11/04/2017

Game of thrones 6

Westeros existe toujours, malgré les batailles et les humain-e-s qui tentent de tout détruire. Le mur tient encore, les grandes maisons sont loin d'être mises à mal et la religion officielle est encore plus forte qu'auparavant sous la direction d'un fanatique aux pieds nus. La fin de la saison 5 était emplie de cliffhanger. Plusieurs personnages était mis en danger alors que de nombreux événements avaient lieu en même temps. La saison 6 reprend immédiatement. Cersei est mise à mal, John Snow est mort et Daenarys a disparu. Il semble que Westeros soit pacifié malgré quelques lieux de résistances. Mais les impressions sont trompeuses. Le nord se prépare à l'invasion et à la guerre tandis que Petyr Baelish a pris le contrôle de la maison Aryn. Cette fausse impression de sécurité cache une instabilité profonde. Et les Lannister ne sont plus la maison qu'ils étaient sous Tywin. De l'autre côté de la mer, Tyrion s'habitue à gouverner au nom de Daenerys. Mais ses efforts pourraient bien être un échec.

La saison 5 est la moins bonne de la série. Plusieurs raisons peuvent être avancées pour l’expliquer : il fallait préparer la transition entre l'absence de livres et la série, des facilités scénaristiques, trop de personnages et de lieux en même temps... Je pense que le pire épisode est le 509 qui voit Stannis décider de brûler sa fille, Shireen, au mépris de toute la construction de son personnage. C'était un épisode écrit par des fainéants qui se sont contentés de choquer pour choquer sans prendre en compte une once de logique. On pouvait donc craindre pour la suite de la série alors que les scénaristes devaient oublier la béquille que sont les livres. Heureusement, il me semble que cette saison 6 repart sur de bonnes bases. Elle commence à terminer une bonne partie des intrigues qui ont pu être oubliées auparavant. Les scènes violentes sont toujours présentes mais elles sont moins inutiles que l'exemple que j'ai donné. Au contraire, il me semble qu'elles servent à montrer l'horreur de ce que vivent les personnages plutôt que de choquer gratuitement (mais il est possible de ne pas être d'accord avec moi).

À mon avis, l'exemple le plus frappant est Sansa Stark. Ce personnage, durant les premières saisons, est impliqué dans des événements et avec des personnes sans y avoir été préparée. Elle tente, avec difficultés, de survivre. Lors de la saison 4, elle s'enfuit de la capitale pour se retrouver en relative sécurité. Durant plusieurs saisons, on nous a dépeint un personnage qui apprend pour survivre et, finalement, on lui permet de vivre. Mais la saison 5 utilise Sansa dans l'une des scènes les plus controversées et mal écrites de la série (les scènes les plus controversées sont toutes du même genre et les scénaristes n'ont jamais compris le problème...). Cette scène est non seulement mauvaise mais elle ne rend pas non plus justice à Sansa. Heureusement, la saison 6, elle, nous permet de retrouver une Sansa mature qui lutte contre son frère pour prouver ses capacités et n'hésite pas à le contredire ou à agir sans lui. Sans y est dépeinte comme bien plus capable que son frère encore un peu naïf. Bref, Sans est enfin actrice de son destin.

*
**
***
**** Une saison qui pose de bonnes bases pour le début de la fin et une bouffée d'oxygène après une mauvaise saison 5.
*****

Image : Site officiel

ep58-ss01-1920.jpg

09:34 Écrit par Hassan dans Fantasy, série | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : game of thrones | | | |  Facebook

24/03/2016

Game of thrones 5

J'ai enfin visionné la dernière saison de Game of Thrones. Celle qui fut la victime de maintes passions et critiques pour des raisons parfaitement légitimes et compréhensibles. Est-ce que cette saison est la catastrophe annoncée ? Je vais tenter d'y répondre. Il faut tout de même que je précise avoir regardé la saison en continu et donc que je n'ai pas subi les épisodes à une semaine d'intervalle. Ce doit probablement jouer sur la compréhension de la saison puisque celle-ci est très brouillonne.

