. Mais je ne sais pas si cette série fonctionnera sur le long terme.

    Images : Amazon et Amazon51MqAlMQ15L._SX327_BO1,204,203,200_.jpg

    61Y9xe3BBBL._SX328_BO1,204,203,200_.jpg

  • The Mighty Thor 3. The Asgard/Shi'Ar war et 4 The war Thor

    Titre : The Mighty Thor 3. The Asgard/Shi'Ar war et 4 The war Thor
    Auteurs : Jason Aaron, Steve Epting, Russel Dauterman, Valerio Schiti et Mahmud Asrar
    Éditeur : Marvel 19 juillet 2017 et 18 janvier 2018
    Pages : 156 et 136

    Ces deux volumes contiennent Mighty Thor volume 7 13-19 et 20-23 ainsi que Generations: The unworthy Thor and the Mighty Thor. Le Conseil des Royaumes est toujours paralysé par l'indécision et les machinations de Malekith. Pendant que les débats et les décisions sont bloquées les elfes s'enfuient en masse de leur Royaume et sont accueillis par les nains. Mais une partie des Royaumes n'accepte pas l'absence d'action. La Ligue des Royaumes est reconstituée afin de sauver la reine des elfes de l'emprise de Malekith. Mais cela sera-t-il suffisant alors que deux grandes menaces planes sur Asgardia ? Des menaces qui pourraient impliquer la création d'un nouveau Thor. Un Thor qui se veut dieu de la guerre.

    SPOILERS

    Dans ces deux nouveaux tomes Jason Aaron continue sur sa lancée mythologique tout en développant sa propre histoire. En effet, Aaron ajoute de nouveaux éléments à l'histoire de Thor, éléments qui semblent se trouver dans d'autres productions Marvel. Mais il continue aussi son intrigue de base. Celle-ci a commencé par une question simple : qu'est-ce qui rend une divinité digne d’adoration ? Ce thème continue alors que Thor, alias Jane Foster, est mise au défi par deux divinités qui se considèrent plus puissantes qu'elles. Alors que ces divinités tentent de gagner en lançant des épreuves meurtrières Thor refuse et essaie d'aider les personnes mises en danger. Pour Jason Aaron la réponse est simple, une divinité digne est une divinité qui fait attention au bien-être des habitant-e-s de l'univers.

    Aaron continue aussi à développer sa guerre des Royaumes. Loin de s'attacher à créer des combats majestueux entre des êtres surpuissants il préfère d'abord montrer la difficulté d'agir contre la guerre et surtout face à ses conséquences. Ainsi, il explique rapidement que la chute de l'un des Royaumes pourrait conduire à une famine générale tandis qu'il montre des réfugié-e-s qui essaient de survivre. Ces réfugié-e-s sont rapidement assassiné-e-s ce qui permet de lancer l'existence du War Thor, qui ne vit que pour la vengeance. Jason Aaron n'essaie donc pas de cacher les horreurs de la guerre. Des personnes meurent, pas seulement des adultes mais aussi des enfants. Et la vengeance n'est pas non plus une solution. Car l'autre camps est aussi constitué de personnes innocentes. Face au War Thor Jane Foster essaie d'expliquer que la guerre ne peut être stoppée que par une forme de compassion pour les personnes innocentes et non par la vengeance sur un peuple entier considéré comme coupable et inhumain.

    *
    **
    ***
    **** Il ne reste qu'un seul tome avant la fin de cette série. Il doit conclure beaucoup d'éléments tout en répondant aux promesses d'une guerre des Royaumes dévastatrices. J'espère qu'il sera dans la lignée de ces deux tomes.
    *****

    Images : Amazon et Amazon51rDgXIxzNL._SX328_BO1,204,203,200_.jpg

    613Px-NIoYL._SX325_BO1,204,203,200_.jpg

  • The Mighty Thor 1. Thunder in her veins et 2. Lords of Midgard par Jason Aaron, Russell Dauterman, Rafa Garres et Frazer Irving

    Titre : The Mighty Thor 1. Thunder in her veins et 2. Lords of Midgard
    Auteurs : Jason Aaron, Russell Dauterman, Rafa Garres et Frazer Irving
    Éditeur : Marvel 17 mai 2016 et 30 novembre 2016
    Pages : 136

    Ces deux volumes contiennent Mighty Thor volume 7 1-5 et 6-12. De grands changements ont eu lieu en Asgardia. Thor n'est plus, il est remplacé par l'Odinson. Car Thor Odinson, prince d'Asgard, n'est plus capable de soulever Mjolnir. À sa place une femme a réussi à le soulever et Odinson, reconnaissant ses capacités, a décidé de lui donner son nom. Mais Odinson a disparu. Freyja est enfermée dans les donjons pour s'être révoltée contre les actions d'Odin. Celui-ci règne mais sans sortir de son trône, se contentant d'espionner son royaume et de punir les personnes qui douteraient de lui. La guerre civile risque d'exploser en Asgardia alors que les Royaumes ont besoin d'aide. Car une alliance entre plusieurs entités a eu lieu qui débouche sur la guerre. Les premières victimes sont les elfes.

