25/04/2015

Avengers: Age of Ultron

Depuis la bataille de New York le monde a pris connaissance de l'existence d'être doté de pouvoirs ou de technologies qui défient l'entendement. Certains se sont liés dans une équipe sous le nom d'Avengers. Ils sont réunis à nouveau suite aux événements de Captain America : The winter soldier. Leur mission : détruire l'Hydra et retrouver le sceptre de Loki. Mais certains membres de l'équipe ont des rêves. Tony Stark est de ceux-là. Suite à la bataille de New York il s’inquiète des menaces futures. Il souhaite protéger le monde entier. Il nomme ceci le projet Ultron mais il semble n'être qu'un horizon lointain. Du moins jusqu'à ce qu'il tombe sur un programme d'IA qu'il tente d'adapter. Ultron nait mais il n'est pas un protecteur. Son but est la destruction pour laisser la place à l'évolution. Les Avengers doivent se réunir pour vaincre leur plus grand ennemi : eux-mêmes.

Le principal problème du premier film était de réunir les personnages tout en lançant l'intrigue. Ceci avait créé un gros problème dans le rythme. Ce second Avengers décide de passer outre cela. Tous les Avengers sont réunis dès le début et attaquent une base de l'Hydra. Cette organisation n'a qu'un rôle mineur dans le film et ne sert qu'à faire le lien entre le dernier Captain America et Avengers 2. L'intrigue, bien qu'elle ne commence pas tout de suite, ne souffre donc pas de temps morts. Dès le début on nous offre des combats plutôt spectaculaires ainsi qu'une équipe qui semble bien fonctionner. On nous montre aussi quelques tensions entre la population et les Avengers mais sans s'y attarder (dommage). Les destructions sont aussi bien plus importantes puisque ce n'est pas un quartier mais deux villes qui souffrent des combats. Les nouveaux personnages eux, sont intéressants, je ne me suis pas trop intéressé à Pietro car je préfère Wanda. Vision est un peu étrange et, surtout, assez moche. Quant à Ultron. Il est très réussi et du niveau d'un bon vieux Loki. Enfin, le film fait tout pour ouvrir la porte à la prochaine phase des Marvel. Plusieurs scènes donnent des indices plus ou moins subtils (ou pas du tout subtil) et permettent de montrer ce qui pourrait arriver. En bref, un Avengers comme je l'attendais et rien de plus.

*
**
***
**** Personnellement, je le trouve réussi. J'ai aimé et j'apprécie les nouveaux personnages. Mais le film n'offre pas grand-chose d'autre qu'un divertissement.
*****

Image : Site officiel

 

5499c6cec9a17.jpg


26/07/2014

The invincible Iron Man 1: Dans la ligne de mire par Matt Fraction et Salvador Larroca

Titre : The invincible Iron Man 1: Dans la ligne de mire
Auteurs : Matt Fraction et Salvador Larroca
Éditeur : Panini 05.09.2012
Pages : 336

Iron Man est l'un des personnages les plus populaires depuis son adaptation au cinéma. Mais ce n'est pas forcément le cas dans les comics. Car Tony Stark est un homme très conservateur qui ne doute jamais malgré ses échecs et ses mauvais penchants. Ce comics regroupe les épisodes 1 à 14 de The Invincible Iron Man. Nous avons ici deux arcs dont un inachevé. Dans le premier nous sommes peu de temps après la Guerre Civile. Tony Stark est à la tête du Shield. Son armure est plus perfectionnée que jamais. Il est l'homme le plus puissant du monde et rien ne semble pouvoir lui résister. C'est dans ce contexte que ses cauchemars se concrétisent. Dans le second arc nous retrouvons Iron Man après l'invasion secrète. Sa compagnie est détruite, il est viré du Shield qui est lui-même restructuré sous la direction d'Osborn et son armure est inefficace. Stark devient ici l'homme le plus haït et le plus recherché du monde. Mais il doit aussi cacher des informations essentielles à Osborn.

Que penser de ces 336 pages? D'après ce que j'ai lu la première critique des personnes qui ont lu concerne le dessin. Personnellement, et ça n'engage que moi, j'ai trouvé que la manière d'illustrer ce Iron Man était intéressante et plutôt réussie. Bien que les personnages semblent souvent peu expressifs je trouve que l'effet de l'armure est très réussie. J'ai considéré tout aussi intéressant le fait que les événements soient commentés par les différents personnages principaux. Ce qui nous permet non seulement d'observer mais de savoir ce que pense Iron Man, Maria Hill ou Peper Pott. Enfin, nous avons le contraste entre les deux arcs. Alors que le premier nous montre un Iron Man tout puissant qui décrit ses peurs le second nous montre un Iron Man au plus bas. Mieux encore, on observe Tony Stark qui se détruit volontairement petit à petit. Ainsi, chaque pages implique un Tony Stark de moins en moins performant alors que ses ennemis sont au mieux de leur forme. Alors comment Tony va-t-il s'en sortir? C'est une question pour le second tome.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Pas parfait mais du très bon. J'attends la suite.

