giuseppe camuncoli

  • The Superior Spider-Man 6. La nation bouffon par Dan Slott, Christos Cage et Giuseppe Camuncoli

    Titre: The Superior Spider-Man 5. Les heures sombres
    Auteur-e-s : Dan Slott, Christos Cage, Humberto Ramos et Javier Rodriguez
    Éditeur : Panini comics 2 mars 2016
    Pages : 168

    Ce tome contient les numéros 27-31 de Superior Spider-Man ainsi que le numéro 2 de Superior Spider-Man. Un mois a passé depuis le dernier tome. Otto Octavius a réussi. La ville n'a plus de crime organisé et le maire et la police sont dans sa poche. Du moins c'est ce qu'il croit car au même moment la ville brule. Alors qu'il manipulait le monde et se souciait de son entreprise et de son doctorat Norman Osborn prenait le contrôle du crime et des infrastructures de la ville. Il est maintenant prêt et il propose un choix à Otto Octavius: le rejoindre en tant que second ou la destruction de tout ce qu'il est. Ni la ville, ni Otto ni Spiderman ne s'en sortiront indemne.

    Il était clair depuis le début que ce changement de personnage serait temporaire. Durant 5 tomes on a vu Otto se déclarer supérieur et modifier les méthodes non seulement de Peter mais aussi de Spider-Man. Ceci a mené à la perte de nombreux ami-e-s mais aussi à un lien avec les intrigues qui se déroulent en 2099 par la mise en place d'Alchemax. Ce tome ne se contente pas de placer Otto face au Bouffon. Il détruit tout ce que pensait avoir créé Otto Octavius ce qui lui permet de terminer par une action réellement héroïque. Je ne sais pas comment la suite est écrite mais je pense m'y intéresser prochainement.

    *
    **
    ***
    **** Un dernier tome bon, spectaculaire et une série qui rend hommage non seulement à Otto Octavius mais aussi à Spider-Man.
    *****

    Image : Éditeur

    image_gallery?img_id=8532065&t=1456911465760

  • Superior Spider-Man 4. Un mal nécessaire par Dan Slott, Giuseppe Camuncoli et Ryan Stegman

    Titre : Superior Spider-Man 4. Un mal nécessaire
    Auteurs : Dan Slott, Giuseppe Camuncoli et Ryan Stegman
    Éditeur : Panini comics 3 juin 2015
    Pages : 112

    Ce quatrième tome contient les numéros 17-21. On avait abandonné Otto Octavius en bonne posture. Il était aimé du public, le crime est en forte baisse ainsi que les différents empires mafieux et, de plus, il possède une île comme base avec une armée entière à son service en cas de besoin alors que ses yeux couvrent toute la ville. Mais cette idylle est factice comme on nous le montrait. Sous ses yeux le Bouffon se crée sa propre armée et prend le contrôle des empires criminels de New York. Les laboratoires Horizons sont aussi en danger. Ce tome pose certains de ces points. En effet, on apprend que les laboratoires Horizons sont au centre d'une catastrophe qui force le Spider-Man de 2099 à voyager dans son passé afin de stopper l'explosion. Pendant ce temps, une enquête continue sur la véritable identité de ce nouveau Spider-Man. Mais Octavius est aveugle à tout cela et continue à surfer sur ses réussites.

    Jusqu'à maintenant j'apprécie toujours autant cette série. On sent que celle-ci se dirige vers un final. En effet, les éléments qui permettront la chute d'Otto sont de plus en plus nombreux alors que lui-même est de moins en moins prudent. De plus en plus de personnages se rendent compte que "Peter Parker" n'est plus le même. Ce tome continue aussi de détruire ce qu'était Peter en évacuant son employeur, Mary Jane et en mentant sur son passé. Par contre, je trouve étrange que le Spider-Man de 2099 n’apparaisse plus. On nous montre qu'il est surpris mais on dirait qu'il ne fait rien pour comprendre ce qui se déroule réellement. Je me demande comment les prochains événements seront mis en place.