Bon, petit retour en arrière, Tywin Lannister est mort ainsi que son petit-fils. Tyrion est déclaré coupable et fuit avec Varys en direction de Daenerys. Il fera une petite rencontre sympathique avec le personnage que je déteste le plus car il pue la condescendance. Meereen est sous la domination de Daenerys qui devra trouver un moyen de gouverner la ville. En effet, elle souhaite une petite pause dans sa petite ballade de massacre. Cette intrigue permet de placer une personnage face aux problèmes du pouvoir et du gouvernement. Elle doit trouver des conseillers, comprendre la population, faire justice et éviter les rebellions. C'est loin d'être facile. À Westeros il y a quatre intrigues. L'une se déroule à Dorne et n'a presque pas d'intérêts. La seconde place Cersei et Margaery face à face alors qu'un groupe de fanatiques religieux prend le contrôle de la ville avec des conséquences importantes pour un grand nombre de personnages. Nous avons aussi une intrigue à Winterfell avec Sansa qui doit accepter ce qui est arrivé à sa famille. Enfin, le Mur a aussi son mot à dire puisqu'une guerre se prépare entre les humains et les Autres. Mais la Garde de Nuit est loin d'être prête d'autant plus qu'elle n'a pas de dirigeant. Enfin, il y a Arya qui visite Braavos et tente de retrouver un ancien ami.

Bon... alors on va commencer par dire que cette saison est remplie d'intrigues qui partent dans tous les sens. Il peut y avoir 5 voire 6 groupes de personnages différents qui vivent des aventures dans autant de lieu. Dans un épisode de 50 minutes environ ça donne au maximum 10 minutes pour passer sur une intrigue avant d'aller voir ailleurs. L'effet est très mauvais quand on regarde en continu alors je n'ose pas imaginer lorsqu'on doit attendre une semaine entre les épisodes. On a à peine le temps de comprendre avec qui et où l'on se trouve qu'il faut passer à autre chose. Heureusement, l'adaptation laisse en dehors une grande partie des intrigues qui se trouvent dans les livres pour accélérer certaines choses ou abandonner des personnages. Ce n'est pas une mauvaise idée mais le résultat est loin d'être réussi. En effet, on a Tyrion qui passe en accéléré ce qui lui prendre presque un an dans les livres et, d'un autre côté, on abandonne tout un aspect des livres pour les rendre beaucoup moins logiques. On a l'impression que les scénaristes savent qu'ils doivent commencer à se passer des livres mais qu'illes ne savent pas dans quelle direction se rendre. Cela prend la forme d'intrigues qui se reposent sur l'acquis du passé. Comme un commentateur de YouTube le disait : on fait du Game of Thrones pour faire du Game of Thrones sans se poser la question de l'intérêt des scènes pour l'histoire et les personnages. On se trouve donc face à des images de tortures et de viols dont le seul intérêt est de suivre la réputation de la série. Mais ces scènes sont inutiles et gratuites. Deux en particulier sont particulièrement mal écrites et je pense que tout le monde saura lesquelles. Bref, les scénaristes se reposent sur un oreiller de paresse tandis que les intrigues partent dans tous les sens en donnant l'impression que plus personne ne tient la barre. J'espère que la prochaine saison corrigera tout cela mais, je ne sais pas trop pourquoi, j'ai des doutes.

*
**
*** Ce n'est pas mauvais c'est simplement vide et de moins en moins bien dirigé et scénarisé.
****
*****

Image : Site officiel

wallpaper-stark-1600.jpg

09:56 Écrit par Hassan dans Fantasy | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : game of thrones | | | |  Facebook

22/02/2014

Game of thrones saison 3

Le problème quand on lit avant de regarder c'est l'impression de se répéter et de présenter à nouveau la même histoire. Alors pour ceux et celles qui résistent à l'attrait des livres et qui attendent douloureusement la diffusion des saisons de Game of Thrones (bientôt la 4!) un petit résumé. Nous en avions terminé alors que King's Landing résistait à l'armée de Stannis Baratheon grâce à l'arrivée des Lannisters emmenés par Tywin, des Tyrrel et de la défense de Tyrion Lannister. Dans le nord, les Starks gagnent continuellement malgré la trahison d'un membre important de la famille. Mais ils ont aussi perdu Winterfell et les deux plus jeunes enfants. Daenarys, elle, entrait en colère. Nous continuons sur ce même chemin. L'histoire permet de se rendre compte que les choses sont de plus en plus tendues pour l'armée du nord qui perd la guerre malgré les batailles victorieuses. C'est aussi la saison qui nous permet d'apprendre l'existence du plus grand psychopathe de cette bande de tarés qui peuplent les terres de Westeros. Je vous laisse la surprise. Daenarys tente de créer une armée qui lui permettrait de reprendre son royaume. Pendant ce temps, au-delà du mur, la guerre se prépare. Mais qui sera contre qui?

