jeph loeb

  • Superman / Batman 2 par Jeph Loeb, Ed McGuinness et Carlos Pacheco

    Titre : Superman / Batman 2superman-batman-tome-2-270x406.jpg
    Auteurs : Jeph Loeb, Ed McGuinness et Carlos Pacheco
    Éditeur : Urban comics 4 mars 2016
    Pages : 336

    Ce tome contient les numéros 14-26 publiés dans Superman/Batman vol. 2. Superman et Batman font partie des trois héros les plus puissants et les plus apprécié des USA. Avec Wonder Woman ils protègent le monde des menaces humaines, méta humaines et aliens. Bien entendu, illes ne sont pas seul-e-s. Illes sont aidé-e-s par plusieurs groupes. Ce qui définit Batman et Superman provient de leur enfance. Mais que se passerait-il si, d'une part, les deux amis se retrouveraient seuls et si, d'autre part, leur enfance était modifiée ? La réponse à cette question se trouve dans ce tome. En effet, du jour au lendemain le monde change. La Ligue de Justice n'a jamais existé. Les héro-ïne-s sont pourchassés. Batman et Superman sont les maitres du monde. L'humanité n'a que deux choix : obéir ou mourir.

    Le tome précèdent, bien que loin d'être bon, partait sur de bonnes bases. Ce second tome est un échec monumental. Le problème n'est pas l'intrigue. Celle-ci aurait pu permettre une réflexion intéressante sur le destin et les conséquences des voyages dans le temps (ce ne serait pas inédit mais ça peut toujours être bien). Le problème est son traitement. En effet, le scénariste a décidé de passer très rapidement sur le monde alternatif des dictateurs Batman et Superman pour passer dans plusieurs mondes alternatifs. L'effet, durant la lecture, est un fouillis improbable de personnages et d'intrigues. Cela n'est pas aidé par la seconde partie du tome qui introduit un nouveau groupe dans un nouveau monde parallèle. Bien qu'il soit difficile de ne pas y comprendre une petite moquerie entre concurrents là aussi le traitement est défaillant. On ne comprendre pas grand-chose et, en fait, on se lasse très rapidement. Seuls les deux derniers numéros sont intéressants. Leur point commun est de s'attacher à un thème fort et de coudre autours. Dommage que le reste du tome soit si médiocre.

    *
    ** Non, juste non...
    ***
    ****
    *****

    Image : Éditeur

  • Superman / Batman 1 par Jeph Loeb, Ed McGuinness et Michael Turner

    Titre : Superman / Batman 1superman-batman-tome-1-270x416.jpg
    Auteurs : Jeph Loeb, Ed McGuinness et Michael Turner
    Éditeur : Urban comics 9 janvier 2016
    Pages : 336

    Ce premier tome contient les numéros 1-13 ainsi que Superma/Batman secret files 1 publiés dans Superman/Batman vol. 1. Superman et Batman sont très différent. Alors que l'un incarne le jour, la justice et l'espoir l'autre est la nuit, la peur et la vengeance. Pourtant, ces deux personnages si différents sont amis. Les deux savent qu’un jour il pourrait être possible qu'ils se combattent. Et alors que l'un se prépare l'autre accepte et fait confiance. Dans ce tome les deux amis se trouvent mêlés à deux intrigues. Dans la première moitié du tome Lex Luthor est le président des USA. Durant son mandat il apprend qu'un astéroïde s'approche de la Terre et risque de détruire toute vie. Il décide donc d'arrêter Superman. Mais ce dernier n'est pas d'accord. Dans la seconde moitié du tome on en apprend plus sur l'astéroïde. En effet, une jeune fille y était cachée. Celle-ci déclare être la cousine de Superman. Alors que Superman est heureux de ne plus être seule Batman se demande si cela ne cache pas autre chose.

    Les deux intrigues de ce tome ont été adaptées en film d'animation. Je connaissais donc déjà l'histoire. Cependant, les comics sont un peu différents. On en apprend plus sur ce que fait vraiment Luthor. Kara Zor'el, elle, a un rôle beaucoup moins important. Une bonne partie de ce qu'elle fait dans le film est abandonné ce qui lui laisse un rôle beaucoup plus passif face à un Superman protecteur. Et, à mon avis, c'est dommage. Enfin, les deux parties de l'histoire sont mieux reliées que dans les adaptations. Et il semble que cela va continuer. Les dessins sont assez plaisants même si je me pose des questions en ce qui concerne certains costumes et certaines poses des personnages féminins. En bref, j'apprécie l'histoire mais il n'y a pas de surprise ni rien de particulièrement transcendant. Seulement, on nous offre deux héros très différents et j'aime bien voir de quelle manière chacun d'eux voit le monde et les actions entreprises.

