16/12/2015

All-New X-Men 4. La bataille de l'atome par Brian M. Bendis, Jason Aaron, Brian Wood, Stuart Immonen, Chris Bachalo et Frank Cho

Titre : All-New X-Men 4. La bataille de l'atome
Auteurs : Brian M. Bendis, Jason Aaron, Brian Wood, Stuart Immonen, Chris Bachalo et Frank Cho
Éditeur : Panini comics 16 septembre 2015
Pages : 248

Ce tome contient X-men: battle of the atom 1-2, All-new X-men 16-17, Uncanny X-men 12-13, Wolverine and the X-men 36-37 et X-men 5-6. Ce gros tome est comme son contenu : un gros foutoir avec plein de séries différentes. Mais que s'y passe-t-il ? Dans le présent les X-Men d'origine sont envoyés afin de stopper une nouvelle mutante particulièrement puissante et de mettre les civils à l'abris. Le problème c'est qu'ils ne sont pas les seuls sur le terrain. Premièrement, il y a un escadron entier de sentinelles dont les X-Men d'origine ne peuvent pas se débarrasser. Ensuite, l'équipe de Cyclope dit bonjour et sauve tout le monde. Mais pas assez vite car Cyclope du passé meurt ce qui fait disparaitre celui du présent et crée une sorte de tremblement dans l'univers. Heureusement, il est ramené à la vie par l'un des nouveaux mutants. Mais, pour Wolverine, c'en est trop. Les X-Men d'origine doivent retourner à leur époque. En même temps, des X-Men du futur (oui il y a beaucoup de X-Men) arrivent dans le passé afin d'être certain que ceux du passé repartent. Cependant, Jean ne veut pas revenir. Elle décide de lutter et c'est ainsi qu'une bataille s'engage entre différents groupes mutants.

Bon, alors j'aime bien cette série. Je sais, elle est très critiquée pour des raisons parfaitement légitimes. On ne sait pas où va le scénariste et les choses tournent un peu en rond. Mais j'aime bien l'idée ainsi que les personnages et leurs réactions face à leur futur eux-mêmes (bien que Jean soit un peu agaçante). En plus j'aime beaucoup Kitty Pride et elle est souvent présente. Alors pourquoi n'ai-je pas aimé ce tome ? Premièrement, on a beaucoup d'action mais on ne comprend pas vraiment qui combat qui ni pourquoi. Il faut se rendre compte que nous avons, si j'ai bien compté, six équipes différentes qui ne s'apprécient pas toujours et qui se mentent mutuellement. Ces six équipes n'expliquent strictement rien mis à part que les voyages dans le temps sont dangereux (le seul danger est montré dans les premières pages). Je veux bien le croire mais je souhaiterais en savoir plus. J'aimerais comprendre comment certains personnages se sont retrouvés dans leurs différentes positions. Mais, rien ne nous est dit. Ensuite, les conséquences sont peu apparentes. J'ai l'impression d'un retour à la normal avec quelques changements mineurs alors que l'intrigue pose des questions sérieuses. Le SHIELD, par exemple, n'agit pas directement sur Wolverine et se laisse déborder aussi facilement qu'un bébé. Bref, un tome dont l'intrigue est à la fois trop confuse et trop facile.

*
**
*** Une intrigue confuse, une conclusion facile, un petit changement intéressant mais qui tombe un peu comme un cheveux sur la soupe.
****
*****

Image : Amazon

61czySqgUyL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

05/03/2015

Northlanders 1 et 2 par Brian Woods

Titre : Northlanders 1 et 2
Auteur : Brian Woods
Éditeur : Urban Comics 21 mars 2014 et 19 septembre 2014
Pages : 480 et 312

Ces deux tomes regroupent les épisodes 8-9, 18-19, 1-8, 41 et 11-16 pour le premier et 29, 20, 35-36 et 42-50 pour le second. L'édition par Urban se fait géographiquement (soit le monde anglo-saxon pour le tome 1 et l'Islande pour le tome 2) puis chronologiquement. Ahhhh les Vikings. J'en suis tombé amoureux lors de ma première année en histoire. Cette civilisation me fascine toujours autant après plusieurs années. Comment aurais-je pu résister à des comics qui tentent de repeindre le monde Viking ? Ces deux tomes sont remplis d'histoire. Certaines sont tristes d'autre non mais je les ai toutes appréciées. Le premier, par exemple, nous fait suivre un garçon qui croit encore aux anciens dieux dans un monde chrétien. Mais, dans ce tome, mes histoires préférées sont celles de Sven, un homme qui revient trouver l'héritage de son père et qui se heurte à la colonie Viking contrôlée par son oncle, et celle de la fille de Thor qui dépeint la tentative pour une jeune fille de garder le contrôle du village de son père alors que ce dernier est mort après une trahison. Dans le second je note surtout la Trilogie Islandaise qui permet à l'auteur de montrer comment une famille, à travers 6 générations, prend le pouvoir sur l'île puis subit les assauts des chrétiens pour enfin être oubliée.

Les deux tomes sont accompagnée de courts textes d'un auteur archéologue et historien de l'art. Ceci permet, très rapidement, de situer les Vikings et d'expliquer en résumé la force de leur civilisation. Mis à part cela j'ai énormément apprécié les scénarios des différentes histoires. On trouve la difficulté de la vie dans le Nord, la force du monde Viking et ses changements à travers le temps. Le découpage géographique puis chronologique permet de donner une cohérence au tout en permettant au lecteur de savoir où et quand on se situe. Mais je pense qu'il aurait été intéressant de mettre en place de petites introductions devant chaque partie afin d'expliquer l'époque des histoires. Sans juger du respect historique des histoires j'ai beaucoup aimé ces deux comics que je recommande.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.
  • Papier toilette.
  • Roman de gare.
  • À lire.
  • Tolkien. Deux magnifiques tomes remplis de violence, oui, (après tout ce sont des Vikings) mais qui permettent surtout d'entrer dans un univers que j'aime profondément.

Image : Éditeur, tome un et deux

9782365772174-couv-M200x327.jpg9782365772594-couv-M200x327.jpg