Cette saison se concentre principalement sur les Starks, les Lannisters et les Tyrells. Les autres familles sont laissées de cotés. Aussi bien le roi dans le nord que le roi Joffrey doivent prendre en compte les récents événements pour tenter de pousser les dieux à leur avantage. Bien que j'apprécie les complots politiques de King's landing j'aime un peu moins ce qui entoure les Starks dont les principaux conseillers, ainsi que le roi, sentent l'incompétence à plein nez. Par contre, je suis content de voir que Sam suit ce qu'il devrait être et prend de plus en plus d'importance. J'aime beaucoup ce personnage ainsi que son développement. J'apprécie aussi le personnage de Meera Reed qui fait son apparition dans cette saison. Je suis déçu de ne pas voir plus souvent Asha Greyjoy qui fait partie des personnages les plus intéressants de cette histoire. Daenarys, quant à elle, fait exactement ce que j'aime chez elle mais, et ses passages à l'écran le montrent, son intrigue est en train de s'embourber tout comme c'est le cas dans les livres. Je suis aussi déçu que les scénaristes aient décidés de laisser la fin du livre 3 pour plus tard. J'avoue attendre son passage à l'écran avec impatience! Toujours aussi bien. Ah et pour terminer: vive Jaime et Brienne!

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances.

  • Bon scénario. Une adaptation toujours réussie malgré un calme qui commence à prendre. Les choses sont en train de changer. J'attends de voir de quelle manière la série construira le reste de l'histoire.

  • Joss Whedon.

Image: Site officiel

got-s3-dragon-shadow-wallpaper-1600.jpg

07/03/2013

Game of Thrones saison 2

Lire ne me suffit pas il faut aussi que je regarde. Et pourquoi bouder son plaisir avec une série aussi bonne que Game of Thrones? Bon, ceux et celles qui n'ont pas vu la saison 1 (ou lu le premier tome) fuyez il y a des risques de spoiler. La série reprend juste après les événements de la saison 1 comme vous vous en doutez certainement. Ned Stark est mort et son fils est bien décidé à le venger à la tête de l'armée du nord. Mais il aura sur sa route Tywin Lannister un stratège de génie. Les choses pourraient rester simple si trois autres seigneurs n'avaient pas décidé de prendre la couronne. La guerre des 5 rois a donc commencé! Pendant ce temps Daenerys, mère des dragons, tente de sauver son peuple environné d'ennemis et prend la décision de traverser le désert. Mais pourront-ils lui survivre? La Garde de la Nuit, elle, décide de partir en guerre au nord du mur pour contrer Mance Rayder. Il ne faut cependant pas oublier que l'hiver arrive.

Contrairement à la première saison HBO qui suivait de très près l'intrigue du roman HBO a pris quelques libertés. Une grande partie des voyages des différents personnages sont raccourcis biffant beaucoup de scènes. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise idée car il n'est pas toujours intéressant de regarder marcher dans le désert pendant des heures un groupe de Dothraki. Certaines scènes ont été ajoutées et permettent, à mon avis, de mieux montrer la psychologie des personnages qui est difficile à illustrer en dehors d'un roman. Ainsi, Joffrey est de pire en pire (mais magistralement joué) et je ne suis certainement pas le seul à avoir envie de le tuer à main nue. On suit les aventures de Robb ce qui est probablement un plus. Mais HBO a surtout ajouté énormément de sexe. Ca copule dans tous les coins de Westeros et je suis étonné qu'ils aient le temps de faire la guerre! Les nouveaux personnages sont intéressants et, la plupart du temps, bien choisi. Stannis ressemble à l'idée que je m'en était faites ainsi que Davos et Brienne. J'ai un peu plus de mal avec les Greyjoy dont je n'aime ni le style ni les acteurs choisis (mais pas en raison de leur talent). Bref, une seconde saison tout aussi bonne que la première!

Twilightomètre:

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances.

  • Bon scénario.

  • Joss Whedon. J'adore les romans, j'adore la série, j'adore tous les personnages (sauf Joffrey lui je le déteste) qui me laissent rarement indifférent, j'aime la manière dont ils ont construit les décors et mis en place les acteurs. Que dire? C'est génial! Vivement la suite!