  • Tolkien.

Image: Éditeur

image_gallery?img_id=5491916&t=1346758807587

26/04/2013

Iron Man 3

Iron Man, ces deux mots résument un peu tout ce qu'il y a à dire sur Tony Stark. Un homme riche qui décide que ce serait drôle de créer une armure et de jouer les justiciers. Le film débute quelque temps après les événements de New York lors de Avengers. Tony Stark ne dort plus et fait quelques crises d'anxiété. Pour les éviter il construit un nombre impressionnant d'armures toutes avec des options différentes. Ce qui implique qu'il s'occupe de moins en moins de Peper. Mais durant ses constructions un nouveau terroriste réussit plusieurs attentats sur le sol américain. Cet homme recherché par le monde entier se fait appeler le Mandarin et menace de mort le président. Après avoir été touché personnellement Tony Stark lui lance un défi qu'il regrettera bientôt puisque sa maison est détruite en directe tandis qu'il est évacué par son armure dans un autre état. Blessé et avec une armure défaillante il se lancera dans la traque du Mandarin.

J'ai bien apprécié ce film qui ne quitte pas l'attendu pour un film de super-héros mais réussit à faire bien mieux que d'autres. Les premiers films jouaient surtout sur l'armure et la musique rock autour d'un homme arrogant aux petites piques verbales. Ce troisième film réussit à aller un peu plus loin. On y trouve un début d'analyse de la guerre contre la terreur en termes de société de spectacle (je n'irais pas plus loin, regardez). Le gouvernement américain est moqué dans ses tentatives de créer des symboles du monde libre par la transformation ridicule du War Machine en Iron Patriot peint dans les couleurs du drapeau. L'assistance a aussi beaucoup aimé les blagues sur les fans un peu fous. En fait, ce film réussit à mêler le comique à l'action sans trop de problèmes. J'apprécie particulièrement de voir un changement dans le caractère de Tony Stark qui montre une forme de vulnérabilité tout en passant une grande partie du film sans armure fonctionnel ce qui permet de montrer que, bien que Tony ne soit qu'un mec dans une boite de conserve, il reste Iron Man. Enfin, Peper gagne quelques moments qui rendent ce film un tout petit, mais vraiment vraiment petit, mieux sur le coté féminin. Peper a l'habitude d'être une simple copine de héros qui n'est jamais présente lors de l'action. Dans ce film le personnage gagne un peu en offrant de l'aide à Tony et ce dès le début quand elle lui annonce en armure qu'elle le protège. Bon, il faut chercher pour s'en rendre compte mais j'espère que d'autres films suivront le mouvement, en allant plus loin, et créeront des personnages féminins vraiment intéressants plutôt que de simples faire valoir pour les mâles tout musclé et trempé de sueur. Personnellement j'en ai marre des femmes dans ces films qui ont 5 master, trois doctorats et un prix Nobel ainsi qu'un entraînement de 20 ans d'arts martiaux mais qui ont besoin d'un mec pour les protéger. Bref, je conseille ce dernier Iron Man aux personnes qui aiment les marvel tout en espérant que ce sera le dernier car je trouve la conclusion adéquate et je ne vois pas l'intérêt de continuer la franchise.

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances.

  • Bon scénario. De l'action, des armures, des blagues drôle (ça nous change) et un bon final pour, je l'espère, une conclusion de la franchise. Tout ce qu'on attend d'un film de super-héros et pas vraiment beaucoup plus.

  • Joss Whedon.

Image: site officiel

wp_5a_s.jpg

09:48 Écrit par Hassan dans Film, science-fiction | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iron man, tony stark, marvel | | | |  Facebook

09/12/2008

Iron Man

Encore un film de super héros adapté d'une BD. On commence à s'y habituer et le résultat est soouvent loin d'être époustouflant (je ne me suis toujours pas remis de l'immonde adaptation de Hulk). Nous trouvons ici un héros un peu spécial puisqu'il se créer par son intelligence. Mais commençons par l'histoire. Tony Stark est un inventeur, et vendeur, d'armes. Après qu'il ait montré sa nouvelle création aux militaires il se fait enlever par des terroristes qui lui demandent d'en créer pour eux. S'évadant il comprend que ses armes sont loin de sauver le monde et décide de créer une armure pour aider les gens.
Bon, ça reste classique les gentils et les méchants terroristes. Mais l'armure est vraiment réussie, dommage que l'on ne ressente pas vraiment d'affinité avec le héros tout de même. Je ne vois pas vraiment quoi dire d'autre; un film d'action avec des explosions toutes les cinq minutes et la création d'un héros pas si atypique que ça.
18876909.jpg

Image: allocine

21:36 Écrit par Hassan dans Film, science-fiction | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : marvel, iron man | | | |  Facebook