25/02/2016

Elektra 2. Mort à la guilde des assassins par Haden Blackman, Alex Sanchez et Michael del Mundo

Titre : Elektra 2. Mort à la guilde des assassins
Auteurs : Haden Blackman, Alex Sanchez et Michael del Mundo
Éditeur : Panini comics 16 septembre 2015
Pages : 136

Ce second, et dernier, tome contient les numéros 6-11. Elektra a retrouvé Cape Crow. Elle l'a, comme son employeur le souhaitait, capturé vivant. Elle a pris cette décision malgré l'incapacité de son employeur, le fils de Cape Crow, de payer le contrat alors que la guilde entière des assassins tente de tuer Cape Crow ainsi que toutes personnes qui tentent de l'aider. Mais Elektra a décidé de protéger l'ancien assassin et son fils. Depuis plusieurs jours le groupe se cache et change de lieu systématiquement. Mais la Guilde les retrouve toujours. Et Elektra réussit toujours à vaincre les tueurs. Cependant, elle souhaite que la poursuite cesse. Elle décide donc de se mettre en quête de la personne qui se trouve à la tête de la Guilde afin de la tuer et donc de détruire l'organisation.

Si j'ai pris le premier tome c'était pour le graphisme de Michael del Mundo. C'est tout simplement beau. J’ai pris ce second tome pour la même raison et je dois bien avouer que les premiers numéros m'ont déçu. En effet, c'est un autre dessinateur qui reprend le titre et il n'y a absolument rien de comparable à ce qu'a fait del Mundo. C'est fade, pas très beau et surtout ça fait bâclé quand on compare (heureusement del Mundo revient ensuite). Et si le graphisme n'est pas à la hauteur pourquoi prendre ces deux tomes ? En effet, l'intrigue est presque inexistante et, en tout cas, peu intéressante. Elektra se fait attaquer, Elektra attaque elle-même et Elektra tue ses attaquants malgré leur prétendue supériorité. Bref, il n'y a rien de bien intéressant.

*
** Il n'y a qu'une seule raison de se procurer la série : Michael del Mundo.
***
****
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=8140874&t=1441356390187

 

24/05/2015

Elektra 1. Le sang appelle le sang par Haden Blackman et Michael Del Mundo

Titre : Elektra 1. Le sang appelle le sang
Auteurs : Haden Blackman et Michael Del Mundo
Éditeur : Panini comics 4 mars 2015
Pages : 12

Ce premier tome contient les numéros 1-5 d’Elektra. Le personnage est apparu dans deux films : Daredevil, mauvais, et Elektra, tout aussi mauvais. Il semble que son histoire dans les comics soit tout autant difficile. Cela n'a pas empêché Marvel de publier une série sur Elektra dont Panini publie le premier tome. Elektra a toujours été définie par les autres. Mais, à présent, elle se définit elle-même. Elle est une assassin. Elle obéit à un code. Elle ne tue que sur contrat. Aujourd'hui elle doit choisir entre deux contrats. Le premier est lancé par la Guilde des assassins pour la mort de Cape Crow. Ce dernier est un personnage légendaire. L'un des meilleurs tueurs du monde. Il a déjà survécu à une attaque organisée par les meilleurs membres de la Guilde. Le seconde contrat concerne aussi Cape Crow mais concerne seulement sa capture ainsi qu'une récompense extrêmement importante. Que choisira Elektra 

Dès le début le personnage nous est présenté. Elektra n'est pas une tueuse ni une héroïne. C'est une assassin extrêmement compétente qui n'agit que sur les contrats qu'elle choisit. Et, cette fois, elle choisit de capturer une légende. Ce premier tome laisse Elektra libre de ses mouvements. On ne la confronte pas aux héros connus. Quelques vilains apparaissent mais ils sont rapidement évacués en faveurs d'un autre personnage. On ne nous présente donc pas Elektra selon les autres hommes mais Elekra selon ses propres choix. Et bien qu'elle ne regrette pas ses actions on nous présente une assassin qui n'aime pas tuer. Mais je n'ai pas trouvé l'intrigue particulièrement intéressante. Le gros point fort de ce tome, par contre, c'est le graphisme. Celui-ci est magnifique. On a l'impression de suivre les mouvements d'Elektra, sa pensée. Les décors sont tout aussi réussit. C'est un véritable plaisir pour les yeux.

*
**
*** L'intrigue est moyenne mais les dessins sont superbes.
****
*****

Image : Éditeur

 

image_gallery?img_id=7623523&t=1425994888280