28/04/2018

Doctor Who saison 10

Après la mort de Clara Oswald et la petite guerre contre les Time Lords le Docteur a tout oublié de sa compagne. Heureusement pour lui, il n'était pas seul et il a pu vivre 24 ans avec sa femme, River Song. Mais les vacances sont terminées. Il doit retourner sur la Terre. Cette fois, il n'est pas censé aller à l'aventure. En effet, son rôle est de surveiller un coffre à l'intérieur d'une université. Pour être certain qu'il ne fuie pas son rôle. Il a accepté l'aide de Nardole, ancien employé de River Song et arnaqueur. Dans le même temps, il donne des cours à l'université sur les sujets qui l'inspirent. Petit à petit, il se rend compte qu'une personne suit tous ses cours en restant discrète. Son nom est Bill Potts. Au vu de son intérêt le Docteur lui propose un tutorat privé. Leur relation évoluera vite en direction du TARDIS pour de nouvelles aventures !

SPOILERS

Cette saison 10 peut faire peur. Elle semble faire figure de remplissage entre deux showrunners, deux personnes qui incarnent le personnage du Docteur, une compagne de transition et tout le monde connait les problèmes d'écritures que peut avoir Moffat. Cette saison est réussie. Moffat sort par la grande porte ainsi que son Docteur. Pour une fois, la saison n'est pas impliquée dans un plan d'ensemble qui mette l'univers dans la balance. Au contraire, les choses sont bien plus proches des personnages. Bien que Bill et Nardole ne soient pas là pour rien, la relation principale est celle du Docteur et de Missy. Missy, depuis son apparition, clame posséder une relation importante avec le Docteur. Dans cette saison, on l'observe changer et se rapprocher du Docteur aussi bien en ce qui concerne l'amitié que l'héroïsme. Leur relation se termine sur une déclaration d'amour entre deux personnages qui tournent l'un autours de l'autre depuis longtemps. Mais elle se termine aussi sur une mort de Missy parfaitement exécutée. Je pense que l'on regrettera tous Missy. Bill Potts, elle, aurait pu n'être que peu intéressante. Mais ses connaissances en pop culture lui permettent de mieux comprendre ce qui se déroule autour d'elle. Ses dialogues permettent aussi de se moquer un peu de la série. Surtout, malgré le peu d'épisodes qui lui sont donnés sont histoire se conclut mieux que toutes les autres compagnes de l'ère Moffat.

Un second aspect intéressant de cette saison concerne les adversaires. Doctor Who a connu son lot d'aliens dont le but est de détruire ou de conquérir. Parfois, le problème concerne la relation entre une espèce et l'humanité. Souvent, le Docteur essaie de gagner sans, pour autant, tuer. Mais il arrive fréquemment que le Docteur soit coupable de meurtre voire de génocide. Cette saison ne possède que peu de menaces aliens contre lesquelles le Docteur doit prendre des décisions difficiles. Outre un épisode durant lequel il est brutalement mis de côté afin de laisser des Pictes et des Romains se battre côte à côte ou encore les Moines qui n'envahissent que si on les a invités la plupart des adversaires agissent par incompréhension ou à cause d'humain-e-s. The Pilot et Smile sont deux très bons exemples. Dans le premier cas l’adversaire souhaite simplement inviter Bill à un voyage. Dans le second cas, la menace est due à une mauvaise programmation des robots qui ne peuvent comprendre le deuil suite à la mort et décident d'empêcher toutes mauvaises émotions de manière permanente. Dans les deux cas, les adversaires n'en sont pas vraiment. Illes ne font qu'agir selon une programmation et non en vue de faire du mal à d'autres êtres.

*
**
***
****
***** Une saison 10 un peu moins bonne que la précédente, surtout à cause du tryptique autours des Moines pourtant intéressants, mais qui permet aussi de terminer une époque tout en nous offrant Bill Potts.

Image : Site officiel

p04zmknx.jpg

23/04/2018

Doctor Who. Diamond Dogs par Mike Tucker

Titre :  Doctor Who. Diamond Dogs
Auteur : Mike Tucker
Éditeur : BBC books 20 avril 2017
Pages : 253

Loin dans le futur la Terre n'a aucune ressource naturelle. Les autres planètes telluriques ont aussi été vidées. L'essor spatial de l'humanité se trouve au point mort alors que les ressources nécessaires sont absentes. Mais il y a encore de vastes réservoirs dans le système solaire. Ceux-ci se trouvent dans les atmosphères des géantes gazeuses. Des lieux difficiles à atteindre sans une technologie importante. Heureusement pour l'humanité elle a rencontré les Cancri. Ces êtres sont des spécialistes de la technologie gravitationnelle. Les deux espèces se sont unies afin de récolter les diamants de Saturne. Mais les nuages de la planète cachent une menace et le Docteur, pris alors qu'il tentait de voler un diamant, n'a pas d'autres choix que d'essayer de comprendre ce qui est en train de se produire.

