13/03/2016

Geoff Johns présente Green Lantern 7. Agent orange par Geoff Johns, Ivan Reis, philip Tan, Eddy Barrows et Raphael Albuquerque

Titre : Geoff Johns présente Green Lantern 7. Agent orangegeoff-johns-presente-green-lantern-tome-7-270x404.jpg
Auteurs : Geoff Johns, Ivan Reis, philip Tan, Eddy Barrows et Raphael Albuquerque
Éditeur : Urban Comics 26 février 2016
Pages : 176

Ce septième, et dernier, tome contient les numéros 38-42 édités dans Green Lantern : Agent orange. Dans le dernier tome les green lanterns sont attaqués par le corps de Sinestro ainsi que par les nouveaux red lanterns alors que Sinestro était déplacé sur sa planète d'origine afin d'être exécuté. Après quelques péripéties Hal Jordan se retrouvait possesseur de deux anneaux : un vert et un bleu. Mais les deux ne fonctionnent pas très bien ensemble. Les Gardiens n'ont pas le temps d'examiner le problème qu'un ancien mal décide de se réveiller : Larfleeze. Au début de l'univers ce dernier avait reçu le système Vega de la part des gardiens en échange d'une boite et du contrôle de la lumière orange de l'avarice. Mais les incursions répétées des green lanterns l'ont fâché. Le corps part en guerre. Mais, dans l'ombre, quelque chose se prépare.

Ce dernier tome est assez mince dans tous les sens du terme. Il est court et je me suis demandé s'il n'aurait pas été possible de l'inclure dans le dernier. D'autant plus que son intrigue n'est pas assez différente du précèdent pour justifier une coupure. Hal Jordan en passe par toutes les couleurs. On se demande s'il souhaite vraiment en rester avec les gardiens. D'ailleurs, je trouve son refus de discuter avec les blue lanterns peu compréhensible. Ce refus est relié à des positions plus ou moins philosophiques sur le lien entre volonté et espoir. Larfleeze est beaucoup moins intéressant que dans Blackest Night. Dans Blackest Night il est drôle et chacune de ses apparitions est un régal. Dans ce comics, par contre, il n'est qu'un simple glouton. Je suis donc un peu déçu par ce dernier tome peu utile.

*
** Court, dispensable, une intrigue sans intérêt.
***
****
*****

Image : Éditeur

02/08/2015

Infinit crisis 2. Unis pour le pire par Gail Simone, Dave Gibbons, John Byrne, Dale Eaglesham et Ivan Reis

Titre : Infinite crisis 2. Unis pour le pireinfinite-crisis-tome-2-270x448.jpg
Auteur-e-s : Gail Simone, Dave Gibbons, John Byrne, Dale Eaglesham et Ivan Reis
Éditeur : Urban comics 27 février 2015
Pages : 35

Ce second tome contient Rann-Thanagar war 1-6, Action comics 830-831 et Villains united 1-6. Les histoires qui préparent à l'évènement principal continuent dans ce second tome. Mis à part deux petits numéros centrés sur les problèmes de Superman le tome se divise en deux histoires qui n'ont aucuns liens entre elles. La première nous parle d'une guerre que le tome 1 n'avait qu'annoncée. En effet, deux planètes se combattent et il est nécessaire pour certains héros de se rendre dans l'espace. Leur enquête mettra au jour un culte à la mort qui pourrait bien menacer l'univers entier. La seconde histoire se déroule sur Terre. On n'observe aucun héros. Au contraire, on entre dans la mise en place d'une société de vilains qui se constitue afin de lutter contre les lobotomies mises en place par la Ligue de Justice. Mais tous les vilains ne sont pas d'accord d'y entrer.

