22/07/2017

Secret wars Spider-Man renouveler ses voeux par Dan Slott et Adam Kubert

Titre : Secret Wars Spider-Man renouveler ses vœux
Auteurs : Dan Slott et Adam Kubert
Éditeur : Panini 5 juillet 2017
Pages : 120

Ce tome contient Amazing Spider.Man: renew Your Vows (2015) 1-5. Il y a quelques années J. Michael Straczynski était responsable de la série Spider-Man. Il a mis en place plusieurs idées que j'ai plutôt appréciée. Mais la fin de son run est très controversée. En effet, non seulement il ajoute un élément mythologique à Spider-Man, non seulement il crée un retour de Gwen Stacy (même si pas vraiment) mais en plus, après Civil War, il tue la tante de Peter et force le couple Parker, Peter et MJ, à accepter de n'avoir jamais été marié !

Actuellement, la personne en charge de Spider-Man est Dan Slott, lui a décidé de parler d'un Spider-Man sous le contrôle d'Otto Octavius même si cela est maintenant résolu. Mais, en ce qui concerne Secret Wars, le scénariste a été dans une autre direction. Et si le pacte qui a détruit le mariage entre Peter et MJ n'avait jamais eu lieu ? Le couple a maintenant une fille. Mais les héros ayant des pouvoirs disparaissent un à un. Les Avengers, elleux-même, sont assassinés par un être se nommant le régent, en charge de cette région du monde de Fatalis. Peter Parker, pensant à sa fille, décide de se cacher et de cacher sa famille. Mais est-ce possible de résister à un être tout puissant ? Et que faire de son vœu de ne jamais plus tourner le dos aux personnes dans le besoin ?

J'apprécie beaucoup Dan Slott. J'ai beaucoup aimé Superior Spider-Man. Donc, je me suis dit que prendre ce tome annexe au Secret Wars serait une bonne idée. Dan Slott décide de détruire les Avengers et de cacher Peter Parker. C'est élégant sur deux points. En effet, d'une part les vœux de mariage de Peter et MJ sont renouvelés et, d'autre part, Peter est confronté à son choix d'aider toutes personnes dans le besoin, par sa fille qui a grandi avec les histoires de son père le héros. Plutôt que de mettre en scène une décisions égoïste Dan Slott décide d'en faire une question de famille. De quelle manière les Parker peuvent-illes survivre tout en aidant les autres personnes de la région ? L'intrigue que cela crée est, selon moi, parfaitement en accord avec les personnages mis en scène. Malheureusement, là encore, il est dommage que les conséquences n'existent pas et que la série soit si courte.

*
**
***
**** J'apprécie Dan Slott et ce dernier ne me déçoit pas ici. Bien que je déplore que la série soit courte et qu'elle soit si rapidement oubliée pour le nouvel univers Marvel.
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=9237221&t=1499093769087

29/08/2016

Amazing Spider-Man 1. Une chance d'être en vie par Dan Slott et Humberto Ramos

Titre : Amazing Spider-Man 1. Une chance d'être en vie
Auteurs : Dan Slott et Humberto Ramos
Éditeur : Panini 8 juin 2016
Pages : 152

Ce tome contient les numéros 1-6 d'Amazing Spider-Man (2014). C'est fait, Otto Octavius n'est plus dans le corps de Peter Parker. Il s'est suicidé afin de permettre à son ennemi de réparer ses erreurs en tant que Superior Spider-Man. Et elles sont nombreuses. Peter comprend que son alter ego est bien plus détesté qu'auparavant. Personne ne lui fait confiance. Peter doit aussi gérer les nombreuses différences que sa vie connait après le passage d'Otto. Non seulement il a son doctorat mais il possède une entreprise et Otto a débuté une relation avec une génie. Bref, il va falloir travailler pour retrouver la confiance de la ville. Et ça risque d'être difficile lorsqu'un super-vilain souhaite tuer Spider-Man.

J'ai apprécié ce nouveau départ. J'avais beaucoup aimé la période sous Otto Octavius. Le scénariste plaçait son personnage face à de nouveaux choix et de nouvelles idées. Mais Otto n'est pas Peter. Et Peter n'accepte pas tout ce qu'a fait Otto même si certains changements sont bénéfiques. Le tome est bien rythmé entre les problèmes intimes, industriels et de super-héros. Mais, il me semble qu'il y a trop pour un seul tome. En quelques pages on nous introduit un nouveau personnage, l'entreprise, le héros et on évacue les problèmes avec les Avengers. Tout ceci aurait mérité un développement sur un plus long terme afin de mieux présenter les événements. On a presque l'impression que tout est trop facile pour Peter alors que ce ne devrait pas être le cas.

*
**
***
**** Un peu trop de contenus, un peu trop rapide et un peu trop facile. Mais j'ai bien aimé
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=8758666&t=1465311101103