20/06/2010

Les chroniques des Féals 1: Coeur de phénix par Mathieu Gaborit

Titre: Les chroniques des Féals 1: Coeur de phénix519V0ZSWZHL._SL500_AA300_.jpg
Auteur: Mathieu Gaborit
Éditeur: Bragelonne 2000
Pages: 282

Dans le M'onde les hommes servent des créatures magiques nommées Féals. Ces créatures sont de différentes sortes et chaque royaumes possède son Féal titulaire. En s'approchant de ces créatures les servants reçoivent des pouvoirs différents et les peuples de chaque nations possède une identité qui se rapproche de son Féal. Seul le Phénix est indépendant de tout territoire et ses servants sont résolument neutres lors des guerres entre nations. Le jeune Januel est un disciple phénicier. Mais un disciple particulièrement talentueux. ä tel point que ses maîtres décident de le choisir pour un rituel de la plus grande importance: le réveil du phénix impérial devant l'Empereur du royaume de Grif' en personne! Januel se rendra rapidement compte que son rituel est loin d'être simple car de multiples problèmes politiques s'y greffent. En effet, un ennemi venu des débuts des temps devient de plus en plus visible: la Charogne...

Je ne sais pas si ce livre est bon, mais je sais que je l'ai lu facilement et avec plaisir. L'écriture de Gaborit est fluide et particulièrement facile à lire. Bien que, souvent, il se sente obligé de nous expliquer en long et en large l'état d'esprit des personnages. Ce qui m'a un peu agacé de temps en temps. L'histoire est basique puisque l'on retrouve le bon vieux thèmes du bien, de la vie, contre le mal, la mort. Néanmoins, j'ai beaucoup apprécié le monde que nous offre Gaborit. Il utilise de vieilles créatures mythologiques et change subtilement les caractéristiques. En même temps, il crée un culte autour de chacune avec un peuple dédié dont le mode de vie s'approche de la caractéristique de ces créatures. Cette manière de faire permet de rendre l'histoire légèrement exotique tout en restant familière ce qui ajoute à l'intérêt que nous lui portons en tant que lecteur.

Image: Amazon.fr