06/07/2009

L'aube de la nuit. Le Dieu nu. Révélation

Titre: L'aube de la nuitrevelation.jpg
Tome: le Dieu nu: Révélation
Auteur: Peter F. Hamilton
Traducteur:Jean-Daniel Brèque
Éditeur: Robert Laffont 2002 (1999 édition originale)
Pages: 950

Pour la dernière fois je vais parler de l'Aube de la Nuit puisque c'est du dernier tome de ce cycle que je vais parler. Comme d'habitude, nous retrouvons les personnages la ou nous les avions laissé dans le tome précédent. Joshua toujours en quête du dieu des Thyratcas, Louise sur Terre tentant de lutter contre Quinn Dexter ainsi que les différents possédés à travers l'univers de la Confédération. Mais ce tome marque un affaiblissement des intrigues car les différents personnages ont bien compris que la lutte armée n'était pas une solution. Joshua, lui, découvre de nouveaux misthères dans l'histoire des Thyratcas poursuivi par la possédée Kiera qui croit, dans son aveuglement, que l'astro est en quête d'une arme alors que sa quête est un deus ex machina.

Je ne sais pas si c'est la longueur du récit ou vraiment dans l'histoire mais une profonde lassitude se dégage des pages de ce tome. Alors que les premier tomes nous donnaient l'impression d'une incompréhension, les deux du milieux étaient catastrophiques et pessimistes et l'avant dernier marquait le triomphe. Le dernier tome, par l'entremise des différents personnages, nous met face à la lassitude des lutteurs. Entre les non-possédés qui se rendent compte de la boucherie qu'ils ont obligés de mettre en place et des impossibilités logistique de leurs actes visant à sauver les humains possédés, les différents possédés qui voient qu'ils ne peuvent vaincre et qui comprennent que la lutte est inutile et enfin les possédés "sauvés" dans un autre continuum et qui découvrent que leur paradis n'est pas si paradisiaque. Le seul méchant indemne de l'histoire est Quinn Dexter qui, dans sa folie, risque de déverser l'horreur du continuum noir sur l'humanité. La fin de l'histoire semble simpliste, mais quand on fait intervenir un pouvoir divin il est difficile de compliquer les évènements. Mais cette fin n'est pas la véritable fin. Ce n'est que le début des problèmes que l'humanité devra résoudre pour que les âmes perdues retrouvent leur chemin dans l'au delà. Cette fin, bien entendu, est très religieuse mais j'avoue que j'aime bien l'idée du point Omega vers lequel se dirigent toutes les âmes.

02/07/2009

L'aube de la nuit. Le Dieu nu. Résistance

Titre: L'aube de la nuitresistance.jpg
Tome: le Dieu nu: Résistance
Auteur: Peter F. Hamilton
Traducteur:Jean-Daniel Brèque
Éditeur: Robert Laffont 2002 (1999 édition originale)
Pages: 926

Enfin, l'avant dernier tome du cycle l'Aube de la Nuit. Les évènements, ici, ralentissent. Les forces en présences sont plus ou moins à égalité et, même si Al Capone continue de menacer la Confédération, la possession n'augmente plus que rarement. D'ailleurs l'Organisation d'Al Capone commence à se désagréger alors que les non-possédés contre attaquent sur le front de Mortonridge avec un succès spectaculaire. En même temps, la Terre est infiltrée par Quinn Dexter qui commence son travail de destruction que les sœurs Kavanagh et des protecteurs de la Terre tentent d'empêcher. Mais ceci n'est pas vraiment important car il semble que la solution se trouvera ailleurs, c'est pourquoi Joshua Calvert part en mission en direction des colonies Thyratcas pour essayer de trouver ce qu'ils nomment leur dieu.

