infinite crisis

  • Infinite crisis 5. Crise infinie par Geoff Johns, Greg Rucka, Gail Simone et Phil Jimenez

    Titre : Infinite crisis 5. Crise infinieinfinite-crisis-tome-5-270x416.jpg
    Auteur-e-s : Geoff Johns, Greg Rucka, Gail Simone et Phil Jimenez
    Éditeur : Urban comics 1 avril 2016
    Pages : 320

    Ce cinquième, et dernier, tome contient Infinite crisis 5-7, Rann-Thanagar war special 1, OMAC projet special 1, Villains united special 1, Superman 226, Action comics 836, Adventures of Superman 649. Ça explose dans tous les sens. La guerre interstellaire entre Rann et Thanagar implique toutes les espèces pensantes de l'univers autours d'un événement cosmique inconnu et destructeur. Les héro-ïne-s humain-e-s décident de s'en mêler. Mais la Terre elle-même est danger. De nombreux complots attaquent en même temps afin de déborder les héro-ïne-s et laisser Alexander Luthor terminer son plan majeur : créer à nouveau un multivers afin de trouver la Terre parfaite et de détruire les autres. Le monde magique est mis à mal, les vilain-e-s de la Terre entière s'échappent et pendant ce temps les Supermen se combattent alors que Superboy prime devient de plus en plus agressif.

    Ce pourrait être une énorme explosion de personnages. Ça l'est en partie. De nombreuses scènes montrent des centaines de personnages se combattre et mourir. Les morts ont pu d'impacts car on ne connait pas ses personnages et on ne les a pas suivis. Leurs morts ne permettent que de montrer l'atmosphère de guerre. Heureusement, certaines scènes sont plus intimes. En ce qui concerne Superman Terre 1 et Superman Terre 2 des numéros entiers sont dédiés à leur combat. Celui-ci prend la forme aussi bien d'une destruction physique que de la tentative de comprendre son adversaire en apprenant quel a été sa vie. Ceci permet de donner une vision étrange de plusieurs réalités dans lesquels rien ne se déroule bien et dans lesquels Superman pourrait bien devenir un tyran. J'ai beaucoup apprécié les dernières planches même si elles ne sont plus d'actualité.

    *
    **
    *** Ce dernier tome est surtout l'occasion de faire combattre tout le monde. Heureusement il y a quelques intrigues plus intimistes.
    ****
    *****

    Image : Éditeur

  • Infinite crisis 4. Les survivants par Geoff Johns, Bill Willingham, Amanda Conner et Phil Jimenez

    Titre : Infinite crisis 4. Les survivantsinfinite-crisis-tome-4-270x416.jpg
    Auteur-e-s : Geoff Johns, Bill Willingham, Amanda Conner et Phil Jimenez
    Éditeur : Urban comics 27 novembre 2015
    Pages : 336

    Ce tome contient Infinite crisis 1-4, Day of vengeance special 1, JSA classified 1-4 et Infinite crisis secret files 1. Les introductions sont terminées. Il est l'heure d'entrer dans le vif du sujet. Le rocher de l'éternité a explosé au-dessus de Gotham libérant des horreurs sur la ville, l'univers a changé de centre tandis que les guerres interstellaires se multiplient, la ligue de justice n'est plus et la Tour de garde a explosé. En gros, ça ne se passe pas très bien. Depuis le premier tome on nous répète que l'univers, et la Terre, sont de pire en pire. Les héro-ïne-s se comportent comme des vilain-e-s et ces derniers sont plus dangereux que jamais alors qu'illes se sont regroupés au sein d'une organisation commune. Celle-ci a déclaré la guerre. Mais tous ces événements pourraient faire partie d'une même et vaste conspiration. Qui en serait capable ?

    Ce tome contient trois choses. Tout d'abord on nous offre une conclusion sur l'arc day of vengeance. Ceci nous permet de mieux comprendre ce qui arrive au monde de la magie et de terminer la confrontation avec le Spectre. On nous offre aussi plusieurs numéros sur Power Girl. Ceux-ci permettent de réintroduire le personnage mais aussi d'offrir une explication à sa continuité chaotique. Cette explication permet d'introduire le sujet d'Infinite Crisis tout en soumettant Power Girl a une pression psychologique insoutenable. C'est enfin ce dernier arc qui débute dans ce tome. Après trois tomes qui introduisent les différents événements on sait enfin ce qui se cache derrière tout cela. Les différents numéros sont souvent spectaculaires et permettent d'expliquer comment des personnes censées agir pour le bien dérapent vers le meurtre. L'exemple parfait est Superboy Prime qui perd, petit à petit, toute conscience morale mais qui se considère souillé, et donc il n'est pas responsable, par une terre et des héro-ine-s imparfait-e-s. Il n'y a plus qu'à terminer cette crise avec le cinquième et dernier tome.