    *
    **
    *** Ni mauvais, ni bon mais sympathique.
    ****
    *****

    Image : Éditeur

  • Civil war 3. La mort de Captain America par Ed Brubaker, Steve Epting, Brian M. Bendis, Jeph Loeb et David Finch

    Titre : Civil war 3. La mort de Captain Americaimage_gallery?img_id=2053651&t=1253005067963
    Auteurs : Ed Brubaker, Steve Epting, Brian M. Bendis, Jeph Loeb et David Finch
    Éditeur : Panini comics 13 novembre 2008
    Pages : 288

    Ce troisième tome, celui que j'ai acheté en dernier, contient les numéros concernant Captain America durant et surtout après Civil War soit Iron-Man/Captain America 1 Rubicon, Captain America volume 5 numéros 22-25 The drums of war, Civil war the confession 1 et 2, Fallen son the death of Captain America. Il y a, globalement, quatre histoires. La première est une conversation entre Tony et Steve. C'est précisément la conversation qu'ils n'ont pas pu avoir durant un numéro de Civil War. Celle-ci essaie de reconstituer les pensées de deux héros tout en expliquant pour quelle raison chacun campe sur ses positions. Pour une fois, dans Civil War, on est plutôt en faveurs de Tony. La seconde histoire est un extrait de run d'Ed Brubaker sur Captain America. Le tome reprend les numéros qui se déroulent après Civil War alors que Captain est emmené au tribunal pour être jugé. Vu le titre du tome je pense qu'il est inutile d'en dire plus. La troisième histoire est une seconde conversation entre Tony et Captain alors que la guerre est terminée. Et enfin, nous avons 5 numéros qui se déroulent sur une courte période. Ces numéros permettent de montrer comment certains héros réagissent à la nouvelle de la mort de Captain America.

    Ce troisième tome pose quelques problèmes. En fait il y a surtout un problème : le run d'Ed Brubaker. Pendant de nombreux numéros le scénariste a pris en main le personnage de Captain America en créant, selon les commentateurs/trices, une intrigue compliquée et riche. Prendre quelques numéros du Run et les insérer dans un thème commun à un tome crée une certaine confusion. On a plusieurs informations mais on ne sait pas quoi en faire car on n'a pas d'autres numéros auxquels se raccrocher. Ce qui ne veut pas dire que j'apprécie la manière dont la mort de Captain America est mise en scène. J'ai beaucoup mieux aimé les autres histoires. La confrontation plus ou moins pacifique entre Tony et Steve est remplie d'amour et d'empathie pour les deux personnages. Les numéros Fallen Son sont tout aussi réussis. Tony pense déjà à l'avenir tandis que Spider-Man lutte pour intégrer une nouvelle mort. Il n'y presque pas de combats mais beaucoup d'introspection qui permettent de revenir sur l'effet du Captain sur ses proches.

    *
    **
    ***
    **** Bien que les extraits du run de Brubaker tombent comme un cheveu sur la soupe le reste du tome est réussi et fonctionne bien.
    *****

    Image : Éditeur

  • Batman Silence par Jeph Loeb et Jim Lee

    Titre : Batman Silence9782365772136-couv-M200x327.jpg
    Auteurs : Jeph Loeb et Jim Lee
    Éditeur : Urban Comics 2013
    Pages : 384

    Alors que Batman réagit à la prise d'otage d'un enfant par Killer Croc l'argent de la rançon disparaît via les toits de Gotham City. La voleuse n'est autre que Catwoman qui semble être revenue à ses anciennes habitudes. Tandis qu'il la poursuit sa corde lâche et il tombe en plein milieu d'un groupe de criminel. Il n'en faut pas beaucoup pour que ceux-ci décident de le tabasser. Mais qui a coupé la corde et pourquoi? Alors qu'il tente de comprendre cette énigme de nombreux adversaires reviennent et agissent en dehors de leurs schémas habituels. Quelqu'un semble tirer les ficelles mais qui? Est-ce une conspiration? Si oui quelles sont les personnes manipulées et quelles sont celles qui connaissent le fin mot de l'affaire? Une enquête difficile s'engage pour Batman.

    J'ai apprécié cette histoire (que j'ai choisi en suivant les critiques, je ne vais pas me lancer sans en savoir un peu sur ce que je lis). Le récit est fait selon e point de vue de Batman qui commente ses actions ainsi que les personnes qui l'entourent. Ainsi, alors que les pions se mettent en place et bougent sur l'échiquier on entend les doutes et les anticipations. J'ai aussi trouvé très intéressant la manière dont sont dessinés les flash-back. Celle-ci permet vraiment de donner une impression de flou dans les souvenirs. Donc, en même temps que nous en apprenons plus sur l'enquête on en apprend plus sur le passé de Batman. Ces points permettent de montrer un homme qui tente de comprendre les attaques dont il est la cible et qui le laisse de plus en plus affaibli. Par contre, il est dommage que le choix des illustrations ait laissé passer des scènes inutiles remplies de femmes sexualisées. Sans en faire une énumération complète je pense à Lois Lane et à Talia Al Ghul. Ces scènes, inutiles et sans intérêts, font parties de ces réflexes qui poussent les auteurs à s'adresser aux mâles hétéros qu'ils croient être leur seuls lecteurs et qui partageraient les fantasmes des auteurs. Plutôt que de donner un aspect intéressant ça met à mal l'histoire qui est dessinée tout en continuant un schéma d'objectivation des femmes sous le regard masculin. Les choses iront beaucoup mieux quand, avant de dessiner une telle scène, on se demandera si celle-ci est nécessaire et logique selon à la fois les personnages et l'intrigue.

    • L’écrivain est voué au septième cercle des enfers.

    • Papier toilette.

    • Roman de gare.

    • À lire. Une histoire très intéressante avec de nombreuses références à la mythologie de DC. Malgré le nombre importants de personnages on ne se sent pas perdu si on accepte de suivre le mouvement de l'intrigue. Je garde un point négatif sur le traitement des personnages féminins.

    • Tolkien.

    Image: Éditeur