16/08/2009

Les chiens de l'hiver (a winter haunting)

Titre: Les chiens de l'hiverchiens.jpg
Titre original: A winter haunting
Auteur: Dan Simmons
Traducteur: Guy Abadia
Éditeur: Du Rocher 2003 (2002 édition originale)
Collection: le Livre de Poche
Pages: 440

ce livre est une sorte de suite de Nuit d'été pas à cause des évènements mais parce que Simmons reprend l'un des enfants et le transporte quarante ans plus tard de retour à Elm Heaven. Dale est devenu docteur en littérature anglaise et écrivain médiocre, marié, 2 enfants et une maitresse dans une petite ville universitaire ou il possède tous les biens matériels qu'il pourrait souhaiter. Mais son histoire d'amour avec l'une de ses étudiantes le conduit à rompre avec sa femme pour être rejeté, ensuite, par sa maitresse. C'est seul et déprimé qu'il revient à Elm Heaven après une tentative de suicide pour écrire un roman sur sa jeunesse dans les années 60, cette fameuse année ou son ami Duane mourut, cette année dont il ne se souvient pas vraiment. Mais, arrivé en ville, les évènements étranges se multiplient autours de lui: les morts reviennent, les chiens hurlent et son ordinateur lui joue des tours. En même temps il est progressivement impliqué dans plusieurs agressions et la police commence à se demander qui il est et si il faut le considérer comme victime que se soit physiquement ou de son esprit?

Si j'ai bien compris, ce livre est aussi censé être un livre d'horreur. Je n'ai pas eu peur, loin de la, mais j'ai trouvé pire. La question principale du livre ne sont pas les fantômes ou les recherches de Dale. La question principale est celle de la santé mentale. Alors que Dale vit à Elm Heaven les évènements étranges ne se déroulent qu'autour de lui. Est ce la réalité ou est ce son esprit qui lui joue des tours? Est il en train de perdre la raison sans s'en rendre compte? Est ce lui qui est responsable des disparitions? Ses fantasmes en sont ils ou sont ils des souvenirs? Est ce lui qui remet la cartouche dans la carabine qu'il a utilisé pour tenter un suicide ou autre chose? Voila ce qui est effrayant dans ce récit: savoir si les évènements sont réels ou si notre esprit se perd lui-même. De ce coté je dirais que ce roman est réussi. Pour terminer, j'ai apprécié les idées que nous découvrons à la fin. L'idée que le suicide est une sorte de moyen pour l'au-delà d'entrer dans la vie d'une personne. Que cet au-delà soit réel ou non...