    *
    **
    ***
    **** Un tome aussi bien que les précédents même si ce Spider-Man est moins inquiétant que dans les tomes précédents.
    *****

    Image : Amazon

     

    image_gallery?img_id=7943445&t=1433188435070

     

  • The Superior Spider-Man 3 Fins de règne par Dan Slott, Giuseppe Camuncoli et Humberto Ramos

    Titre : The Superior Spider-Man 3 Fins de règne
    Auteurs : Dan Slott, Giuseppe Camuncoli et Humberto Ramos
    Éditeur : Panini comics 7 janvier 2015
    Pages : 128

    Ce troisième tome contient les épisodes 11-16 de Superior Spider-Man. La prison de super-vilains va être fermée sur ordre du maire Jameson. Mais, avant de la détruire complétement et définitivement, il décide d'y faire se dérouler la dernière exécution de son histoire. Et celle-ci concernera l'Anti-Araignée. L'homme qui a tué la femme de Jameson. Pour que tout se passe bien le maire décide de demander son assistance à Spider-Man et lui explique que l'Anti-Araignée ne doit pas sortir vivant de la prison. Car le vilain a décidé qu'il ne souhaitait pas mourir. Et il détruira tout ce qui se dresse sur son passage. Du moins s'il en est capable. Dans le même temps Spider-Man décide de frapper au cœur d'un empire du crime sans attendre l'accord de la mairie. Ceci le mènera à confronter le Super-Boufon et de rendre l'identité de ce vilain publique.

    Cette fois il y a trois histoires dans ce tome qui sont toutes centrées sur Spider-Man. Peter Parker est laissé de côté et cela n'est pas totalement sans conséquences. La première confronte Spider-Man à l'Anti-Araignée et, surtout, montre qu’Otto, dans le corps de Peter, n'hésite pas à faire chanter le maire si cela lui est utile. Ceci est développé dans les deux autres histoires alors que les ressources de Spider-Man deviennent de plus en plus importantes. Il avait des yeux partout, il n'hésitait pas à utiliser la violence... Maintenant il possède une île dont il fait sa base et il a mis en place une armée, en partie constituée de robots, qu'il charge de combattre les personnes qu'il désigne. Son attitude est de plus en plus questionnée même si, pour l'instant, il garde les faveurs du public.

    • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.
    • Papier toilette.
    • Roman de gare.
    • À lire.
    • Tolkien. Un troisième tome qui continue sur la lancée en présentant un Spider-Man de plus en plus arrogant et inquiétant depuis que l'influence du vrai Peter Parker n'existe plus. Je me réjouis toujours autant de la suite.

    Image : Amazon

     

    superior spider-man,fins de règne,marvel,panini,dan slott,giuseppe camuncoli,humberto ramos

  • The superior Spider-Man 1. Mon premier ennemi par Dan Slott, Ryan Stegman, Giuseppe Camuncoli

    Titre : The superior Spider-Man 1. Mon premier ennemiimage_gallery?img_id=6871547&t=1394037245670
    Auteurs : Dan Slott, Ryan Stegman, Giuseppe Camuncoli
    Éditeur : Panini 26.01.2014
    Pages : 128

    Peter Parker est mort. Il a été tué par Otto Octavius lors du numéro 700. Ce dernier a réussi à échanger son esprit avec celui de Peter. Il se trouve donc dans le corps de Spider-Man. De plus, il possède les souvenirs de Parker. Il décide donc de continuer la vie et la lutte de Parker en tant que héros et inventeur. Cependant, Otto veut être un meilleur Spider-Man. Il veut être supérieur. Il prépare donc ses activités pour mieux gérer et réussir la vie de Parker, où plutôt sa vie. Il est l'heure pour New York d'apprendre à connaître le Superior Spider-Man.

    D'après mes courtes recherches sur internet cet arc est très critiqué. En effet, le scénariste ose l'impensable dans les comics mainstream: tuer un personnage principal. Bien entendu on sait que Peter reviendra mais, en attendant, ce n'est plus lui le héros mais Otto Octavius. Personnellement, j'ai beaucoup aimé ce premier tome et je me réjouis du second (actuellement en réimpression suite à des problèmes de mise en page). L'histoire est remplie de références mais, surtout, on nous montre ce que pourrait vraiment devenir Spider-Man si il le voulait vraiment. Ainsi, Otto décide d'utiliser son génie pour créer du temps à sa vie de Peter Parker, se faire bien voir des médias et des politiciens ainsi que de la police. Mais c'est aussi un Spider-Man très dérangeant. Un héros qui hésite à sauver des personnes quand elles mettent en péril son plan. Un héros qui n'hésite pas à abandonner une patrouille en cours pour sa vie civile. En somme un homme différent. Et les ami-e-s de Peter commencent à s'en rendre compte. Tout aussi bonne est l'idée d'adjoindre le fantôme de Peter qui commente et critique Otto. Je pense donc que cette série débute par de très bons numéros.

    • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

    • Papier toilette.

    • Roman de gare.

    • À lire.

    • Tolkien. Un petit changement et tous les personnage change. Un arc que j'apprécie déjà et dont je me réjouis de la suite.

    Image: éditeur