26/11/2017

Happy Birthdead / Happy Death Day

Tree est une jeune étudiante à l'université. Comme tout ce que les films des États-Unis nous montrent sur le sujet, elle n'est pas une très bonne étudiante puisqu'elle préfère en profiter pour faire la fête, trouver des mecs, boire et créer une relation peu éthique avec un professeur marié. Ce lundi, premier jour de la semaine, elle se réveille dans le dortoir du campus dans le lit d'un garçon qu'elle ne connait pas. Elle se rend rapidement au siège de sa sororité auprès de sa colocataire qui lui souhaite un joyeux anniversaire. Alors qu'elle se rend à une fête, le soir même, elle est tuée sur le chemin par une personne habillée de noir et d'un masque. Mais ce n'est que le début de l'histoire car elle se réveille à nouveau, le matin même. Encore et encore et encore elle meurt, se réveille, revit la journée et meure à nouveau. Cependant, cette boucle crée deux opportunités : elle peut réparer sa vie et surtout trouver la personne qui n'arrête pas de la tuer.

SPOILER

Commençons par dire que ce film est plutôt réussi. La plupart du temps, il est assez drôle et réussit à mettre plusieurs indices et événements récurrents pour que nous puissions avoir des idées sur ce qui se déroule. Outre cela, ce film met en place une boucle temporelle typique. Une personne se retrouve coincée dans la même journée et, pour s'échapper, doit comprendre la raison de cette boucle et trouver un moyen de réparer le problème. Beaucoup de films et de séries mettent en place ce type d'intrigue, en particulier dans la SF. Ainsi, on observe l'héroïne enquêter, apprendre ce qui se déroule autour d'elle, être frustrée (parfaitement normal lorsqu'on se réveille avec la même chanson pendant plusieurs jours) et surtout tenter de prendre de nouvelles décisions parfois en sachant que celles-ci n'auront aucunes conséquences. Les boucles ne sont pas qu'un moyen simple de créer une intrigue qui implique du fantastique dans la vie d'une personne, c'est aussi un moyen d'examiner les choix disponibles pour une personne sur une période de temps précise. Souhaite-t-on faire exactement ce que l'on a déjà fait ou préfère-t-on changer un peu les choses, parfois pour tenter de trouver un meilleur choix. Dans ce cadre, le film ne crée rien ni ne révolutionne rien, mais il use d'une manière plutôt maitrisée des possibilités.

Ce film est aussi un teen movie typique. Vous savez, ces films qui mettent en scène des jeunes hommes et femmes vers la fin de l'adolescence et le début de l'âge adulte. Des étudiant-e-s qui essaient de vivre leurs études, leur vie et de trouver qui illes sont et seront. Dans ces films la responsabilité, la sexualité et la vie sont des thèmes majeurs. On les retrouve ici puisque l’héroïne a un passé difficile qu'elle essaie de fuir, fuyant du même coup son père. Elle est aussi membre d'une sororité qui n'est pas très sympathique, elle-même n'étant pas la personne la plus gentille au monde. Le film permet à l'héroïne de prendre conscience de son identité mais aussi de tenter de modifier son comportement avec la possibilité de mieux connaitre et comprendre les personnes qu'elle côtoie, lui permettant de passer d'une vie adolescente délurée à une vie un peu plus adulte (malheureusement mise en scène avec l'entrée dans une relation stable de longue durée, on peut vivre des relations instables et de courte durée et être adulte).

Bien que ce film ne révolutionne pas le genre, il est même assez rapidement oublié à la sortie des salles, je pense qu'il est réussi. En effet, à mon avis, la production maitrise bien l’écriture et l'usage d'un procédé scénaristique ainsi que d'un genre. Sans être entièrement dans l'horreur et l'humour un teen movie de ce genre a besoin de bien doser les ingrédients. Selon moi, ce film le réussit parfaitement, mêlant des scènes humoristiques à des épisodes plus effrayant tout en variant les morts de l'héroïne selon ses choix, utilisant assez bien la boucle temporelle pour les mettre en scène. Au final, il est plaisant à voir et on passe un bon moment, mais le film ne restera pas dans les mémoires.

*
**
***
**** On ne peut pas parler d'une révolution. Mais on a, selon moi, une bonne maitrise du scénario et de ses conséquences. Oubliable mais sympathique pour passer une bonne soirée avec des ami-e-s lors d'une sortie.
*****

Image : Site officiel

tumblr_static_7e473h86ppwccgooo4gw4s0gg.jpg

09:37 Écrit par Hassan dans Fantasy, Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : happy birthdead, happy death day | | | |  Facebook