    SPOILERS

    Cette série débute immédiatement après la fin de la dernière alors que nous apprenions que Jane Foster est Thor après un combat contre Odin. Il est donc normal de retrouver Freyja en prison puisqu'elle a décidé de se battre contre son mari Odin. Ce dernier, dans cette série, incarne le "glorieux passé masculin". Il veut revenir à un temps durant lequel il agissait comme bon il lui semblait sans prendre en compte les besoins ni les souhaits de ses sujets et des Royaumes. Odin ne comprend pas pour quelle raison son statut pourrait être mis en cause que ce soit par de simples personnes ou des femmes comme Freyja ou la nouvelle Thor. Il agit donc en homme et décide de les punir pour souhaite l'égalité. L'écriture montre bien que la position d'Odin est non seulement arrogante mais qu'elle est aussi en dehors des réalités. Personne ne le soutient, sauf son frère.

    Mais cette série met aussi en place un événement longtemps annoncé par le scénariste : une guerre des Royaumes. Bien que celle-ci ait un aspect magique, les espèces impliquées sont des elfes, des nains et des géants qui utilisent de la magie, elle a aussi un aspect bien plus concret. En effet, la guerre débute à la fois par les attaques du roi des elfes noirs, aspect magique, et par les attaques de l'entreprise Roxxon. Celle-ci est décrite comme une entreprise prédatrice que son chef, Dario Agger, utilise pour récolter des richesses et détruire la Terre. Il ne s'intéresse pas aux conséquences de ses actes si celles-ci ne lui permettent pas de devenir un peu plus riche. Il est l'incarnation du capitalisme sans conscience et même s'il doit se confronter à Thor son véritable ennemi est Rosalid Solomon, une agente du SHIELD spécialisée dans l'environnement. Cette guerre est donc aussi une guerre pour le contrôle des ressources et l'extension du capitalisme.

    *
    **
    ***
    **** Jason Aaron continue de nous proposer une Thor intéressante mêlée aussi bien à des affaires mythologiques que très terrestres.
    *****

    Images : Amazon et Amazon51OEKOY6bHL._SX326_BO1,204,203,200_.jpg

    518yAIodbmL._SX325_BO1,204,203,200_.jpg

  • Runaways 1. Find your way home par Rainbow Rowell, Kris Anka et Matthew Wilson

    Titre : Runaways 1. Find your way home
    Auteur-e-s : Rainbow Rowell, Kris Anka et Matthew Wilson
    Éditeur : Marvel comics 1 mai 2018
    Pages : 136

    Ce volume 1 contient Runaways (2017) 1-6. Les Runaways sont quelques adolescent-e-s dont les parents sont des criminels. Après l'avoir appris illes ont décidé de fuir puis de combattre leurs parents et de réparer le mal fait à la ville de Los Angeles. Avec le temps, ils ont connu plusieurs pertes mais aussi des ajouts, le fils d'Ultron par exemple. Du point de vue des éditions la série a connu son heure de gloire sous Brian K. Vaughan, avant de perdre en qualité par suite de la volonté de lier ce groupe aux événements Civil War et Secret Invasion. Pour se terminer sous un nouveau scénariste considéré largement comme ayant détruit la série pour de bon. Cette nouvelle série se déroule quelques années plus tard. Chacun des membres des Runaways est parti faire son chemin. Mais Chase a décidé de retourner dans le passé afin de tenter de sauver Gert en la ramenant dans le présent, une époque dans laquelle Nico pourrait sauver son ancienne amie.

    SPOILERS

    J'attendais beaucoup de cette nouvelle série, tout en était surpris de son retour. Ma première lecture de Runaways reste un très bon souvenir. Derrière une intrigue plutôt simple se cache une écriture efficace avec des choix pertinents, par exemple celui du traitre inattendu et logique à la fois. J'étais déçu du choix éditorial consistant à lier le groupe aux événements plus larges de Marvel. Selon moi, cette série ne fonctionnait pas assez bien dans ce contexte puisque les jeunes Runaways ne s'intéressent pas à ce que font les adultes de l'univers Marvel. Heureusement, les derniers numéros de Vaughan restent intéressants tout en ouvrant quelques idées.

    J'avoue que je n'ai pas lu les épisodes écrits par le successeur de Vaughan, et je ne planifie pas de le faire. Il me manque donc quelques éléments et je craignais que la scénariste fasse de nombreuses références. Heureusement, elle nous donne les éléments manquants au fil du temps tout en expliquant pour quelle raison le retour de Gert est une nécessité, elle serait la clé du fonctionnement du groupe et son départ équivaut aux débuts des problèmes du groupe. Il est donc assez facile d'entrer dans ce premier volume

    L'intrigue est assez simple, connue même. Les jeunes adultes, mis à part Gert et Molly, tentent de se réunir tout en essayant de passer outre les changements connus après leur séparation. Après avoir appris que l'un de leurs parents est dangereux, illes essaient de sauver leur amie et de survivre malgré leur amateurisme. Cependant, cette intrigue permet surtout de relier à nouveau les différents personnages. La scénariste ne prétend pas qu'il est simple de revenir vers des ami-e-s que l'on a perdu de vue. Ce n'est que difficilement que chacun-e décide à recommencer à s'entre-aider et se faire confiance à nouveau.

