29/07/2011

Judgement of the Judoon par Colin Brake

Titre: Judgement of the Judoondrwjudoon.125.jpg
Auteur: Colin Brake
Éditeur: BBC 2009
Pages: 250

Nous ne connaissons pas ça mais il est probable qu'un appel au secours lancé dans l'espace en plein milieux de nul part n'ait pas de grandes chances d'aboutir à temps pour sauver les naufragés. Heureusement pour le vaisseau qui a lancé cet appel le Docteur n'était pas loin et a pu réparer les machines et sauver la majorité de l'équipage. Mais qui a détruit à ce point et avec si peu d'égard ce vaisseau flambant neuf? L'une des races les plus dangereuses à croiser dans l'univers. Dangereuse dans le sens ou leur seul intérêt est la justice et ceux qui se trouvent sur leur chemin ne sont que des obstacles à écarter. Les Judoons sont passés par là à la recherche d'un assassin. Mais ils n'ont pas trouvé ce qu'ils cherchaient mis à part un indice: la cité de New-Memphis. Le Docteur arrivera avant eux pour voir que le spatioport souffre d'étranges problèmes. La cité même n'est qu'un cloaque dans lequel les criminels se multiplient. Il ne reste plus qu'au Docteur à réussir de persuader un Judoon de le suivre dans la cité sans arrêter tout le monde et sans tout détruire sur son passage. Non, un bon vieux travail de détective à la Agatha Christie voila ce qu'il faut!

Je vais le dire tout de suite, l'intrigue n'est pas le point fort de ce roman. Bien sur on s'attache à comprendre ce qui se déroule dans le spatioport et entre les criminels mais aussi l'endroit ou se trouve le père de la jeune Nikki. Mais il est, finalement, assez facile de comprendre qui est qui ce qui gâche un peu le suspens. Mais ce point est largement rattrapé par les personnages principaux de ce roman. Tout d'abord Nikki la détective aventureuse et débrouillarde que je trouve très sympathique. Mais surtout le capitaine Judoon. Dans la série on voit cette race de temps en temps. Mais on a l'impression de policiers obtus et un peu bêtes. En gros, deux caractéristiques qui ne vont pas trop avec des armes aussi puissantes que celles que les judoons portent. Mais ce roman permet de leur donner une forme de vengeance. On découvre un Judoon ayant de l'humour et capable d'affection. Personnellement je pense que ce roman vaut la peine simplement pour avoir donné une nouvelle dimension aux Judoons.

Image: BBC

12/05/2011

The price of paradise par Colin Brake

Titre: The price of paradise236449.jpg
Auteur: Colin Brake
Éditeur: BBC 2006
Pages: 249

Ce livre est le dernier tome qui permette de suivre les aventures de Rose et du Docteur puisque, dans la série, les deux compagnons seront séparé d'une manière assez brutale. Le Docteur, c'est une habitude, ne sait pas ou le TARDIS part. La différence c'est que cette fois c'est volontaire. Après tout, quoi de mieux qu'un peu de surprise? Mais le TARDIS détecte aussi un appel au secours envoyé depuis une planète éloignée. Un vaisseau d'exploration est en train d’atterrir en catastrophe et le Docteur décide de partir l'aider. Le TARDIS se matérialise, donc, sur la même planète. Celle-ci n'est pas que belle. Elle est parfaite. Tout est fait pour que l'on puisse vivre en paix sans aucun souci. Cependant, des monstres semblent apparaître de nul part. Ceux-ci semblent ressemble aux anciennes légendes des habitants du lieux. La question se pose donc, pourquoi d'anciennes légendes reprennent vies?

J'ai, globalement, mieux aimé ce tome que le précédent. Il est vrai que l'idée d'un véritable paradis est très attirante. Mais on comprend vite que ce paradis si parfait est en danger de par sa perfection même et qu'un simple changement peut tout détruire. Nous passons donc très vite dans un coté fable écologique, un peu à la Avatar mais sans les aliens bleu, ou l'humain a le mauvais rôle. Non seulement, à peine sont-ils posé, ils polluent le site mais, en plus, leur véritable présence est un danger. Nous nous trouvons donc face à une histoire qui condamne l'humanité pour son manque de tact face à une nature fragile. Ce n'est sûrement pas pour rien qu'il se trouve quelques références à nos propres problèmes climatiques? Cependant, encore une fois, j'ai été capable de comprendre l'intrigue et sa conclusion a peu près au milieu du livre. Ce n'est pas si ennuyeux mais j'aime bien ne pas savoir ou l'auteur me mène pendant un peu plus longtemps.

Image: BBC