20/07/2011

The Darksmith Legacy: the end of time par Justin Richard

Titre: The Darksmith Legacy: the end of time120px-DLWP10a.jpg
Auteur: Justin Richard
Éditeur: BBC 2009
Pages: 115

Non ce n'est pas le dernier épisode mettant en scène David Tennant dans Doctor Who dont je vais parler ici. Par une coïncidence un peu étrange le dernier livre des Darksmith Legacy porte le même nom. Alors que le Docteur essayait de détruire le cristal depuis le début de l'aventure il a réussit à le perdre et à perdre Gisella avec. Cette dernière se trouve enfermée sur le vaisseau Krashoks et sur le point d'être capturée ce qui implique la découverte du cristal. Heureusement l'appareil n'est pas encore calibré pour ne fonctionner qu'avec les krashoks et ressusciter tous les membres de cette race. Le Docteur a donc encore le temps de les suivre et de les empêcher d'allumer l'appareil. Mais encore faut-il savoir ou ils se dirigent. Peut être vers l'école la plus importante de la galaxie regroupant les enfants ayant le potentiel le plus important? Après tout quand on a besoin de cerveau autant aller vers le plus gros n'est-ce pas?

Que dire de ce dernier tome? Il conclut une série d'aventures qui ne brillent pas par leur intelligence ou par une écriture particulièrement maîtrisée mais qui réussit son but de divertir. Mais qu'est ce que j'ai aimé dans ce tome? Sûrement la peinture de l'école qui en est faite. En effet, le Docteur visite un école qui est censée éduquer les plus intelligents des enfants mais qui manque d'argent. Dans Doctor Who comme dans la réalité il semble que l'argent ne soit jamais versé pour l'éducation (probablement que le parlement galactique a préféré mettre ses milliards dans des chasseurs comme on s'apprête à le faire en Suisse). J'ai aussi aimé la vision qui est dégagée de l'enseignement. Que les maths soient forcément ennuyeuses n'est pas forcément naturel. Les maths peuvent être drôles il suffit de savoir comment les enseigner de cette manière. Mais, pour cela, il faut se défaire d'un programme imposé. Mis à part cela, il est à noter que ce tome voit le Docteur mettre en place un nouveau génocide. Bien entendu son inaction aurait mené à une guerre dévastatrice et il a prévenu à de nombreuses reprises ses ennemis. Mais le résultat reste qu'un nouveau génocide se marque dans la conscience du Docteur. Il serait adéquat de le lui faire ressentir d'une manière plus intense.

Image: Tardis Index Files

19/07/2011

The darksmith legacy: the art of war par Mike Tucker

Titre: The darksmith legacy: the art of war121px-DWDL09_The_Art_of_War.jpg
Auteur: Mike Tucker
Éditeur: BBC 2009
Pages: 127

Le Docteur pensait avoir réussit à bloquer les Krashoks mais ceux-ci ont utilisé une technologie qu'ils avaient volé et sont partis dans le passé. Plus précisément, ils sont arrivés dans le Londres médiéval. On ne peut pas vraiment laisser une race extraterrestre avec un appareil pouvant détruire une planète entière faire joujou avec le passé. Il est donc normal que le Docteur prenne son TARDIS et suive les krashoks pour les empêcher de nuire. Arrivé dans une forêt il prend connaissance de rumeurs circulant dans les villages. On aurait vu arriver des démons capable de tuer sans toucher. Ils se trouveraient dans un château et demanderaient à des villageois de travailler pour eux. Mais qu'est ce qui peut permettre à un noble d'accepter des démons sur ses terres?

Maintenant que nous savons qui est le méchant de l'histoire il faut l'empêcher de jouer son rôle de méchant. En plus, il faut réussir à sauver les innocents qui environnent ces méchants. L'intrigue de ce neuvième tome concerne donc surtout la protection que le Docteur tente de créer. L'intrigue secondaire concerne plus spécifiquement Darkheart. Elle permet de comprendre pourquoi ce dernier accepte ces démons chez lui. J'ai trouvé que la raison était plutôt facile à utiliser et assez classique mais ça reste un livre pour enfants. Mais bon, j'ai toujours apprécié l'époque médiévale et une aventure qui prenne place lors de cette époque me plait déjà! Bref, la fin arrive bientôt.

