10/01/2016

A knight of the seven kingdoms par George R. R. Martin

Titre : A knight of the seven kingdoms
Auteur : George R. R. Martin
Éditeur : Harper Collins 2015
Pages : 355


Il y a 100 ans les Targaryens siégeaient toujours sur le trône de fer. Les dragons n'étaient pas oubliés tandis que le royaume se remettait à peine de la rébellion d'un usurpateur. Il y a 100 ans un chevalier est mort. Mais, sur son lit de mort, il a pu adouber son écuyer : Dunk qui se fait nommer ser Duncan the Tall. Ce dernier décide de se rendre à un tournoi qui regroupe tous les plus grands chevaliers de Westeros. Son but est de gagner quelques tours ce qui lui permettrait de gagner un peu d'argent et, s'il est chanceux, de se faire un nom afin d'entrer au service d'un noble. Il y trouvera tout autre chose lorsqu'il rentre dans les affaires des Targaryens au péril de sa vie.

Ce petit livre est constitué de trois nouvelles déjà publiée et, ici, offertes avec des illustrations. Son but est, bien entendu, de placer les lecteurs et lectrices dans une époque que la série principale ne fait qu'évoquer. Sous l'excuse d'un chevalier errant on peut retrouver des lieux connus et moins connus alors que le royaume était encore Targaryen. Heureusement, ce livre n'est pas que cela. George a la capacité à créer des situations et des personnages que l'on aime connaître et suivre. Dunk est un chevalier dans tous les sens du terme. Il place son honneur au plus haut même si cela implique de se mettre en danger pour protéger des personnes plus faibles (et donc un risque de mourir jeune). Son écuyer est bien plus intelligent bien que son tempérament soit fougueux. Dans ses trois nouvelles George pose plusieurs questions. Que ce soient la valeur d'un prince face à la vérité ou la raison d'une guerre inutile ? Ce sont aussi des histoires dont j'ai apprécié la lecture.

*
**
***
****
***** À la fin du livre George promet une suite. Je ne sais pas quand il pourra s'y mettre mais je l’attends.

Image : Éditeur

9780007507672.jpg

 

07/03/2013

Game of Thrones saison 2

Lire ne me suffit pas il faut aussi que je regarde. Et pourquoi bouder son plaisir avec une série aussi bonne que Game of Thrones? Bon, ceux et celles qui n'ont pas vu la saison 1 (ou lu le premier tome) fuyez il y a des risques de spoiler. La série reprend juste après les événements de la saison 1 comme vous vous en doutez certainement. Ned Stark est mort et son fils est bien décidé à le venger à la tête de l'armée du nord. Mais il aura sur sa route Tywin Lannister un stratège de génie. Les choses pourraient rester simple si trois autres seigneurs n'avaient pas décidé de prendre la couronne. La guerre des 5 rois a donc commencé! Pendant ce temps Daenerys, mère des dragons, tente de sauver son peuple environné d'ennemis et prend la décision de traverser le désert. Mais pourront-ils lui survivre? La Garde de la Nuit, elle, décide de partir en guerre au nord du mur pour contrer Mance Rayder. Il ne faut cependant pas oublier que l'hiver arrive.

Contrairement à la première saison HBO qui suivait de très près l'intrigue du roman HBO a pris quelques libertés. Une grande partie des voyages des différents personnages sont raccourcis biffant beaucoup de scènes. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise idée car il n'est pas toujours intéressant de regarder marcher dans le désert pendant des heures un groupe de Dothraki. Certaines scènes ont été ajoutées et permettent, à mon avis, de mieux montrer la psychologie des personnages qui est difficile à illustrer en dehors d'un roman. Ainsi, Joffrey est de pire en pire (mais magistralement joué) et je ne suis certainement pas le seul à avoir envie de le tuer à main nue. On suit les aventures de Robb ce qui est probablement un plus. Mais HBO a surtout ajouté énormément de sexe. Ca copule dans tous les coins de Westeros et je suis étonné qu'ils aient le temps de faire la guerre! Les nouveaux personnages sont intéressants et, la plupart du temps, bien choisi. Stannis ressemble à l'idée que je m'en était faites ainsi que Davos et Brienne. J'ai un peu plus de mal avec les Greyjoy dont je n'aime ni le style ni les acteurs choisis (mais pas en raison de leur talent). Bref, une seconde saison tout aussi bonne que la première!

Twilightomètre:

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances.

  • Bon scénario.

  • Joss Whedon. J'adore les romans, j'adore la série, j'adore tous les personnages (sauf Joffrey lui je le déteste) qui me laissent rarement indifférent, j'aime la manière dont ils ont construit les décors et mis en place les acteurs. Que dire? C'est génial! Vivement la suite!

Image: Site officiel

the-north-remembers-wallpaper-1600.jpg

25/01/2013

A song of ice and fire 4 : A feast for crows par George R. R. Martin

Titre : A song of Ice and Fire: A feast for crows012957-FC222.jpg
Auteur : George R.R. Martin
Éditeur : Harper Collins 2011 (1998)
Pages : 852

J'ai donc enfin dépassé la diffusion de la série puisque la saison 3 basée sur le tome du même chiffre sera diffusée en mars sur HBO (tout ça pour dire de faire attentions aux spoilers). Tywin Lannister est mort. Bon ce n'est pas le seul mais c'est ainsi que se terminait le dernier tome. Tyrion s'est enfuis ivre de rage après cela. Malgré ces événements la paix semble progressivement s'installer dans les 7 royaumes. Le nord est encore perdu pour le trône de fer tandis que Stannis s'est réfugié au mur. Mais une reconquête ne saurait tarder. C'est tout juste si les îles de fer posent quelques problèmes. Cersei se met donc à gouverner le royaume au nom de son fils. Mais plus qu'une régente elle souhaite devenir l'héritière de son père. Cette envie la conduit à prendre des décisions hasardeuses que certains ne manquent pas de critiquer en privé. Le royaume semble aussi connaître un renouveau de foi et il est probable que les septons ne soient plus aussi facile à manipuler qu'auparavant. Durant ce temps Sansa continue à se cacher et Samwell se dirige vers le sud et la tour des maîtres. L'hiver est arrivé mais pour qui?