    *
    **
    *** Un premier volume qui repose les bases du groupe et de leur relation
    ****
    *****

    Image : Amazon

    Éditeur

    518DG2YKrCL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg

  • Ms Marvel 9. Teenage wasteland par G. Willow Wilson, Nico Leon et Ian Herring

    Titre : Ms Marvel 9. Teenage wasteland
    Auteur-e-s : G. Willow Wilson, Nico Leon et Ian Herring
    Éditeur : Marvel 31 juillet 2018
    Pages : 136

    Ce volume contient Ms Marvel (2015) 25-30. Ces derniers mois ont été dures pour Kamala Khan. La communauté du New Jersey semble s'être retournée contre elle alors qu'un nouveau super-héros est arrivé. Soudain, elle a disparu. Ses ami-e-s ne savent pas où elle se trouve ni ce qu'elle fait. L'absence de Ms Marvel a été remarquée dans les rues de la ville. Red Dagger essaie de la retrouver tout en patrouillant dans les rues. Mais ce qui est le plus surprenant c'est que de nouvelles Ms Marvel apparaissent. Car l'absence de cette dernière a donné une idée à certaines personnes. Pourquoi ne pas la remplacer en attendant son retour ? Ce plan pourrait bien devenir plus dangereux que prévu car un ancien ennemi est sur le point de revenir.

    SPOILERS

    Contrairement aux deux volumes précédents ce numéro 9 (selon la numérotation américaine) s'intéresse moins à des questions de communauté et bien plus à l'amitié entre un petit groupe d'adolescentes. On revient donc à une super-héroïne et ses problèmes normaux de la vie de tous les jours, par exemple tomber amoureuse de quelqu'un. L'absence de Ms Marvel et de Kamala est bien mise en scène. On ne la retrouve que tardivement. Pendant quelques numéros on ne fait que suivre les aventures de ses ami-e-s qui essaient d'aider la ville comme elle l'a fait. Ces pages sont souvent assez drôles et permettent de montrer à quel point le personnage de Kamala a évolué depuis le début de la série. Malheureusement, ses aventures de classes sont beaucoup moins montrées brisant un équilibre entre ce qu'elle apprend et ce qui se déroule à l'extérieur.

    Ce volume permet aussi de faire revenir L'inventeur, la personne qui a créé le clone de Thomas Edison. Ce personnage a été un ennemi majeur de Kamala durant les premiers tomes. Il n'est apparu que tardivement, après que sa philosophie ait été explicitée pour les personnes qui lisent Ms Marvel. Ce retour se fait beaucoup plus rapidement et sans que ses actions ne soient aussi précisément expliquées. Elles ne sont que la continuation logique de ce qui se déroulait déjà.

    *
    **
    ***
    ****
    ***** Ms Marvel est probablement l'une de mes séries préférées et j'ai du mal à ne pas l'apprécier.

    Image : Amazon

    61vwOmz1EsL._SX323_BO1,204,203,200_.jpg

  • Ms. Marvel 6. Dégâts par seconde et 7. La Mecque par G. Willow Wilson, Marco Failla, Diego Olortegui, Mirka Andolfo, Takeshi Miyazawa et Francesco Gastón

    Titre : Ms. Marvel 6. Dégâts par seconde et 7. La Mecque
    Auteur-e-s : G. Willow Wilson, Marco Failla, Diego Olortegui, Mirka Andolfo, Takeshi Miyazawa et Francesco Gastón
    Éditeur : Panini 8 novembre 2017 et 1 mars 2018
    Pages : 136

    Ces deux tomes contiennent Ms Marvel 13-24. Cette dernière année a été difficile pour Kamala Khan. Elle a reçu des pouvoirs, découvert son origine Inhumaine, elle est tombée amoureuse puis a été trahie et a appris que l'un de ses amis est amoureux d'elle puis elle a survécu à la fin du monde. Si cela ne suffisait pas elle a été impliquée dans la guerre entre Captain Marvel et Iron Man et les conséquences furent difficiles pour elle puisqu'elle a perdu son meilleur ami. Un voyage en direction de ses origines était le bienvenu pour lui permettre de comprendre son identité. Quand elle revient elle est à nouveau prête à se battre pour sa ville. Mais des ennemis très particuliers l'attendent et il se pourrait qu'elle ne soit pas capable de protéger sa ville, ses ami-e-s et elle-même.

    SPOILERS

    Cette série ne s'est jamais excusée de s'occuper de thèmes concernant l'immigration et l'intégration dans une culture différente, sans pour autant appeler à oublier ses origines. Ces deux tomes continuent sur cette voie. Dans le premier, le numéro 13 s'intéresse spécifiquement aux techniques électorales mises en place pour éviter un vote des "minorités". À l'aide de la construction de circonscriptions le monde politique trouve un moyen de rester au pouvoir en évitant les mises en causes. Ce numéro s'attaque spécifiquement à ce type d'action et donne plusieurs informations pour s'inscrire sur les listes électorales et voter. La question de l'opinion publique et des actions politiques continue dans le second tome. Celui-ci met en scène un ennemi déjà rencontrée, membre d'Hydra, qui essaie de "normaliser" la ville en s'attaquant aux personnes qui semblent différentes, dans le cadre du tome cela concerne les personnes ayant des pouvoirs et les personnes qui se démarquent comme membres d'une culture non-occidentale. Le tome montre que ce type d'ennemi ne peut être vaincu que de manière politique et avec la force du nombre et non en tapant sur des méchants.

