14/12/2013

Echoes of the great song par David Gemmel

Titre : Echoes of the great songgetimage.aspx?class=books&size=custom&dpi=72&quality=90&type=jpg&height=560&id=0552142557-3
Auteur : David Gemmel
Éditeur : Corgi 1998
Pages : 445

Il y a très longtemps que je n'ai pas lu de nouveaux livres de Gemmel. Cet auteur m'a parfois fait rêver et parfois déçu. Mais je souhaitais me remettre dans ces contes de héros et batailles. Mais il faut bien que j'avoue que lorsque j'ai vu la couverture de ce livre je me suis demandé si je n'avais pas fait une erreur. Cependant, il faut passer outre celle-ci (aussi moche qu'elle puisse être) et lire. Ce livre ne nous parle pas d'un ou deux personnages mais tout un peuple. Les Avatars étaient les plus puissants sur leur monde. Ils avaient vaincu la gravité, les ennemis, la maladie et même la mort. Leur capitale était un phare de culture et de puissance face aux peuples mis en esclavage. Mais un jour l'univers des Avatars changea. Le monde tourna dans un autre sens détruisant villes et vies. Seul-e-s 200 Avatars survécurent. Ils rebâtirent mais ils sont entourés par les ennemis internes et externes et possèdent une puissance décroissante. Mais quand un ennemi qui ne souhaite que la mort décide de combattre les Avatars leur noblesse pourrait revenir.

Le livre commence lentement. Peut-être même trop lentement pour un lecteur un peu pressé de voir un peu d'action. Mais cela nous permet d'entrer dans la culture des Avatars. Une forme de civilisation basée sur un racisme de sang. Les avatars considèrent être des dieux et les autres races, « sous-humaines », doivent servir. Ainsi, voler leur vie ou la leur rendre est facile pour un membre des Avatars. C'est aussi une culture haïe en perte de pouvoir. En effet, on apprend à connaître les Avatars alors qu'ils sont sur le point d'entrer dans les livres d'histoire. L'arrivée des ennemis n'est qu'un coup de plus. Ces derniers sont intéressants car ils montrent ce que sont les Avatars tout en étant bien plus malfaisant. Il y a beaucoup de points communs. Comme souvent, Gemmel ne dépeint pas simplement une lutte du bien contre le mal mais une lutte entre deux forces imparfaites dont une a refusé de s'améliorer. J'avoue m'être attaché aux personnages et avoir beaucoup apprécié ce livre. J'espère aimer les autres aussi.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire.

  • Tolkien. Je me suis vraiment impliqué dans cette histoire que j'ai appréciée. Le retour d'une civilisation perdue sur les marches de l'histoire est dépeinte de manière très intéressante.

Image: Éditeur

17:56 Écrit par Hassan dans Fantasy, gemmell | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gemmel, echoes of the great song, avatars | | | |  Facebook

26/01/2010

Druss la Légende par David Gemmel

Titre: Druss la Légende51xCpulXG4L._BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA240_SH20_OU08_.jpg
Titre original: The first chronicles of Druss the Legend
Auteur: David Gemmel
Traducteur: Alain Névant
Éditeur: Bragelonne 2002 (David Gemmel 1994)
Collection: Milady
Pages: 507

Et voila un nouveau tome des livres de Gemmel chez Milady, un nouveau tome prenant pied dans l'univers de Drenaï. Cette fois nous suivons Druss, la Légende, avant qu'il ne soit le héros chanté par tous les conteurs du royaume Drenaï. Druss n'est ici qu'un simple bucheron un peu bouru mais profondément amoureux de sa femme, Rowenna. Cependant, un jours, des pillards attaquent son village, tuent enfants, vieillards et les hommes et partent avec les femmes pour les soumettre en esclavage. Depuis ce jours Druss n'aura qu'un objectif: retrouve Rowenna. Et tous ceux qui se mettront sur ce chemin durant sa longue quête seront mis de coté sans pitié. Durant ces années de recherches il deviendra un héros.

C'est clair, Druss est une brute. Une brute sanguinaire mais une brute amoureuse et honorable. C'est la seule chose qui sauve ce personnage a mes yeux car, sinon, ce n'est qu'un gros bras de plus dans un monde de guerre. Mais, au moins, cette brute se pose des questions sur ce qu'elle est en train de devenir. En recherchant sa femme ne devient il pas ce que sa femme hait? Ce que son grand père était? Un brigand assoiffé de sang. Comment peut-il résister à l'envie de tuer? Bien que ces questions soient intéressantes ce livre ne m'a pas autant passionné que les autres tomes. Ce sont tueries sur tueries, batailles sur batailles. Peut être ce livre m'a t-il moins passionné parce que les choses vont trop vite. En effet, Druss n'a pas le temps de se reposer que déjà il doit se battre à nouveau.

