21/04/2018

Génération Zéro par Fred Van Lente, Francis Portela, Diego Bernard et Andrew Dalhouse

Titre : Génération Zéro
Auteurs : Fred Van Lente, Francis Portela, Diego Bernard et Andrew Dalhouse
Éditeur : Bliss comics 12 janvier 2018
Pages : 248

Ce volume contient Génération Zéro 1-9. Depuis quelque temps je m'intéresse un peu plus à l'univers Valiant qui promet des intrigues intéressantes avec des morts qui restent morts. Génération Zéro parle d'un groupe d'adolescent-e-s et d'enfants qui ont été kidnappé-e-s et entrainé-e-s dans le but de devenir des armes vivantes facilement disponibles et que l'on peut laisser mourir en cas de besoins. Mais ce groupe a réussi à s'échapper de leur prison et, depuis, vit en fuite sur le territoire des États-Unis. Ces jeunes ne se contentent pas de fuir. Un moyen de les contacter a été mis en place. Personne ne sait si Génération Zéro va les aider mais, si la décision est prise, le groupe se rend sur place, enquête et agit. Cette fois c'est une jeune adolescente de la ville de Rook qui demande leur aide car la ville a un secret.

SPOILERS

Le premier avantage de ce volume est de contenir l'intégralité de la série, publiée en deux tomes dans sa version anglaise. Le second avantage est que les personnages ainsi que les circonstances de leur rencontrer sont rapidement résumés sans parasiter l'intrigue principale. Bien entendu, il y a beaucoup de zones d'ombres mais il suffit de s'attacher à Keisha et d'apprendre à connaitre Génération Zéro en même temps qu'elle. Le groupe est constitué d'un certain nombre de personnages, il est donc difficile de tous les présenter dans les détails dans ce volume. J'apprécie particulièrement les jumeaux et Gamète est particulièrement dérangeant. Les autres restent plutôt mystérieux.

L'intrigue est assez simple à suivre. Une adolescente amoureuse demande de l'aide pour comprendre ce qui se déroule dans sa ville. Cette aide ne prend pas la forme qu'elle pensait et met à mal son confort personnel. L'un des protagonistes lui en veut personnellement pour une raison très prosaïque, adaptée au décor adolescent. Mais surtout, la ville cache un secret connu par les adultes. Un secret qui doit rester cacher aux jeunes, ce qui est permis par une drogue donnée en cachette. On a donc un grand nombre d'ingrédients permettant de mettre en place un conflit de générations entre des adultes dépeints comme cyniques et corrompus et une jeunesse encore idéaliste qui essaie de changer les choses en se heurtant à la loi par la même occasion. Personnellement, j'ai bien aimé lire ce comics et je m'y replongerais avec plaisir malgré une fin un peu précipitée.

*
**
***
**** Une série intéressante que j'ai appréciée mais qui se termine trop rapidement.
*****

Image : Éditeur

Couv_GenZero_RVB_TEMPORAIRE-1-600x922.jpg

16/03/2018

Faith and the future force par Jody Houser, Stephen Segovia, Barry Kitson, Diego Bernard et Cary Nord

Titre : Faith and the future force
Auteur-e-s : Jody Houser, Stephen Segovia, Barry Kitson, Diego Bernard et Cary Nord
Éditeur : Valiant 6 décembre 2017
Pages : 112

Ce volume contient Faith and the future force 1-4. Faith Herbert a quitté son groupe héro-ïne-s pour s'établir à Los Angeles dans un petit boulot pour un site web, très loin du journalisme. Mais elle continue à parcourir les rues de sa ville dans son costume. Du moins jusqu'à ce qu'un super vilain ne décide de l'attaquer. Actuellement, elle est forcée de se cacher en espérant ne pas être reconnue. Mais son plus grand rêve va devenir réalité. Une voyageuse du temps entre dans son bureau et lui demande de la suivre pour une aventure à travers différentes époques. Car quelqu'un est en train de détruire l'histoire de l'humanité et Faith et la seule personne capable d'arrêter cette catastrophe.

SPOILERS

Malheureusement je ne sais pas exactement où se situe cette aventure selon la série actuelle. Dans le doute, j'ai décidé de le lire et on se rend compte assez facilement que certains événements n'ont pas encore eu lieu. Donc, attention aux spoilers si vous ne connaissez pas encore la série principale. Personnellement, j'ai retrouvé tout ce qui me fait apprécier ce personnage. Une femme qui adore la pop culture et qui fait des références à toutes les pages. Au vu de l'intrigue, il est évident que Doctor Who va être mentionné à plusieurs reprises. Faith est aussi une personne qui essaie, de toutes ses forces, d'être la meilleure version possible d'elle-même afin de ne pas abandonner les personnes qu'elle apprécie ou qu'elle veut sauver. À mon avis, ce personnage est très rafraichissant.

L'intrigue, en revanche, peut sembler répétitive. En effet, les différents numéros débutent tous de la même manière et se termine aussi de manière identique. On peut ne pas apprécier cela mais je pense que ce fonctionnement est logique si l'on prend en compte le fonctionnement du voyage temporel. En effet, la voyageuse du temps reçoit un message d'échec, recrute Faith, plus plusieurs autres personnes, et échoue. Parfois, faire preuve d'héroïsme n'est pas la solution. Et j'apprécie beaucoup la scénariste d'avoir pensé à utiliser un de ses personnages, un super vilain, pour finalement vaincre la menace ! J'ai beaucoup apprécié les pages durant lesquelles les deux vilains dialoguent pour finalement trouver une solution ! Bref, une minisérie qui n'est pas de la grande écriture mais que j'ai appréciée pour son humour et son intrigue.

*
**
***
**** Une impression totalement subjective que j'assume totalement !
*****

Image : Éditeur

FFF_TPB_001_COVER_KANO-559x863.jpg