    Le premier tome, lui, s'intéresse bien plus aux secrets et à leur statut sur l'Internet. Kamala Khan est mise en face d'un être qui récolte les secrets et les diffuse afin d'humilier ses victimes. L'une des premières ayant vu ses messages par SMS avec son petit-ami envoyé à tout le monde tandis que la seconde est outée. Je ne pense pas que les effets du harcèlement et du piratage d'informations personnelles soit inconnu à notre époque. De nombreuses campagnes de harcèlement en groupe ont eu lieu tandis que des informations personnelles ont souvent été utilisée pour s'attaquer à des personnes précises, avec parfois des effets dramatiques. Loin de s'attaquer aux victimes, l'autrice défend une réaction d'entraide et de soutien mutuel afin de soutenir les personnes qui en sont victimes.

    *
    **
    ***
    **** Deux tomes toujours aussi sympathiques à lire tandis que l'autrice continue à s'attaquer à des thèmes politiques sans s'en excuser.
    *****

    Images : Éditeur tome 6 et tome 7ms marvel,panini,marvel,dégâts par secone,la mecque,g. willow wilson,marco failla,diego olortegui,mirka andolfo,takeshi miyazawa,francesco gastón

    ms marvel,panini,marvel,dégâts par secone,la mecque,g. willow wilson,marco failla,diego olortegui,mirka andolfo,takeshi miyazawa,francesco gastón

  • Jessica Jones 3. Return of the purple man par Bendis, Gaydos et Hollingsworth

    Titre : Jessica Jones 3. Return of the purple man
    Auteurs : Bendis, Gaydos et Hollingsworth
    Éditeur : Marvel 8 mai 2018
    Pages : 112

    Ce troisième volume contient Jessica Jones 13-18. Jessica Jones a survécu à l'homme pourpre a plusieurs reprises. Elle a construit une famille, un couple et une carrière qui a plus ou moins de succès. Dernièrement, elle a accepté d'aider des ami-e-s et même une ennemie. Ce qui lui a couté très cher au point de vue personnel puisque cela a faille détruire son couple. Mais les choses vont mieux entre elle et Luke Cage. Cependant, elle a appris que l'homme pourpre s'est échappé de la prison du SHIELD. Personne ne sait où il se trouve. Jessica, elle, ne pense qu'à se préparer et essaie de savoir qui de ses ami-e-s est sous le contrôle de l'une des pires personnes du monde.

    SPOILERS

    Cette série se termine avec ce troisième volume et le départ de Bendis en direction de DC, pour écrire Superman. Jessica Jones est probablement sa meilleure création et son adaptation en série par Netflix a permis de la faire connaitre par beaucoup de monde. Cette série est un moyen de naviguer sur la réussite de l'adaptation Netflix mais aussi de replacer Jessica Jones dans son rôle de détective. Malgré qu'elle ne se soit occupée que de problèmes de super héro-ïne-s cela restait intéressant et assez bien écrit.

    Ce dernier volume est clairement un moyen pour Bendis de boucler la boucle. Cela implique une confrontation entre l'homme pourpre et Jessica Jones. Loin d'excuser les actions de l'homme pourpre cela permet de le supprimer et de développer un peu plus Jessica en lui proposant de contrôler la personne qui l'a contrôlée, afin de créer le bien. Il est facile de savoir qu'elle sera la décision de l'héroïne. Bendis termine aussi en replaçant Jessica dans le monde des détectives en lui offrant un dernier cas qui débute exactement de la même manière que dans Alias. En ce qui me concerne, l'exercice est réussi.

    *
    **
    ***
    **** Une conclusion bien écrite qui laisse ouverte une potentielle nouvelle série tout en offrant une fin adéquate au personnage.
    *****

    Image : Éditeur

    detail.jpg

  • Hawkeye 3. Family Reunion par Thompson, Romero et Bellaire

    Titre : Hawkeye 3. Family Reunion
    Auteur-e-s : Thompson, Romero et Bellaire
    Éditeur : Marvel 22 mai 2018
    Pages : 112

    Ce troisième volume contient Hawkeye (2016) 13-16 et Generations : Hawkeye & Hawkeye 1. Ce troisième volume marque la fin de cette série. Depuis son arrivée à Los Angeles Kate s'est confrontée à son père et à Madame Masque, qui ne l'apprécie pas beaucoup. Elle s'est aussi rapprochée de plusieurs personnes dont une détective de police un peu irascible. Mais cette fois elle a besoin d'aide. Naturellement, elle demande à Clint de la rejoindre. En effet, elle pense que sa mère pourrait être encore vivante. Bien que Clint soit d'accord de l'aider il a ses propres problèmes, on essaie de le tuer mais il ne sait pas qui ni pourquoi.

