03/01/2014

Doctor Who: Shada par Douglas Adams et Gareth Roberts

Titre : Doctor Who: Shada1311-who-shada_2.jpg
Auteurs : Douglas Adams et Gareth Roberts
Éditeur : Bragelonne 2013
Pages : 376

Milady a publié une novélisation de Shada et on ne m'a rien dit? Bien sur que non, qui songerait sérieusement à voir ce livre sur les étals d'une librairie et à ne pas me donner immédiatement l'information pour que je puisse me jeter dans les bras de mon Docteur préféré! Petite mise au point, ce livre est l'adaptation de l'épisode inachevé Shada écrit par Douglas Adams. Il est réadapté par Gareth Roberts. L'histoire se déroule durant la vie du 4ème Docteur. Mais ce n'est qu'une petite introduction contextuelle. Shada nous parle d'un homme des plus brillants. En comparaison de celui-ci les génies de cet univers sont des enfants qui viennent de découvrir que 1+1 font 2. Son nom est Skagra. Ce dernier aime l'ordre et se considère comme l'être supérieur de l'univers. C'est la raison pour laquelle il décide de prendre la place de Dieu. Pour cela il crée un plan compliqué qui implique l'obtention d'un artefact venu du plus profond des ages de Gallifrey. Et ce dernier se trouve dans un petit appartement à Cambridge dans lequel vit un Seigneur du Temps à la retraite.

Que penser de cette aventure sur un Docteur que je ne connais pas ainsi qu'une compagne dont j'ai à peine entendu le nom. Premièrement, on sent bien qu'il y a du Douglas Adams la dessous. Les moments absurdes sont légions et prennent surtout pour cible les ordinateurs plus ou moins intelligents qu'on nous offre. Outre l'intrigue principale on a aussi une jolie petite histoire sur deux personnes sympathiques et leurs sentiments l'un pour l'autre. Mais ce que j'aime le plus dans cette histoire ce sont les Seigneurs du Temps. Les personnes qui suivent la nouvelle série savent qu'il est rare de les voir. Mais cette aventure se déroule alors que les Seigneurs du Temps sont encore au pinacle de leur puissance. Et on en trouve partout. On en apprend aussi beaucoup sur les légendes et les comportements de ces derniers. Apparemment ils réagissent avec la subtilité d'un T-Rex sous excitant. J'ai donc beaucoup apprécié cette lecture et j'espère bientôt retrouver les Seigneurs du Temps dans la nouvelle série.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Douglas Adams tu nous manques. Je suis très heureux de t'avoir retrouvé dans ce livre. S'il existe quelque chose après la mort j'espère que tu y mets le boxon.

  • Tolkien.

Image: Éditeur

21/01/2011

The Hitchhiker's guide to the galaxy: And Another Thing par Eoin Colfer

Titre: The Hitchhiker's guide to the galaxy: And Another Thing51gSAIzHswL._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU01_.jpg
Auteur: Eoin Colfer
Éditeur: Penguin Books 2010
Pages: 339

Voici, enfin, le sixième et dernier tome de la plus célèbre trilogie de tous les space opera. Malheureusement la mort de l'auteur original du Guide, Douglas Adams, a obligé les éditeurs de demander l'aide de Eoin Colfer connu pour ses livres sur Artemis Fowl. Heureusement Eoin Colfer a pu s'aider des nombreuses notes inexistantes que Douglas Adams n'avait pas écrite sur l'intrigue possible de ce sixième tome. Intrigue qui fut difficile à trouver puisque presque tous les personnages, à la fin du cinquième tome, ont souffert d'une brusque et subite crise de maladie communément appelée mort par rayons tueurs. Heureusement l'ex-président de la Galaxie, Zaphod Beeblebrox, est arrivé à temps pour les sauver même si Ford, fidèle à lui-même, a réussi à faire en sorte que l'ordinateur de bord plante durant l'attaque des rayons pré-cités. Bref, les humains ont encore réussi, ZARK (si vous êtes Vogons), à survivre. Ce qui ne plait pas beaucoup à la flotte de destruction Vogon qui va tenter, comme toujours, de tous les détruire en les faisant souffrir si possible. La protection d'un dieu pourrait être nécessaire si l'humanité veut réussir à survivre.

On peut, légitimement, avoir un peu peur quand un écrivain reprend les rênes d'une série culte après la mort de son auteur original. Va-t-il trahir l'univers patiemment créé et amoureusement étudié par des millions de fans? Il est vrai que je n'étais pas vraiment inquiet puisque je connais Eoin Colfer depuis longtemps au travers de sa série sur Artemis Fowl. Et je pense avoir eu raison. Car, bien que j'aie eu parfois du mal à comprendre certains passages en anglais (sûrement à cause de certains objets exotiques), j'ai beaucoup ri à la lecture de cet ultime tome. Je trouve que Eoin Colfer a vraiment bien cerné les différents personnages et réussi à s'approprier l'univers du Guide pour écrire ce sixième tome. Il y a, ainsi, de nombreuses situations que j'ai beaucoup apprécié (craignez le grand fromage!) et des citations du Guide particulièrement utile et drôle à lire. Bref, vive le Guide!

Image: Amazon

01/08/2010

Le Guide du Voyageur Galactique par Douglas Adams

Titre: Le Guide du Voyageur Galactique515RSV6E99L._SL500_AA300_.jpg
Titre original: Hitchhiker's guide to the galaxy
Auteur: Douglas Adams
Éditeur: Denoël (ici folio SF)
Pages: 5 tomes d'environ 300 pages

Enfin, j'ai lu l'intégralité de la trilogie (en cinq tomes) de Douglas Adams nommée Le Guide du Voyageur Galactique (H2G2 pour les intimes)! Nous y trouvons un anglais moyen, Arthur Dent, dans un village anglais moyen ayant une vie parfaitement moyenne. Malheureusement pour notre héros sa maison va être détruite incessamment sous peu par des bulldozers. En effet, la commune a décidé d'y construire, à la place, une voie d'accès à l'autoroute. Mais cette autoroute n'aura pas le temps de voir cette nouvelle bretelle d'accès. En effet, la Terre va être détruite incessamment sous peu pour laisser la place à une voie d'accès galactique hyperspatiale. Sauvé in extremis par son vieil amis Ford Prefect Arthur découvre que cet amis est en fait un extraterrestre. Bien plus même, c'est un journaliste envoyé pour rédiger des articles du livre le plus connu de la création: Le Guide du Voyageur Galactique. A ses cotés Arthur connaîtra le futur, le passé, le maître de l'univers, quelques dieux mais, surtout, la douleur...

J'ai beaucoup aimé lire cette trilogie (en cinq tomes) car elle ne se prend pas vraiment au sérieux. Les aventures et les intrigues sont tout aussi farfelues que les situations. L'humour du Guide, à proprement parler, est particulièrement drôle. Néanmoins, il faut tout de même, parfois, faire un petit effort de compréhension. Bien que les situations soient le plus souvent absurdes on trouve quelques idées intéressantes. Par exemple celle d'envoyer tous les spécialistes en marketings sur une autre planète ou alors de mettre en place la peine de mort pour les directeurs d'assurances (pas besoin de préciser le crime il est évident...). Donc, si un jours vous décidiez de lire cette trilogie et que, surpris, il vous vient l'affirmation qu'elle est totalement absurde! Sachez que vous auriez parfaitement raison...


Image: Amazon.fr