20/03/2018

Class saison 1

Coall Hill a une longue histoire étrange. Elle débute dans les années 60 alors que deux professeur-e-s et une élève disparaissent. Elle continue au XXIème siècle, de nombreux phénomènes ont lieu et plusieurs personnes meurent, dont deux professeur-e-s. À la suite de cela, un groupe a décidé de rénover l'école pour en faire une académie d'élite. Les nouveaux élèves sont maintenant plus âgés et sont destinés à la réussite avec des enseignant-e-s d'exception. Mais le destin de Coal Hill continue à faire des siennes lorsque des aliens tentent d'envahir la Terre depuis l'école. Seules quelques personnes pourraient être capables de stopper l'invasion, sous l'égide du Docteur.

SPOILERS

Doctor Who a connu un certain nombre de spin-off. Sarah Jane Adventures, annulée après la mort d'Elisabeth Sladen, était écrite en direction des plus jeunes avec des adolescents plus proches de l'enfance que de l'âge adulte. Torchwood, annulée après une quatrième saison, était destiné à des personnes adultes. Le ton était bien plus dépressif, les héro-ïne-s ayant tendance à perdre ou à mourir. Class souhaitait s'adresser à une population jeune mais plutôt mature. Ainsi, le casting a été diversifié et les scénarios n'hésitent pas à parler de morts, de sexualité ou encore de pertes. Malheureusement, la série a rapidement été annulée avant d'atteindre sa vitesse de croisière.

Le problème principal de Class, à mon avis, est que la série s'inscrit dans un genre qui possède déjà de nombreuses productions, parfois de très bonne qualité. On observe un petit groupe d'adolescent-e-s qui essaient de survivre à l'école tout en entrant dans l'âge adulte. Ce qui implique de poser des questions concernant la mort mais aussi le travail ou encore la création de relations amoureuses entre personnes. Bien entendu, les personnages perdent leur innocente face au fonctionnement du monde. De plus, ce petit groupe est confronté à des phénomènes extraordinaires qu'illes tentent de réparer. Nous avons déjà souvent vu ça et la série souffre de la comparaison avec, par exemple, Buffy qui reprend exactement les mêmes thèmes et les mêmes procédés.

Les personnages auraient pu permettre à la série d'être sauvée et gagner une qualité qui, je pense, aurait pu être acceptable. Il est dommage que tous les personnages n'aient pas eu le temps d'être développés de manière identique. On en sait bien plus sur April, par exemple, qui incarne la naïveté et la gentillesse mais qui, en fait, est ainsi afin de devenir plus forte. J'apprécie aussi Ram. Bien que ce soit le personnage le plus malchanceux du groupe, sa relation avec son père est particulièrement intéressante et montre une complicité et une confiance mutuelle que j'apprécie. Mais mon personnage favori est Miss Quill. C'est l'un des deux aliens du groupe cependant elle est adulte. Tout en elle me semble réussi. Ses dialogues sont savoureux, son histoire est très intéressante et je pense que nous aurions eu un anti-héros particulièrement intéressant si la série avait duré plus longtemps. Malheureusement, la série s'est conclue sur un double cliffhanger, ce qui est particulièrement frustrant, et nous n'aurons jamais de suites. En attendant, je serais toujours heureux de retrouver Miss Quill.

*
**
*** Une série imparfaite qui a surtout manqué de temps pour atteindre son identité et sa vitesse de croisière.
****
*****

Image : Site officiel

p03q3qwb.jpg

14:58 Écrit par Hassan dans Doctor Who, science-fiction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : class, bbc, doctor who | | | |  Facebook