    SPOILERS

    Je savais par avance que cette série ne durait pas longtemps. Mais j'apprécie le personnage de Kate depuis que je l'ai découvert dans les pages de Hawkeye scénarisé par Matt Fraction. J'aimais encore plus l'idée de laisser le personnage se lancer dans des aventures sans avoir un homme, un mentor, derrière son dos. Malheureusement, ce volume débute par une aventure peu intéressante qui fait partie de Generations, une tentative de relier nouveaux et anciens personnages afin de revenir aux sources (les sources étant des hommes blancs hétéros). Heureusement, la scénariste a le bon sens d'utiliser ce qu'on lui impose afin de préparer la fin des aventures de Kate. On retrouve donc quelques idées dans les autres numéros qui composent ce volume.

    Il est tout aussi dommage que la fin de cette série se termine si abruptement. Je ne sais pas si la scénariste pensait pouvoir écrire plus de numéros ou si elle souhaitait simplement créer des pistes pour la suite. L'une des amies de Kate dévoile des pouvoirs, on nous montre des indices d'une possible relation amoureuse entre Kate et l'une de ses amies et le dernier numéro se termine avec l'arrivée de presque tout ce qui fait la vie d'Hawkeye. Pire, on retourne au départ avec la fuite du père de Kate et surtout la révélation de la série concernant sa mère. Bref, ce dernier volume est très frustrant puisque l'on ne sait pas ce qui a en découler et si les pistes laissées en place par la scénariste seront utilisées.

    *
    **
    *** Une fin de série frustrante car un grand nombre d'idées sont laissées en suspens.
    ****
    *****

    Image : Éditeur

    detail.jpg

  • Jessica Jones 2. The secrets of Maria Hill par Bendis, Gaydos, Pulido et Hollingsworth

    Titre : Jessica Jones 2. The secrets of Maria Hill
    Auteurs : Bendis, Gaydos, Pulido et Hollingsworth
    Éditeur : Marvel 12 décembre 2017
    Pages : 136

    Ce second volume contient Jessica Jones 7-12. Le monde de Jessica Jones est sens dessus dessous. Bien qu'elle ait réussi à terminer la mission que lui a confié Carol Danvers sa vie privée en a fortement souffert. Son mari est parti avec sa fille, après avoir parlé à la mère de Jessica. Elle ne sait pas où se trouve ni l'un ni l'autre. Ses ami-e-s ne sont pas capables, voire ne veulent pas l'aider. Pire encore, une agente du SHIELD est en train de saigner sur le sol de sa salle de bain. Cette agente est Maria Hill, récemment renvoyée du SHIELD, et elle est la victime de tentatives d'assassinats. Selon elle, seule Jessica Jones est capable de découvrir qui souhaite tuer Maria Hill.

    SPOILERS

    Ce second volume est en demi-teinte en direction d'un mieux. Tout d'abord, il permet de s'occuper de la relation de Jessica Jones avec le SHIELD, le monde des héro-ine-s et le monde plus proche de l'illégalité. L'enquête sur Maria permet d'user de ces différents points de vue tout en continuant sur des points litigieux du passé, rapidement mentionnés. L'enquête est assez intéressante sans être particulièrement inventive et sa conclusion permet d'ouvrir la suite de la série tout en humanisant Maria Hill.

    Le problème concerne la vie privée de Jessica Jones. À la fin du premier volume on nous annonçait une vie chamboulée par les actions de Jessica. Il semblait difficile de permettre une réconciliation entre elle, ses ami-e-s et son mari. Le début de ce second volume continue sur cette voie, tout en faisant de Luke Cage un père incapable de prendre soin de sa fille (il devrait apprendre !) ... Mais, presque immédiatement, Jessica et Luke semblent se réconcilier sans même véritablement parler de leurs problèmes. Cela me semble trop facile et cette relation brisée aurait mérité plus de développement pour une conclusion finale plus tardive.

    *
    **
    *** Un second volume un peu meilleur que celui d'avant mais avec des problèmes d'écritures, du moins selon moi.
    ****
    *****

    Image : Éditeur

    detail.jpg

  • Jessica Jones 1. Uncaged! par Bendis, Gaydos et Hollingsworth

    Titre : Jessica Jones 1. Uncaged!
    Auteurs : Bendis, Gaydos et Hollingsworth
    Éditeur : Marvel 23 mai 2017
    Pages : 136

    Ce premier volume contient Jessica Jones 1-6. La série Alias est probablement l'une de celles que je préfère. Bendis y créait un personnage, Jessica Jones, avec un passé d'ancienne héroïne et un présent de détective. Les différents cas qui lui sont confiés ne sont pas toujours une réussite. Ses relations sociales étaient difficiles. Bien que Jessica Jones soit toujours une part du monde Marvel il n'y eut que peu de série complète la concernant. Après la reconstruction de l'univers Marvel, Bendis fut chargé d'écrire une nouvelle série autours de ce personnage qui contient 3 volumes. Dans ce premier volume, on apprend que Jessica Jones sort tout juste de prison. Son enfant est caché dans un lieu secret tandis que ses ami-e-s et son mari ne lui font plus confiance. Dans ce contexte, elle est chargée d'enquêter sur une personne qui semble se souvenirs de l'existence du multivers.