Image: Site officiel

the-north-remembers-wallpaper-1600.jpg

27/02/2013

A song of ice and fire: A dance with dragons par George R.R. Martin

Titre : A song of ice and fire: A dance with dragons012952-FC222.jpg
Directeur : George R.R. Martin
Éditeur : Harper Voyager 2012 (2011)
Pages : 1184

ENFIN! J'ai réussi à terminer le dernier tome de Game of Thrones actuellement écrit! Et celui-ci était vraiment gros. J'ai rarement lu un livre qui soit aussi long. Le tome 4 nous donnait les événements qui se déroulaient autours de Cersei et de Sansa ainsi que les îles de fer. Dans celui-ci on retourne dans le passé vers le début du tome 4. George Martin nous offre ce qui se déroule au Mur et au-delà de l'océan. Nous apprenons donc ce qui est arrivé à Tyrion et ce qu'il compte faire à l'avenir. Une chose est sûre: il y a peu de chance que les Lannisters apprécient les envies de Tyrion. Pendant ce temps Stannis tente de prendre pied dans le nord et porte Jon Snow à prendre des décisions difficiles qui pourraient bien impliquer un futur difficile pour la Garde de la Nuit. Mais c'est Daenerys vers qui se tournent tous les regards. Les chuchotements commencent à s'étendre et de plus en plus on entend parler d'une princesse Targaryen et de ses trois dragons. La guerre est loin d'être finie et l'hiver arrive.

J'avoue je trouve que l'idée de Martin de diviser ses intrigues de manière géographique est bizarre. Il m'a fallu un petit effort pour me souvenir que les événements du tome 5 prennent place parallèlement à ceux du tome 4. Certaines mentions me sont parfois à peine revenue en tête. Je trouve aussi que certaines décisions de Martin, dans ce tome, sont un peu facile. Comme si l'auteur ne savait pas trop comment s'en sortir et décidait de jouer à dieu. Bon, c'est son droit mais je ne suis pas forcément convaincu. Ce tome se déroule encore dans ce que je considère comme une sorte d'entre-deux guerres. Les intrigues semblent devenir de plus en plus tendues et des plans commencent à se dévoiler. Bien que les intrigues de Martin sont assez lentes il est probable que le prochain tome signe de nombreuses morts. La fin de ce 5ème tome augure de bien sombres jours pour Westeros.

Image: Éditeur

25/01/2013

A song of ice and fire 4 : A feast for crows par George R. R. Martin

Titre : A song of Ice and Fire: A feast for crows012957-FC222.jpg
Auteur : George R.R. Martin
Éditeur : Harper Collins 2011 (1998)
Pages : 852

J'ai donc enfin dépassé la diffusion de la série puisque la saison 3 basée sur le tome du même chiffre sera diffusée en mars sur HBO (tout ça pour dire de faire attentions aux spoilers). Tywin Lannister est mort. Bon ce n'est pas le seul mais c'est ainsi que se terminait le dernier tome. Tyrion s'est enfuis ivre de rage après cela. Malgré ces événements la paix semble progressivement s'installer dans les 7 royaumes. Le nord est encore perdu pour le trône de fer tandis que Stannis s'est réfugié au mur. Mais une reconquête ne saurait tarder. C'est tout juste si les îles de fer posent quelques problèmes. Cersei se met donc à gouverner le royaume au nom de son fils. Mais plus qu'une régente elle souhaite devenir l'héritière de son père. Cette envie la conduit à prendre des décisions hasardeuses que certains ne manquent pas de critiquer en privé. Le royaume semble aussi connaître un renouveau de foi et il est probable que les septons ne soient plus aussi facile à manipuler qu'auparavant. Durant ce temps Sansa continue à se cacher et Samwell se dirige vers le sud et la tour des maîtres. L'hiver est arrivé mais pour qui?

Alors que la guerre est presque terminée les événements prennent une tournure plus tranquille. La lecture de ce tome revient aux intrigues politiques avec beaucoup moins de récits de batailles. Au contraire, les personnages semblent tout essayer pour consolider leur pouvoir sauf la guerre. L'intérêt principal de ce tome est de nous illustrer certains plans qui semblaient exister mais que nous ne connaissions pas très bien tout simplement parce que nous n'avions pas le point de vue des personnages impliqués. Ainsi, Petyr Baelish explique à Sansa ce qu'il attend d'elle. Mais la véritable information c'est le plan du Prince de Dorne. Je n'en dirais rien mais je sous-entendrais qu'on avait quelques aperçus auparavant. Il semblerait bien que la guerre des rois ne se termine que par un bref interlude avant une nouvelle guerre qui pourrait être tout autant déstabilisatrice. D'autant que tout le monde semble avoir oublié le Mur et les menaces qu'il cache.