    *
    **
    ***
    **** On n'a pas beaucoup de temps pour réfléchir car les numéros vont très vites. On en sort avec une impression de catastrophe imminente et sans espoir.
    *****

    Image : Éditeur

  • Infinit crisis 2. Unis pour le pire par Gail Simone, Dave Gibbons, John Byrne, Dale Eaglesham et Ivan Reis

    Titre : Infinite crisis 2. Unis pour le pireinfinite-crisis-tome-2-270x448.jpg
    Auteur-e-s : Gail Simone, Dave Gibbons, John Byrne, Dale Eaglesham et Ivan Reis
    Éditeur : Urban comics 27 février 2015
    Pages : 35

    Ce second tome contient Rann-Thanagar war 1-6, Action comics 830-831 et Villains united 1-6. Les histoires qui préparent à l'évènement principal continuent dans ce second tome. Mis à part deux petits numéros centrés sur les problèmes de Superman le tome se divise en deux histoires qui n'ont aucuns liens entre elles. La première nous parle d'une guerre que le tome 1 n'avait qu'annoncée. En effet, deux planètes se combattent et il est nécessaire pour certains héros de se rendre dans l'espace. Leur enquête mettra au jour un culte à la mort qui pourrait bien menacer l'univers entier. La seconde histoire se déroule sur Terre. On n'observe aucun héros. Au contraire, on entre dans la mise en place d'une société de vilains qui se constitue afin de lutter contre les lobotomies mises en place par la Ligue de Justice. Mais tous les vilains ne sont pas d'accord d'y entrer.

    Que penser de ce second tome ? Je le trouve plutôt confus. Les deux intrigues n'ont aucuns liens et il n'est pas forcément facile de comprendre pourquoi elles se trouvent dans les recueils concernant cet infinite crisis (qui n'a toujours pas eu lieu). Bien que la première intrigue semble donner des indices elle est surtout un moyen de créer de grosses batailles pas très utiles. La seconde, au moins, nous place face à une nouvelle conséquence de Crise d'identité. Il reste à voir comment cette société qui se trouve sous la direction de Luthor va fonctionner avec le reste de la crise. Un tome qui n'est pas indispensable

    *
    **
    *** Pas indispensable mais distrayant
    ****
    *****

    Image : Éditeur

  • Infinite Crisis 3. Jour de vengeance par Geoff Johns, Allan Heinberg, Judd Winick et Bill Wilingham

    Titre : Infinite Crisis 3. Jour de vengeanceinfinite-crisis-tome-3-270x416.jpg
    Auteurs : Geoff Johns, Allan Heinberg, Judd Winick et Bill Wilingham
    Éditeur : Urban comics 29 mai 2015
    Pages : 352

    Ce troisième tome contient les numéros 1-6 de Day of vengeance, 826 d’Action comics, 639 d’Adventures of Superman, 216 de Superman et 115-119 de JLA. On continue, avec ce troisième tome, de préparer la crise (je lirais le tome 2 plus tard). Ce tome se compose en trois parties dont deux sont fortement liées tandis que la dernière se lie aux événements de Justice League crise d'identité. Dans la première partie Superman doit combattre un être composé de rage pure : Eclipso. Ce dernier souhaite voler le corps de Superman et, pour cela, fait tout pour le mettre en colère. Heureusement, Shazam ne le laissera pas faire. La seconde partie suit immédiatement puisque Eclipso manipule le Spectre afin de le pousser à détruire toute magie. Pour lutter contre lui un groupe disparate se forme. Ils et elles n'ont aucune chance mais qui sait ? On pourrait être surpris ! Enfin, la dernière partie place les membres de la Ligue face aux conséquences de Crise d'identité. Les personnes dont l'esprit avait été effacé ont retrouvé leurs souvenirs alors que la Ligue perd de sa substance. Tandis que les ennemis de la Ligue tentent de se venger de nombreux membres décident de la quitter. Serait-ce l'heure de dissoudre la Justice League ?

    Le premier tome plaçait les pions. Le troisième fait de même en laissant de côté certaines choses que l'on avait vu dans le premier. Les deux premières parties n'ont pas été mes préférées malgré l'intérêt de découvrir de nouveaux personnages. Mais ceux-ci viennent un peu comme un cheveu sur la soupe et on se demande pourquoi on nous les présente maintenant. Au final, ça nous permet surtout de montrer quelque chose d'autre qui tourne mal : le monde de la magie. J'ai beaucoup mieux apprécié la dernière partie. En effet celle-ci permet de faire se confronter victimes et bourreaux. Elle permet aussi de mettre en place des conséquences pour tous les personnages après les révélations de Crise d'Identité. Batman en est au centre puisque, depuis le premier tome, il ne fait plus confiance en ses collègues et décide de s'éloigner. Juste avant que la crise ne commence nous avons donc un ennemi mécanique, une ligue des vilains, un monde de la magie fortement affaibli avec des démons en liberté et une Ligue de Justice fortement affaiblie. Ca ne peut que mal se passer.

    *
    **
    ***
    **** Un troisième tome qui continue de présenter les intrigues qui mènent à la crise. Deux parties sont peu intéressantes mais j'ai beaucoup aimé la dernière.
    *****

    Image : Éditeur