Les autres tomes faisaient défiler l'incompréhension puis le désespoir, ici nous commençons à avoir l'espoir. Pour plusieurs raisons: d'abord les forces armées humaines commencent à faire reculer les possédés, ensuite les observateurs envoyés par les Kiints nous permettent de ressentir une possibilité de solution bien que rien, encore, ne nous permettent de comprendre laquelle, troisièmement les visions que nous avons des mondes disparus nous permettent de voir que le paradis voulu par les possédés n'est pas si beau que cela et, peut être, souhaiteront ils revenir? La grande nouveauté est, quand même, la vision des mondes Kiints et de leurs buts. Ces extraterrestres sont bien plus puissants et bien plus anciens que les humains l'ont crus. Je n'ai encore aucune idée de la solution mais il devient de plus en plus clair qu'elle ne sera pas militaire et qu'elle sera trouvée. La question est de savoir dans quel état se trouvera la Confédération ensuite?

29/06/2009

L'aube de la nuit. L'alchimiste du neutronium. Conflit

Titre: L'aube de la nuitconflit.jpg
Tome: L'alchimiste du neutronimum: Conflit
Auteur: Peter F. Hamilton
Traducteur: Pierre K. Rey et Jean-Daniel Brèque
Éditeur: Robert Laffont 2001 (1997 édition originale)
Pages: 765

Le second tome de la seconde partie du cycle l'Aube de la Nuit, le résumé sera rapide puisque les intrigues du premier tome de cette seconde partie continuent sur leur lancée. Al Capone continue de prendre le contrôle de son organisation et d'envahir des planètes. Pendant ce temps le docteur Mzu continue sa fuite poursuivie par plusieurs services secrets, les possédés et Joshua Calvert. Pendant ce temps Rubra continue de lutter contre les possédés et Mortonridge se voit le théâtre d'opération d'une caravane de possédés roulant sous son nuage pour retrouver les enfants perdus et les ramener aux humains non-possédés. Enfin, Louise continue de fuir et tente de rejoindre la Terre tout comme Quinn Dexter qui, durant ce temps, attaque d'autres planètes et se découvre des pouvoirs inconnus et des "plans" d'existence différent ou il découvre des fantômes. Mais les intrigues ne font pas que se déployer, petit à petit les protagonistes se préparent à plusieurs affrontement de larges envergures. Des affrontements qui n'apporteront aucune solutions mais qui semblent inévitable.

Oui, les intrigues continuent. Mais Hamilton ajoute quelques améliorations. La venue des Nocturnes qui souhaitent rejoindre les possédés mais qui sont attirés par un mensonge. Les batailles dans l'espace sont toujours aussi bien écrites. On est haletés par la poursuite du docteur Mzu dont la capture et le contrôle de l'Alchimiste par un groupe quelconque pourrait être catastrophique. Mais l'atmosphère de ce tome est surtout défaitiste. On ne voit pas comment les humains pourront survivre à cette invasion ni quelle est la solution et beaucoup, comme le capitaine Trask, abandonnent la lutte. Néanmoins, certains personnages ont encore de l'espoir et continuent à se battre. Le plus intéressant dans ce livre est la découverte des fantômes et celui d'une légende que même les Kiints trouvent intéressante. Pour terminer, la fin de ce tome est très surprenante ce qui lance plusieurs questions auquel la suite du cycle donnera ses réponses.

25/06/2009

L'aube de la nuit. L'alchimiste du neutronium. Consolidation

Titre: L'aube de la nuitconsolidation1.jpg
Tome: L'alchimiste du neutronimum: Consolidation
Auteur: Peter F. Hamilton
Traducteur: Pierre K. Rey et Jean-Daniel Brèque
Éditeur: Robert Laffont 2000 (1997 édition originale)
Pages: 856