    SPOILERS

    Bien que j'apprécie le personnage, le style graphique et les histoires autours de Jessica Jones ce premier volume m'a posé quelques problèmes. Premièrement, ce que j'apprécie dans le personnage et son éloignement du monde héroïque. Elle est une part du monde mais elle enquête à la marge avec de rares expériences avec des héros. Ce qui fait l'intérêt d'Alias sont ses enquêtes concernant des personnes de tous les jours. Ce volume, en revanche, implique Jessica Jones directement dans une enquête de Carol Danvers, que je ne décrirais pas pour ne pas spoiler.

    J'ai aussi eu des frustrations concernant l'enquête "humaine" de Jessica Jones. Il est intéressant d'essayer de créer des conséquences plus importantes à l'évènement Secret War. Durant celui-ci, l'univers fut détruit puis reconstruit. Certains personnages ont changé d'univers. Dans ce volume, Bendis crée un personnage normal qui s'est réveillé dans un autre appartement, avec une autre famille et un autre travail mais qui se souvient encore de son ancienne vie. En s'intéressant directement à ce problème le volume aurait pu poser des questions éthiques et existentielles intéressantes. Mais il se complait dans une facilité scénaristique en oubliant ce cas puis en terminant l'enquête par un meurtre basé sur l'idée que rien n'a d'importance.

    *
    **
    *** J'apprécie beaucoup ce personnage mais je suis frustré par le début de cette nouvelle série. J'espère pouvoir changer d'avis.
    ****
    *****

    Image : Éditeur

    detail.jpg

  • Iceman 2. Absolute Zero par Grace, Gill et Rosenberg

    Titre :  Iceman 2. Absolute Zero
    Auteur-e-s : Grace, Gill et Rosenberg
    Éditeur : Marvel 8 mai 2018
    Pages : 112

    Ce second volume, dernier de la série, contient Iceman (2017) 6-11. Bobby Drake est un enseignant, un mutant et gay. Bien qu'il doive lutter contre sa famille, qui ne le comprend pas, et des groupes religieux fanatiques sa vie se déroule assez bien. Actuellement, il se trouve à Los Angeles afin de parler du passé à ses camarades des Champions. Tout en marchant dans la rue il fait la connaissance d'une personne qui pourrait bien être son premier rendez-vous, du moins si tout se déroule comme prévu. Mais se préparer à une sortie en amoureux, même secondé d'ami-e-s, est bien plus effrayant que d'affronter des Sentinelles !

    SPOILERS

    Je ne vais pas le cacher, ce second volume est un peu moins bon que le premier. On garde les mêmes éléments que dans les premiers numéros, comment s'accepter et avoir une vie amoureuse après des années de refus, mais les auteur-e-s semblent ne pas savoir dans quelle direction se rendre. J'ai presque l'impression qu'il y avait des idées mais sans savoir exactement de quelle manière les mettre en place. Le fait que la série se soit terminée après 11 numéros n'a probablement pas aidé à inclure une véritable intrigue dans ce second volume. Ce qui n'empêche pas de créer une relation amoureuse plutôt sympathique.

    Les auteur-e-s ont aussi la bonne idée de terminer les intrigues mises en place auparavant, bien que cela se fasse dans un cadre plus large. Ainsi, on retrouve Daken et Amp, le jeune ado qui a fugué de l'Institut Xavier. Là encore, les auteur-e-s ne peuvent pas développer la relation entre les deux vilains et Iceman mais on a tout de même quelques scènes sympathiques. Au moins, leur histoire est terminée ce qui m'évite une dose de frustration.

    *
    **
    *** Un second volume un peu plus faible que le précédent qui marque aussi la fin de la série.
    ****
    *****

    Image : Éditeur

    detail.jpg

  • Iceman 1. Thawing out par Grace, Vitti, Salazar et Roberson

    Titre :  Iceman 1. Thawing out
    Auteur-e-s : Grace, Vitti, Salazar et Roberson
    Éditeur : Marvel 9 janvier 2018
    Pages : 136

    Ce volume contient Iceman (2017) 1-5. Bobby Drake a récemment fait connaissance avec son double venu du passé, et toujours présent à l'école des mutant-e-s. L'arrivée de son double plus jeune s'est accompagnée d'une révélation inattendue. Bobby Drake n'est pas qu'un mutant. Il est aussi gay. Il s'est caché trop longtemps et il souhaite maintenant découvrir sa véritable identité. Mais même à l'époque moderne il n'est pas facile de vivre ouvertement en tant qu'homosexuel. Et Bobby risque d'avoir du mal à annoncer la nouvelle à des parents qui ont encore du mal à le considérer comme un mutant.

