19/07/2010

Agora

Après m'être détendu devant un film d'animation j'ai décidé de me plonger dans un film historique. Agora est largement passé inaperçu en Suisse puisque les grandes salles ne l'ont tout simplement pas mis à l'affiche. Ce qui, à mon avis, démontre deux choses au moins: D'abord qu'il est dangereux de ne posséder que de grandes salles de cinémas quand on souhaite la diversité et ensuite que de bons films peuvent être oubliés par les programmateurs des salles. Bref, je ne vais pas commencer à critiquer l'industrie du cinéma nous y serions encore demain... Agora prend place dans la ville d'Alexandrie au IVe siècle après Jésus Christ. Après des siècles de luttes contre le Christianisme l'Empire a, finalement, accepté cette nouvelle et étrange religion dont les Empereurs sont devenus des partisans. Dans ce contexte, une lutte de pouvoir s'engage ente les tenants des cultes païens et les membres de l'église chrétienne. Agora nous montre une partie de cette lutte en nous présentant l'histoire de la philosophe Hypatie. Cette femme, brillante, devient vite un symbole de l'ancien ordre romain. Alors qu'Alexandrie connaît une extension forte du Christianisme et des luttes de l’Évêque Cyril pour l'imposer Hypatie devient la cible des membres de l'église.

La vision de ce film m'a été très agréable. Non seulement l'histoire se double d'une seconde histoire, d'amour celle-là, mais en plus les évènements historiques semblent être particulièrement bien mis en place. Bien entendu, il y a sûrement des erreurs historiques. N'étant pas un expert de l'histoire du bas empire je ne peux pas m'aventurer à les chercher. Rachel Weisz, qui joue Hypatie, est particulièrement inspirée dans ce film. La philosophe est au centre des intrigues politiques et historiques mais, pourtant, elle semble se perdre tout autant dans la seule contemplation de l'univers et simplement chercher comment il fonctionne. J'ai, bien entendu, lu quelques critiques sur internet. J'ai vu plusieurs proclamations condamnant le film comme antichrétien. En effet, les chrétiens y sont fanatiques et meurtriers. Néanmoins, je poserais deux faits. Premièrement, le film nous montre d'abord une grande violence de la part des romains traditionnels et, ensuite, la réaction des chrétiens. En second point je rappellerais que l'époque était violente. Ce film n'est pas antichrétien il montre, plutôt, comment le fanatisme mène au meurtre. En effet, l'histoire nous apprend que la philosophe fut lapidée et son corps traîné nu dans les rues d'Alexandrie.

Image: allocine.fr

Un autre billet sur le blog de Philippe Souaille

19201260.jpg

15:29 Écrit par Hassan | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : chrétienté, cyril, alexandrie, agora | | | |  Facebook