22/07/2017

Secret Wars par Jonathan Hickman et Esad Ribic

Titre : Secret Wars
Auteurs : Jonathan Hickman et Esad Ribic
Éditeur : Panini comics 5 juillet 2017
Pages : 312

Ce tome contient Free comic book day: secret wars (2015) 0 et secret wars (2015) 1-9. Hickman, durant son run sur Avengers, New Avengers et Times runs out a organisé la destruction de l'univers marvel. Lors d'une longue préparation il a patiemment construit son intrigue afin non seulement de rendre les Avengers plus puissants mais aussi de créer une menace telle que l'univers Marvel n'en a jamais connu : la fin de tout. Ce tome clôt cette longue période de préparation. Il ne reste plus que deux univers avant que le multivers et la vie ne soient définitivement détruit. Les deux Terres se préparent à une guerre pour le droit de vivre et pour tuer son adversaire. Après la catastrophe, un nouveau monde est créé. Un patchwork de ce qui a été détruit sous l'égide de Fatalis, devenu un dieu. Personne ne se souvient de rien. Mais il existe des vaisseaux qui ont survécu et dont les passagers pourraient être surpris de ce qu'il est advenu de l'humanité.

J'ai, personnellement, apprécié le run d'Hickman. J'aime les intrigues qui prennent en compte des problèmes complexes à comprendre et à résoudre (ce qui explique pourquoi j'apprécie la saga l'Aube de la nuit de Peter F. Hamilton). Le début de ce tome est spectaculaire alors que nous observons tous les personnages que nous connaissons tenter de se battre ou de se mettre à l’abri. Dans un second temps, Hickman présente le fonctionnement de ce nouveau monde tout en sortant les personnages qu'il a sauvé de leur léthargie. Pour, bien plus tard, créer un combat pour l'avenir du multivers.

Il est difficile de tout comprendre sans avoir lu ce qui se déroulait auparavant. Les personnages font fréquemment mentions aux évènements qui ont déjà eu lieu afin de permettre d'expliquer l'état actuel des choses. De plus, ce tome n'est qu'une partie de l'évènement qui s'inscrit dans de nombreuses autres histoires. Mais il permet de poser les bases puis de passer à l'intrigue proprement dites. Celle-ci est efficace et j'apprécie que l'on prenne le temps de nous expliquer le fonctionnement du monde selon Fatalis. Malheureusement, ce n'est qu'une version alternative et, très rapidement, tout est remis à plat. Bien que cela clôt élégamment les choses je trouve dommage que l'on ne puisse pas rester plus longtemps dans ce monde alternatif afin de réellement le vivre.

*
**
***
**** Un run que j'ai apprécié qui se termine plutôt bien dans ce tome. Même si je trouve dommage que les conséquences soient si facilement effacées et que l'on ne puisse pas explorer le Battleworld plus à fond sur plus de temps. Comme s’il fallait remettre tout en place le plus rapidement possible et, d'une certaine manière, tout effacer.
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=9237209&t=1499093421073

08/09/2016

Avengers 5. Planète vagabonde par Jonathan Hickman, Salvador Larroca et Esad Ribic

Titre : Avengers 5. Planète vagabonde
Auteurs : Jonathan Hickman, Salvador Larroca et Esad Ribic
Éditeur : Panini 6 janvier 2016
Pages : 136

Ce tome contient les numéros 24-28 d'Avengers (2013). La nouvelle version, plus puissante et étendue, des Avengers a fonctionné. Non seulement la Terre est sauve. Mais les Avengers sont célébrés dans l'univers entier pour leur courage et leur victoire contre les Bâtisseurs. Ils ont même réussi à capturer Thanos. Mais bien qu'il soit l'heure des célébrations cela ne veut pas dire que la Terre est définitivement sauvée. Au moment même d'un barbecue géant (avec des tartes et des burgers végétariens) une planète est lancée sur une trajectoire de collision avec la Terre. Pire encore, des Avengers maléfiques se dirigent vers New York.

Je n'avais pas beaucoup aimé le tome précèdent. L'histoire était très compliquée et j'ai eu du mal à y entrer. Ce tome est un peu moins intégré dans la tapisserie d'Hickman. On pourrait penser qu'il fait office de transition avant de repartir de plus belle. Cela permet aux auteurs de commencer à mettre en place des liens pour la suite. Ainsi, on commence à voir le secret des incursions se fissurer. On en apprend un peu plus sur les Cartographes qui ne sont pas aussi étrange que je le pensais. En ce qui concerne les personnages, j'ai bien aimé découvrir ces Avengers maléfiques. Malheureusement, le tome ne donne pas assez de temps pour en apprendre plus sur elleux. À peine sont-illes arrivé-e-s qu'illes repartent. J'aurais apprécié quelque chose d'un peu plus élaboré sur plus de numéros.