    SPOILERS

    Ce comics n'est pas un comics de super-héros. Certes, on suit un mutant connu qui fait partie des X-Men depuis le début du groupe. Sous son nom de Iceman se cache l'une des personnes les plus puissantes du monde, même s'il montre rarement la pleine mesure de ses pouvoirs. Ce premier volume, sur deux, nous donne quelques combats. Mis à part Juggernaut, Bobby doit s'attaquer à des fanatiques religieux qui considèrent son existence comme un péché et une foule en colère contre un jeune mutant. Le parallèle me semble assez évident...

    La question principale de ce volume concerne la manière dont Bobby, ses ami-e-s et ses parents prennent la nouvelle de son orientation sexuelle. On commence par Un Bobby Drake encore peu enclin à comprendre son identité, mais qui essaie de s'inscrire sur des sites de rencontre. On continue avec une amie, et ex, qui essaie d'offrir à Bobby Drake ce dont il pourrait avoir besoin : du soutien. Bien entendu, ce sont les nombreuses pages entre Bobby et ses parents qui sont les plus importantes. Les auteur-e-s ne tentent pas de créer une histoire qui finit bien depuis le début. Au contraire, les choses ne se déroulent pas très bien. Mais cela permet aussi d'offrir quelques très belles scènes.

    *
    **
    ***
    **** Si vous cherchez des combats gigantesques passez votre chemin. Le propos de cette série concerne une personne qui décide de ne plus justifier de sa véritable identité, malgré les problèmes que cela implique.
    *****

    Image : Éditeur

    detail.jpg

  • Hawkeye 2. Masks par Thompson, Romero et Bellaire

    Titre :  Hawkeye 2. Masks
    Auteur-e-s : Thompson, Romero et Bellaire
    Éditeur : Marvel 2 janvier 2018
    Pages : 136

    Ce tome 2 contient Hawkeye (2016) 7-12. Kate Bishop est revenue à Los Angeles pour une seule et simple raison. Elle souhaite retrouver son père et l'amener devant la justice. Elle a aussi plusieurs questions difficiles à lui poser. Mais son père est particulièrement difficile à trouver depuis qu'elle lui a signifié avoir tout compris de ses activités. En attendant, elle ouvre une agence de détective privé et s'occupe des problèmes qu'on lui présente avec l'aide peu enthousiaste d’une détective de police. Mais Kate ne passe pas inaperçue. Ses méthodes sont loin d'être discrètes. Il ne fallait pas longtemps avant que Madame Masque ne se rende compte de sa présence et ne décide de l'inviter à venir la voir avec un cadeau : le pendentif de la mère de Kate.

    SPOILERS

    Je l'ai déjà dit, depuis la série de Matt Fraction, qui se concentre sur Clint Barton, j'apprécie de plus en plus Kate Bishop. C'est la principale raison pour laquelle je lis sa série. Lui offrir une intrigue en dehors de New York avec elle comme seul rôle principal permet aux auteurs de développer son histoire. On sait déjà que son père est un criminel en col blanc qui n'hésite pas à se salir les mains. À présent on en apprend plus sur le passé de Kate mais aussi la relation qu'elle avait avec sa mère. Cela n'empêche pas de faire venir d'autres personnages, comme Jessica Jones et Wolverine (la version féminine). De plus, la série à la bonne idée de continuer des intrigues laissées en suspens lors du run de Fraction qui a dû terminer l'intrigue de Clint Barton et a un peu laissé tomber la vie de Kate à Los Angeles. Enfin, j'apprécie les dessins qui essaient de montrer comment Kate visualise son environnement à l'aide de cibles dessinées sur les pages. Loin de créer un personnage parfait les auteur-e-s nous montrent une Kate Bishop qui doute, qui se sent coupable mais qui essaie d'être meilleure. Mieux encore, les auteur-e-s n'hésitent pas à abandonner une intrigue importante quand cela est nécessaire. Ainsi, la quête du père est-elle abandonnée au profit de la recherche de la mère dont on ne connait pas le destin.

    *
    **
    ***
    **** Tout comme le tome 1 ce second tome n'essaie pas de créer une intrigue extrêmement ambitieuse. Les auteur-e-s restent concrets et se concentrent sur le passé de Kate Bishop et son souhait de le comprendre. Les activités d'héroïnes ne sont pas de combattre des menaces d'ampleur mondiale mais d'aider des gens normaux. Personnellement, j'apprécie ce choix.
    *****

    Image : Éditeur

    detail.jpg

  • Deadpool 2

    TW : Meurtres, tortures, abus sur enfants

    Wade Wilson est heureux. Il vit en couple, les deux étant très amoureux l'un de l'autre et pensant à constituer une famille. Son travail se passe très bien. Il continue à jouer au mercenaire mais il s'attaque aux pires personnes existantes sur la Terre. Sa vie est aussi parfaite qu'il le souhaite. Mais, un jour, tout explose. Ayant besoin de l'aide de personnes amicales il fait la chose la plus inattendue de sa vie. Il accepte d'être membre des X-Men. C'est ainsi qu'il découvre qu'une personne venue du futur souhaite un garçon d'à peine 14 ans. Ne pensant même pas au danger Wade décide de protéger ce garçon à tous prix.

