croque-mort

  • Chroniques d'un croque-mort à l'humour noir. Quel manque de savoir-vivre par Jean-Claude Marchand

    Titre : Chroniques d'un croque-mort à l'humour noir. Quel manque de savoir-vivre51xfLWlVP2L._SL500_AA300_.jpg
    Directeur : Jean-Claude Marchand
    Éditeur : Favre 2012
    Pages : 204

    Encore un cadeau que j'ai, cette fois, très rapidement lu. L'auteur y développe son expérience dans l'industrie des pompes funèbres dans une petite ville de la Suisse romande. Comment en est-il arrivé là? C'est après une nouvelle restructuration qu'il perd son emploi précédent. Après une recherche d'emploi aussi fastidieuse qu'inutile pour son âge (bien que personne ne l'avoue jamais) il réussit à trouver un emploi précaire comme auxiliaire dans une entreprise de pompe funèbre. Dans ce livre il nous livre le quotidien de son travail difficile et peu apprécié. En effet, le croque-mort n'est connu de la famille que dans le cas d'un décès. Outre sa vie - si je puis dire - de tous les jours il nous offre aussi un certain nombre de petites anecdotes. Il écrit tout ceci avec un léger humour patiné de colère de temps en temps.

    L'auteur n'est pas écrivain. On le sent très rapidement. Mais pourrions-nous écrire un tel livre si nous étions à sa place? Bref, il ne faut pas chercher l'exercice de style ou des descriptions à la Zola mais un simple témoignage qui a le mérite d'exister et de réussir à nous faire sourire malgré les anecdotes qui sont narrées. Le principal intérêt de ce livre est bien de nous plonger dans les pensées d'une personne qui est entrée dans un milieu fermé et mis de coté sans vraiment le vouloir. Cet homme y a trouvé de nombreuses injustices mais aussi des moments de profondes humanités. Cependant, à l'instar de l'auteur, je ne vais pas me lancer dans une diatribe enflammée sur la signification de la mort et de la vie (on connaît déjà la réponse et c'est 42). Ce livre est un témoignage qui, aussi imparfait soit-il, est plaisant à lire.

    Image: Amazon