16/08/2011

Autonomy par Daniel Blythe

Titre: Autonomy51h8PijrugL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU02_.jpg
Auteur: Daniel Blythe
Éditeur: BBC 2009
Pages: 243

Hyperville, une destination pour toute la famille. Pendant que vos enfants s'amuseront dans les attractions à thème prévues à cet effet dans tout le complexe vous pourrez faire du shopping dans les magasins des plus grandes marques ou flâner dans les énormes librairies ou alors vous détendre dans un spa en couple avant de faire un petit restaurant ou un petit tour au casino puis dormir sur place. Hyperville n'est pas qu'une destination de villégiature c'est aussi l'endroit qui possède tout et qui peut tout vous offrir. Alors quand on nous demande de nous détendre dans un tel complexe qui peut y résister? Le Docteur n'y résiste pas en tout cas. Ou plutôt, il ne résiste pas à faire un tour dans les attractions à thème (et il a bien raison c'est plus drôle que le shopping). Et bien sur le Docteur ne peut pas attendre trente secondes avant de tomber dans une conspiration prévoyant la conquête du monde et l'anéantissement de la race humaine (franchement ce Docteur est incorrigible!). Cette fois c'est la conscience Nesteene qui est coupable et il faudra beaucoup de chance pour la vaincre dans un lieu rempli de plastique!

La Conscience Nesteene est le premier monstre qui ait été battu par le Docteur dans la nouvelle série. Autant dire que ce tome fleure bon la nostalgie de la neuvième incarnation et de Rose. On retrouve, d'ailleurs, des blagues semblables comme celle du Docteur qui cherche de l'alcool dans un bar sans se rendre compte ou il se trouve. Le caractère à la fois génial et tête en l'air de ce héros et probablement l'une des raisons de mon attirance pour cette série. La compagne temporaire de ce tome est aussi très sympathique ne serais-ce que parce que, de temps en temps, elle ne se laisse pas faire par le Docteur. Mais ce que j'ai le plus apprécié dans ce tome c'est la manière dont la société, et Hyperville précisément, est décrite. Nous nous trouvons dans un monde qui a abandonné la liberté d'anonymat au profit de la sois-disante sécurité. Ainsi, les clients et citoyens sont surveillés 24/7 par des caméras, des traceurs, des cartes pour éviter tout danger. Dans le même temps, les gardes de sécurités des magasins sont équipés d'armes automatiques et peuvent très bien décider de vous enfermer sans mandats, preuves ou même de répondre à la justice auparavant! Science fiction? Oui pour l'instant mais de la science fiction qui pourrait très rapidement, et même plus vite qu'on ne le croit, se transformer en réalité. D'autant que la plupart des technologies capables de ce type de surveillance sont déjà existantes.

Image: Amazon