Image: Amazon.fr

09:51 Écrit par Hassan dans Fantasy, gemmell, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : druss, gemmel | | | |  Facebook

28/01/2009

Waylander

Titre: Waylanderwaylander.jpg
Auteur: David Gemmell
Éditeur: Bragelonne 2001
Collection: Milady
Traducteur: Alain Névant
Pages: 441

Plus bas j'avais montré mon admiration pour cet auteur lors de ma lecture de Légende, son premier roman publié, j'ai décidé de lire un second livre du même auteur: Waylander. Celui-ci se déroule avant les aventures de Légende alors que le roi de Drenaï a été tué et le royaume aux prises avec des envahisseurs presque invincibles. C'est dans ce contexte que le meurtrier du roi, Waylander, découvre et protège un prêtre de la Source, une femme et trois enfants. Lors de son périple avec ses compagnons qu'il mène en sécurité (relative) Waylander réfléchit à sa vie et ceux qu'il a pris sous son aille évoluent pour ne plus être passif. C'est ainsi que Waylander décide d'accepter une quête qui pourrait sauver le royaume.

Encore une fois je pense que Gemmell a parfaitement réussi à nous attirer dans son œuvre. C'est une histoire superbement écrite d'une fluidité déconcertante. Bien sur c'est le schéma classique du méchant qui se repenti mais j'y vois un peu plus. J'y vois un homme fort dans sa solitude qui découvre que l'on peut être encore plus fort en ayant des amis. C'est grâce à ses bonnes actions que Waylander survit et finit par retrouver le bonheur qu'il avait perdu. Légende était un hymne à la vie, je pense que Waylander est un hymne à l'amitié et à l'amour.

09:58 Écrit par Hassan dans Fantasy, gemmell, Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : waylander, drenaï, gemmel, milady, bragelonne | | | |  Facebook

24/12/2008

Légende

Titre: Légendelegende.jpg
Auteur: David Gemmell
Traducteur: Alain Névant
Éditeur: Bragelonne 2000
Collection: Milady
Pages: 511

Grâce a cette nouvelle collection poche de Bragelonne j'ai pu continuer mes explorations de livres de Fantasy. J'ai donc pris Légende de David Gemmel, un auteur que je cherche à connaitre depuis quelques années. Légende s'inscrit dans le cycle de Drenaï comportant huit livres dont, si je ne me trompe pas, il est le dernier. Le récit débute dans une auberge à l'aube d'une guerre entre Drenaï et Nadirs. Ces derniers courent en direction de la forteresse de Dros Delnoch au pied de laquelle la bataille qui décidera de la guerre aura lieu. Si Dros Delnoch tombe c'est Drenaï qui tombe. Malheureusement les défenseurs sont minoritaires et il faudra des héros pour l'aider à survivre. C'est la que des guerriers d'exceptions arrivent et que Druss, le plus grand héros dont les aventures sont contées dans deux autres livres, s'approche de sa dernière bataille.

Alors oui ça ressemble fortement à la bataille de Minas Tirith dans le seigneur des anneaux: une forteresse seule rempart contre les forces ennemies. Mais l'analogie, à mon avis, s'arrête ici. Premièrement, il est fréquemment expliqué que les Nadirs ne sont pas le mal. Ils ne veulent pas détruire Drenaï mais ils doivent y prendre possession pour élever leur peuple au même niveau. Secondement, j'y vois un chant de l'amitié entre ennemis et différents: les personnages sont capable d'aller boire un verre en l'honneur de l'un des leurs dans le campement ennemi en frère et les combattants ont souvent des relations fraternels. Et enfin, cette histoire est un hymne à la vie. Durant toute l'histoire les personnages se battent, oui, mais surtout ils hurlent à leur volonté de vivre et à leur amour du monde. Ils sont prêt à mourir mais ils sont aussi prêt à vivre. De plus j'ai beaucoup apprécié, même si cela doit se trouver ailleurs, le guerrier berserk romantique et lâche. Très honnêtement j'ai beaucop aimé ce livre et je vais faire en sorte de parcourir les autres écrits de Gemmel avec, je l'espère, un grand plaisir.

09:55 Écrit par Hassan dans Fantasy, gemmell, Livre | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : gemmel, david gemmell, druss, légende, drenaï | | | |  Facebook