Que penser de ce second tome ? Je le trouve plutôt confus. Les deux intrigues n'ont aucuns liens et il n'est pas forcément facile de comprendre pourquoi elles se trouvent dans les recueils concernant cet infinite crisis (qui n'a toujours pas eu lieu). Bien que la première intrigue semble donner des indices elle est surtout un moyen de créer de grosses batailles pas très utiles. La seconde, au moins, nous place face à une nouvelle conséquence de Crise d'identité. Il reste à voir comment cette société qui se trouve sous la direction de Luthor va fonctionner avec le reste de la crise. Un tome qui n'est pas indispensable

*
**
*** Pas indispensable mais distrayant
****
*****

Image : Éditeur

14/06/2015

Geoff Johns présente Green Lantern 6. La rage des red lantern par Geoff Johns, Ivan Reis, Shabe Davis et Mike McKone

Titre : Geoff Johns présente Green Lantern 6. La rage des red lanterngeoff-johns-presente-green-lantern-tome-6-270x423.jpg
Auteurs : Geoff Johns, Ivan Reis, Shabe Davis et Mike McKone
Éditeur : Urban comics 22 mai 2015
Pages : 176

Ce nouveau tome contient les numéros Green Lantern 26-28 et 36-38 ainsi que Final crisis : rage of the red lanterns 1 publiés dans l'édition originale Green Lantern : Rage of the red lanterns. Après un interlude au tome 0 je retourne dans l'univers des green lantern avec ce numéro 6 qui suit immédiatement les événements de la guerre de Sinestro. Lors de cette dernière les Gardiens avaient décidé d'offrir la capacité au Corps de tuer les membres de l'armée de Sinestro. Les premières pages s'ouvrent sur les conséquences de cette décision puisque non seulement le plus acharné des ennemis des Gardiens est condamné à mort mais une green lantern assassine un membre du corps de Sinestro en train de se rendre. Pour contrôler leur corps et justifier la mise en place des 9 autres lois les Gardiens décident donc de créer les Alpha Lanterns. Et, dans l'univers, d'autres corps se lèvent.

Que penser de ce nouveau tome ? Les précédents s'attachaient tous à une intrigue particulière tout en préparant la guerre de Sinestro. Ce tome 6 semble beaucoup moins construit. On a l'impression que Geoff Johns se dépêche de mettre en place ses intrigues afin de lancer Blackest Night dès que possible. En peu de temps nous avons donc la création des Alphas, la découverte des Red lanterns, des Blue lanterns et un début de recherche de l'agent orange tout en observant les débuts de la corruption de l'un des Gardiens. On peut dire sans risques que ce n'est pas la subtilité qui caractérise ce tome mais la précipitation. Ceci est dommage et nuit quelque peu à la lecture.

*
**
*** Trop d'informations en trop peu de temps sur des sujets trop diversifiés.
****
*****

Image : Éditeur

10/06/2015

Geoff Johns présente Green Lantern 0. Origines secrètes par Geoff Johns et Ivan Reis

Titre : Geoff Johns présente Green Lantern 0. Origines secrètesgeoff-johns-presente-green-lantern-tome-0-270x408.jpg
Auteurs : Geoff Johns et Ivan Reis
Éditeur : Urban comics 24 avril 2015
Pages : 176

Ce tome 0 contient les numéros Green Lantern 29-35 publiés dans Green Lantern : Secret origin. Avant de terminer le run de Geoff Johns sur Green Lantern publié par Urban Comics j'ai voulu prendre ce tome 0. Celui-ci reprend une histoire que l'on connait tous et toute mais qui est remise à jour. Alors qu’Hal Jordan voit son père mourir il se dit que jamais il ne laissera sa mère l'empêcher de voler. Des années plus tard il s'inscrit à l'armée et devient pilote dans l'air force. C'est un as mais aussi une tête brulée qui, une fois de trop, détruit un avion et se fait virer de l'armée. Il est obligé de rester au sol et de travailler comme mécano dans une base aérienne privée. Dans le même instant un OVNI s'écrase. Une bague en sort et annonce à Hal Jordan qu'il est maintenant membre du corps des Green Lantern.

Le tome n'est pas mauvais. Mais il sent fortement la répétition. De nombreuses scènes se sont trouvées dans d'autres tomes. Sans oublier que l'on connait déjà cette histoire. Mais, au moins, Geoff Johns a le mérite de placer quelques pions qui permettent de justifier ce qu'il mettra en place plus tard dans son run. J'apprécie aussi la relation qui est mise en place avec Carol Ferris. Alors que Jordan est en colère Carol ressent une forte culpabilité. J'aime aussi retrouver un Sinestro qui ne soit pas un ennemi du corps mais son meilleur membre. Sauf que, encore une fois, ça sent la répétition

*
**
*** Pas mauvais mais répétitif en ce qui concerne une histoire déjà connue (et loin d'être secrète)
****
*****

Image : Éditeur