27/03/2013

Lost Girl saison 1

La girl power de la série Dark Angel vous manquait? Je vous présente Bo l'héroïne de Lost Girl qui reprend fièrement le flambeau! Bo est une jeune femme qui vit au jour le jour et se cache des autorités. En effet, chaque amants qu'elle a eu a été retrouvé mort. Est-ce une serial killer? Non je vous rassure Bo est simplement une succube. Mais elle ne commence à le savoir que quand elle est rattrapée par les représentants de l'ordre d'une société qu'elle ne connaissait pas. Car dans l'ombre vivent les fae prédateurs naturels des humains. Ils se cachent mais contrôlent une partie de la société pour leurs besoins. Bienvenue en haut de la chaîne alimentaire!

J'aimais bien Dark Angel à la fois pour son coté futur alternatif (oui maintenant c'est alternatif!) et parce que le personnage principal est une femme qui n'a pas besoin d'être sauvée. Ça n'empêche pas de recevoir l'aide de mâles qui l'entourent mais elle ne reste pas plantée dans une tour en robe rose. On retrouve ceci dans Lost Girl. L'héroïne sait se battre, elle aime se battre et elle prend des décisions qui ne sont pas toujours populaires malgré les conseils plus ou moins physiques de ses comparses masculins. Mieux encore, en tant que succube elle aime le sexe et ne s'en excuse pas. Elle n'est pas un objet mais une femme actrice de sa vie. Cette série a donc le grand mérite de nous offrir un personnage que j'apprécie. Ce qui n'empêche absolument pas d'avoir un petit coté kitsch. Ce qui n'empêche pas non plus de se rendre compte que la série est loin d'être la meilleure du moment. Mais est-ce vraiment utile quand on s'amuse et quand on apprécie les personnages et les intrigues?

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances.

  • Bon scénario. Une héroïne badass, des fae sexys (des deux sexes), de l'action et des tenues de cuir pour tout le monde. Que demander de plus? Ah oui, que la série continue!

  • Joss Whedon.

Site officiel

Image: Allociné

20469389.jpg

16:51 Écrit par Hassan dans Fantasy, série | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lost girl, canada, fantasy, fae, bit-lit | | | |  Facebook

12/12/2012

A song of ice and fire: A game of thrones par George R. R. Martin

Titre : A song of ice and fire: A game of thrones?source=9780553381689&height=250&maxwidth=170
Auteur : George R. R. Martin
Éditeur : Bantam books 2011 (1996)
Pages : 835

Faut-il vraiment encore présenter la magnifique saga de George R. R. Martin? Il est vrai que les critiques littéraires francophones sont plus que frileux face aux genre fantasy et SF (je sais… ça ne se limite pas à ces termes mais s'il fallait faire une présentation argumentée on y serait encore demain). Une saga adaptée avec brio à la télévision par HBO. Une histoire qui est déjà culte pour de nombreuses personnes. Je ne pouvais naturellement pas oublier d'en parler longtemps (d'autant plus que j'ai déjà présenté la saison 1 de la série). Bref, il est temps pour moi de vous invitez à entrer dans les 7 royaumes. Au cas ou vous n'auriez jamais le voyage.

Les 7 royaumes... Une terre ancienne regroupée sous une seule domination par un ancien roi dragon. Une Terre qui s'étend sur un royaume entier du sud au nord. Du moins, pour ce qui concerne le nord, jusqu'au Mur. Celui-ci défend les royaumes contre les incursions de créatures et d'humains vivant dans des contrées en dehors de toute civilisation. Les Starks connaissent bien le Mur. C'est la Grand Maison qui vit le plus au nord. Eddard Stark pensait continuer à vivre pour protéger le nord et élever ses enfants en paix. Mais lorsque un message l'informe à la fois de la mort de la Main du roi et du voyage du roi vers son château il comprend que les vacances sont terminées. Eddard devra plonger dans les affaires du royaume. Les machinations y succèdent aux machinations et la loyauté n'est qu'un vain mot. Eddard devra apprendre que quand on joue au jeu du trône c'est pour gagner.

Un gros "rhaaaaaaa c'est trop bon" a probablement échappé de mes lèvres à la fin de ce livre. Il fut rapidement suivi par le désespoir de devoir attendre la livraison des suites. C'est un gros livre, 800 pages, et les suites sont tout aussi conséquentes. Mais je ne me suis jamais senti lassé. Au contraire, même en ayant vu la série j'avais envie de continuer ma lecture (ceci bien qu'il soit trois heures du matin). Attention ami lecteur cette série possède un fort potentiel d'addiction. Mais qu'est-ce que j'ai pu apprécier? Tout d'abord, l’atmosphère du livre est particulièrement réussie. Nous nous trouvons dans un monde ancien. Les ruines et les légendes d'âges oubliés sont abondantes et on ne peut faire un pas sans trébucher sur l'ancien. Un monde ancien qui a connu et perdu la magie. La tension est aussi grandissante. Comme le disent les Starks l'hiver arrive. Ce mantra rythme la lecture. Les indices de l'hiver sont en nombre important et se multiplient au fil de la lecture. Mais c'est aussi un manuel du gouvernant. Je l'ai déjà dit pour la série. Nous nous trouvons en face de Machiavel mais dans un roman. Comme doit-on gouverner? Quelles sont les raisons de gouverner? C'est ceci le jeu du trône. Vous qui n'avez jamais lu Game of Thrones je vous invite à entrer dans ce superbe livre.

Image: Éditeur

04/12/2008

La Route Perdue

Titre: La Route PerdueNumériser00011.jpg
Auteur: J.R.R Tolkien
Traducteur: Daniel Lauzon
Éditeur: Christian Bourgeois

Voici donc le cinquième tome de la série nommée HOME enfin sorti en français (History Of Middle Earth). Celui-ci ne contient rien que nous n'ayons déjà vu mais plutôt des versions ultérieures écrites par Tolkien. Pour être précis nous y trouvons les annales du Valinor et du Beleriand, l'Ainulindalé (ou la création du monde) ainsi que le Lhamas (un essai sur les langues par un elfe) et le Silmarillion dans une ancienne version. Plus intéressant nous trouvons au début du livre l'essai que fit Tolkien pour écrire un voyage dans le temps qui le mena jusqu'à l'ile bénie de Numénor. Nous avons aussi les étymologies et une carte. Ce livre, difficile et long à lire, ne s'adresse qu'aux personnes les plus intéressée par la Terre du Milieu et sa genèse. Je le déconseille donc à ceux qui y cherchent une histoire, ils ne la trouveront pas. Ils trouveront des essais, des fragments et des esquisses ne permettant que de mieux comprendre la création de l'univers tolkiennien. Difficile d'accès, donc, mais utile à l'analyse.

10/07/2008

La trilogie du Magicien Noir tome 2

Titre: La NoviceNumériser0002.jpg
Auteur: Trudi Canavan
Édition: Bragelonne

Trudi Canavan continue la trilogie du magicien noir et il y a peu l'édition souple du second tome est sortie. Tout aussi plaisant et facile à lire nous retrouvons Sonea aux prises avec les jeunes nobles qui souhaitent devenir magicien et ses deux mentors s'impliquent dans les problèmes de cette même guilde. Donc l'un en voyageant. Le début est plaisant à lire mais très classique et sans surprises tandis que la suite commence a être intéressante d'autant que ce que l'on croyait acquis ne l'est peut être pas tellement. En effet pourquoi le magicien noir est il devenu noir? Pour terminer ce petit texte je vous donne le lien vers la page officiel du site de Bragelonne ou vous pourrez lire un extrait.