Image: Tardis index Files

The darksmith legacy: the pictures of emptiness par Jacqueline Rayner

Titre: The darksmith legacy: the pictures of emptiness120px-The_Pictures_of_Emptiness.jpg
Auteur: Jacqueline Rayner
Éditeur: BBC 2009
Pages: 124

Le Docteur a été capturé et doit être jugé sous l'égide de la proclamation des ombres. La cours devra statuer sur la possession du cristal. Le Docteur a-t-il été coupable de vol ou alors les darksmith ne sont-ils pas vraiment justifiés dans leurs réclamations? Ce procès sera riche en surprises et manipulations diverses jusqu'à la trahison finale. Heureusement, le Docteur recevra un indice précieux: le lieux ou les darksmiths et leurs clients se rencontreront pour terminer le contrat qui n'est autre que Londres. Mais cette ville connaît d'étranges maux. Des personnes perdent des membres alors que d'autres semblent, soudain, sans personnalités. Qu'est ce qui peut bien voler les âmes et des parties du corps? Bien que l'heure du rendez-vous approche le Docteur devra aussi résoudre cette affaire.

J'ai beaucoup plus apprécié ce tome que le précédent. Outre le procès en lui-même qui permet au Docteur de multiplier les arrangements juridiques et les paroles inutiles, ce qui implique des scènes très drôles durant lesquels les darksmiths se voient remis à leur place, il y a aussi l'intrigue secondaire. Celle-ci met en scène un alien qui n'est rien tant qu'il n'a pas volé ce qui le constitue. On se retrouve donc avec quelque chose qui vole des parties du corps puis des personnalités. La question est: qu'arrive-t-il quand on vole la personnalité d'une star? C'est simple on en veut plus! J'aime beaucoup ce concept et je trouve dommage qu'il ne puisse pas être plus développé dans une histoire plus conséquente. L'intrigue principale, elle, fait enfin un pas de géant puisque l'identité des acheteurs est enfin révélée!

Image: Tardis Index Files

The darksmith legacy: the planet of oblivion par Justin Richards

Titre: The darksmith legacy: the planet of oblivion120px-DWDL7_Planet_of_Oblivion.jpg
Auteur: Justin Richards
Éditeur: BBC 2009
Pages: 125

On approche petit à petit de la fin de cette saga et on en sait de plus en plus sur l'histoire du cristal éternité. Cette aventure nous emmène, grâce au robot, sur la planète Oblivion. Une planète qui porte mal son nom puisqu'on y voyage pour oublier les soucis et les peurs de la vie moderne et entrant dans un cadre paradisiaque. C'est donc une planète pour touristes stressés. C'est aussi la planète sur laquelle les darksmiths ont rencontré les acheteurs qui ont commandés le cristal et la machine qui va avec. Mais il semble qu'une catastrophe se soit abattue sur la planète. Toutes les villes d'un hémisphères ont été rasées par une attaque éclair et les stations de contrôles ont été détruites. Sauf une qui a réussit à survivre. Pour avoir des indices le Docteur et Gisela doivent donc s'y amarrer. Mais ils ne sont pas seuls. Une autre espèce a offert son aide aux locaux mais le font-ils de gaieté de cœur ou y a t-il quelque chose d'autre derrière leur offre? Il faudra que le Docteur le trouve rapidement puisque l'armée des darksmiths suit de près.

Cette fois l'intrigue principale n'avance pas vraiment et il faudra attendre le prochain tome pour en savoir plus. C'est donc sur l'intrigue secondaire que les efforts de Justin Richards se concentrent. Mais celle-ci ne m'a pas vraiment plut. En fait, je trouve dommage que l'intrigue principale n'avance pas plus et reste au point mort lors de ce tome. Le Docteur aurait pu savoir directement qu'elle est l'espèce qui se cache derrière la commande mais non ils restent caché. Ce qui donne l'impression de rendre artificiellement plus longue la fin de la saga. Heureusement, ce tome est peu décevant sera rattrapé par le prochain qui met en scène un procès.

