jacques le goff

  • Héros et merveilles du moyen âge par Jacques Le Goff

    Titre: Héros et merveilles du moyen âge41pueX9-NrL._SL500_AA240_.jpg
    Auteurs: Jacques Le Goff
    Éditeur: Seuil 2005 et 2008
    Pages: 312

    Depuis l'année passée le moyen âge me fascine. C'était une époque fondamentalement différente et pourtant créatrice de notre civilisation. Un monde que l'on a vu noir et chaotique alors qu'elle créa de magnifiques œuvres et une philosophie unique. Une époque non de transition mais de création alors qu'elle se pensait comme précédant la fin des temps et déclinante. Lorsqu'on veut s'instruire sur cette période magnifique on touche, forcément, a quelques grands médiévistes dont Jacques Le Goff fait partie.

    Ce livre en poche est écrit pour parler d'une forme d'histoire particulière: l'histoire de l'imaginaire. A l'intérieur du texte Jacques Le Goff nous parle de rois, de chevaliers, de femmes et d'objets symboliques du moyen âge et qui ont, parfois, gardé toute leur force jusqu'à nos jours jusqu'à, parfois, incarner une partie de ce que l'on pense être la période médiévale. C'est ainsi que Le Goff nous offre des informations autant sur Charlemagne et Arthur que sur le cloître et les cathédrales en passant pas des métiers comme celui des jongleurs. Mais Le Goff ne se contente pas de nous donner la signification et l'origine médiévale de ces symboles. Il nous offre leurs changements et perpétuations tout au long de l'histoire jusqu'à nous.

    Néanmoins, pour celui qui souhaitait un essai, ce sera une déception. Ce livre, en fait, n'est pas fait pour être construit en poche. C'est un livre court et synthétique dans le but d'entourer de belles images en couleurs alors que ce livre en poche nous les montre en noir et blanc. Si on souhaite vraiment jouir de ce livre il faudra dont prendre son alter ego en grand format que, malheureusement, je n'ai pas entre les mains. L'édition en poche ne peut pas donner autant de plaisir même si il donne des informations intéressantes.

    Image: Amazon.fr

  • La Civilisation de l'Occident Médiéval

    Titre: La Civilisation de l'Occident MédiévalLa Civilisation de l'Occident Médiéval.jpg
    Auteur: Jacques le Goff
    Editeur: Flammarion 2008 (1982 première édition)
    Collection: Champs Histoire
    Pages: 366

    Il se trouve, paradoxalement, que malgré ma passion pour l'histoire qui me conduisit à l'étudier dans le cadre académique je ne me suis jamais beaucoup intéressé à ce que l'on appelle le moyen-âge. Je suis probablement une victime consentante des clichés parlant du moyen-âge comme étant une période inintéressante et sombre de l'histoire humaine: obscurantisme, recul des sciences, inquisition, etc. Mais, en tant qu'étudiant historien, je suis dans l'obligation de m'intéresser à la période médiévale. Voila pourquoi, en guise d'introduction, j'ai acheté ce livre en pensant que son prestigieux auteur - Jacques le Goff est un auteurs prolifique en ce qui concerne la civilisation médiévale - m'assurerait un livre intéressant et de bonne qualité.

    Celui-ci est divisé en deux parties. Premièrement nous trouvons une histoire évènementielle qui couvre la période classique du V ème au XV ème siècle. Celle-ci est intéressante mais nécessairement incomplète puisqu'elle tient sur moins de cent pages. Comme je l'ai dit j'ai pris ce livre comme une introduction. La seconde partie, que je considère presque comme étant plus intéressante, se préoccupe de la culture. Le Goff écrit sur les structures de l'espace et du temps, la vie, l'Église médiévale et la mentalité sans oublier les aspects matériels.

    Bien que ne m'étant jamais intéressé de prés à cette période je la connaissais un peu. J'ai néanmoins été surpris de sa diversité et des actions accomplies durant celle-ci. Je suis très heureux d'avoir fait l'effort de parcourir cet ouvrage et je le recommande comme un bon moyen de se faire une idée générale de ce que fut le moyen-âge. De plus, si une personne souhaiterait aller plus loin et plus précisément dans les analyses, nous trouvons une vaste bibliographie à la fin de ce livre. En tout cas, ce livre m'a fait découvrir une période bien plus dynamique que je ne le croyais et m'a conduit a m'y intéresser.