Image: Éditeur

12/01/2013

A song of ice and fire: A storm of sword par George R. R. Martin

Titre : A song of Ice and Fire: A storm of sword?source=9780553573428&height=450&.jpg
Auteur : George R.R. Martin
Éditeur : Bantam books 2011
Pages : 1177

Les rois se font nombreux ces jours dans les sept Royaumes. Mais certains ne durent pas longtemps. Des six rois proclamés un est mort et un autre a connu une cinglante défaite. La guerre continue à faire rage mais sa fin commence à se faire voir. Les Lannisters semblent être au fait de leur puissance et plus personne n'ose les contester ouvertement au sud. Quant aux Starks ils ont perdus une grande partie de leur royaume. Daenerys, elle, continue à voyager à la recherche de son armée. Sa prochaine destination pourrait bien l'aider dans cette quête. Mais ce que chacun de ces rois oublient c'est que l'hiver arrive et au-delà du mur s'assemblent des forces humaines innombrables ainsi que d'autres qui n'ont rien d'humain.

Entre le premier et le troisième tome j'ai changé d'avis. George R. R. Martin n'est pas un grand écrivain mais un génie. La fresque continue à se développer et certaines des tendances que j'avais entraperçues durant le second tome se sont concrétisées. La force de Martin est aussi de ne pas avoir peur de faire du mal à ses personnages. Et de ce point de vue les personnes qui, comme moi, liront cette saga hurleront très probablement contre certains choix. La fin du tome semble montrer un retour au calme mais ne serais-ce pas un prélude à une tempête? Je le saurais bientôt.

Image: Éditeur

12/12/2012

A song of ice and fire: A game of thrones par George R. R. Martin

Titre : A song of ice and fire: A game of thrones?source=9780553381689&height=250&maxwidth=170
Auteur : George R. R. Martin
Éditeur : Bantam books 2011 (1996)
Pages : 835

Faut-il vraiment encore présenter la magnifique saga de George R. R. Martin? Il est vrai que les critiques littéraires francophones sont plus que frileux face aux genre fantasy et SF (je sais… ça ne se limite pas à ces termes mais s'il fallait faire une présentation argumentée on y serait encore demain). Une saga adaptée avec brio à la télévision par HBO. Une histoire qui est déjà culte pour de nombreuses personnes. Je ne pouvais naturellement pas oublier d'en parler longtemps (d'autant plus que j'ai déjà présenté la saison 1 de la série). Bref, il est temps pour moi de vous invitez à entrer dans les 7 royaumes. Au cas ou vous n'auriez jamais le voyage.

Les 7 royaumes... Une terre ancienne regroupée sous une seule domination par un ancien roi dragon. Une Terre qui s'étend sur un royaume entier du sud au nord. Du moins, pour ce qui concerne le nord, jusqu'au Mur. Celui-ci défend les royaumes contre les incursions de créatures et d'humains vivant dans des contrées en dehors de toute civilisation. Les Starks connaissent bien le Mur. C'est la Grand Maison qui vit le plus au nord. Eddard Stark pensait continuer à vivre pour protéger le nord et élever ses enfants en paix. Mais lorsque un message l'informe à la fois de la mort de la Main du roi et du voyage du roi vers son château il comprend que les vacances sont terminées. Eddard devra plonger dans les affaires du royaume. Les machinations y succèdent aux machinations et la loyauté n'est qu'un vain mot. Eddard devra apprendre que quand on joue au jeu du trône c'est pour gagner.

Un gros "rhaaaaaaa c'est trop bon" a probablement échappé de mes lèvres à la fin de ce livre. Il fut rapidement suivi par le désespoir de devoir attendre la livraison des suites. C'est un gros livre, 800 pages, et les suites sont tout aussi conséquentes. Mais je ne me suis jamais senti lassé. Au contraire, même en ayant vu la série j'avais envie de continuer ma lecture (ceci bien qu'il soit trois heures du matin). Attention ami lecteur cette série possède un fort potentiel d'addiction. Mais qu'est-ce que j'ai pu apprécier? Tout d'abord, l’atmosphère du livre est particulièrement réussie. Nous nous trouvons dans un monde ancien. Les ruines et les légendes d'âges oubliés sont abondantes et on ne peut faire un pas sans trébucher sur l'ancien. Un monde ancien qui a connu et perdu la magie. La tension est aussi grandissante. Comme le disent les Starks l'hiver arrive. Ce mantra rythme la lecture. Les indices de l'hiver sont en nombre important et se multiplient au fil de la lecture. Mais c'est aussi un manuel du gouvernant. Je l'ai déjà dit pour la série. Nous nous trouvons en face de Machiavel mais dans un roman. Comme doit-on gouverner? Quelles sont les raisons de gouverner? C'est ceci le jeu du trône. Vous qui n'avez jamais lu Game of Thrones je vous invite à entrer dans ce superbe livre.

