21/07/2010

Quelle démocratie voulons-nous ? Pièces pour un débat sous la direction d'Alain Caillé

Titre: Quelle démocratie voulons-nous ? Pièces pour un débat9782707148001R1.jpg
Auteur: sous la direction d'Alain Caillé
Éditeur: La Découverte 2006
Pages: 142

La démocratie est un but qui semble atteint. L'occident, du moins, semble fonctionner parfaitement bien dans le système démocratique et souhaite montrer la voie au reste du monde. Il semble que nous connaissions un fonctionnement parfaitement stable de la démocratie. On élit des représentants qui prennent des décisions. Dans certains cas on conteste. Mais la démocratie est-elle vraiment atteinte? Ne serait-elle pas une quête qu'il est impossible de réussir? Ce petit livre essaie de créer une réflexion sur les institutions démocratiques: Comment les améliorer? Comment les rendre plus sûre? Et, surtout, comment passer outre le danger de l'économie?

En effet, les auteurs voient tous en l'économie un danger pour la démocratie. En détruisant le citoyen pour en faire un consommateur on détruit la possibilité même de démocratie. Car comment créer une démocratie dans un monde de consommation dirigé par des entreprises? Ce livre essaie, donc, de montrer plusieurs voies possibles pour améliorer, voir recréer, une forme de démocratie plus proche du citoyen. Que ce soit par la mise en place de vrais débats ou d'assemblée de citoyens ayant pour mission de créer un avis raisonné et impartial sur des sujets de sociétés.

Même pour ceux qui ne partagent pas les croyances politiques d'ATTAC je pense qu'il peut être utile de parcourir cet ouvrage. Vous n'y trouverez pas de longs développements théoriques, la plupart des articles font une dizaine de pages, mais des pistes de réflexions. Néanmoins, on sent clairement que les auteurs possèdent des avis politiques précis. D'ailleurs, bien que tous les textes soient soumis aux critères de scientificités, le livre n'est pas assez développé pour créer de vrais modèles. J'en retire, principalement, une réflexion sur le fonctionnement de la démocratie et ce qui peut l'affaiblir. Ainsi, il semble que les liens entre les politiques et les entreprises devraient être soumis à un contrôle plus strict alors que les citoyens, la véritable société civile, devraient retrouver des pouvoirs d'interventions plus forts dans le processus institutionnel. C'est, en tout cas, mon point de vue.

Image: La Découverte