Oui, il y a très longtemps que je n'ai pas reparlé d'Hamilton. Mais, maintenant que je reprend le cycle dans sa course, il est temps de continuer à en discuter. Pour mémoire on s'était arrêté alors que l'assaut contre la planète Lalonde échouait lamentablement et que la Confédération commençait à comprendre ce contre quoi elle se bat. Nous reprenons le cours du cycle au même point mais cette fois la Confédération sait ce qu'elle combat et elle commence à résister. Néanmoins, elle échoue souvent à se défendre et certaines planètes sont durement touchées ou conquises. Parallèlement Quinn Dexter tente de rejoindre la Terre pour lancer sa secte satanique et le docteur Mzu est traquée à travers une galaxie paralysée par une quarantaine générale. En somme, l'avenir n'est pas rose loin de la et même si on peut maintenant identifier et trouver facilement les possédés il faut, pour les éliminer, des ressources considérables alors même que certains possédés, comme Al Capone, commencent à attaquer la Confédération par la propagande. La structure de la Confédération pourra t-elle longtemps résister à ces assauts? A ce stade de l'histoire on ne peut qu'être pessimiste.

Enfin! Les humains ont enfin compris ce qu'il se passe réellement. C'était une énorme source de frustration de les voir se battre en utilisant des présupposés dangereux. Heureusement, maintenant, ils savent contre quoi ils se battent et ils commencent à pouvoir se défendre. Mais le temps a permis aux possédés de prendre le contrôle de plusieurs mondes dont certains ont déjà disparu. On ne peut que se poser des questions sur la possibilité de se défendre durant ces quelques 800 pages. Mais des ouvertures se font, des magies anciennes comme le rituel d'exorcisme ou les rituels de défenses semblent, peut être, avoir une certaine action positive qui ne peuvent que nous interpeler. J'ai aussi remarqué l'apparition d'un homme étrange qui semble combattre les possédés en ayant les même pouvoirs. Est-ce l'un d'eux ou autre chose? C'est, en tout cas, une guerre sans merci qui s'annonce. Une guerre dans laquelle les possédés semblent avoir trois avantages dévastateurs: les morts les rejoignent et ils ne se soucient pas toujours des corps qu'ils occupent et, enfin, le bien des vivants n'a pas toujours beaucoup d'importance pour eux. C'est avec curiosité que je me demande comment la Confédération pourra s'en sortir.

12/05/2009

L'aube de la nuit. Expansion.

Titre: L'aube de la nuitexpansion.jpg
Tome: Rupture dans le réel. Expansion
Auteur: Peter F. Hamilton
Traducteur: Pierre K. Rey et Jean-Daniel Brèque
Éditeur: Robert Laffont 2000 (1996 édition originale)
Pages: 539

Voici le dernier tome de la première partie de ce cycle. Ici les choses sérieuses commencent. Non seulement les forces armées de la Confédération commencent a agir mais les mercenaires atteignent Lalonde qu'ils commencent à attaquer. Une journaliste et un groupe de mercenaires y trouveront des réponses étranges. Malheureusement pour ces derniers des surprises déroutantes les attendront. Pendant ce temps les Possédés ayant réussi à quitter Lalonde commencent à agir sur différentes planètes de la Confédération et ne sont toujours pas identifiés selon ce qu'ils sont. Pour l'instant, toutes les planètes touchées par ce fléau tombent sans réussir à résister à cause de cette ignorance. Mais un ennemi de la Confédération, brusquement de retour, leur donnera des informations importantes tandis que le Seigneur de Ruche permet, grâce aux recherches sur les Laymils, de voir qu'il y eut un précédent. La peur s'empare de ceux qui savent tandis que l'incompréhension est totale chez les autres. Actuellement, une résistance semble impossible.

Hamilton, ici, a terminé la première partie de ce cycle d'une belle façon. Il nous donne des informations intéressantes qui nous permettent de redéfinir ces possédés. Ce ne sont plus des monstres mais aussi, et surtout, des âmes damnées qui ne veulent que vivre et qui, parfois, regrettent leurs actes. Mais rien n'est pire que leur ancienne prison de néant. Les évènements se multiplient et s'entremêle dans une atmosphère de guerre mais aussi d'échec. Comment réussir à lutter contre ces possédés? quelques réponses se font jours mais seront elles suffisantes à stopper une menace qui a déjà détruit une race entière? J'attends la suite avec impatience.