*
**
***
**** Bien que ce tome soit une transition un peu plus faible que les autres je l'ai tout de même apprécié car il est moins ambitieux en termes d'événements et de personnages.
*****

Image : Éditeur

image_gallery?img_id=8398881&t=1451672678250

24/07/2016

Thor 4. Les dernières heures de Midgard par Jason Aaron et Esad Ribic

Titre : Thor 4. Les dernières heures de Midgard
Auteurs : Jason Aaron et Esad Ribic
Éditeur : Panini comics 6 avril 2016
Pages : 136

Ce tome contient les numéros 19 à 25 de Thor : God of Thunder. Thor a combattu un massacreur de dieux, il a créé une communauté chargée de capturer un être maléfique et il en est sorti grandi aussi bien dans le passé, le présent que le futur. Mais cette fois, ce pourrait bien être la fin pour Thor. En ce qui concerne le passé les auteurs vont dans deux directions. D'une part ils explicitent l'origine de Malekith et, d'autre part, ils mettent en place les éléments nécessaires pour la suite de l'histoire. En ce qui concerne le futur, Thor est opposé à l'un des êtres les plus puissants de l’univers : Galactus. Ce dernier souhaite détruire la Terre mais Thor veut la protéger malgré la fin de toute vie sur celle-ci. Mais c'est dans le présent que l'intrigue est véritablement mise en place. Thor a combattu des aliens, des monstres et des dieux et se repose entre temps à Asgardia dans le ciel de Broxton. Mais un ennemi implacable a décidé de détruire tout ce que Thor aime. Cet ennemi c'est Agger le PDG de Roxxon. Thor doit combattre une multinationale remplie d'avocats et de capitalistes. Qui va gagner ?

Depuis le premier tome j'aime cette série. Les deux premiers parlaient de la divinité et de son utilisé. Ils avaient la bonne idée de placer Thor face à ses échecs et ses doutes. Le troisième tome me plait moins mais reste de très bonne qualité. Cette fois Jason Aaron va dans une tout autre direction. On en parle plus de dieux ni de mythes mais d'humanité et surtout de l'effet de celle-ci sur la Terre. Pour cela les auteurs créent un ennemi qui incarne tout ce que le capitalisme peut avoir de mauvais. Roxxon et son PDG ne sont pas seulement ignorants des effets de leurs actions. Ils agissent consciemment en direction de la destruction afin d'amasser le plus d'argent possible. Je trouve particulièrement intéressant de confronter un dieu qui incarne une force de la nature à une personne qui souhaite contrôler et détruire cette nature. De plus, ce tome conclut les aventures d'un personnage pour lancer quelque chose d'autre. Les personnes qui suivent l'actualité savent déjà de quoi je parle et je me réjouis de lire ces nouveaux tomes.

*
**
***
****
***** Encore une fois, Jason Aaron réussit à me passionner (même si en matière de Vikings je suis bon public).

Image : Amazon

51DUksZR8NL._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

28/09/2014

Thor 1 par Jason Aaron et Esad Ribic

Titre : Thor 1image_gallery?img_id=7270328&t=1409845895237
Auteurs : Jason Aaron et Esad Ribic
Éditeur : Panini 17.09.2014
Pages : 128

Ce premier tome sous le sigle Marvel Now regroupe les épisodes 1 à 5 de Thor: God of Thunder. Dans un lointain passé Thor vit avec les Vikings qu'il protège des monstres. Mais, un jour, une tête est trouvée dans les eaux. Celle-ci est la tête d'un dieu. Qui est-il et comment est-il mort? Thor ne le sait pas. Mais il sait que le dieu est mort dans la peur. De nos jours, Thor apprend que de nombreux dieux de l'univers sont morts. Pourquoi? Comment? Il enquêtera. Dans un très lointain futur Thor est le dernier dieu d'Asgard et il combat tous les jours. Un seul autre être est commun à ces époques: le massacreur de dieux.

Thor est l'un des Avengers que j'apprécie le plus. Pas à cause de ses qualités humaines mais parce que c'est un viking. Oui il en faut peu pour me plaire. Prenez un viking, donnez-lui une cape rouge et un marteau et c'est bon je suis conquis. Heureusement, ce premier tome Thor des marvel now est aussi un bon comic book. La principale bonne idée est d'avoir mêlé le passé, le présent et le futur de Thor. Ainsi, alors que le Thor du présent enquête on apprend l'origine du problème tout en observant comment l'histoire va se terminer. Nous avons aussi trois personnages différents à des stades particuliers de leur maturité. L'histoire permet aussi d'élargir le monde mythique de Thor en lui adjoignant de nombreux panthéons et lieux. C'est un comic que j'ai particulièrement apprécié.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire.

  • Tolkien. Trois époques et trois Thor différents. Une très bonne idée pour un comic que j'ai beaucoup aimé.

Image: éditeur