Image: Tardis Index Files

18/07/2011

The darksmith legacy: the game of death par Trevor Baxendale

Titre: The darksmith legacy: the game of death117px-DWDL6_Game_of_Death.jpg
Auteur: Trevor Baxendale
Éditeur: BBC 2009
Pages: 127

Voici le troisième et dernier tome dont je parlerais aujourd'hui. Le Docteur et Gisela ont suivi le robot Agent en espérant qu'il les amènerait vers un endroit qui permettrait de détruire le cristal. Le TARDIS réapparait donc dans la désolation argentée. Un endroit ou deux galaxies se sont percutés et dans lequel ne reste rien d'autre que des débris et du vide. Et pourtant, en sortant du TARDIS le Docteur et Gisela se retrouvent dans une jolie maison de campagne gardée par un jardinier souriant et une femme âgée mais pleine de vie. Celle-ci est très heureuse d’accueillir le Docteur et Gisela avec ses autres invités célèbres. En effet, le jeu de la mort va commencer bientôt.

Un jeu de la mort dans lequel concourent les plus grandes célébrités de la galaxie? Voila qui est alléchant. Mais ce jeu n'est pas ce que croient les invités. Plutôt qu'un gala de charité ils vont devoir survivre et se battre. Le plus intéressant dans cette intrigue n'est pas vraiment de savoir qui va survivre et qui va mourir. Les personnages secondaires ne sont pas très utiles sauf en tant que nourriture sur pâtes. Non, ce qui est intéressant c'est de savoir qui est le monstre qui chasse les humains. Bien que j'avais des soupçons qui se son avérés justes par la suite j'avoue avoir été surpris de savoir que les choses ne sont pas si simples que cela. L'intrigue principale, elle, n'avance que petit à petit puisque le Docteur ne sait pas encore qui a commandé le cristal. Mais il est proche de le trouver grâce au cerveau du robot envoyé contre lui.

Image: Tardis Index Files

The darksmith legacy: the vampire of Paris par Stephen Cole

Titre: The darksmith legacy: the vampire of Paris119px-DWDL5_Vampire_of_Paris.jpg
Auteur: Stephen Cole
Éditeur: BBC 2009
Pages: 125

Ces petits livres se lisent plutôt rapidement il va donc y avoir un certains nombre de billets les concernant ces deux prochains jours. J'ai donc terminé le tome cinq qui reprend la recherche de Varlos par le Docteur. Il est aidé en cela par la fille de Varlos, Gisella, qui sait ou et quand son père s'est réfugié. Nos deux héros partent donc pour le Paris de la fin du XVIIIème siècle et, plus précisément, à Montmartre terre des artistes. Mais Paris connaît des heures sombres. Un mal inconnu sévit dans ses rues et a commencé à attaquer des enfants. Ces derniers ont, d'un seul coup, pris plusieurs dizaines d'années et sont devenu des vieillards. Mais qu'est ce qui peut voler le temps de cette manière? Et quel est le rôle de Varlos dans ces évènements? Sans oublier que le robot agent des Darksmiths est toujours à la poursuite du Docteur...

Comme d'habitude nous avons deux intrigues dans ce livre. La première est celle d'un vampire qui sévit dans les rues de Paris. J'ai apprécié cette intrigue qui nous permet de suivre le Docteur dans les rues et les catacombes de la ville Lumière. Il est dommage que cette intrigue ne soit pas plus développée puisque je trouve intéressante l'idée d'un être capable de voler le temps. Comme toujours on retrouve des informations sur les lieux et, ici, nous en avons sur Paris. Ces en les lisant que j'ai découvert une petite faute qui fera sourire les lecteurs francophones assez attentifs. L'intrigue principale n'avance guère bien que nous rencontrions enfin Varlos. Malheureusement ce dernier n'a pas le temps de dire au Docteur comment détruire le cristal mais il lui donne des informations et un objet très important pour la suite.

