29/03/2011

The clockwise man par Justin Richards

Titre: The clockwise mandrwhoclockwise-4pc.gif
Auteur: Justin Richards
Éditeur: BBC books 2005
Pages: 253

Il y a longtemps que je n'ai pas parlé des livres Doctor Who alors que j'avais montré mon intérêt pour ces dernier. Il est donc temps de réparer cette erreur en présentant le premier livre de la nouvelle série: The clockwise man. Cette aventure se déroule après l'épisode World War Three de la série. Rose et le Docteur viennent, donc, de sauver la Terre des Slitheens. Comme ils souhaitent se reposer un peu ils décident d'aller visiter l'exposition de l'Empire dans le Londres de 1920. Mais à peine sont-ils arrivé qu'ils doivent sauver un homme et que le TARDIS disparaît. Mais quelque chose de plus grave encore va arriver: la veste du Docteur disparaît à son tour (au grand désappointement du Docteur)! Sur fond de révolution, de meurtres et d'hommes mécaniques le Docteur et Rose devront tenter de trouver la vérité dans un écheveau de mensonges et essayer de savoir qui est qui.

L'auteur était le même qui a écrit le quick reads que je préférais. J'étais donc assez optimiste envers la qualité de ce livre. Bon, n’exagérons pas en disant que ce livre est un chef d’œuvre. Il reste destiné à des fans de Doctor Who et ni le style ni l'intrigue ne sont grandiloquents. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne soit pas intéressant à lire. Au contraire, je pense que l'histoire pourrait très bien être intéressante dans la littérature policière SF (voir même policière classique) si les aspects Doctor Who n'apparaissaient pas. J'ai eu un certains plaisir à tenter de comprendre quel est l'intrigue et de trouver qui est le vrai méchant. Et, bien que j'aie souvent réussis à comprendre certains points avant les personnages, j'ai été surpris plus d'une fois par un retournement de situation. De plus, on retrouve le Docteur et Rose tels qu'ils sont dans la série. J'ai aussi beaucoup aimé l'humour de ce livre et je donne un bon point pour le personnage très attachant de Freddie. Mis à part ces points j'ai, tout de même, un regret. L'exposition que souhaite visiter le Docteur a connu, et on le retrouve mentionné dans le livre, des zoos humains. Je trouve étrange que le Docteur ne fasse aucune remarque face au traitement de ces êtres humains par les colonisateurs mais se contente de regarder.

Image: BBC books