10/05/2009

L'aube de la nuit. Emergence

Titre: L'aube de la nuitemergence.jpg
Tome: Rupture dans le réel. Émergence
Auteur: Peter F. Hamilton
Traducteur: Pierre K. Rey et Jean-Daniel Brèque
Éditeur: Robert Laffont 1999 (1996 édition originale)
Pages: 507

Le premier tome se terminait sur l'arrivée, finalement, des possédés sur la planète colonie Lalonde. Ce second tome débute juste après. Nous y retrouvons donc tous les protagonistes antérieurs. Mais les évènements se précipitent sur Lalonde et ses dirigeants commencent a entendre les nouvelles d'ennuis qui auraient lieu. Ils décident donc d'enquêter mais les différents agents envoyés sur place semblent disparaitre sans donner d'information sur les ennemis. Est ce que ce sont des révoltés? Ou alors est ce que ce sont des envahisseurs? Pendant qu'ils se posent ces questions quelques uns des possédés quittent la planète et commencent à se répandre dans la Confédération.

Après un premier tome qui semble plutôt confus nous voyons ici les intrigues se rejoindre. Nous en apprenons encore plus sur l'histoire de la Confédération et l'histoire commence a se déployer. Une grande partie de l'intrigue se déroule sur Lalonde mais nous verrons rapidement que ce sera toute la confédération qui sera touchée. Néanmoins, dans ce second tome, nous ne savons toujours pas vraiment d'où viennent ces âmes ni comment les tuer facilement. Les autorités semblent dépassées mais surtout ils sont bloqués dans des idées préconçues qui les empêche de réagir avec la force nécessaire. L'histoire, ici, commence tout juste à se déployer pour le lecteur qui ne peut que se demander comment les protagonistes pourront combattre cette force.

07/05/2009

L'aube de la nuit

Titre: L'aube de la nuitgenèse.jpg
Tome: Rupture dans le réel, genèse
Auteur: Peter F. Hamilton
Traducteur: Pierre K. Rey et Jean-Daniel Brèque
Éditeur: Robert Laffont 1999 (1996 édition originale)
Pages: 509

J'étais un peu fatigué d'attendre la suite du cycle de Pandore et je savais que ce n'était pas son œuvre majeure. j'ai donc voulu commencer une autre de ses œuvres en attendant. Voici donc l'un des cycles les plus grand, en terme de signes, de la SF: L'aube de la nuit. Dans ce tome nous découvrons les personnages principaux sur différentes planètes. Passant d'une princesse à des colons tout en faisant connaissance d'un jeune capitaine indépendant. Nous découvrons leurs vies, nous découvrons leurs pensées, nous découvrons l'univers. Celui-ci est vaste, des centaines de planètes ayant des système sociaux et politiques différents. mais surtout nous voyons que la société est globalement divisée entre deux "classes" humaines: les Adamistes qui rejettent la technologie biologique et les Edénistes qui sont lié, grâce à la biotechnologie, entre eux et avec leurs habitats. Mais leur existence va brutalement changer lorsque un rituel impie sera imposé par un adorateur de Satan à un innocent.

C'est donc un cycle extrêmement vaste et, après avoir lu deux autres tomes, je pense que celui-ci est le plus difficile dans lequel rentrer. Tout simplement parce que nous ne voyons aucun liens logiques entre les différents protagonistes durant ses 500 pages. Par contre nous apprenons comment fonctionne cet univers avec de nombreuses allusions historiques. Certaines ne seront compréhensible que dans d'autres tomes puisqu'elles ne reçoivent pas toujours d'explication immédiatement. Au début j'ai donc été pris d'une grande perplexité face à cet univers étrange qu'Hamilton décrivait. J'avais l'impression que l'auteur lui-même ne savait pas vraiment ce qu'il écrivait ni ou sa plume le conduisait. Mais, ayant fait l'effort de lire la suite, je me suis finalement pris au jeu et j'ai envie de comprendre qui sont les "ennemis", d'où ils viennent et pourquoi.