15/03/2014

Batman Silence par Jeph Loeb et Jim Lee

Titre : Batman Silence9782365772136-couv-M200x327.jpg
Auteurs : Jeph Loeb et Jim Lee
Éditeur : Urban Comics 2013
Pages : 384

Alors que Batman réagit à la prise d'otage d'un enfant par Killer Croc l'argent de la rançon disparaît via les toits de Gotham City. La voleuse n'est autre que Catwoman qui semble être revenue à ses anciennes habitudes. Tandis qu'il la poursuit sa corde lâche et il tombe en plein milieu d'un groupe de criminel. Il n'en faut pas beaucoup pour que ceux-ci décident de le tabasser. Mais qui a coupé la corde et pourquoi? Alors qu'il tente de comprendre cette énigme de nombreux adversaires reviennent et agissent en dehors de leurs schémas habituels. Quelqu'un semble tirer les ficelles mais qui? Est-ce une conspiration? Si oui quelles sont les personnes manipulées et quelles sont celles qui connaissent le fin mot de l'affaire? Une enquête difficile s'engage pour Batman.

J'ai apprécié cette histoire (que j'ai choisi en suivant les critiques, je ne vais pas me lancer sans en savoir un peu sur ce que je lis). Le récit est fait selon e point de vue de Batman qui commente ses actions ainsi que les personnes qui l'entourent. Ainsi, alors que les pions se mettent en place et bougent sur l'échiquier on entend les doutes et les anticipations. J'ai aussi trouvé très intéressant la manière dont sont dessinés les flash-back. Celle-ci permet vraiment de donner une impression de flou dans les souvenirs. Donc, en même temps que nous en apprenons plus sur l'enquête on en apprend plus sur le passé de Batman. Ces points permettent de montrer un homme qui tente de comprendre les attaques dont il est la cible et qui le laisse de plus en plus affaibli. Par contre, il est dommage que le choix des illustrations ait laissé passer des scènes inutiles remplies de femmes sexualisées. Sans en faire une énumération complète je pense à Lois Lane et à Talia Al Ghul. Ces scènes, inutiles et sans intérêts, font parties de ces réflexes qui poussent les auteurs à s'adresser aux mâles hétéros qu'ils croient être leur seuls lecteurs et qui partageraient les fantasmes des auteurs. Plutôt que de donner un aspect intéressant ça met à mal l'histoire qui est dessinée tout en continuant un schéma d'objectivation des femmes sous le regard masculin. Les choses iront beaucoup mieux quand, avant de dessiner une telle scène, on se demandera si celle-ci est nécessaire et logique selon à la fois les personnages et l'intrigue.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Une histoire très intéressante avec de nombreuses références à la mythologie de DC. Malgré le nombre importants de personnages on ne se sent pas perdu si on accepte de suivre le mouvement de l'intrigue. Je garde un point négatif sur le traitement des personnages féminins.

  • Tolkien.

Image: Éditeur

12:54 Écrit par Hassan dans BD/Comics, DC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : batman, silence, catwoman, jeph loeb, jim lee | | | |  Facebook

30/11/2013

Batman: Year one

Oui bon ce n'est peut-être pas chronologiquement logique mais après Red Hood j'ai regardé Year one. Nous sommes à Gotham City et deux personnes sont sur le point de faire leur entrée. La première est Gordon. Il a été muté avec sa femme enceinte dans la pire ville du pays. Bien qu'il en ait peur il compte bien garder son sang froid et nettoyer la ville. Mais que se passe-t-il quand même la police est devenue criminelle? La seconde personne est Bruce Wayne. Après 12 ans à l'étranger il revient chez lui. Mais derrière le masque du milliardaire se cache le futur Batman. Il ne tardera pas à faire parler de lui et à intéresser à la fois la police et les milieux criminels. En un an Gotham va changer.

Cet animé est tout aussi sombre que la précèdent. Cela se voit tout autant par l'histoire que par le dessin qui se déroule la nuit parfois sous la pluie. Les nuances de gris sont nombreuses. Il est intéressant de suivre les deux partenaires de Gotham pour observer ce qu'ils peuvent faire avant même de se connaître. Ainsi, Gordon se perd dans un département corrompu au maximum et qui n'hésite pas à tuer. Batman, lui, tente de se construire tout en survivant aux différents gangs et policiers. Ce qui m'a intéressé sont aussi les références. Ainsi, on découvre Harvey Dent en tant que procureur inconnu. On a aussi la naissance de Catwoman. Mais il est dommage qu'on n'en sache pas plus. Ce film promettrait presque une suite.

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances. Moins de questionnements que dans Red Hood mais une peinture des débuts de Batman que j'ai beaucoup aimé.

  • Bon scénario.

  • Joss Whedon.

Site officiel

17:15 Écrit par Hassan dans BD/Comics, DC, Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : batman, gordon, année un, catwoman, gotham | | | |  Facebook