26/10/2013

Gravity par Alfonso Cuarón

Hier soir je suis allé voir Gravity. Difficile de présenter un film qui reçoit tous les éloges depuis quelques semaines. Ce sont d'ailleurs ces commentaires très positifs qui m'ont tout d'abord permis de m'intéresser à ce film et de l'attendre avec une impatience grandissante. Après tout, on me promet un bon film qui se déroule dans l'espace alors que je suis astronome amateur et fan de SF. Qu'est-ce qui pourrait m'empêcher d'aller au cinéma? Bref, Sandra Bullock et George Clooney jouent, respectivement, le docteur Ryan Stone et le commandant Matt Kowalski. Le docteur Stone a reçu son ticket pour installer un nouvel équipement sur Hubble objet de la mission. Cependant celle-ci doit être annulée en urgence quand Houston détecte une arrivée imminente de débris. La navette spatiale détruite, les autres astronautes morts et la liaison radio coupée Stone et kowalski se retrouvent seuls dans l'espace. Ils commencent donc un long voyage dans le but de survivre.

Pfiou que j'ai aimé ce film haletant jusqu'au bout. Bon ce n'est pas le scénario qui m'a gagné. On se trouve face à un banal scénario de survie dans un environnement qui vient de sortir d'une catastrophe. Le cliché va tellement loin qu'il ajoute l'enfant mort et le besoin de retrouver l'envie de vivre avant de pouvoir survivre. Mais ce scénario classique est joué à la perfection dans un environnement magnifiquement construit. Je l'ai déjà dit, je n'aime pas la 3D que je considère comme un gadget la plupart du temps inutile sauf pour vider les portefeuilles des spectateurs. C'est ainsi que je compte sur les doigts d'une seule main les films dans lesquels la 3D a été utile. Vous pouvez donc me croire quand je vous dis que ce film utilise cette technologie avec brio. On ne nous jette rien à la figure au contraire on crée un décor vivant. À la fois lointain et proche. Le film réussit aussi à faire porter l'intrigue sur les épaules de deux personnages qui, souvent, se retrouvent seuls face à la caméra. On se trouve donc en même temps dans un huis clos étouffant et dans l'infini de l'espace. Ces deux acteurs sont très convaincants dans leur rôle. Sans oublier le rythme haletant. On a à peine le temps de souffler avant la fin du film. C'est donc une vraie réussite!

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances.

  • Bon scénario.

  • Joss Whedon. Magnifique dans tous les sens du terme si je devais conseiller un seul film pour cette semaine ce serait celui-ci.

Image: Site officiel

detached_desktop_1280_1024.jpg

09/10/2008

Ciel et espace nous parle d'Hubble

Le ciel et espace de ce mois a donc écrit un dossier sur Hubble. En effet la dernière mission de réparation devrait avoir lieu sous peu, bien que la mission ai été reportée après la publication de l'article, et permettra des missions d'observation au long terme. Mais ce n'est pas tout le contenu de ce magazine. Nous pouvons aussi y retrouver un article d'actualité sur les astronaute chinois a coté d'une interview du chef de la NASA qui semble sur de la capacité américaine de retourner sur la Lune dans les temps donné par Bush. A coté de cela il y a un article très intéressant, bien que pessimiste, sur la possibilité pour la vie d'apparaitre dans l'univers ainsi qu'un autre sur les exoplanètes dites "super-terres" car beaucoup plus massives que notre Terre.
20081001_Couverture_N461.jpg

09:44 Écrit par Hassan | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : espace, astronomie, hubble | | | |  Facebook

18/07/2008

Hubert Reeves chez Ciel et Espace

Pour ces quelques jours Ciel et Espace nous offre la vision d'Hubert Reeves sur sa vie et ses engagements.
Hubert Reeves 1
Hubert Reeves 2