Image: Éditeur

17/03/2012

Game of Thrones saison 1 (Winter is coming!)

Enfin je peux parler de l'une des séries les plus attendues actuellement. Je mens un peu car la plupart des personnes ont pu voir la saison 1 il y a déjà quelque temps alors que j'ai du attendre la sortie en DVD. Je le dis immédiatement: l'attente est à la hauteur de la qualité de cette série et c'est avec impatience que j'attendrais la seconde saison ainsi que les livres originaux dont tout est tiré. Si la série est moitié moins bien écrite que les livres ceux-ci doivent être particulièrement géniaux. Bref, je suis conquis et je pense avoir de bonnes raisons de l'être. Mais, trêve de bavardages, je vais présenter l'histoire. Du moins je vais essayer de rapidement résumer une intrigue riche et soumise à de nombreux événements.

L'histoire prend place dans les contrées des 7 Royaumes. Ceux-ci sont unis sous le Trône de Fer actuellement tenu par un membre de la famille Baratheon après sa révolte contre l'ancien roi surnommé le fou. Le Roi est traditionnellement secondé par un homme portant le titre de Main du Roi. Ce dernier est mort d'une manière suspecte après de longues années de services. C'est pourquoi Baratheon vient chercher un ami de guerre: Edouard Stark seigneur de Winterfell. Ce dernier est donc propulsé à la tête du Royaume. Il se rend vite compte que ce dernier n'est qu'un nœud d'intrigues politiques meurtrière. Mais ce que tout le monde oublient c'est qu'il y a deux dangers extérieurs. Le premier est incarné par les derniers héritiers du roi fou qui tentent de trouver des alliés pour reprendre le Trône de Fer. Le second danger est normalement pris en charge par un ordre de chevalerie particulier: La Garde de la Nuit. En effet, le long été commence à prendre fin et les premières rumeurs de l'hiver se font sentir. Mais, au milieu de la nuit de l'hiver, des créatures étrangers et meurtrières risquent de se réveiller. Alors que l'hiver arrive le grand jeu pour la possession du Trône de Fer continue sa partie baignée dans le sang.

Je l'ai écrit juste au-dessus et je le répète: cette série m'a totalement conquis. Bien entendu nous nous trouvons devant une production HBO. Ceux qui connaissent les séries de cette chaîne privée savent ce que cela implique. La nudité et la sexualité sont affichées en parallèle à une violence importante. Bien que je considère que la pruderie face à la nudité est souvent exagérée je pense que la violence de la série peut en rebuter plus d'un (plaçant l'ordre des tabous à l'inverse de la normalité pour s'en convaincre il suffit d'observer le journal télévisé). Mais, derrière cette façade, se cache un discours sur l'exercice du pouvoir. En effet, ce qui compte ce ne sont pas les personnes ou les événements dans leur vie mais le grand jeu pour atteindre le Trône de Fer. Tous les personnages ont plus ou moins partie liée avec l'envie de devenir roi ou d'être l'un de ses favoris. Mais ce qui compte ce n'est pas seulement atteindre le trône c'est aussi savoir gouverner. Les références sont nombreuses lors des répliques de cette série. Je ne me mettrais pas à les analyser ici car d'autres l'ont fait probablement mieux que je ne le pourrais. Il suffit de savoir que dans Game of Thrones le pouvoir ne s'exerce pas selon l'honneur ou l'amitié mais selon la nécessité. Et cette nécessité peut très bien conduire à la trahison et au meurtre froid. Je terminerais cette brève présentation avec une petite note sur la fin de la saison. Ne vous inquiétez pas je ne donnerais pas d'informations sur l'intrigue. Simplement, cette première saison n'est que le début du jeu et nous devrons attendre son développement pour connaître l'ampleur véritable de cette histoire. Tout en n'oubliant pas que l'hiver arrive...

Image: Site Officiel

wallpaper-iron-throne-1600.jpg