12/03/2016

Divergente 3: au-delà du mur / The Divergent Series: Allegiant

Après pas mal de temps il est l'heure de connaitre la suite d'une énième adaptation uchronique d'un livre young adult. Divergente nous menait à Chicago. Le monde n'est plus sauf une ville : Chicago. Afin de garantir la paix les fondateurs et fondatrices avaient mis en place un système de castes dont les membres avaient un but précis dans le système. Mais il existait à la fois des personnes sans castes et des personnes capable d'appartenir à plusieurs castes. Durant les deux premiers films on observait la lutte entre des personnes souhaitant garder le système en place sous leur supervision et des exclus souhaitant l'égalité. À la fin du second film on apprend que le système a pour but de créer des personnes capables d'entrer dans plusieurs castes et le message en question appelait à quitter Chicago afin de se rendre à l'extérieur. On reprend les choses à ce moment précis. La nouvelle dirigeante, Evelyn, ferme le mur et lance une campagne d'exécution sous le nom de jugements. On se doute que Tris ne voit pas les choses ainsi. Avec un petit groupe elle décide de franchir le mur et de partir en quête de ces autres humains. Le groupe se trouve confronté face à une civilisation rigide à la technologie supérieure. Les choses sont-elles si belles qu'elles en ont l’air ? Et comment empêcher une seconde guerre civile à Chicago ?

Ce n'est pas la fin. Quelqu'un a décidé de continuer l'habitude de couper en deux le dernier film pour créer deux parties. C'est une mauvaise habitude qui devrait être abandonnée si sa seule justification est l'argent. Le principal problème du film est de tenter de parler de tout sans, pour autant, développer les problématiques. Ainsi, dès l'arrivée devant cette autre civilisation on sent que quelque chose ne fonctionne pas. Ça pue mais on ne sait pas d'où vient l'odeur. Puis le film tente de nous envoyer des pistes mais le fait d'une manière attendue et sans problématiser. On apprend qu'il existe une division en classe entre les pur-e-s et les impur-e-s. Mais celle-ci ne semble concerne que les ascenseurs et non le fonctionnement systémique de la société. On observe une société militarisée et fortement rigide mais on ne voit pas de répression. Bref, on nous montre du doigt comme pour dire "regardez comme c'est trop nul cette société" mais les conséquences et les problématiques sont ensuite abandonnées au lieu d'être développées. Un autre problème du film est d'être extrêmement prévisible. Il faut 15 secondes pour comprendre les personnages et on en vient à se demander comment les héro-ïne-s ne comprennent pas ce qui se déroule sous leurs yeux. Et pourtant, il y a des idées intéressantes mais le traitement est mou et prévisible.

*
**
*** Ça se regarde mais c'est mou et prévisible. Et dire qu'il faut attendre encore un an pour connaitre la fin alors que l'on souhaite en terminer définitivement avec cette série.
****
*****

Image : Allociné

Site officiel

165342.jpg

09:49 Écrit par Hassan dans Film, science-fiction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : divergent, allegiant, au-delà du mur | | | |  Facebook

28/03/2015

Insurgent (Divergente 2)

Il y a une semaine est sortie la suite de Divergent. J'avais bien aimé le premier film sans le considérer comme particulièrement bon. Il était même assez médiocre. Le second film reprend presque immédiatement après la fin du premier. Alors que les Altruiste sont quasiment éteints Tris, Four et d'autres se sont cachés dans la forêt chez les Fraternels. Cependant, en ville, les choses sont de moins en moins parfaites. Les Audacieux ne sont plus une force de police chargée de maintenir la paix mais une armée chargée de réprimer toute tentative de rébellions. La cheffe des Érudits a un pouvoir presque sans aucunes limites. Ce qui lui permet de lancer des actions de répressions et des tueries sans risques sa place. Son but est simple : éliminer la menace des divergent-e-s. Et pour cela rien n'est assez. Cependant, il n'y a pas que les 5 factions dans ce monde soi-disant parfait. Il existe tout une partie de la population qui n'a aucun droits et qui vit dans l'ombre. Et cette population est bien plus nombreuse qu'on ne le croit.

