29/06/2009

L'aube de la nuit. L'alchimiste du neutronium. Conflit

Titre: L'aube de la nuitconflit.jpg
Tome: L'alchimiste du neutronimum: Conflit
Auteur: Peter F. Hamilton
Traducteur: Pierre K. Rey et Jean-Daniel Brèque
Éditeur: Robert Laffont 2001 (1997 édition originale)
Pages: 765

Le second tome de la seconde partie du cycle l'Aube de la Nuit, le résumé sera rapide puisque les intrigues du premier tome de cette seconde partie continuent sur leur lancée. Al Capone continue de prendre le contrôle de son organisation et d'envahir des planètes. Pendant ce temps le docteur Mzu continue sa fuite poursuivie par plusieurs services secrets, les possédés et Joshua Calvert. Pendant ce temps Rubra continue de lutter contre les possédés et Mortonridge se voit le théâtre d'opération d'une caravane de possédés roulant sous son nuage pour retrouver les enfants perdus et les ramener aux humains non-possédés. Enfin, Louise continue de fuir et tente de rejoindre la Terre tout comme Quinn Dexter qui, durant ce temps, attaque d'autres planètes et se découvre des pouvoirs inconnus et des "plans" d'existence différent ou il découvre des fantômes. Mais les intrigues ne font pas que se déployer, petit à petit les protagonistes se préparent à plusieurs affrontement de larges envergures. Des affrontements qui n'apporteront aucune solutions mais qui semblent inévitable.

Oui, les intrigues continuent. Mais Hamilton ajoute quelques améliorations. La venue des Nocturnes qui souhaitent rejoindre les possédés mais qui sont attirés par un mensonge. Les batailles dans l'espace sont toujours aussi bien écrites. On est haletés par la poursuite du docteur Mzu dont la capture et le contrôle de l'Alchimiste par un groupe quelconque pourrait être catastrophique. Mais l'atmosphère de ce tome est surtout défaitiste. On ne voit pas comment les humains pourront survivre à cette invasion ni quelle est la solution et beaucoup, comme le capitaine Trask, abandonnent la lutte. Néanmoins, certains personnages ont encore de l'espoir et continuent à se battre. Le plus intéressant dans ce livre est la découverte des fantômes et celui d'une légende que même les Kiints trouvent intéressante. Pour terminer, la fin de ce tome est très surprenante ce qui lance plusieurs questions auquel la suite du cycle donnera ses réponses.

25/06/2009

L'aube de la nuit. L'alchimiste du neutronium. Consolidation

Titre: L'aube de la nuitconsolidation1.jpg
Tome: L'alchimiste du neutronimum: Consolidation
Auteur: Peter F. Hamilton
Traducteur: Pierre K. Rey et Jean-Daniel Brèque
Éditeur: Robert Laffont 2000 (1997 édition originale)
Pages: 856

Oui, il y a très longtemps que je n'ai pas reparlé d'Hamilton. Mais, maintenant que je reprend le cycle dans sa course, il est temps de continuer à en discuter. Pour mémoire on s'était arrêté alors que l'assaut contre la planète Lalonde échouait lamentablement et que la Confédération commençait à comprendre ce contre quoi elle se bat. Nous reprenons le cours du cycle au même point mais cette fois la Confédération sait ce qu'elle combat et elle commence à résister. Néanmoins, elle échoue souvent à se défendre et certaines planètes sont durement touchées ou conquises. Parallèlement Quinn Dexter tente de rejoindre la Terre pour lancer sa secte satanique et le docteur Mzu est traquée à travers une galaxie paralysée par une quarantaine générale. En somme, l'avenir n'est pas rose loin de la et même si on peut maintenant identifier et trouver facilement les possédés il faut, pour les éliminer, des ressources considérables alors même que certains possédés, comme Al Capone, commencent à attaquer la Confédération par la propagande. La structure de la Confédération pourra t-elle longtemps résister à ces assauts? A ce stade de l'histoire on ne peut qu'être pessimiste.

Enfin! Les humains ont enfin compris ce qu'il se passe réellement. C'était une énorme source de frustration de les voir se battre en utilisant des présupposés dangereux. Heureusement, maintenant, ils savent contre quoi ils se battent et ils commencent à pouvoir se défendre. Mais le temps a permis aux possédés de prendre le contrôle de plusieurs mondes dont certains ont déjà disparu. On ne peut que se poser des questions sur la possibilité de se défendre durant ces quelques 800 pages. Mais des ouvertures se font, des magies anciennes comme le rituel d'exorcisme ou les rituels de défenses semblent, peut être, avoir une certaine action positive qui ne peuvent que nous interpeler. J'ai aussi remarqué l'apparition d'un homme étrange qui semble combattre les possédés en ayant les même pouvoirs. Est-ce l'un d'eux ou autre chose? C'est, en tout cas, une guerre sans merci qui s'annonce. Une guerre dans laquelle les possédés semblent avoir trois avantages dévastateurs: les morts les rejoignent et ils ne se soucient pas toujours des corps qu'ils occupent et, enfin, le bien des vivants n'a pas toujours beaucoup d'importance pour eux. C'est avec curiosité que je me demande comment la Confédération pourra s'en sortir.