Alors que la guerre est presque terminée les événements prennent une tournure plus tranquille. La lecture de ce tome revient aux intrigues politiques avec beaucoup moins de récits de batailles. Au contraire, les personnages semblent tout essayer pour consolider leur pouvoir sauf la guerre. L'intérêt principal de ce tome est de nous illustrer certains plans qui semblaient exister mais que nous ne connaissions pas très bien tout simplement parce que nous n'avions pas le point de vue des personnages impliqués. Ainsi, Petyr Baelish explique à Sansa ce qu'il attend d'elle. Mais la véritable information c'est le plan du Prince de Dorne. Je n'en dirais rien mais je sous-entendrais qu'on avait quelques aperçus auparavant. Il semblerait bien que la guerre des rois ne se termine que par un bref interlude avant une nouvelle guerre qui pourrait être tout autant déstabilisatrice. D'autant que tout le monde semble avoir oublié le Mur et les menaces qu'il cache.

Image: Éditeur

12/01/2013

A song of ice and fire: A storm of sword par George R. R. Martin

Titre : A song of Ice and Fire: A storm of sword?source=9780553573428&height=450&.jpg
Auteur : George R.R. Martin
Éditeur : Bantam books 2011
Pages : 1177

Les rois se font nombreux ces jours dans les sept Royaumes. Mais certains ne durent pas longtemps. Des six rois proclamés un est mort et un autre a connu une cinglante défaite. La guerre continue à faire rage mais sa fin commence à se faire voir. Les Lannisters semblent être au fait de leur puissance et plus personne n'ose les contester ouvertement au sud. Quant aux Starks ils ont perdus une grande partie de leur royaume. Daenerys, elle, continue à voyager à la recherche de son armée. Sa prochaine destination pourrait bien l'aider dans cette quête. Mais ce que chacun de ces rois oublient c'est que l'hiver arrive et au-delà du mur s'assemblent des forces humaines innombrables ainsi que d'autres qui n'ont rien d'humain.

Entre le premier et le troisième tome j'ai changé d'avis. George R. R. Martin n'est pas un grand écrivain mais un génie. La fresque continue à se développer et certaines des tendances que j'avais entraperçues durant le second tome se sont concrétisées. La force de Martin est aussi de ne pas avoir peur de faire du mal à ses personnages. Et de ce point de vue les personnes qui, comme moi, liront cette saga hurleront très probablement contre certains choix. La fin du tome semble montrer un retour au calme mais ne serais-ce pas un prélude à une tempête? Je le saurais bientôt.

Image: Éditeur

15/12/2012

Les rois des sables par George R. R. Martin

Titre : Les rois des sables51IwOZRMxqL._SL500_AA300_.jpg
Auteur : George R. R. Martin
Éditeur : j'ai lu 2007 (1979 original)
Pages : 220

J'ai déjà parlé à deux reprises de George R. R. Martin dans son blog. Les deux fois pour parler de Game Of Thrones que ce soit la série ou le livre. Mais Martin n'est pas qu'un auteur de fantastique. C'est aussi un auteur de science-fiction. Ce livre que je viens de terminer est un recueil de six nouvelles prenant place dans ce qui semble être un univers commun. Malheureusement je ne connais pas encore assez bien les œuvres de l'auteur pour en juger de manière précise. Les deux premières nouvelles semblent avoir pris comme thème le mensonge. Comment peut-on trouver et mettre à jours le mensonge? Celui-ci n'est pas nécessaire pour vivre dans l'espoir? Ces questions philosophiques reçoivent une réponse intéressant de la part de Martin. La nouvelle qui suit, Vifs-amis, parle du rêve d'un homme. Le rêve de parcourir les étoiles libre. Les trois dernières nouvelles sont celles qui semblent les plus proches d'un univers cohérent. Les références à une construction plus vaste de la part de l'auteur sont nombreuses. On y trouve à la fois de l'espoir mais aussi une grande noirceur. La Dame des Étoiles, par exemple, commence dans le pessimisme et ne finit pas bien. Mais je vous en laisse juge.

Il est difficile de présenter des nouvelles. J'ai toujours peur de trop écrire ou de ne pas assez écrire. Mais il y a une chose simple à exprimer après la lecture de ce livre. George R. R. Martin est vraiment un bon écrivain. Il réussit à décrire un univers cohérent en peu de mots et et univers prend vie dans l'imagination du lecteur. Martin peut emmener son lecteur dans de nombreux personnages à la psychologie différente et pourtant attachants. Mieux encore, il donne envie d'en savoir plus sur les mondes qu'il nous montre. Comment fonctionnent-ils? Quelles sont leurs légendes? On se sent rapidement transporté dans ces écrits. Après Martin l'auteur d'une œuvre gigantesque c'est avec plaisir que j'ai découvert Martin le nouvelliste.

Image: Amazon