SPOILERS

S'il y a bien quelque chose que j'apprécie c'est lorsque l'humanité et les aliens ne sont pas des ennemis qui risquent une guerre. Dans ce livre deux espèces collaborent dans le cadre d'un accord minier. L'une propose sa force de travail et ses planètes tandis que l'autre offre une technologie. Nous avons un exemple de collaboration, ici économique, qui fonctionne pour les deux espèces sans conflits. Bien entendu, le livre montre que les Cancri cachent des choses à l'humanité mais il mentionne aussi que l'humanité cache aussi des forces militaires importantes.

En revanche, je déplore une mauvaise écriture de Bill. Dans la série, Bill est une fan de SF qui réussit à répondre au Docteur tout en mentionnant une œuvre liée à ce qui arrive. Ses connaissances sont mises en avant pour lui permettre de comprendre et de naviguer dans ce qui est une aventure de SF. Dans ce livre, Bill est d'abord dépeinte comme une compagne qui ne comprendre pas l'intérêt de voyager vers Saturne ni ce qu'implique de pouvoir y construire une station. Pendant une grande partie de l'œuvre, elle n'agit pas et se contente d'attendre. Ce n'est que bien plus tard, dès que le Docteur part et que l'intrigue de la station doit continuer, qu'elle est écrite comme agissante. Elle commence par trouver les saboteurs, puis les preuves et enfin elle explique au Docteur ce qui est en train de se dérouler (le retour du Docteur la confinant à nouveau dans un rôle d'attente). Ceci donne l'impression que l'auteur ne s'intéresse pas à Bill et ne voulait pas l'utiliser.

*
**
*** Une bonne idée mais il est dommage que Bill ne reçoive pas l'attention qu'elle mérite en tant que personnage.
****
*****

Image : Éditeur

cover.jpg.rendition.460.707.png

20/07/2011

Trueblood saison 3

Pour ceux qui pensent que Twilight est l'avatar du film de vampire il ne faut surtout pas regarder Trueblood car cette série est une véritable série de vampires. Cette troisième saison reprend l'histoire après les évènements lié à Maryanne. Pour rappel, cette femme était une ménade qui contrôlait la population de la ville. Cette ménade avait réussit à pratiquement détruire la ville et seule une ruse a permis de s'en débarrasser. Sookie pourrait croire qu'elle est enfin débarrassée des ennuis malheureusement ce n'est pas le cas puisque son amant, Bill, a été enlevé juste après leur victoire et juste après l'avoir demandée en mariage. Sookie va donc devoir enquêter sur la disparition de son amant. Mais elle va surtout entrer dans des ennuis encore plus importants qu'auparavant. En effet, cet enlèvement fait partie d'un jeu plus important. Un jeu politique entre le roi vampire du Mississippi Russel et la Reine vampire de Louisiane Sophie Anne. Lors de cette troisième saison d'autres révélations auront lieu. Nous saurons, par exemple, quelle est la famille de Sam Merlotte. De plus, les loups-garous vont enfin apparaitre et, comme les vampires, ils sont dangereux. Mais, surtout, nous saurons enfin qui est Sokkie Stackhouse!

Bon, les anciennes saisons étaient déjà violentes. On le sait, c'est Trueblood et les vampires y sont de vrais vampires. Ce qui implique du sang et du sexe. Eh bien cette troisième saison nous en offre à satiété! Donc pour les personnes impressionnables qui préfèrent Twilight passez votre chemin. Je soulignerais particulièrement, pour cette troisième saison, l'apparition de Russel le roi du Mississippi. Ce personnage est magnifiquement mis en scène. Son coté aristocratique cachant presque son coté psychopathe et violent. Nous avons donc un vampire qui vit dans le luxe et les manières de la haute société dans un manoir particulièrement impressionnant (je me souviendrais toujours de la scène du diner) face à une reine un peu folle qui ressemble plus à un enfant qu'à une noble. Et ce Russel se permet de violer toutes les lois du monde des vampires et des humains et jetant aux oubliettes tous les efforts passé pour s'intégrer dans une scène d'anthologie. Je noterais aussi Eric Northman qui m'a toujours plut et dont le personnage se développe un peu plus. On en apprend sur ses origines mais aussi une quête qu'il accomplit depuis mille ans. je suis aussi content de voir Sookie commencer à être de plus en plus indépendante face à Bill que je n'ai jamais apprécié. Sam, lui, me déçoit. Je trouve dommage d'avoir développé ce personnage dans une direction plus violente mais, surtout, je me demande si il est utile d'ajouter encore de nouvelles intrigues. Je donnerais la même remarque pour Jason alias neuneu dont le seul intérêt est d'être particulièrement bête. Franchement, je trouve qu'on aurait pu se passer de ses jérémiades... Quand à Tara, elle avait déjà beaucoup supporté et les scénaristes décident de la mettre dans les bras d'un vampire particulièrement pervers. Je me demande bien ce qu'elle deviendra dans la suite. Bref, on trouve une troisième saison qui pourrait créer une forme de liens entre un avant et un après. Un avant apeuré mais acceptant les vampires et un après beaucoup plus violent et sur le point d'entrer en guerre contre les vampires. Que se passera-t-il si les humains apprennent l'existence d'autres êtres magiques je me le demande.

Image: site officiel

wallpaper-do-bad-things-1600.jpg

11:50 Écrit par Hassan dans Fantasy, série | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : trueblood, vampire, sookie, bill, eric northman | | | |  Facebook