On va le dire tout de suite : cette suite est tout aussi médiocre que le premier. Bien entendu, il y a de belles scènes et des dialogues intéressants. Cependant, le film en entier est très peu subtil et je vous mets au défi de ne pas comprendre l'intrigue au bout de 5 minutes. Il est tellement facile de prévoir ce qui va se dérouler que l'on ne ressent aucune surprise durant les 2 heures que dure le film. Mis à part la révolte d'une partie de la population (et franchement je suis presque surpris que celle-ci n'ait pas commencé auparavant) l'histoire s'intéresse avant tout à Tris. L'intrigue concerne sa capacité à se pardonner les morts qu'elle pense avoir causée. Et c'est cette capacité de pardon qui l'ouvre, dans le final, à la possibilité de rejoindre l'humanité. Au moins on ne peut pas dire que le message soit complétement bête. On se pose aussi beaucoup de questions durant le film. Le premier montrait des tests compliqués pour placer les personnes dans une faction et les divergent-e-s pouvaient les manipuler. D'un seul coup la ville possède un nouveau test bien plus rapide et fiable. À se demander pourquoi il n'est pas utilisé. Bref, un film sympathique mais médiocre et particulièrement peu subtil.

  • *
  • ** Médiocre avec peu d'intérêt. On ne va le voir que pour connaitre la suite de l'histoire mais surtout pas pour voir un bon film.
  • ***
  • ****
  • *****

Image : Site officiel

 

581248.jpg


09:06 Écrit par Hassan dans Film, science-fiction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : divergent, insurgent, dystopie | | | |  Facebook

15/04/2014

Divergent

Voila un film qui m'intéressait depuis quelque temps. La bande annonce me semblait prometteuse et l'histoire pouvait être bien construite. L'histoire se déroule dans un futur non daté à Chicago. Après une guerre le monde est dévasté. La ville est entourée d'un mur pour empêcher l'entrée d'ennemis non-identifiés. Pour garder une stabilité et une paix à l'intérieur de la ville la population a été divisée en 5 factions qui ont chacune des objectifs et une morale particulière. Nous suivons les aventures de Tris Prevor. Au début du film elle a atteint l'âge de 16 ans. Elle est testée pour savoir dans quelle faction elle doit entrer. Mais son test la place dans un groupe extrêmement rare et craint: les divergent-e-s. Elle doit taire son résultat se cacher dans une faction. Elle choisit les dauntless qui protègent la cité. Mais ce sont aussi les plus rudes de tous. De plus, une conspiration semble se dessiner à l'intérieur de Chicago.

Après l'énorme déception que fut Noé j'ai passé un très bon moment devant ce film. La mise en place de la structure sociale prend nécessairement un certain temps même si elle est résumée. On nous montre une structure très intéressante qui possède des effets particuliers. Ainsi, chaque faction est censée se compléter mais elles ne se respectent pas forcément. Mis à part cela le film suit la trame classique des histoires d'entrée dans l'âge adulte que sont souvent ces films et livres pour jeunes adultes. Après une déchirure il y a l'entrée dans un nouveau groupe et l'entrainement. Il s'ensuit la mise en place de l'intrigue principale que la personne attentive aura rapidement deviné. C'est aussi le premier film de l'année, à moins que je ne me trompe, avec une femme comme héroïne. Je trouve ce personnage particulièrement bien écrit et intéressant. Elle est loin d'être parfaite mais, face à un problème, elle avance et tente de réussir. On nous montre donc une femme qui n'accepte pas l'échec même si celui-ci est dû à ce qu'elle est. Je ne sais pas si il y aura une suite mais si c'est le cas j'irais la voir.

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances.

  • Bon scénario. Malgré quelques répliques ratées un film que j'ai apprécié

  • Joss Whedon.

Image: Site officiel

div_finalLRG.jpg

23:20 Écrit par Hassan dans science-fiction | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dystopie, science-fiction, divergent | | | |  Facebook