23/12/2011

Brokeback Mountain un amour pas si simple

J'ai récemment vu ce film grâce à une amie qui le possède. J'en avais entendu beaucoup de bien lors de sa sortie mais je n'avais pas pris le temps d'aller le voir. Nous suivons deux jeunes hommes dans les années 60. Ils sont engagés pour garder un troupeau de moutons. Alors que le temps s'éternise dans les montagnes de Brokeback une complicité s'installe entre-eux jusqu'à déboucher à une relation d'amour. Mais quand ils redescendent de la montagne ils se perdent de vue. Les deux hommes construisent chacun leur vie de leur coté se mariant et devenant pères. Mais, cinq ans plus tard, ils se retrouvent enfin. La passion les reprend mais il leur est difficile de cacher cette relation. D'autant qu'ils doivent rendre des comptes à leurs familles respectives. Mais ils continuent de construire leur relation dans l'ignorance de leur proche développant un amour à la fois passionnel et complice alors que leurs vies officielles devient de plus en plus difficile à tenir.

Je trouve difficile de parler de ce film est je suis certain que je n'arriverais pas à lui rendre justice sur cette présentation. Je m'en excuse donc par avance. Il faut dire que le sujet traité est difficile tandis que présenter le film peut mener sur de nombreux points. Par exemple, on peut écrire plusieurs phrases sur la beauté de la photo. Non seulement les paysages sont magnifiques mais, en plus, l'absence de dialogue donne une impression d'apaisement face à ce paysage. Comme si les dialogues ne pouvaient que briser la beauté de la montagne. C'est pourquoi nous trouvons un début de film quasiment muet. On peut aussi montrer la difficulté de la vie homosexuelle aux USA lors de ces années 60 à 80. Les deux jeunes hommes se sont chacun enfermé dans des mariages peu heureux. Leur vie est parallèle. L'une est un succès mais qui mène à l'insatisfaction tandis que l'autre est un échec presque libérateur. Les deux ont des enfants qui évoluent aussi. Mais, surtout, leur relation doit rester secrète. Le dévoilement pourrait mener à l'ostracisme social voir pire (il suffit de voir la fin du film bien que celui-ci ne soit pas clair). Nous avons aussi de superbes scènes qui se suffisent presque à elles-même. Par exemple, je noterais celle qui voit Jack Twist prendre symboliquement le pouvoir sur son beau père. J'ai aussi vu que certains se demandaient qu'elle était la "véritable" orientation sexuelle des héros. Mais, au final, ces questionnements n'ont que peu d'importance. On peut tout simplement choisir de se laisser porter par une histoire d'amour entre deux hommes. Une histoire d'amour tout aussi belle et romantique qu'une autre qui connaît ses passions et ses tragédies. Bref, une histoire qui devrait être banale.

Image: Site officiel

950.jpg