Image: Tardis Index Files

The darksmith legacy: the depths of despair par Justin Richards

Titre: The darksmith legacy: the depths of despair113px-DWDL4_Depths_of_Despair.jpg
Auteur: Justin Richards
Éditeur: BBC 2009
Pages: 121

Toujours sur les traces de Varlos nous retrouvons le Docteur dans une jolie petite aventure nommée The Depths of Despair. Si nous croyons le titre l'aventure se trouvera donc sous l'eau et elle ne sera pas très drôle. Le Docteur, après avoir volé des informations sur Varlos et repris l'Eternity Cristal, essaie de retrouver son créateur. Pour cela il doit voyager sur une planète qui a connu un effet de serre catastrophique puisque plus aucune terre émergée n'existe. Mais une équipe tente de comprendre ce qu'il s'est passé en étudiant les profondeurs marines. Leur chef se nomme Gisela et donne l'impression d'avoir à peine onze ans! Mais des créatures commencent à attaquer la station sous-marine et, alors que les Darksmiths retrouvent le Docteur, l'intégrité même de la station est menacée. Mais pourquoi cette attaque et le Docteur réussira-t-il à fuir les soldats des Darksmiths?

Ce quatrième tome ne trahit pas ce que j'avais déjà dit. Un petit livre écrit principalement pour des enfants. Mais je dois avouer que j'ai moins apprécié les intrigues que nous y trouvons. Je trouve que l'intrigue du tome n'est pas assez bien mise en place et j'aurais apprécié en savoir plus. En fait, il semble que ce livre serve surtout à nous donner une information importante puisque nous y trouvons la fille de Varlos. Mis à part les indices qu'elles donne sur son père le Docteur y trouve un nouveau compagnon temporaire qui va voyager quelque temps avec lui. Quand on connait la série on sait ce qu'il peut se passer quand le Docteur est seul...

Image: Tardis Index File

04/07/2011

The darksmith legacy: the graves of Mordane par Colin Brake

Titre: The darksmith legacy: the graves of Mordane118px-DS2GravesofMordane.jpg
Auteur: Colin Brake
Éditeur: BBC 2009
Pages: 125

Nous avions laissé le Docteur aux prises avec un robot envoyé par le collectif des Darksmith. Nous le retrouvons en train de négocier sa vie en argumentant sur son identité. En effet, le robot croit avoir en face de lui un traître. Mais ce que le robot veut c'est surtout le cristal. Et comme le Docteur lui promet de le lui rendre en cherchant dans sa cabine il part avec sa cabine. Ce qui m'amène à donner un petit conseil aux personnes qui souhaiteraient capturer le Docteur: ne le croyez jamais et ne le laissez surtout pas atteindre une boite bleu même si elle est petite ni son tournevis même si il ne semble être qu'une torche! Bref, le Docteur décide d’enquêter sur les évènements lié à la création du cristal d'éternité. Pour cela il doit se rendre sur la planète cimetière Mordane. Mais celle-ci a été abandonné depuis une centaine d'année suite à sa mise en quarantaine. Il y rencontrera un groupe de survivants d'un crash qui tentent de trouver les éléments nécessaire pour réparer leur vaisseau. Mais l'un d'eux semble en savoir trop. Et, surtout, pourquoi les morts se réveillent-ils la nuit?

La dynamique se confirme puisque ce second tome (ou plutôt ce second épisode) renferme deux intrigues. La première est celle du groupe de survivants dont l'un des membres cherche quelque chose qui devrait lui permettre de retrouver un héritage familial. Mais, surtout, on en apprend plus sur le cristal grâce à l'intrigue principale. J'ai bien aimé le coté film de zombies avec les morts qui se réveillent et poursuivent les héros. Mais ces dernier ont tout de même agit d'une manière assez bête. En effet, ils décident, pour trouver ce qu'ils cherchent, d'entrer en pleine nuit dans des catacombes! Il faudra qu'on m'explique à quel moment il est prudent d'entrer dans des catacombes quand on sait que les morts se réveillent! Bref, mis à part cette petit bêtise qui aurait pu être fatale si le Docteur n'était pas le héros, j'ai bien aimé cette seconde partie. Celle-ci, comme je l'ai déjà, reste tout de même largement écrite pour des enfants.

Image: TARDIS index files