    SPOILERS

    Que l'on soit clair, ce film n'a aucun sens. Il n'est pas facile de créer une intrigue qui tienne la route avec des histoires de voyage dans le temps. Le film n'essaie pas vraiment. Il se contente de nous expliquer que Cable provient du futur et veut tuer un garçon pour éviter qu'il ne devienne un meurtrier dans le futur. Aucune des conséquences de ce type d'actions n'est envisagées. Pire encore, Deadpool crée une équipe et le film prend un temps assez important pour nous présenter les différents personnages. Pour que cette équipe disparaisse en quelques minutes, sauf Domino qui reçoit de superbes scènes. Bref, le film n'essaie pas de construire une intrigue logique. Mais on ne va pas voir Deadpool si l'on souhaite de la logique.

    Ce second volet continue sur la ligne du premier. Le quatrième mur n'existe plus du tout et le personnage n'hésite pas à faire référence aux comics, à la guerre entre les studios et aux derniers films. Bien que Wolverine en prenne pour son grade les films tirés de DC ne s'en sortent pas mieux. Le film continue aussi sur les meurtres graphiques et trouve de nouveaux moyens de tuer de manière absurde. Bien entendu, le propos reste sur l'humour comme moyen d'éviter la douleur. Pour cela, le film met Deadpool face à deux personnages particuliers. Cable est sombre. Face à la douleur il répond exclusivement par la vengeance sans jamais penser à une autre solution. Le second personnage, à la fois vilain et victime, est Russel. On pourrait considérer que les véritables vilains de l'histoire sont les personnes en charge de Russel (qui torturent les mutant-e-s au nom de la foi chrétienne). Russel subit de nombreux abus et y répond aussi par la vengeance en cherchant à devenir de plus en plus puissant. Sans être véritablement partie de cet univers, il me semble que Deadpool y ajoute de la richesse non seulement en ajoutant une prison et de la technologie dédiée au contrôle des mutant-e-s mais aussi en montrant que ce présent si utopique, selon les films X-Men, cache une part sombre (qui n'est malheureusement pas explorée dans X-Men Apocalypse au profit d'un grand méchant CGI inutile).

    *
    **
    ***
    **** Un film qui n'a aucune volonté de révolutionner le genre mais qui souhaite simplement accomplir ce pour quoi il a été écrit. N'oubliez pas de rester pour la scène d'après crédits.
    *****

    Image : Site officiel

    __5a8f35b6245a0.jpg

  • Hawkeye 1. Points d'ancrage par Kelly Thompson, Leonardo Romero et Michael Walsh

    Titre :  Hawkeye 1. Points d'ancrage
    Auteur-e-s : Kelly Thompson, Leonardo Romero et Michael Walsh
    Éditeur : Panini 4 avril 2018
    Pages : 136

    Ce tome contient Hawkeye (2017) 1-6. Il existe deux Hawkeye. Le premier, Clint Barton, a récemment lutté contre une mafia qui souhaitait s'attaquer à son immeuble puis il a sauvé des enfants mutant-e-s. La seconde est Kate Bishop. Pendant longtemps, elle fut membre des Young Avengers puis elle a décidé de suivre son mentor et l'aider dans sa lutte contre la mafia. Mais le comportement auto-destructeur de Clint Barton l'a poussé à le quitter pendant quelque temps et aller vivre à Los Angeles. Là, elle découvre que son père est membre d'une organisation qui vend des corps afin de rester jeune éternellement. Après un petit retour à New York, elle revient à Los Angeles afin de retrouver son père et d'ouvrir une agence de détective privée.

    SPOILERS

    Cette série, déjà annulée, suit un personnage féminin qui décide de vivre seule, sans aide de sa famille ou d'équipes héroïques. Kate Bishop est aussi une personne qui ne possède pas de pouvoirs. Elle a travaillé afin de devenir une archère d'exception. Il n'y a donc pas de gros combats spectaculaires. Le récit suit les problèmes au jour le jour de Kate, tout en lui offrant plusieurs ami-e-s par la même occasion. Il n'y a que les quelques numéros avec Jessica Jones qui permettent de mettre en place un monstre et, là encore, la résolution se fait de manière ordinaire, par le dialogue. Cette série met donc en place des problèmes journaliers.

    Cependant, cela n'enlève pas leur intérêt. Au lieu de créer du spectaculaire afin de mettre en scène de gros combats entre personnages l'autrice décide d'écrire sur des problèmes actuels, et quotidiens, que l'on connait bien de nos jours. Ainsi, la première intrigue débute sur une histoire de harcèlement d'un homme sur une femme. Kate doit trouver qui est l’harceleur, qui se dit amoureux, et trouver des preuves qui permettent une action de police. Comme dans la réalité, ceci est très difficile et la police ne peut pas agir, laissant l’harceleur sortir. L'autrice réussit à montrer à quel point il peut être difficile d'arrêter un harcèlement mais aussi comment les harceleurs défendent leurs actions. Selon moi, ce début est réussi et permet de s'intéresser à un personnage que j'apprécie.

    *
    **
    ***
    **** Un premier tome sans fioritures et efficace
    *****

    Image : Éditeur

    image_gallery?img_id=9294802&t=1522853236460