05/11/2016

Doctor Who saison 9

Le Docteur est de retour pour l'une des saisons que je préfère dans la nouvelle série ! Après s'être rabiboché avec Clara qui se remet difficilement, mais sûrement, d'une mort proche les deux ami-e-s repartent pour de nouvelles aventures sur Terre, mer et dans l'univers. Et l'univers leur offre de quoi bien s'amuser. Que ce soit une station de recherche hantée, une révolution ou encore une rue cachée aux yeux des humain-e-s (non je ne parle pas de Harry Potter). Mais derrière ces aventures se cache une quête plus importante débutée lors de la saison 8. Car tout le monde se pose la question. Mais ou se cache Gallifrey ?

Je vais le redire, encore et toujours, la saison 9 fait partie de mes favorites. Je ne déteste qu'un seul épisode (Sleep no more). C'est une saison un peu spéciale car elle est la dernière sous la direction de Steven Moffat. J'avoue en être heureux car même si Moffat sait écrire et sait créer l'envie de voir la suite il ne sait ni conclure ni écrire des personnages féminins. Il sait entendre les critiques et jouer avec mais il ne sait pas les comprendre. C'est aussi la fin de Clara. Un personnage que j'ai apprécié et je me réjouis de découvrir la nouvelle compagne. Cette saison 9 hausse dramatiquement le niveau après plusieurs saisons de moins en moins bonnes. Elle réussit aussi à fonctionner presque exclusivement sur des doubles-épisodes plutôt réussis.

Outre la recherche de Gallifrey, qui ne prend pas une place des plus importantes, le thème de la saison est Clara. Lors de la saison 8 elle apprenait à suivre le Docteur récemment régénéré. Sous cette saison, elle est, souvent, le Docteur. Elle lui apprend à vivre, à bien se comporter et à comprendre les humain-e-s (j'adore les cartes de relations sociales). Clara est une enseignante dans tous les sens du terme pour un Docteur aux réactions parfois extrêmes. Mais c'est aussi une compagne qui commence à prendre des risques et toute la question concerne l'effet de ceux-ci. Les fans réguliers de la série ont, bien entendu, noté les différents indices au fil de la saison. Les autres garderont la surprise. Je vous souhaite une bonne et magnifique saison 9 avant une saison 10 en 2017 !

*
**
***
****
***** L'une de mes saisons préférées ! Avec un Docteur et une Clara magnifiquement campé-e-s par Peter Capaldi et Jena-Louise Coleman.

Image : Site officiel

p0309x5f.jpg

13/11/2013

Doctor Who saison 7

Comme beaucoup de monde j'ai vu Doctor Who en direct sur la BBC. Mais l'épisode des 50 ans approchant et la sortie des DVDs aidant j'avais décidé de regarder à nouveau la série moderne afin d'être prêt pour le 23 novembre. Vous vous souvenez de la fin de la saison 6? Après de nombreux problèmes nous savions enfin ce que les Silences voulaient et pourquoi. Nous savions enfin pour quelle raison le Docteur devait mourir. Et ce dernier s'est laissé faire. Bien entendu il avait un plan en tête ce qui explique pourquoi on le retrouve dans cette saison 7. Celle-ci, après un épisode de noël sympa sans plus, nous permettra de suivre le Docteur entre le Farwest et l'espace en compagnie d'une nouvelle amie: Clara Oswald. Mais cette dernière est étrange. Pire, elle est impossible. Le Docteur aura fort à faire pour comprendre qui est Clara.

Il y a du bon et moins bon dans cette saison 7. En fait on pourrait dire ça du showrunner, Steven Moffat, de manière général. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. J'aime beaucoup Moffat. C'est un scénariste de talent. Mais est-il fait pour être showrunner? Depuis la saison 5 Moffat nous offre énigmes et questions autours desquels tout le monde aime théoriser. Il est dommage que la résolution des intrigues ne soit pas à la hauteur et fasse un peu l'effet d'un pétard mouillé. Et cette saison 7 entre parfaitement dans ce schéma. Une question qu'on fait monter dans la tête des gens et qui se termine par une résolution qui n'est pas à la hauteur. J’avoue aussi que j'ai beaucoup moins apprécié cette saison 7. A coté d'épisode que j'ai adoré comme Asylum of the Daleks, Dinosaurs on a spaceship, The snowmen, etc on nous sert des épisodes peu intéressants voir franchement mauvais comme The power of three. J'avoue aussi que j'en avais un peu marre des départs incessant des Ponds alors qu'on aurait pu en rester là durant la saison 6. On ressent aussi clairement une volonté de se rapprocher de la série classique. Est-ce pour les 50 ans ou alors une nouvelle voie pour la nouvelle série? On le saura prochainement. En tout cas, malgré cette saison 7 en demi-teinte, j'attends l'épisode du 23 novembre et celui de Noël avec impatience!

  • Le scénariste est voué au septième cercle des enfers.

  • Twilight.

  • Film de vacances. Du bon et mois bon, cette saison ne sort pas vraiment du lot et on se prend à espérer un changement de showrunner.

  • Bon scénario.

  • Joss Whedon.

Image: Site officiel

s7b_series_image_16x9.jpg

25/09/2013

Doctor Who: Shroud of sorrow par Tommy Donbavand

Titre : Doctor Who: Shroud of sorrowshroud_of_sorrow_lrg.jpg
Auteur : Tommy Donbavand
Éditeur : BBC 2013
Pages : 254

Pour la première fois je lis un DW Book qui met en scène la nouvelle amie du Docteur: Clara. Alors je ne dirais rien sur la manière dont elle apparaît dans la série. Si vous souhaitez le savoir les DVDs/Blu-rays de la saison 7 sont bientôt en ventes. Je dirais seulement que je l'apprécie déjà. Dans cette nouvelle aventure le Docteur et Clara quittent une planète un peu particulière en urgence. En effet, le TARDIS est en train de pleurer et ceci n'augure rien de bon. Lorsque les deux amis arrivent sur Terre ils se rendent compte que c'est le jours qui suit l'assassinat de Kenedy. Les USA sont en deuil. Et sur celui-ci un parasite commence à se faire voir par les humains. Des images de personnes disparues apparaissent devant les gens et augmentent leur peine. Le Docteur sera-t-il capable de redonner espoir à une planète entière?

On en attend beaucoup d'un livre qui présente pour la première fois une nouvelle compagne. On se demande si l'auteur a réussit à intégrer la relation qui commence à se construire entre elle et le Docteur. À mon avis c'est le cas ici. Le Docteur ne se sent pas tout a fait bien après les événements de la saison 7. Il est encore triste et il ne fait pas vraiment confiance à sa nouvelle amie de la même manière qu'il traitait Amy. Cette relation en dent de scie s'observe fréquemment dans ce livre entre les accusations du Docteur et les répliques de Clara qui refuse de se laisser faire. L'histoire, elle, prend un certain temps avant de décoller. Je me demande s'il n'aurait pas été mieux de couper certains passages un peu longs. Heureusement, vers la moitié, l'intrigue prend un tout nouveau tour bien plus drôle que les pages précédentes. Bien que la conclusion soit un peu facile la manière dont elle est amenée me permet de pardonner celle-ci.

  • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

  • Papier toilette.

  • Roman de gare.

  • À lire. Laborieux au début mais ensuite l'humour et les références deviennent très intéressantes pour les connaisseurs et les amateurs.

  • Tolkien.

Image: BBC